AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Black ... comme Black ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Black ... comme Black ?   Jeu 21 Fév - 13:46

J'ai écris cette fanfic pour un autre forum. Je ne l'ai pas encore fini. A ce jour j'ai 7 chapitres. Je vous les posterais petit à petit pour le suspense Twisted Evil ...

L'histoire se passe 20ans après la chute de Voldemort. Je me suis surtout du prologue du tome 7 pour cette fanfic. Il se peut qu'il y ai des divergences entre le prologue de JKR et mon histoire (j'ai lu le tome 7 qu'en anglais alors autant vous dire que je n'ai pas tout saisi).

Aussi non tous les personnages appartiennent à JKR sauf ceux que j'ai inventé (normal quoi !) .

Je n'ai plus qu'à vous dire bonne lecture.Et aussi, j'aime bien quand on me faisdes propositions de nouveaux personnages ou d'action. Je trouve ca sympas les lecteurs qui participent aux fanfics.

Donc voila, n'ésitez pas ^^

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Jeu 21 Fév - 13:49

La montée dans le train



Aux alentours de 10h30 une petite fille aux cheveux noirs arriva dans la gare de King's cross. Elle portait une grande valise marron qu'elle avait posé sur un charriot, mais elle avait du mal à le pousser.
Derrière elle, une belle femme aux cheveux blonds la suivait en tenant un
ticket de train à la main.

Ca faisait déjà un quart d'heure qu'elles tournaient en rond, sans trouver le quai indiqué.

"-Voix 9 3/4 ! Je n’en ai jamais entendu parler !
- Maman, il faut qu'on se dépêche, il train part bientôt."

En effet, la grosse horloge de la gare annonçait 10h45.

"- Je suis désolée chérie, mais je crois que ce quai n'existe pas, rentrons à la maison !
-non, je veux y aller ! Regarde derrière le ticket, peut être qu'il y a une indication !"
La femme retourna le ticket et lu.
"- Viens, suis moi, vite."

La femme pris le charriot et elles se mirent à courir. Lorsqu’elles arrivèrent entre le quai 9 et 10, elles ralentirent, et la mère dit :
"- Tu me fais confiance ?
-Bien sur maman
-Ok alors pousse le charriot avec moi."

Elles empoignèrent toutes les deux le charriot et la mère le dirigeât droit dans un mur. Lorsque le moment vint où normalement elles auraient dues s'écraser contre les murs, elles disparurent.

"- Waouh ! C'est bien lui le train ! Maman, tu es trop forte !
- Allez, viens Véga on va te trouver un compartiment."

Elles s'avancèrent sur le quai, et s'aperçurent que tous les wagons étaient pleins. A ce moment la, Véga regarda l'horloge, et elle affichait 11h59.

"-maman, aide moi à mettre ma valise dans le train, il va bientôt
partir."

Elles hissèrent la gosse valise dans le train, puis Véga redescendit dire au revoir à sa maman.

"-Amuse toi bien ma chérie, mais travaille surtout ! Je t'écrirais. On se retrouvera pour les vacances.
-oui maman, tu vas me manquer
-Allez monte ma chérie, c'est l'heure.

Au moment où Véga monta dans le train celui-ci siffla et se mit en route. Elle regarda sa mère rapetisser et se mit en quête d'une place.


Elle entra dans le couloir du train en trainant sa valise derrière elle. Dans les compartiments, des garçons et des filles rigolaient et se racontaient leurs souvenirs de vacances.
Tous ces élèves paraissent grands, et elle se sentait seule. Elle trouva un compartiment avec un garçon blondinet qui regardait par la fenêtre et qui était encore plus petit qu'elle, et ce n’était pas peu dire.

Elle ouvrit la porte timidement et demanda :
"- ca te dérange si je viens m'assoir dans ce compartiment ?
-Nan"
Le garçon ne prit même pas la peine de se retourner.
Véga s'assit donc à l'autre bout du compartiment et lu un magazine moldu.

