AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Aria Kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Aria Kennedy   Mer 23 Juin - 23:13

White star Questions à réponses courtes White star
ܧ Comme as-tu connu le Hpsse ? J’y étais inscrite avant sous le nom de June A. Preston. ^^

ܧ Professeur préféré ? Pourquoi ? McGonagall pour son côté juste et compréhensif et son courage.
ܧ Maison que vous aimez le moins ? Pourquoi ? Sincèrement aucune, elles ont toutes un charme à leur manière.
ܧ Maison que vous préférez ? Pourquoi ? Gryffondor pour leur courage admirable, Serdaigle pour leur intelligence insensée, et Serpentard pour le petit côté sadique et sexy ^^
ܧ Objet qui vous semble indispensable pour un sorcier ? (hormis la baguette magique) Des dragées de Berty Crochu, je me promènerai en permanence avec, par curiosité d’être surprise à chaque bouchée. Une plume à papote, pour pouvoir écrire au grés de mes pensées, sans risquer une foullure du poigné.


White star Ton personnage - RPG White star

ܧ Année d'étude à Poudlard (1ère, 2ème ou 3ème. Vous pouvez par la suite passer à l'année supérieure au moment des examens) : 3éme année
ܧ Origines (Parents sorciers / moldus / moitié-moitié...) : Parents sorciers : mère de sang-pur et père de sang mêlé.
ܧ Caractère : Le caractère d’Aria est assez compliqué. À la fois agréable et exécrable. D’un côté on la trouve souriante, avenante, charmeuse, drôle et vive, mais d’un autre elle est capricieuse, chiante, râleuse, orgueilleuse et de temps à autre elle se plait à manipuler certaines personnes, entre autres grâce à son charme. Elle est courageuse, mais surtout par fierté, elle ira toujours à l’encontre du danger sans jamais hésiter à se mettre en péril. Inconscience, immaturité ou irresponsabilité, appelez ça comme vous le voudrez mais elle n’a pas conscience du danger. Elle aime l’adrénaline, mais c’est aussi beaucoup pour son honneur qu’elle se comporte ainsi. Se plaisant à braver les interdits, elle est d’une désobéissance inouïe, elle ressent en permanence le besoin de réaliser l’inverse de ce qui lui est demandé. Esprit contradictoire ? Ou juste une envie d’affirmer sa liberté. Elle ne supporte pas les règles, car pour elle celles-ci ne servent qu’à êtres bafoués et les limites à être franchies. Arrogante et insolente par moments, elle veut avoir le dernier mot, quoi qu’il en coûte, surtout qu’elle est très rancunière et aime les vengeances qu’elles soit immédiates ou remises à plus tard. Car pour elle une promesse est une promesse, et il est absolument impardonnable de trahir une parole promise. C’est encore ici une démonstration d’orgueil.
Mais d’un autre côté elle est la plus sociable, souriante et heureuse de la terre. À vrai dire, c’est surtout car elle ne veut pas exposer ses sentiments, alors elle préfère sourire que pleurer.
Derrière tout ça elle est adorable et souriante, quelques peu susceptibles et hyper sensibles, mais elle essaie de se contenir. En revanche il est vrai que malgré tous ces efforts, rien ne la fait changer de caractère. Fidèle, en amitié, on ne renie pas un ami, pour n’importe quelle raison que se soit. Elle aime rire, elle aime s’amuser, elle aime s’épancher, elle aime bouger. Fêtarde, Hyperactive, Dynamique, Fatigante et tout ce que l’on veut, elle est la pire indiscrète qu’il soit. Elle rigole à gorge déployée, ce qui n’est pas toujours évident pour faire de mauvais coups en cours. Ne se souciant même pas de l’image que l’on a d’elle (hormis avec les beaux garçons). Passionné et Sportive. Elle a beau être assez jolie, il ne faut pas oublié qu’elle sait aussi être intelligente. Mais elle a tendance à choisir ses matières en cours et quand ça ne va pas avec quelques chose elle ne cherche pas à comprendre elle laisse tomber. Pas très travailleuse, légèrement paresseuse au niveau étude, elle ne travaille que de mémoire, et préfère se baser sur son savoir.
