AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Un rendez-vous - Nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Un rendez-vous - Nuit   Jeu 29 Juil - 11:47

    Le couvre-feu était dépassé depuis maintenant un bon bout de temps, dans la salle commune des Gryffondors tout le monde était allé dans ses dortoirs. La jeune fille attendit que tout le monde semble endormi ou au moins assoupi, pour se lever. Elle ne s'était pas mis en chemise de nuit, afin de gagner du temps. Elle était donc encore en uniforme. Sur la pointe des pieds, elle récupéra sa baguette et une cape noire pour ne pas être facilement repérée dans la nuit.

    Il fallait à tout prix qu'elle aille à ce rendez vous, ce serait surement le premier d'une longue série, car les choses n'allaient pas se faire en deux temps trois mouvements. Lou était contente de participer à la remise sur pied de Poudlard, selon elle avait choisit le bon clan. Elle, qui avait failli entrer dans le Risèd Squad, s'était rendue compte combien on mettait tout sur le dos de Saya sans aucune preuve.

    Une fois sortie des dortoirs et de la salle commune de manière la plus discrète possible, elle jeta sur elle sa cape, lança le sort "Lumos" et se mit en marche. Elles s'étaient donné rendez-vous au 7° étage, ce qui était bien c'est qu'elle y était déjà, la salle commune des Gryffondor y étant. Mais elle préféra s'éloigner de de l'entrée et de la grosse dame, c'était un endroit plutôt dangereux. Où Rusard, des professeurs ou des préfets en ronde, risquaient de passer... Ainsi donc elle marchait à tâtons, sa baguette éclairant le couloir à l'affût de n'importe quel bruit.

    Une fois bien éloigné de la salle commune, dans un couloir peu fréquenté en général, elle se mit dans un coin, un peu planquée, éteignit sa baguette et attendit un signe quelconque de Saya...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Jeu 29 Juil - 17:06

Une fine silhouette sombre se dessina au bout du couloir. Une silhouette peu commune à vrai dire. Habituellement, on reconnaissait facilement les professeurs de Poudlard à leur cape, et les élèves de l'école à leur uniforme. Cette silhouette-ci portait quelque chose de plus. Une sorte de capuchon noir, semblable à ceux que les détraqueurs portaient. La silhouette avança vers Lou October, flottant à quelques centimètres du sol. Lorsqu'elle parvint à la hauteur de la jeune fille, deux pieds se posèrent, dans le plus grand silence, sur le sol.

"Bonsoir Louise-Anne", dit la douce voix de Saya Serpentard.

La jeune fille retira son capuchon, qui pendait à présent dans son dos. À la lueur des rayons de la lune, Saya Serpentard apparaissait comme une jeune fille au teint de porcelaine, avec de grand yeux verts et de longs cheveux noirs. Elle était plutôt belle. Mais pas comme les jeunes adolescentes d'aujourd'hui. Saya semblait sortir tout droit d'un tableau de l'école. Une beauté ancienne, en somme.

"Je t'avais promis de te montrer quelque chose... me voilà", dit-elle avec un fin sourire.

Lou October pouvait à présent savoir à quoi avait ressemblé Saya lorsqu'elle possédait encore un corps. Ce qu'elle n'avait maintenant que par intermittence, grâce aux pouvoirs de la salle du Risèd. Saya ne lui en avait pas parlé lors de leur première rencontre. Et il était tout naturel que la Gryffondor s'en montre étonnée. Mais Saya savait que ce n'était qu'un détail. Un détail qui avait son importance tout de même. Elle était persuadée qu'on liait plus facilement des liens en ayant un corps, qu'en en étant dépourvu.

Spoiler:
 

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Mer 18 Aoû - 20:17

    Louise-Anne aperçut et sentit une ombre s'approcher au loin. Elle devina vite qu'il s'agissait de la présence qu'elle avait senti auparavant dans la journée, mais cette fois-ci une cape à capuche noire était posé sur l'ombre. Lou baissa sa baguette et attendit que Saya arrive jusqu'à elle. Sous la cape des pieds apparurent alors et Saya la salua. Lou répondit dans un souffle, elle avait un peu peur que le bruit attire des professeurs ou Rusard.

    - Bonsoir Saya...

    Et alors que Lou était déjà surprise de voir des pieds sous la cape, Saya baissa sa capuche et Lou fronça les sourcils à la vue du visage. C'était ainsi qu'elle l'aurait imaginé, un visage sombre mais à la peau très claire, avec une beauté froide et de longs cheveux. Elle semblait ancienne comme les vieilles statues ou les vieux tableaux de Poudlard. Lou venait donc de voir ce que Saya voulait lui montrer, elle pencha la tête sur le côté et observa la jeune fille, le fantôme, de haut en bas.

    - Je ne comprend pas, comment est-ce possible ?

    Demanda t-elle doucement. Lou avait envie de comprendre, peut-être n'avait elle un corps que la nuit ou bien lui avait elle menti. Peut importe, Lou souhaitait une explication.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Jeu 19 Aoû - 20:35

Louise-Anne parlait doucement. Ce qui n'était pas un mal. Des professeurs faisant leur habituelle ronde aurait pu les surprendre. Et cela n'était ni souhaitable pour Lou, ni pour Saya.

"C'est assez compliqué, et très simple à la fois", répondit Saya, un fin sourire sur le visage. "Ce corps est produit par la salle du Risèd. Si je n'arrive plus à contrôler les cauchemars qu'elle ne cesse d'envoyer dans l'école, j'arrive encore à m'offrir un corps, de temps à autre, lorsqu'elle me le permet. Une réplique parfaite de celui que j'avais avant. À la différence qu'il n'a de réel que son apparence et son toucher. À l'intérieur, ni sang, ni coeur battant... je ne peux pas même me regarder dans un miroir. La glace ne me refléterait pas."

Un sourire sans joie se dessina sur son visage lorsqu'elle se tût. Ces explications lui semblait nécessaire. Elle voulait être le plus sincère possible avec Lou. Elle savait qu'elle pouvait lui délivrer ces informations sans crainte. Du moins, elle l'espérait.

"J'aurais peut-être dû te le dire, ce matin. Mais je ne savais pas vraiment comment te l'expliquer. Et puis, ce n'est finalement qu'un détail. C'est seulement plus facile pour toi, j'imagine, de parler à quelqu'un que tu peux voir. Je me trompe ?" demanda-t-elle avec un sourire au coin des lèvres.

Saya avait une autre surprise pour Lou. Mais avant, elles avaient des choses à se dire. De nouvelles questions avaient peut-être surgit dans l'esprit de la Gyffondor, tout au long de la journée ? Peut-être même avait-elle changé d'avis quant à l'aide qu'elle devait lui apporter ? Saya n'en savait rien. Elle était bien incapable de lire dans les pensées. Elle avait pourtant essayé de s'y entraîner à maintes reprises. Cela aurait pu lui être utile pour savoir qui aurait accepté de l'écouter. Mais son corps, fait de rien d'autres que de chimères, ne lui permettait pas d'accomplir ce genre de chose.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Jeu 19 Aoû - 22:27

    Ainsi donc Saya contrôlait encore une petite partie de la salle du Risèd, même si ce n'était que les rêves, c'était déjà quelque chose. Lou l'écoutait avec attention, c'était étrange de se dire que le corps qu'elle avait en face d'elle n'était qu'une sorte d'illusion, car même si elle pouvait le toucher il n'était que le résultat d'un désir. Pas de cœur, pas de sang, pas de reflet, cela devait être assez bizarre à vivre... D'un autre côté c'est toujours mieux que de rester telle une ombre, flotter sans corps, sans apparence, n'être qu'une présence.