Lorsqu'elle avait reçu ca lettre d'admission à Poudlard elle n'avait pas su quoi en penser. Son père était mort peu après sa naissance, c'est donc sa mère, moldue qui l'avait élevée. Sa mère ne lui parlait jamais de son père. Elle sait juste que s'était un sorcier, mais elle n'en avait jamais su plus sur ce monde.
Son père n'avait pas de famille car il était issu d'une relation d'une nuit. Le père de son père qui était alors âgé de 17ans avait pris lui fuite et sa mère avait abandonnée l'enfant en précisant qu'elle voulait qu'il porte le nom de son père. Mais Véga ne savait pas si c'était de sa grand-mère où de sont grand-père ou les deux que sont père tenait ses pouvoirs.

Ainsi Véga avait le nom de famille de son grand-père qui avait abandonné son propre père. Ce nom de famille qu'elle trouvait qu'il sonnait si bien : Véga
...
"-T'es en première année ?"

C'était le garçon qui était enfin sorti de la contemplation de la fenêtre et qui lui parlait. Il avait le nez en trompette et ses deux dents de devant étaient assez écartées pour y passer la langue.

-Oui et toi ?
-Nan, je suis en deuxième année"

Véga se demanda s'il se moquait d'elle ou s'il était vraiment en deuxième année.

"- Tu sais dans qu'elle maison tu vas être ?
- Non, répondit-Véga sans savoir de quoi il voulait parler
- Moi je suis à Serpentard
- ok"

Elle n'avait pas envi de parler avec ce garçon, alors elle sorti dans le couloir se promener.

Elle passa le reste de la journée ainsi, jusqu'au moment où on lui rappela qu'il fallait qu'elle mette sa robe.

Et enfin le moment le plus attendu arriva, elle allait entrer à Poudlard.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Jeu 21 Fév - 18:30

La répartition


Elle retourna s’assoir sur sa banquette en attendant avec impatience que le train s’arrête enfin. Lorsqu’il se stoppa enfin, elle entendait tous les élèves s’activer dans le couloir. Le garçon se leva et lui dit :

« - Au fait, moi c’est Adolphus Mainia, on se verra
peut être tout à l’heure si tu es à Serpentard ! »


Et il parti dans le couloir. Véga descendit sa valise du filet, il lui fallut tellement longtemps que lorsqu’elle sorti dans le couloir, tout le monde était déjà descendu.

Sur le quai des élèves se hâtaient vers des calèches qui avançaient toutes seules. Tout au bout du quai, un homme deux fois plus grand et large que la moyenne était devant un groupe d’élèves, les plus petits et avec sa baguette magique qui devait faire la longueur des jambes de Véga avait écrit dans la pénombre :
« Les premières années c’est ici ».


Véga s’avança donc en trainant derrière elle non sans mal sa valise et s’arrêta au niveau du groupe. Malgré sa petite taille, elle arrivait à voir le géant. Celui-ci avait l’air de compter le nombre d’enfants devant lui et annonça :

« - Tout le monde est là. Bien, je me présente, je suis Rubéus Hagrid, je suis le garde chasse ainsi que le professeur des soins aux créatures magiques. Pour votre première rentrée scolaire, je suis chargé de vous faire traverser le lac en barque, si vous voulez bien me suivre. »


Il se mit en marche, et il avançait d’un pas si rapide que les élèves avaient du mal à le suivre en trainant leurs valises.


Lorsqu’il arrivât devant le lac et qu’il vit que tous les élèves trainaient leurs valises, il effectua un petit geste avec sa baguette et toutes les valises s’envolèrent en direction du château. Les élèves ainsi libérés ils se mirent à courir.

La traversée du lac se passa s’encombre, Véga était montée dans une barque avec deux autres filles qui n’arrêtaient pas de glousser. Lorsqu’ils aperçurent enfin le château tout illuminé, il y eu une pluie de « waouh ».

Enfin ils arrivèrent de l’autre côté du lac, montèrent de grands escaliers et arrivèrent dans un immense hall.


« - Bonjours les premières années »

Une voix masculine mais douce s’était élevé de nulle part. Toutes les têtes se levèrent en direction du haut des escaliers où s’y
venait un homme vêtu d’une robe bleu marine. Il se tenait droit pour en imposer mais son regard était tendre.