Arrogante, quelques fois hautaine et capricieuse, bien trop souvent chérie comme l’enfant béni par sa mère. Comme si elle était faite en sucre et pouvait frôler la mort à tout instant, elle en avait pris de mauvaises habitudes.
ܧ Occupations favorites : Elle adore rester entre amis, organisé des sorties et des soirées, car elle aime se sentir loin d’une autorité. Elle aime le sport et adore le quidditch, qu’elle pratique beaucoup. Elle est aussi très douée pour les sports moldu étant très rapide mais pas tellement endurante. Aria joue de la guitare et elle en possède une qu’elle chérie tout particulièrement. La lecture est aussi une de ses passions, les livres elle adore. Tous ceux qui parlent d’aventure, de tragédie, d’amour… Surtout pas des livres barbants ! Elle adore écrire, c’est son occupation favorite ainsi que sa plus grande passion. Elle écrit pour un rien, lorsqu’une pensée la traverse.
ܧ Animal de compagnie (facultatif) : Un chat roux aux longs poils du nom de Moon et une chouette blanche tacheté de noir du nom de Chimène.
ܧ Histoire / Passé : C’était un 17 Juin. Une matinée de printemps, faisant plutôt penser à l’été qui se profilait. Le soleil rayonnait, bas dans le ciel et faisait briller les perles de rosées encore posées sur les fleurs des cerisiers avoisinant la petite maison de campagne des Kennedy. Elle était entourée d’un champ, où poussaient blés, coquelicots et autres fleurs sauvages. Les herbes arrivaient aux genoux des plus grands hommes, et aux mentons des enfants. Derrière la maison se ,trouvait une prairie à l’herbe verdoyante et parsemée de pâquerettes fraîchement écloses. Une mare, qu’un fin filet d’eau venait alimenté stagnait sous un saule pleureur dont les branches tombantes effleuraient la surface lisse de l’eau. Des nénuphars flottaient et de hauts, roseaux abritaient des canards ayant élu domicile dans ce petit coin pareil à un tableau. Plus loin une forêt de hauts sapins s’étendait jusqu’à perte de vu. De l’autre côté de la maison, un verger était laissé à l’abandon. Il ne ressemblait pas à un triste paysage oublié. On voyait que la nature avait reprit possession de ce territoire. Les pêchers, pommiers, amandier, poirier, cerisiers et abricotiers croulaient sous les fruits, certains gisaient déjà au sol dans l’herbe haute et verte, certainement trop murs pour rester sur l’arbre. Des vignes grimpaient le longs des troncs, venant se nicher sous les branches. De grands rosiers grimpant en fleurs décoraient les murs en pierre vieillit par le temps, de la petite maison.
C’était un cadre idyllique avec les papillons qui voletaient d’une fleur à l’autre, les oiseaux chantants du fin fond d’un arbre où ils avaient élu domicile et les pétales de fleurs de cerisiers qui portées par une légère brise planaient dans les airs. Du moins ça ne l’était que pour ceux qui n’entendaient pas les horribles cris de douleur provenant du salon de la maison. A l’intérieur on y trouvait une femme allongée, jambes écartées, hurlant et pleurant presque. Elle transpirait et son visage était figé en une expression de souffrance intense. Elle peinait à respirer bien que quelques personnes autour d’elle lui intimer l’ordre de reprendre sa respiration. Quelques minutes plus tard, elle était toujours aussi blanche et portait à présents un bébé dans ses bras frêles. Elle souriait, comme si elle avait oublié toute la douleur qui l’avait animée quelques instants plus tôt. Mais des larmes continuaient à couler alors qu’elle serrait son bébé contre elle. Elle pleurait de tristesse, comme si une partie d’elle-même lui avait été arrachée.

Quelques année plus tard.

Aria avait 10 ans. Aria était jolie. Aria était intelligente. Aria était marrante. Aria était parfaite. Mais pas pour une sorcière. Personne n’avait jamais vu ses pouvoirs en action. Pourtant elle ne cessait de répéter qu’elle avait fait léviter des choses et fait apparaître des choses par la force de la pensée. Mais personne n’y croyait car il n’y avait aucun témoin. Pourtant elle ne mentait pas.