    Et Saya avait raison, effectivement avoir en face de soi quelqu'un avec un corps rendait l'écoute plus simple. Avant Lou avait tout de même une sorte d'angoisse, lorsque l'ombre passait d'un côté puis de l'autre, il y avait quelque chose de stressant à cela. Maintenant ce n'était plus cas...

    - Il est toujours bien de pouvoir mettre un visage sur une voix... Mais je comprend ta démarche, il n'est pas facile de dire des choses comme cela. Nous ne nous connaissons pas encore énormément.

    Elle marqua une pause et fit un fin sourire. Puis alors qu'elle venait de dire qu'elles ne se connaissaient pas encore beaucoup, elle repensa au début de leur première conversation. Saya semblait savoir des choses sur elle, alors qu'elles ne s'étaient jamais rencontrées avant... Notamment sur ses parents. L'avait-elle espionner ? Comment avait-elle put savoir cela ? Peut-être avait-elle repéré Lou longtemps avant et choisit de l'aborder après avoir étudié son caractère et son histoire...

    - J'ai une question qui me trotte dans la tête... Cette après-midi, quand tu as commencé à me parler, tu avais l'air de savoir des choses sur moi, que très peu de personnes savent, comment cela se fait-il ?

    Lou préférait demander clairement les choses, il ne fallait pas qu'il y ai de mystères entre elles, sinon la collaboration risquait d'être difficile...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Sam 21 Aoû - 11:39

Lou n'avait pas l'air trop ennuyée que Saya ne lui ai pas tout de suite avoué pouvoir récupérer un corps, tout faux soit-il. C'était parfait : tout se passait comme prévu. Si Saya gagnait la confiance de Lou, elles pourraient réussir, à elles deux, la grande entreprise de Saya. Et cette perspective la réjouissait déjà.

Louise-Anne s'était effectivement posée des questions. Tant mieux, cela prouvait que ce n'était pas une idiote, qu'elle avait un minimum le sens de la réflexion. Ce qui était indispensable pour mener à bien ce grand projet. Un sourire se dessina sur le visage de Saya lorsqu'elle répondit :

"J'arrive à savoir quelques petites choses en me promenant dans l'école. Les élèves parlent beaucoup dans le dos des autres," dit-elle d'une voix douce et posée. "Et puis je vois chacun agir à sa façon. Cela me permet d'en apprendre encore davantage sur le caractère des gens."

Saya marqua une pause. Elle avait passé de longues heures à apprendre à connaître les élèves, dans l'ombre, invisible aux yeux de tous. C'était ainsi qu'elle pouvait repérer une âme amicale et se trouver un peu de soutien.

"Comme je te l'ai dis, nous sommes pareilles toi et moi. Nous sommes souvent seules. Alors j'ai eu envie de te connaître, afin que ni toi ni moi ne soyons plus seules à l'avenir."

Un sourire bienveillant se dessina sur les lèvres de la jeune fille. Tout son visage rayonnait : du bonheur, de la bienveillance, de la confiance. Tout cela mélangé sur un même visage. Seuls les yeux de Saya semblaient ne pas aller dans ce sens. Ils semblaient distants, pensifs et froids.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Dim 22 Aoû - 14:45

    C'était donc ce que Lou s'était imaginé, Saya l'avait observé. Enfin, elle avait observé de nombreuses personnes, comme une sorte d'espionne. Complétement invisible aux yeux de tous, elle avait dû en apprendre des choses. Lou l'enviait dans un certain sens, la Gryffondor qui était si curieuse aurait bien aimé pouvoir se rendre invisible quelques minutes pour écouter des conversations...
    Mais soyons sincère, elle préférait largement garder son corps et ne rien entendre, que de devoir errer jusqu'à la fin de sa vie, sans corps, sans apparence, telle une ombre...

    Saya expliquait qu'elles étaient pareilles, Lou avait tout de même du mal avec cette idée. Elle avait des amis qui l'entouraient, ils étaient là pour elle... Parfois...
    Lou était flattée que Saya se soit tourné vers elle. D'un autre côté, beaucoup de personnes venaient vers elle, car elle semblait sympathique et douce. Mais est-ce mauvais d'être si gentille ? Lou connaissait beaucoup de personnes à Poudlard et même si ces personnes ne pensaient pas tout le temps à elle, il y avait toujours un moment où ils partaient la retrouver...
    Lou esquissa un sourire, elle ne sentait pas seule comme Saya l'insinuait, peut-être se sentait plus délaissée que seule. Dans tous les cas cela ne la dérangeait pas de lier une amitié avec ce fantôme. Saya semblait être une personne avec un grand cœur et d'une infinie douceur, du moins c'était l'avis de Lou.

    Le bonheur qu'elle avait l'air de faire naître sur le visage vide de Saya réchauffa le cœur de la blonde. La Gryffondor adorait faire plaisir aux autres, surtout lorsque la personne en face d'elle semblait lui promettre du bonheur aussi... Lou ne faisait même pas attention aux yeux de la jeune disparue qui semblaient pourtant si froids... Elle préférait se dire que les deux allaient bien s'entendre et allaient réussir de grandes choses.

    - C'est très gentil de ta part de m'avoir choisie !

    Dit-elle dans un sourire amusé.

    - Bon, il est peut-être temps de passer aux choses sérieuses... Je ne connais pas grand chose pour l'instant sur la salle du Risèd, si ce n'est que des rumeurs, probablement toutes plus erronées les unes que les autres.

    Lou espérait que Saya sache beaucoup de choses sur la salle, car elle voulait bien l'aider, mais sans infos elles n'iraient vraiment pas loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Mar 24 Aoû - 12:35

Ah qu'il était agréable de se balader au clair de Lune, surtout lorsque celle-ci se révélait pleine, toute ronde dans la noirceur d'un ciel étoilé. Hortense releva le nez de sa besogne pour apprécier un peu plus l'étrange atmosphère qui baignait le parc du château. Il avait fallu, comme tout les mois, qu'elle plante divers herbes pile la nuit de pleine Lune, afin d'être certaine que celles-ci grandissent bien, et révèlent par la suite des propriétés extraordinaires. C'était un travail assez dur. En général, Hortense punissait les élèves de cette façon ; c'était à eux d'aller planter ou cueillir des herbes la nuit de pleine Lune. Comme ça, la jeune prof' faisait d'une pierre deux coups ! Elle assurait une punition tout de même redoutable, car l'élève, de ce fait, ne profitait pas d'une pleine nuit de sommeil. Et de plus, Hortense pouvait soustraire cette pesante activité de son quotidien.