« - Allons, approchez, je ne vais pas vous manger »

Comme si les élèves ne formaient qu’une seule personne, ils montèrent d’un bloc. Dès qu’ils furent tous devant l’homme, il dit :

« - Bien, je suis le professeur Londubat de botanique. Je suis aussi le directeur adjoint ainsi que le directeur de la maison de Gryffondor. Derrière cette porte c’est la grande salle, d’ici quelques minutes nous allons procéder à la répartition. En effet Poudlard est composé de quatre maisons : Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard. De grand sorcier sont sortis de ces quatre maisons, chacune à connu la gloire. Lorsque vous serez à Poudlard, vous devrez servir votre maison, se sera votre deuxième maison. »

A ce moment là trois coups retentirent et les deux gigantesques portent s’ouvrirent. Londubat se mit en marche et les élèves suivirent. Ils entrèrent dans une grandes salle où dans élèves étaient assis, répartis sur quatre table représentant les quatre maisons. Tout au bout, s’étendait une table, perpendiculairement par rapport aux autres. Assis à cette table, les professeurs regardaient les nouveaux arrivés avancer.

« - Lorsque je dirais votre nom vous vous avancerez et métrez le choixpeau sur la tête afin qu’il vous repartisse. Mais avant ca, écoutons la chanson du chapeau magique. »

Le vieux chapeau tout rapiécé sembla prendre vie. Véga se demanda de quelle manière un chapeau pouvait chanter, et à ce moment une voix éraillé mais enjouée s’éleva dans la grande salle. Véga n’écouta pas ce que le chapeau chanté car elle était bien trop occupée à regarder ce chapeau danser !

Lorsqu’il eu fini sa chanson, Londubat reprit :

« - Amélia Arnimo

Une fille rousse s’avança d’un pas hésitant, elle revêtit
le chapeau et s’exclama :


« - Serdaigle ! »

Des applaudissements retentirent de la table la plus à gauche.
Ensuite vint le tour de Jeremy Assile qui fut envoyé à Poufsouffle, puis Dean Azinal à Gryffondor. Ainsi six élèves furent réparties dans les quatre maisons. Véga attendait son tour avec impatience. La maison dans laquelle elle allait être envoyé n’avait aucune importance à ses yeux, mais elle voulait juste savoir laquelle !

« -Olivia Blame
- Serpentard! »
« -Véganarcissa Black »

A l’entente de son prénom complet, Véga rougit car personne ne l’avait appelé ainsi depuis son entrée en primaire. Sa mère lui avait même promis de faire une demande de changement.

Elle s’approcha du chapeau et le mis sur sa tête.
Dans son oreille une petite voix chuchotait.
« - mmm, tu es avide de faire tes preuves, mais tu aime la reconnaissance mais tu es peureuse. Serpentard pourrait te permettre d’affronter tes peurs et d’acquérir une reconnaissance, mais Serpentard est réservé aux sangs purs et tu n’es pas de sangs purs

"- L’expression de sang pur est une excuse qu’utilisent les sorciers de bonne lignée qui sont faibles et qui ne peuvent se démarquer que grâce à ca. Moi je n’ai pas besoin de sang pur pour me démarquer. Je veux aller à Serpentard pour leur montrer ce que mon sang impur comme ils disent vaut ! »

Véga avait pensé tout cela dans ca tête, et elle ne s’attendait pas à ce que le choixpeau lui réponde.


« - En effet la détermination est une grande qualité que Serpentard aurai apprécié mais cette histoire de sang pur m’embête. Mais mon choix est fait, et je vais t’envoyer à :

Serpentard

Véga hotta le choixpeau et se dirigea vers la table qui était tout à droite. Adolphus se décala un peu et lui laissa une place. En face de lui se trouvait un garçon brun aux yeux bleus. Il la regardait d’une drôle de façon. Elle n’arrivait pas à voir si s’était de l’inquiétude ou la surprise qui animait son regard. Voyant que les deux se dévisageaient, Adolphus dit :

« - Véga, je te présente Albus, Albus voici Véga. Albus est en deuxième années avec moi. »

Il ne put pas en dire autant car à ce moment la répartition prit fin et la femme assise au milieu de la grande table se leva. Elle était très grande et filiforme. Elle portait une robe dans les tons du couché de soleil. Lorsqu’elle ouvrit la bouche tout le monde se tut et écouta.