Aria était allongée dans le verger à côté de la maison de campagne. C’étaient les grandes vacances, elle dormait paisiblement au pied d’un pêcher. Ses yeux étaient clos, sa bouche esquissant un sourire, plongée dans les méandres de ses rêves, elle somnolait. Un coquelicot vint lui chatouiller le nez, poussé par la brise. Elle fronça le visage et entrouvrit les yeux. La petite fille du cligner plusieurs fois pour avoir une vision nette de ce qui l’entourait. Elle grogna d’avoir été réveillée, mise de mauvaise humeur. Vêtue d’une petite robe rouge et blanche froissé et parsemée de trace d’herbe fraîche et de terre et pieds nus, ayant abandonné ses petites ballerines rouges vernis un peu plus loin vers la mare. Aria prit une grande bouffée d’air fraîche avant de se retourner et de regarder le ciel. Des nuages aux formes abstraites se déplaçaient imperceptiblement dans l’immensité bleu du ciel. Elle les suivait de ses yeux bleus aux reflets vert et argent, mi-clos. Ses cheveux étaient éparpillés en soleil autour de son visage et une mèche venait lui effleurer les cils.

« ARIA JE T’AVAIS DEMANDE DE CUILLIR LES FRUITS ! »

Une voix forte et excédée vint perturber Aria dans sa contemplation. Elle tourna le visage vers l’endroit d’où provenait la voix. Son père était debout les mains sur les hanches, ses yeux lançant des éclairs.

« - Et regarde dans quel état tu t’es mise ! Tu peux pas rester une journée sans faire ta sauvageonne en allant explorer la forêt alors que tu sais très bien que tu portes une nouvelle robe. Arrête de faire la casse-cou de temps en temps. C’est dangereux la forêt.
- Et alors ça me fait pas peur ! Pourquoi vous ne voulez pas y aller y a rien dedans ! Juste quelques animaux.
- Parce que c’est dangereux ! Il y a des fossés et des bêtes sauvages, ce n’est pas adapté pour une petite fille !
- Je veux juste faire ce qu’il me plait, c’est mon problème s’il m’arrive quelques chose, je ne viendrai pas me plaindre. C’est ma vie.
- Et nous nous sommes tes parents et tu sais le chagrin que ça nous causerais si jamais par mégarde tu pouvais être blessée. Alors maintenant va cueillir ces fruits !
- Mais il y en a tellement !
- Si tu avais des pouvoirs magiques tu pourrais aller plus vite, puisque tu n’en a pas, tu fais sans.
- Bein alors me demande pas de le faire dans la seconde !
- D’accord j’ai comprit tu n’es pas assez doué pour cueillir quelques misérables fruits, ce n’est pas comme ça que tu vas nous convaincre que tu es bonne à quelques chose. »

Le visage de Aria s’empourpra, ses sourcils se froncèrent et elle déclara :

« - TRES BIEN PUISQUE JE NE SUIS BONNE A RIEN. JE VAIS TE LES RAMASSER MOI, ET BIEN PLUS VITE QUE VOUS TOUS. »

Son père avait la bouche ouverte en une expression de grande surprise, ses yeux étaient ébahis et aucun son ne sortait de sa gorge. Aria le regarda incrédule. Il avait le regard qui passait d’arbre en arbre. La petite fille décida alors de voir ce qu’il regardait comme ça. Elle se retourna et resta tout d’abord surprise comme son père puis un sourire satisfait lui vint aux lèvres.
Devant elle, tous les fruits s’étaient décrochés des arbres, lévitant jusqu’au panier posait près d’elle. Dans une grande farandole de pêche, abricots, pomme, poire, cerises et amande, elle resta là, avec son regard de vainqueur. Car maintenant c’était clair, elle était réellement une sorcière, et personne ne pourrait dire le contraire.


ܧ Et après Poudlard, que voudriez-vous faire ? Professeur à poudlard pour l’Astronomie ou Potions ou DCFM. Ou Journaliste à la Gazette ou au Chicaneur ou Auror ( en gros l’avenir est indécis)
ܧ À quoi ressemblerait un épouvantard en votre présence ? En gros vers blanc ou en noir absolu ( tout ce qui fait référence à la claustrophobie puisque elle est claustrophobe ).
ܧ Composition de votre baguette : Bois de Saul pleureur contenant une poussière de crin de licorne et une plume d’hypogriffe.



Dernière édition par Aria Kennedy le Mar 6 Juil - 12:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Aria Kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-