Seulement voila, cette nuit-là, personne n'était là pour l'aider. En effet, Hortense n'avait eu personne à punir les jours précédents. Qu'à cela ne tienne, la jeune femme travailla dur, et termina sa besogne assez tardivement dans la nuit. Une fois finie, Hortense rangea ses gants boueux dans la large poche de son tablier, et bailla à s'en décrocher la mâchoire. Il fallait à présent qu'elle retraverse tout le château pour rejoindre sa chambre dans la Salle Commune des profs. Ce qu'elle s'empressa de faire d'un pas élastique, impatiente de regagner son lit... Seulement voila, alors qu'elle grimpait l’un des escaliers du château, des voix semblèrent se faire entendre au loin. Hortense fronça les sourcils. Des élèves, à cette heure ? Ou peut-être était-ce Rusard et un autre professeur ? Hortense désirait en avoir le cœur net...

Aussi, la jeune femme atteignit vivement le 7ème étage, toujours en percevant ces voix, indistinctes pour le moment. Une fois parvenue dans un des longs couloirs de l'étage, Hortense Chourave stoppa brusquement... A quelques mètres d'elle se tenait une élève, Louise-Anne. Et une autre, lui tournant le dos... qui avait davantage les allures d'un fantôme plutôt que d'un enfant de chair et d'os. Hortense, courageuse, ne se laissa pas démonter par les sombres pensées qui s'animèrent brusquement dans sa tête. Elle dégaina sa baguette et exécuta un complexe mouvement de la main en lançant distinctement:

" Protego ! "

Certes, elle ne lançait pas ce sortilège sur elle-même, mais sur Louise-Anne. Il fallait dire qu'Hortense n'avait pas assisté à toute la scène. Au contraire, elle n'avait seulement assimilé que la présence du fantôme près de la Gryffondor. Voila pourquoi, le sortilège de la jeune professeur lui fut adressé, formant alors une large façade trouble entre les deux filles. Hortense, bras levé, toujours en direction de Louise-Anne, s'écria d'un ton ferme et sans faille:

" Mademoiselle October, regagnez votre chambre immédiatement si vous ne voulez pas passer le reste de votre nuit à nourrir mes Vertulasses Vénéneuses ! Quant à vous... vous n'avez plus rien à faire ici. Partez ! "

Hortense avait une vague idée de la personne à laquelle elle s'adressait. Mais elle était habile et douée en magie, au contraire de ce que l'on pouvait penser d'une professeur de Botanique... Elle n'avait pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Jeu 26 Aoû - 13:06

    Lou était en train de finir sa phrase quand quelques bruits de pas attirèrent son attention. Elle se retourna vivement et aperçut l'ombre d'une personne. Une personne grande, une personne adulte, probablement un professeur. Au fur et à mesure que la personne se rapprochait, le visage de Lou grimaçait d'avantage. A l'instant même où la jeune fille l'avait reconnu, Horstense Chourave lui lança un sort.

    La jeune fille eut d'abord peur qu'il s'agisse d'un sortilège malveillant, mais en fait non, pas du tout. Entre la Gryffondor et Saya se trouvait à présent un sorte de bouclier translucide. Le professeur pensait probablement protéger Lou du danger, de Saya en fait.
    C'était le moment où il fallait réagir vite, que faire ?! Dire la vérité et tenter de convaincre Chourave que Saya n'était pas coupable des choses dont on l'accusait ou bien jouer celle qui était simplement sortie de son dortoir (pour regarder les étoiles, voir des amis ou je ne sais quoi), et qui aurait croiser cette ombre par hasard...
    Le choix était difficile, surtout qu'elle ne pouvait demander l'avis de Saya, c'était le moment où Lou devait réagir vite, pour protéger leur secret. Pour avoir encore une petite chance de fermer cette salle.

    Elle décida de faire comme si elles n'avaient pas fixé de rendez-vous. Elle prit un air un peu effrayée, légèrement, comme si Saya lui avait dit des choses effrayantes, elle se replaça dans le contexte des premières minutes de leur première rencontre. Après tout, elle avait été angoissée à ce moment là, alors pourquoi pas maintenant.

    La jeune fille fit quelques pas en arrière, pour s'éloigner de l'ombre, elle espérait que Saya comprenne ce qu'elle tentait de faire. L'air soulagé, elle s'éloigna doucement mais surement de l'ombre, pour se diriger vers le professeur Chourave. Elle la regarda quelques instants et souffla un faible :

    - Merci professeur ...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Ven 27 Aoû - 12:15

Des bruits de pas se firent entendre. Mais trop tard pour que Saya disparaisse. La conversation qu'elle avait eu avec Lou, quelques secondes auparavant, avaient masqués le bruit que faisait le professeur Chourave en se déplaçant. Saya n'eut pas le temps de réagir qu'un sortilège était lancé sur sa nouvelle amie. Un protego. Evidemment. Le professeur Chourave voulait protéger une élève. Rien de plus normal pour une personne bienveillante tel que l'étaient les professeurs de Poudlard.

Plusieurs émotions semblèrent passer sur le visage de Louise-Anne. Comme en pleine réflexion. Elle essayait sans doute de trouver une bonne excuse pour être dehors si tardivement. Après tout, le couvre-feu était en place depuis déjà plusieurs heures. Louise-Anne enfreignait le règlement. Et il lui faudrait trouver une bonne excuse pour échapper à une punition. Mais la jeune Gryffondor ne chercha pas à se justifier aux yeux du professeur de botanique. Elle se contenta de s'écarter de Saya, comme effrayée, en remerciant Hortense Chourave d'être venue. Était-elle sincère ? Saya avait du mal à le croire. Lou était assez proche d'elle maintenant. Du moins, elle l'espérait. Ce ne devait être qu'une feinte de la Gryffondor. Et Saya en aurait rapidement le coeur net. Elles finiraient pas se revoir, tôt ou tard, dans les couloirs.

"Comme vous le souhaitez, Hortense," répondit Saya avec une grande politesse.

Le visage dur et froid, on aurait eu du mal à s'imaginer que cette Saya Serpentard était la même que celle qui avait discuté avec Lou October, quelques minutes auparavant, avec son large sourire et sa joie illuminant ses traits. Louise-Anne comprendrait certainement ce qu'il se passait de cette façon : Si Lou simulait la crainte, Saya devait simuler elle aussi, pour permettre à Lou de conserver sa couverture.

Saya ne se fit pas prier. On lui avait demandé de partir, c'est donc ce qu'elle fit. Glissant à quelques centimètres du sol, la fille au capuchon disparu au fond du couloir, dans l'obscurité la plus totale.

Quelques secondes passèrent. Un silence de plomb régnait sur le septième étage quand un grognement se fit entendre. Deux yeux brillants avançaient dans la pénombre du couloir. Il venait du même endroit d'où avait disparu Saya. Au fur et à mesure que les yeux s'avançaient, un corps de loup devint distinct. Montrant les crocs, celui-ci fixait Hortense Chourave du regard, grognant de plus belle à pas qu'il faisait en sa direction...

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Ven 27 Aoû - 14:36

Hortense garda sa baguette pointée devant elle, les mâchoires serrées face à cette scène décidemment étrange. Elle en venait même à douter de l'efficacité de son sort, mais qu'à cela ne tienne, il ne fallait surtout pas se laisser abattre. Aussi conserva-t-elle son courage, campée sur ses deux jambes, les sourcils froncés. Quelque chose clochait, mais elle n'aurait su dire quoi... Après tout, pourquoi Louise-Anne prenait cet air aussi effrayé si elle venait de parler un petit moment avec la personne qui se trouvait devant elle ? Non vraiment, ça ne collait pas. Peut-être était-ce là une astuce, une parade... Hortense secoua doucement la tête. De toutes manières, ce n'était pas de son ressort, elle le savait.