« - Bienvenue pour une nouvelle année à Poudlard. Je tiens à rappeler que la forêt est toujours interdite. Le règlement n’a pas changé depuis l’année dernière, et je conseil aux nouveaux d’aller le lire dans le bureau de notre concierge, Mr Rusard. Cette année nous avons décidé de mettre en place une nouvelle matière dont je vous parlerais après manger. Que le banquet commence. »

Elle s’assit et les conversations reprirent. Les tables se remplirent de mets.

« - Encore une nouvelle matière, je suis sur que c’est encore un truc barbant et qui ne sert à rien, s’exclama Adolphus. »

Le repas se déroula entre les râlements de ceux qui ne voulaient pas de nouvelles matières et les suppositions des petits curieux. Véga se fichait de savoir ce que c’était, tous ce qu’elle voulait, c’était en connaitre plus sur cet Albus, car elle était persuadé de l’avoir déjà vu quelques part.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Sam 23 Fév - 14:01

Chez les Serpentards



Gling gling gling.


Londubat venait de taper avec sa fourchette sur son verre. Le repas était fini, ce qui annonçait la révélation de la directrice. Elle se leva, regarda toute la salle d’un air solennelle et dit :
« - Maintenant que vous avez bien mangé, et avant de retrouver vos lits chauffés, je vais enfin lever le voile sur cette nouvelle matière. Ce n’est pas tout à fais une matière, je dirais plutôt que c’est … une quête. En effet vous devez savoir que dans ce château même, une grande bataille eu lieue. Et cela fait maintenant 20ans que Celui-qui-fût-anéanti est mort.

Certain d’entre vous connaissent toute l’histoire, continua Mc Gonagall en regardant vers un petit groupe de garçon rouquins. Mais d’autres, issus de parents moldus ne connaissent notre histoire magique. C’est pourquoi, l’ensemble du corps enseignant
et moi avons décidé de vous faire retracer cette partie d’histoire de manière plus intéressante.

La quête commencera demain. Dans vos salles communes respectives seront affichées les instructions. En attendant je vous souhaite une bonne nuit. »

Tout le monde applaudi brièvement et les conversations reprirent de plus belle pendant que la salle se vidait peu à peu.
Véga se leva à la fin du discourt pour suivre le préfet. Il les emmena dans les cachots. Elle ne savait plus par où ils étaient passés mais elle s’en fichait, elle voulait commencer la magie sans tarder, et surtout, au fond d’elle elle compter aller rechercher des informations sur ses grands-parents paternels.

« - Les dortoirs des filles sont en haut à gauches, et ceux des garçons en bas à droite. Demain, distribution des emplois du temps dans la grande salle à 7h30 soyez à l’heure. »

Les premières années avaient écouté attentivement et ils montèrent se coucher. Lorsque Véga voulu suivre le mouvement, quelqu’un l’attrapa par le bras

« - Viens Véga, dit Adolphus, avec Albus on reste un peu prés de la cheminée avant d’aller nous coucher. »

Elle n’eu pas son mot à dire, et suivit Adolphus. Albus était assis dans un grand voltaire vert en velours. Adolphus s’assit sur une chaise et tendit un pouf noir à Véga. Elle le prit et ils s’assirent.

Personne ne parla pendant quelques pénibles minutes, puis Adolphus prit la parole :
« - Avec Albus on s’est mis ensemble pour faire la quête et on voulait te proposer de la faire avec nous. Sa te tente ? »

Véga réfléchi quelques secondes et répondit :
« -Oui
- Cool, reprit Adolphus sur un ton enjoué. Tu connais Harry Potter ?
- Non, c’est qui ?
-Mon père, dit Albus qui parlait devant Véga pou la première fois.
- Et pourquoi suis-je sensée connaitre son père ? »

Les deux garçons la regardaient avec de grands yeux. Personne venant de famille de sorcier pur, comme tous ceux qui étaient à
Serpentard ne pouvait ignorer l’histoire d’Harry Potter et de l’ordre du phénix.