Cette... chose apparue dans le couloir était puissante, ça se sentait. D'ailleurs le regard que cette mystérieuse élève porta en sa direction lui glaça le sang. C'était quelque chose qui dépassait la jeune femme, et de loin. Pourtant, Chourave attendit que l'élève disparaisse au fond du couloir pour s'avancer vivement vers Louise-Anne. Elle effaça son sortilège de protection, et baissa sa baguette, histoire de ne pas pointer celle-ci vers la jeune élève. Le ton grave et le regard froid, Hortense s'adressa à la jeune Gryffondor, d’une voix se trouvant à mi-chemin entre l'excuse et l'obligation.

" Je suis navrée Miss October. Mais je crains fort que vous ne soyez pas en mesure de maîtriser cette situation. Voila pourquoi je souhaiterais que vous vous confiez à madame la Directrice, mais je vous en prie, ne gardez pas par devers vous ce que vous venez de vivre. Croyez-moi, c'est bien trop grave. "

Hortense Chourave esquissa un très léger sourire. Louise-Anne pouvait très bien se braquer, prétextant que cela ne la regardait pas. Mais malheureusement si... La présence de Saya dans le château concernait tout le monde. Hélas. La jeune femme se redressa et regarda Lou d'un air plus doux.

" Je ne tiendrai pas compte de votre escapade en pleine nuit si vous me promettez de parler de cette rencontre avec Mlle Wulfric. Pensez à votre sécurité... et pensez aussi aux points de votre Maison ! Bien. A présent, je vous laisse regagner votre Salle Commune. Ne vous avisez pas de faire des détours ! "

La jeune femme fit volte face. Mais soudain, un grognement la paralysa sur place... Elle n'eut même pas la force de pointer immédiatement sa baguette sur sa peur matérialisée tant l'effroi lui glaça l'esprit, le sang, le corps tout entier. Effectivement, à quelques mètres devant elle se tenait sa phobie, sa crainte poussée à son paroxysme... un loup ! Un gros loup noir aux yeux perçants brillants dans l‘obscurité, tout à fait le genre de loup qui l'avait mordue étant gamine et qui lui avait valu cette peur atroce. Hortense, tremblante et bouche bée, tendit faiblement sa baguette vers l'animal en mouvement. Elle lança un faible "riddikulus" qui n'eut, bien sûr, aucun effet ! La jeune femme ne sut quoi faire, bien que plusieurs idée fleurirent tout à coup dans son esprit. Il fallait garder son sang froid… bien que ce ne soit pas facile. Au contraire. La première chose était de protéger Louise-Anne, elle ne partirait pas sans s'être assurée que la Gryffondor était hors de danger. Aussi, Hortense cria distinctement:

" Sauvez-vous, vite !! "

Hortense fit un pas en arrière et lança un "spero patronum" digne de ce nom. La grande chouette qui lui servait de patronus pouvait au moins distraire l'animal, le temps que Louise-Anne se sauve...
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Ven 27 Aoû - 15:28

    Lou écouta avec attention le professeur, les yeux baissés, elle allait devoir mentir à la directrice. Elle s'en fichait pas mal des points qu'elle pouvait perdre, si Chourave voulait les lui retirer pour être sorti après le couvre-feu, tant pis... Mais mentir à la directrice, ça n'allait pas être très drôle.
    D'un autre côté, si elle refusait de parler, cela pouvait passer pour de la non coopération. Il ne fallait pas éveiller de soupçons. Lou décida rapidement dans sa tête l'histoire qu'elle allait raconter.

    Tout simplement, la jeune fille ferait le récit de sa première rencontre, en admettant que cette rencontre fut interrompue par Hortense Chourave, bien avant que Saya lui propose un rendez-vous et ne lui parle d'elle plus précisément. Elle pourrait donc rapporter sa peur face à cette ombre qui lui parlait et son angoisse face à tout ce qu'elle savait sur elle.

    Saya était partie, elle avait pris un regard froid et inquiétant. Un regard qui glaçait le sang, même la Gryffondor eut un frisson en le voyant, alors qu'elle savait pertinemment que Saya jouait un jeu. Du moins elle espérait.

    Lou reporta son attention sur le professeur et hocha la tête doucement :

    - J'irais voir la directrice dès demain professeur et lui raconterait tout ce que je sais, j'espère que mon récit pourra aider à attraper Saya.

    Lou parlait doucement, calmement. Elle allait partir afin de rejoindre son dortoir, mais, un bruit la paniqua. Elle se retourna vivement, deux yeux brillaient dans la nuit et des bruits de pas étouffés se faisaient entendre. La Gryffondor sortit sa baguette rapidement, elle était sur ses gardes, qu'est ce que cela pouvait être ?!
    La chose se rapprochait à tâtons et Louise-Anne reconnu la forme de l'animal. C'était un loup, la jeune fille n'était pas très rassurée, mais elle n'avait pas franchement peur des loups. Par contre, elle ne pouvait en dire autant du professeur Chourave. L'entendant prononcer un faible et inutile "Ridikulus", Lou devina que le loup devait être une des pires phobies du professeur.

    L'adulte lui cria de s'enfuir, mais Lou secoua la tête en signe de désaccord. Elle savait que si elle laissait le professeur face à son pire cauchemar elle aurait du mal à s'en sortir. Il est toujours très dur de vaincre sa peur, surtout en étant tout seul, Lou en savait quelque chose depuis son escapade dans le labyrinthe, où elle s'était retrouvée face à un épouvantard.
    Elle fit deux pas en avant, d'un air rassurée et tandis que l'animal était préoccupé par la chouette patronus de Chourave, la jeune fille prononça distinctement :

    - Petrificus Totalus !

    Baguette pointée vers le loup, elle ne voulait pas jouer les héroïnes, mais la Gryffondor ne se voyait pas partir et laisser seule le professeur face à ce loup. Lou espéra que son sort fasse effet, non pas qu'elle doutait de ses capacités, au contraire. Mais, elle ne savait pas vraiment de quoi était fait ces cauchemars. Ils n'étaient pas des épouvantards, ça, Saya lui avait dit, mais était-ce des illusions ou bien quelque chose de bien réel que les sorts pouvaient atteindre ?

    Les sourcils froncés, Lou se demanda tout de même si Saya n'y était pas pour quelque chose. Il était étrange de se dire qu'elle venait juste de disparaitre et que ce cauchemar venait juste d'apparaitre. Ces choses arrivaient-elles vraiment par hasard ? Ou quelqu'un essayait-il de piéger Saya, de nombreuses questions étaient en train de germer dans l'esprit de la jeune fille...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Ven 27 Aoû - 16:11

Le professeur Chourave tenta un premier sortilège sur le loup. Un ridikulus qui n'eut aucun effet. Le loup n'était pas un épouvantard. Et au vu du peu de conviction avec laquelle Hortense Chourave avait lancé le sortilège, il était clair qu'elle savait d'avance que cela n'arrangerait pas la situation. Le loup s'avança encore, jusqu'à n'être plus qu'à quelques mètres de Louise-Anne et Hortense. Il ne fixait que le professeur, se désintéressant totalement de la jeune Gryffondor. Pourquoi ?

Le professeur de botanique cria à la jeune fille de s'enfuir après avoir fait apparaitre son patronus. Une chouette. Le loup la regarda un instant voler autour de lui. Cela apportait peut-être un certain apaisement à Hortense Chourave. Mais cela n'allait guère l'aider si son but était de faire disparaitre l'animal qui se tenait devant elle. Louise-Anne désobéit à son enseignant. Elle ne s'en alla pas comme il le lui fut demander. À la place, elle sortit sa baguette et la pointa en direction de l'apparition. Un petrifus totalus. Si le loup l'avait pu, il aurait ri à gorge déployée de cette situation. Il lui adressa alors un regard, très bref, puis retourna son attention sur le professeur Chourave. Rien ne pouvait l'arrêter. Pas maintenant en tout cas.

Grognant toujours, le loup n'était plus qu'à quelques pas des deux sorcières. Il leur fallait trouver une solution, et rapidement, si elles ne voulaient pas finir dans son estomac...

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Ven 27 Aoû - 21:10

Hortense commença à s'affoler doublement plus qu'auparavant... D'une part parce que le loup avançait droit sur elle, babines retroussées, et que, de plus, Louise-Anne était toujours là ! Or, la jeune femme avait une idée bien précise en tête pour échapper à la bête. Mais la présence de la Gryffondor rendait son plan impossible ! D'autant plus qu'Hortense craignait pour sa sécurité. Si Miss Otober était blessée, s'en était fini de sa profession dans l'école, sans parler de l'énorme dose de culpabilité qui lui pèserait ensuite sur l'esprit. Hortense recula de quelques pas, les yeux rivés sur sa crainte la plus violente. Tout à coup, un sortilège fila juste à côté de son oreille droite. Louise-Anne venait de lancer un sort de pétrification... s'avérant inutile à son tour. La seule solution restait la fuite... pour l'instant. Comment arrêter un monstre pareil ? Hortense savait qu'il fallait avant tout protéger la Gryffondor. Sans ménagement, et sans quitter le loup du regard, la jeune femme attrapa l'épaule de Louise-Anne et la secoua en la poussant au maximum.

" Partez je vous dis ! Ne vous en faites pas, je sais comment le maîtriser... "

Bon. Pour l'instant, tout n'était qu'hypothèse. Mais Hortense ne lâchait pas son idée. Seulement, Miss October se devait d'aller rejoindre sa Salle Commune en vitesse ! Et la jeune femme espérait vivement qu'elle le fasse... sans quoi le danger ne ferait que s'accroître. Pour le moment, Hortense agita sa baguette et lança, dans une lueur aveuglante, deux sortilèges de grande importance lui permettant de gagner du temps...

" Feudeymon ! "

De larges flammes jaillirent du bout de sa baguette et vinrent former un mur assez large au milieu du couloir, flottant un peu au-dessus du carrelage, faisant d'ailleurs disparaître un instant le loup dans une chaleur extrême. Hortense ne savait pas vraiment si les flammes ronflantes et venant presque lécher le plafond ralentiraient la bête... Mais au moins la dissuader, ce n'était pas du luxe ! Ensuite, pour assurer d'avantage ses arrières, Mlle Chourave, toujours conservant un maximum de sang froid, lança un second sort, tout aussi complexe:

" Protego Totalum ! "

Ce sortilège permettait de protéger quelque chose de grand. De beaucoup plus grand qu'une seule personne par exemple. En l'occurrence, le sortilège vint former une paroi trouble sur toute la largeur du couloir, du sol jusqu'au plafond, et d'un mur latéral à l'autre. Hortense se recula et se vouta, la respiration haletante sous la chaleur qui commençait à monter sérieusement. Sous le coup de la crainte, elle ne mesurait pas vraiment la taille de ses sorts et ces derniers étaient peut-être trop grands. L'important était de ne pas abîmer l'école ! Mais Hortense craignait trop de devoir affronter ce loup de plus près... Pour le moment, si la bête voulait la manger, il lui fallait d’abord traverser un mur de flammes, puis un nouveau mur, de protection celui-ci. Normalement impénétrable… normalement !
Revenir en haut Aller en bas
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Dim 29 Aoû - 16:29

Un mur de flammes jaillit de la baguette du professeur Chourave pour venir s'interposer entre le loup et les deux sorcières. Brûlantes, les flammes ne faisaient pas peur au loup. Elles se reflétaient simplement sur ses pupilles brillantes, lui donnant même un air plus effrayant qu'il ne l'avait déjà. Mais si cela n'empêcherait pas le loup d'avancer, le feu avait pour inconvénient de lui faire perdre de vue sa cible : Hortense Chourave. Il ne la voyait que partiellement derrière les immenses flammes qui brûlaient devant lui. Ne bougeant plus pendant plusieurs secondes, il essayait de repérer la jeune femme, toujours présente derrière le mur de feu. Lorsqu'il parvint à reconstituer son image, il reprit sa marche, lente et gracieuse, grognant et montrant ses crocs au professeur de botanique.

Un deuxième sortilège vint à sa rencontre. Un protego totalum, qui était un mur parfait entre lui et le reste du couloir. Pas un seul côté n'était laissé au hasard. Il lui était totalement impossible de le contourner. Le loup ne se démonta pas. Il avança tête première dans la protection. Mais ce fut peine perdue. Il lui était totalement impossible de traverser le mur de magie qui protégeait celle qui l'avait lancée ainsi que la jeune élève de Gryffondor.

S'en aller, ou rester jusqu'à ce que la protection cède ? Le loup s'assit au pied du mur, patient. Il ne s'arrêta ni de grogner ni de montrer les crocs. Ce n'était qu'une question de temps. Si ce n'était pas aujourd'hui, ce serait demain... ou après demain. Mais il parviendrait à son but. Il n'envisageait pas d'autre fin possible.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Dim 29 Aoû - 19:04

    Comme Lou l'avait craint, son sortilège n'eut aucun effet. Aucun autre effet que d'énerver encore plus le professeur qui lui cria de s'enfuir. Elle la regarda l'air inquiète, Chourave avait l'air d'avoir une petite idée sur comment se débarrasser du loup et avait l'air d'avoir repris un peu plus son sang froid. La jeune fille respira doucement, puis hocha la tête.

    Elle allait partir, visiblement le professeur avait un plan et ici elle ne ferait que la ralentir. Mais d'un autre côté, elle n'aimait pas trop l'idée de la laisser seule... Lou fit quelques pas en arrière, baguette en main toujours pointée vers l'endroit où se trouvait le loup. Bientôt celui-ci ne fut plus visible. Il avait disparu derrière un mur de feu, puis un mur invisible. Un protego bien plus puissant que celui que le professeur avait utilisé avant.

    Lou allait partir, mais elle vit le loup attendre patiemment et de manière inquiétante devant le bouclier. Elle était loin du professeur, elle allait pouvoir s'enfuir vite si la barrière cédait.

    - Professeur vous ne voulez pas que j'aille chercher de l'aide ?

    C'était une idée qui lui était venue, après tout, si elle-même ne pouvait être utile, peut-être que la directrice de Poudlard pouvait l'être plus. Il fallait bien qu'ils agissent et si le loup était insensible aux différents sort lancés sur lui, ça allait être très difficile.

    - Le professeur Wulfric ?

    L'aide de la directrice ne pouvait être que bénéfique, mais peut-être que Chourave la refuserait... Lou ne savait, mais elle détestait se sentir inutile !
    De plus le bureau de Wulfric n'était pas loin, la tour juste au dessus, en courant la Gryffondor pourrait y être vite. Elle serait probablement en train de dormir, mais Lou n'hésiterait pas à la secouer pour qu'elle soit bel et bien réveiller...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Dim 29 Aoû - 23:59

Hortense était plutôt rassurée de savoir que le loup ne pouvait passer au travers du mur de protection. Problème étant, elle était obligée de maintenir le sortilège du bout de sa baguette, par conséquent, garder une concentration sans faille. Or, Mlle Chourave, bien qu'elle possédât un moral d'acier, sentait la fatigue entraver ses gestes et surtout sa capacité à rester fixée sur un point. D'autant plus que ce loup lui rappelait de sombres souvenirs, des douleurs de sa prime enfance... Hortense ne se souvenait que trop bien de ses cauchemars, alors qu'elle n'était encore qu'une petite fille. La mort était passée assez près et peu de monde avait cru ses paroles, comme quoi les loups n'agressaient pas les humains.

Hortense s'était crue trahie par ses proches. Et la douleur était aussi grande physiquement que moralement. Bref, se retrouver face à sa peur la plus grande la mettait dans un drôle d'état. Fort heureusement, alors qu'elle allait briser son sort, faute de concentration, Miss October la fit revenir sur terre d‘un éclat de voix. Hortense, baguette toujours tendue à deux mains devant elle, tourna vers la jeune fille un visage ruisselant. Pourtant, son regard était direct et assuré.

" Non, allez vous mettre à l'abri, Mlle Wulfric a surement autre chose à faire... Je vais essayer de m'en débarrasser seule. C'est mon cauchemar, c'est à cause de moi qu'il est là ! "

Mlle Chourave avait lâché cette dernière phrase d’un ton violent, sans appel. Elle reporta son attention sur le loup. Le mur de flammes diminua, et elle pouvait dès à présent distinguer l'animal, assis sur son postérieur, le regard rivé droit sur elle. Le cœur de la jeune professeur battait très fort, elle commençait à trembler, et le sortilège de protection matérialisait d'ailleurs son stress soudain ; la paroi commençait à se fragiliser. Hortense allait devoir être rapide. Choisir la fuite n'était vraiment pas vaillant, mais après tout, si ce loup n'en avait qu'après elle, la jeune femme pouvait bien s'éloigner le temps de chercher une solution... Voila pourquoi tout se passa rapidement; Hortense effectua un large cercle autour de sa tête et cria pour la deuxième fois;

" Protego Totalum ! "

A la différence que cette fois, ce ne fut pas une paroi qui se matérialisa, mais quatre. Quatre parois, se dessinant juste autour du loup, et le cloitrant dans une prison transparente, ne lui laissant que très peu de place. Quatre parois que seul l'incantateur pouvait contrôler et traverser s'il le désirait. Lui, ou ses sortilèges. L'énergie envoyée avait été forte, mais cette fois le sortilège tiendrait un bon moment. Sans perdre de temps, Hortense lança un nouveau sort, sachant que blesser le loup était impossible. L'important était de maintenir son immobilisation.

" Incarcerem animalus ! "

Des cordes jaillirent de sa baguette. La particularité de cette incantation, à la différence d'un "incarcerem" normal, était que les cordes lancées étaient beaucoup plus robustes. Celles-ci furent projetées en direction de la bête mais Hortense, aveuglée par la crainte de voir son sortilège inefficace, ne pu voir immédiatement s'il avait fonctionné...
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 25

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Lun 30 Aoû - 0:32

    Ainsi le professeur voulait vaincre seule son propre cauchemar, Lou pouvait comprendre, même si elle avait un peu peur pour Chourave. D'un autre côté c'était un professeur expérimentée et sur de soi visiblement. Pour la dernière fois donc, Lou hocha la tête et laissa le professeur gérer la situation.

    Elle courut dans les couloirs à vive allure, sans se retourner. Elle regrettait au fond d'elle de laisser Hortense seule. Si jamais demain elle ne la revoyait pas ou elle la revoyait à l'infirmerie, elle s'en voudrait à jamais ! Pourtant elle savait bien qu'elle ne pouvait rien y faire. Dans sa course, Lou repensa à ce qu'elle venait de vivre. Elle qui aurait dû passer sa soirée à en apprendre plus sur la salle du Risèd, avait fait la connaissance avec l'un de ses cauchemars. Lou était sacrément heureuse que ce ne fut pas le sien.

    Une fois arrivée devant la porte de sa salle commune et devant le portrait de la grosse dame, la jeune fille tendit l'oreille, elle entendit la voix de Chourave crier un sort. La jeune fille pria pour que cela soit efficace, cela faisait longtemps qu'elle ne priait plus, surtout qu'elle ne croyait plus vraiment en Dieu depuis son entrée à Poudlard. Pourtant, avant même de donner le mot de passe à la grosse dame, Lou ferma les yeux quelques instants et dans les règles de l'art, elle demanda d'épargner le professeur.

    Lorsqu'elle rouvrit les yeux et donna le mot de passe, elle secoua la tête, se demandant pourquoi elle avait fait une chose pareille. Après tout, si cela pouvait la rassurer...
    Par contre, sachant pertinemment qu'elle n'arriverait pas à dormir, elle s'installa sur un fauteuil dans sa salle commune au coin du feu et se mit à réfléchir.
    A Saya, à ce cauchemar, à Chourave, à ce qu'elle raconter à la directrice, bref, beaucoup de choses se bousculaient dans la tête de la jeune blonde.


[ :wand: Sort du Rpg]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Lun 30 Aoû - 15:55

Le professeur Chourave tenait à gérer, seule, la situation. Louise-Anne finit par l'accepter, et disparu dans le fond du couloir. Le loup, quant à lui, continuait à veiller sur sa proie. Il n'était pas question de la laisser partir. Le mur de protection commençait à faiblir. Les oreilles du loup se tendirent en avant. Il renifla, puis se releva sur ses quatre pattes. Lorsque le mur s'écroulerait, il serait prêt à bondir sur le professeur de botanique.

Mais ses espoirs furent rapidement achevés. Hortense Chourave relança un protego totalum qui engloba cette fois-ci le loup. Il était pris au piège. Pas un seul trou ne lui permettrait de passer. Mais le professeur avait toujours peur. Et ça, ça n'avait pas de prix. Le sortilège finirait pas se briser. Et là, le loup pourrait accomplir ce pour quoi il avait été créé.

Un second sort fut lancé en sa direction. Des cordes d'une robustesse sans égale le maintenir en place. Il ne pouvait plus que grogner et montrer ses crocs. Rien d'autre. Il continuait tout de même de fixer Hortense Chourave, en signe de défi. Ce n'était que partie remise. Il le savait. Et elle devait s'en douter...

Dans le silence pesant de cette nuit, une voix résonna aux oreilles d'Hortense.

"La partie ne fait que commencer..." dit une voix doucereuse.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Lun 30 Aoû - 23:25

* Tu as raison... Elle ne fait que commencer ! *

Hortense avait bien perçu cette tendre voix venant de nulle part. Aussi étrange que cela pouvait paraître, la jeune femme fût rassurée de savoir ses craintes confirmées ! Devoir se battre contre cette énorme bête lui donnait l'impression de devoir se battre contre Saya elle-même. Peut-être était-ce un peu idiot, mais Mlle Chourave ne voyait rien d'autre qui pouvait la motiver d'avantage. Elle était seule à présent. Seule face à sa peur. Face à cette gueule pleine de crocs qui ne demandait qu'à se refermer sur son cou... Hortense jeta un rapide coup d'œil à la cicatrice en arc de cercle qu'elle avait sur son avant bras. Cela ne faisait que quelques mois qu'elle laissait son bras à vue. Auparavant, la jeune femme avait toujours enfilé des hauts à manches longues, masquant ces épais traits blancs nettement dessinés sur sa peau. Elle s'était décidée à être forte, et ce n'était pas ce soir qu'il fallait faiblir. Vaincre ce loup représentait beaucoup à ses yeux. Au nom de l'école, des élèves, de sa propre force morale...

Hortense ne devait pas échouer. L'idée qu'elle avait eu précédemment lui revint à l'esprit, plus forte que jamais. Elle se souvenait, comme tout le monde, des exploits d'un certain Harry Potter. Notamment son aventure contre le Basilic. Si cet élève avait battu ce serpent géant, c'était avant tout grâce à l’aide de Fumseck, Hortense voyait les choses ainsi. Alors... Pourquoi ne pas faire comme ce mystique phénix ? La jeune femme recula de quelques pas et ferma un instant les yeux. Elle risquait gros. Mais il fallait affronter cette créature sans magie. Aussi, Hortense pris son élan, sauta souplement et adopta sa forme animale, à savoir une belle chouette effraie aux larges ailes blanches tachetées. Mlle Chourave était un animagus, mais peu de gens le savait à Poudlard, à part la directatrice. Elle avait appris à maîtriser ce talent pour des raisons personnelles, non pas pour le faire savoir. Avec ses nouveaux yeux, la jeune femme pouvait distinguer beaucoup plus de choses.

Elle battit gracieusement des ailes, effectuant plusieurs cercles de taille modeste dans le couloir du château. Elle avait de la chance que le plafond soit placé très haut, cause des croisés d'ogive formant une voute laissant assez de place aux ailes d'Hortense. Tout en volant calmement, elle pouvait voir la bête attachée au sol, bavant de rage, prête à lui faire la peau... ou les plumes. Hortense allait agir vite, pour avoir le temps de vite se détacher du loup. Si elle calculait bien son coup, il n'y aurait aucun danger notable. Mais avec les marionnettes de Saya, on ne pouvait jamais savoir. Hortense bloqua ses réflexions, et passa à l'exercice pratique... Alors qu'elle avait gagné en hauteur, la jeune femme replia tout à coup ses ailes et plongea droit sur l'animal... Elle aurait voulu fermer ses yeux, mais elle en avait trop besoin pour l'instant. Tout se passa vite ; Hortense traversa sans mal la barrière de protection, parvenant à quelques centimètres de la bête. La taille de l'animal semblait s’être décuplée ! Hortense déplia largement ses ailes, et tendit ses serres acérées en direction de la tête de la bête.

La manœuvre était difficile car la jeune femme se devait de battre amplement ses ailes tout en essayant de crever les yeux de la bête et tout ça sans risquer de se faire attraper par des mâchoires effrayantes ! Hortense agitait ses serres dans tous les sens, sifflant rageusement, surtout pour exorciser sa panique, et sentant plusieurs fois le crâne impressionnant de l'animal sous ses serres. Mais de là à savoir si son plan avait fonctionné, c'était autre chose car Hortense se débattait tellement qu'un tourbillon de plumes tournoya autour des deux créatures et masqua son action, même à ses propres yeux. La jeune femme replia finalement ses pattes le long de son ventre et agita ses ailes avec force pour reprendre un peu d'altitude. La fatigue était presque douloureuse et ankylosait ses ailes. Hortense se transformait en chouette seulement lorsqu'elle était en pleine forme. Ce qui n'était pas le cas ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Jeu 2 Sep - 16:56

L'animal guettait toujours les moindres faits et gestes d'Hortense. Ils n'en avaient pas fini, tous les deux. Le loup cligna des yeux. Le temps de les rouvrir, le professeur de botanique avait disparu, laissant place à une belle chouette effraie, blanche, les élèves tachetées. Un animagus. C'était donc le secret d'Hortense. Oui, tout le monde avait ses secrets...

La chouette entra dans son champs de protection. S'il n'avait pas été attaché, le loup n'en aurait peut-être fait qu'une bouchée. Mais il était immobilisé. Il ne pouvait que faire claquer férocement sa gueule et bouger du mieux qu'il le pouvait sa tête pour se faire menaçant. Hortense voulait l'affronter. Mais affrontait-elle sa peur, ou la salle du Risèd ? Le loup sentait toujours sa peur. Elle emplissait la pièce. Hortense affrontait la salle du Risèd... pas le loup.

Les serres de l'animal vint à plusieurs reprises toucher le crâne, puis les yeux du loup. Des plumes volaient en tout sens. Le loup hurlait, grognait, faisait claquer ses dents. Et la chouette sifflait et battait des ailes à ne plus en finir. Puis, il y eu un moment de répit. Les yeux du loup dégoulinaient de sang. Ou d'un liquide rouge qui n'eut pas le temps de tomber au sol qu'il avait déjà disparu. Lorsque le sang présents sur la gueule du loup eut disparu, ses yeux brillants apparurent. La chouette blanche se reflétait dedans. Sans les lianes qui retenaient le loup au niveau du sol, il n'en aurait déjà fait qu'une bouchée... Mais elle battait des ailes pour se garder à bonne distance de lui. Et lui, n'avait que ses crocs à montrer, et ses grognements à faire entendre.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Dim 5 Sep - 12:28

Hortense était dépitée de voir que son assaut n'avait abouti à rien. Elle aurait dû s'en douter. Mais paradoxalement, elle était plutôt fière d'avoir su se hisser face à sa peur la plus terrible. Cela lui avait fait un bien fou, surtout après tant d’années de crainte. Peut-être aurait-elle regretté par la suite de ne pas avoir tenté une attaque physique sur l'animal. Aussi, le fait de savoir qu'elle avait pu toucher, ou même seulement s'approcher du loup était déjà une victoire pour elle. Mais en effet, ce n'était plus le loup que la jeune femme visait mais bien la Salle du Risèd. Elle aimait tant Poudlard, elle adorait tant ses élèves et l'ambiance du château qu'elle haïssait l'idée qu'un simple spectre puisse mettre à mal toutes ses richesses ainsi que tout ce que sa directatrice avait fondé. Hortense ne le supportait tout simplement pas. Il fallait se débarrasser du cauchemar de manière radicale.

Déjà, Hortense continuait de le maintenir au sol. En effet, elle avait repris sa forme humaine et tenait à présent sa baguette fermement. Elle crispait sa main dessus pour ignorer les tremblements de celle-ci. Etait-ce la peur ou la fatigue ? Hortense savait en fait qu'il s'agissait des deux. La force commençait à l'abandonner, il fallait agir vite, encore une fois. Une idée lui traversa alors l'esprit. Si la jeune femme voulait se débarrasser du loup, il fallait l'expédier loin du château, c‘était évident. Seulement, Hortense ne pouvait rien faire qui puisse bouger l'animal... mais les liens qui le maintenaient au sol, eux, elle pouvait les maîtriser ! Hortense pria mentalement pour que la directatrice ne lui en veuille pas de casser quelques vitraux de l'école... Elle inspira longuement avant de serrer sa baguette encore plus fort et d'ordonner au lien de se resserrer d'avantage sur la bête.

Dans le doute, la jeune femme lança même un second "incarcerem animalus" sur le monstre, à tel point que les cordes étaient à présents si nombreuses que la bête ne pouvait plus se mouvoir, saucissonnée du museau jusqu'au bout des pattes. Par la suite, Hortense leva lentement sa baguette, et dû tenir celle-ci à deux mains pour être sûre de tout bien contrôler. Les liens s'élevèrent dans les airs, gardant au creux de leur étreinte la bête enfermée. La jeune femme éleva le loup au-dessus du sol, les mâchoires crispées par l'effort que le sortilège lui faisait subir, sentant la sueur lui dégouliner le long de ses tempes. C'est avec une force recouvrée dans un spasme de courage intense qu'Hortense exécuta un vif et très ample mouvement de baguette en direction des vitraux. Et les liens suivirent son mouvement: l'animal explosa l'immense fenêtre du couloir et fut expédié loin en dehors de Poudlard.

Du 7ème étage, sa réception allait être plus que brutale… Mais Hortense ne pu rien voir de l'issue de son idée, car elle s'était écroulée au sol suite à son trop large et lourd mouvement de baguette. Le vitraux ayant littéralement explosé avait fait se répandre au sol une myriade de bouts de verre et la malheureuse jeune femme était couchée sur un lit de petits morceaux qui vinrent lui faire saigner la peau. Elle avait pourtant eu le reflexe de protéger son visage, et celui-ci n'avait pas été touché. Mais le reste de son corps, en particulier ses bras, n'avaient pas été épargnés. Epuisée, et dans une piètre situation, Hortense resta allongée sur le carrelage, étouffant des gémissements de douleur, et en proie au doute de son action. Au moins, le loup était loin... Mais était-il mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 29

Espace perso

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Mar 7 Sep - 15:14

[ HJ : Message court parce que la plume à papote ne peut pas trop développer les choses sans dévoiler trop d'indices. =p ]

Hortense Chourave envoya le loup au loin, à l'extérieur de Poudlard. Quelques morceaux de verre plus tard, il ne restait plus aucune trace de l'animal. Ni dans le château ni à l'extérieur. Sitôt avait-il traversé la grille du parc que son corps était parti en fumée. Seuls les liens qui le retenaient retombèrent dans un bruit sourd sur le sol.

Le professeur Chourave devait être fatiguée à présent, de ce combat avec sa peur. Mais la salle du Risèd n'en avait pas fini avec elle. Si elle avait marqué un point en éjectant le loup de l'école, elle n'avait pour autant pas gagné. Le loup n'avait pas dit son dernier mot. Et quoi de plus intéressant pour la salle du Risèd que de mêler à la plus grande peur du professeur Chourave une seconde peur... celle de voir l'école subir son incompétence à se débarrasser d'un simple loup ?

Un ricanement parvint aux oreilles d'Hortense. Un rire à glacer le sang. Maléfique serait le mot pour le caractériser. Le ricanement finit par s'estomper. Pas un mot de plus. Les couloirs redevinrent silencieux et obscure. La lune était encore solidement accrochée dans le ciel. Rien n'avait changé, cette nuit là... ou presque.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   Sam 25 Sep - 12:06

Allongée sur le pavé froid du couloir, Hortense sentait les petits bouts de verre lui entailler la peau et elle n'osa plus bouger par peur d'accentuer la douleur. Son visage n'était pas touché, ses jambes non plus mais ses bras et son ventre avaient souffert et saignaient à plusieurs endroits. La jeune femme, essoufflée, laissa reposer sa tête doucement sur son avant bras gauche et ferma les yeux un instant, appréciant dans cet instant de fatigue le calme revenu au cœur du château. Le loup avait été expédié. Et le silence se faisait maintenant roi, ce qui rendait d'ailleurs l'atmosphère étrange suite à tant de vacarmes et de violence. Hortense sentait sa tête tourner. La fatigue, l'épuisement, et maintenant la douleur aigue remontant par vague de ses bras et de son ventre… Elle attendit quelques instants, sentant que le loup ne reviendrait pas de sitôt. Etait-il mort ? Ca, c'était une autre question et Hortense espérait vivement qu'il ne reviendrait plus jamais dans le château.

Si c'était le cas, alors qu'il vienne l'affronter directement, mais surtout pas les élèves... La jeune professeur ouvrit à nouveau les yeux, engourdie et le regard brouillé par une drôle de sensation. Et alors qu'elle se redressa doucement dans des craquements de verre bien distincts, un rire effroyable vint résonner à ses oreilles et la jeune professeur regarda autour d'elle, s'attendant à revoir cette effroyable petite gamine. Au nom de Merlin, ce qu'elle pouvait la détester ! Si ses cauchemars étaient des appels au secours, comme disaient ces rumeurs parcourant le château, alors Hortense ne saisissait vraiment pas la motivation de Saya, à savoir que vouloir tuer les élèves de Poudlard n'était pas vraiment le meilleur moyen d'obtenir un soutien psychologique... La jeune femme grimaça en regardant ses bras, et retira doucement les quelques morceaux de verre incrustés dans son ventre. Elle ne craignait pas la douleur... Elle craignait seulement les loups, ou la mise en danger d'un élève du château.

Et comme la bête était partie bien loin, alors Hortense reprenait peu à peu courage. Elle se remis péniblement debout, les jambes flageolantes, puis saisi sa baguette pour la énième fois avant de lancer un sortilège de réparation. Les bouts de verres et les larges morceaux de vitrail éparpillés au sol s'élevèrent gracieusement dans les airs, puis vinrent, dans un sifflement cristallin, se replacer à l'endroit initial de la grande fenêtre. Bientôt, le vitrail se reforma totalement, et plus aucune trace de cassure ne se vit. Pourtant, les infimes morceaux de verre restaient encore ancrés dans la peau de la jeune femme, et une visite à l'infirmerie serait certainement la bienvenue... Les seuls choses qu'elle savait guérir étaient les piqures de plantes, les légers empoisonnements ou les égratignures d'épines... Seulement cette fois, il allait falloir demander de l'aide à Mme Pomfresh ! Voila pourquoi, après avoir jeté un dernier coup d'œil au couloir désert et redevenu totalement calme, Hortense tourna les talons et se rendit à l'infirmerie.

[ Sort du RP ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un rendez-vous - Nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un rendez-vous - Nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-