« - Tu n’as jamais entendu parler de Lord Volde …, voulu dire Albus, mais Adolphus lui donna un coup de coude.
- Ne l’appelle pas comme ca s’il te plait, maintenant on l’appelle Celui-qui-fût-anéanti.
- non »

Véga ne voulait pas savoir qui avait tué Volde machin chose. Elle était enfin arrivée à Poudlard et elle allait pouvoir remarcher sur
les traces de ses aïeuls. Maintenant qu’elle allait pouvoir comprendre les quelques lettres qu’elle avait trouvé dans la maison de son grand-père.

****

Lorsqu’elle eut l’âge de poser des questions sur son père, la mère de Véga l’emmena dans une vielle maison en banlieue de Londres.

« - Cette maison à appartenue à la famille de ton père. Ton père en a hérité il y a quelques années, 3ans après la mort du dernier des descendants. L’administration magique n’avait pas était mise au courant de l’existence de ton père car sa mère moldue ne l’avait pas déclaré à la société magique, et la maison avait était donné à un autre homme, mais qui n’était pas de la famille. Mais l’erreur a été réparé, et lorsque ton père a hérité de cette maison il n’a pas voulu y mettre les pieds mais nous avons toujours d’accord pour te la montrer si tu voulais y aller.

Elles étaient entrées dans la maison qui avait été saccagées. Elles y passèrent la journée à fouiner de partout, et Véga fini par trouver quelques lettres.

****

« - Tu ne vas pas nous être d’une grande aide pour la quête, dit Adolphus, mais ce n’est pas grave tu pourras peux être demander à tes parents s’ils savent quelques choses. Ils travaillent ou ?
- Mon père est mort, dit Véga en baissant les yeux."

Elle ne voulait pas leur parler de sa famille maintenant. Les deux garçons saisir le message et se mirent à parler d’un certain Zachiarias Smith, le professeur de défense contre les forces du mal d’après ce qu’elle comprit.

« - Tu verras Véga, il est anti gryffon, et comme c’est un cours commun avec eux il nous avantage toujours, lui expliqua Adolphus.
- mmmh, parle pour toi, répliqua Albus.
- Ah oui c’est vrai qu’avec toi il est pire qu’avec les Gryffons. Mais aussi tu aurais du être à Gryffondor, pourquoi tu es dans cette maison ?
- Parce que je le lui ai demandé !
- Moi aussi j’ai demandé à être à Serpentard, intervint
Véga. »

Les deux garçons se retournèrent vers elle. Et Albus tout d’un coup intéressé :
« - Pourquoi, il voulait t’envoyer ou aussi non ?
- je ne sais pas, mais il hésitait pour Serpentard et je lui ai dis que je voulais y aller. Mais je ne sais pas pourquoi.
- Moi toute ma famille sort de Serpentard, dit Adolphus, alors pas de surprises !
- Moi ils sortent tous de Gryffondor grommela Albus. Mais Serpentard c’est mieux ! VIVE SERPENTARD. »


Il avait crié cette dernière dans la salle commune où quelques groupent parlaient encore malgré l’heure tardive. Des élèves le regardèrent d’un œil surpris et d’autres lui levèrent un pouce.

Véga et ces deux compagnons restèrent encore quelques minutes au près des feux puis décidèrent d’aller se coucher pour leur première journée de cours.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Mar 26 Fév - 13:24

La quête


Le lendemain matin Véga fut réveillé par un rayon de soleil. Le dortoir était éclairé faiblement et toutes ses camarades dormaient encore à poings fermés. Elle sorti de son lit, s’habilla en silence et descendit dans la salle commune. Les quelques parchemins froissés ou papiers de bonbons avaient étés enlevés et le feu de cheminée éteint.
La salle commune avait été rangée pendant la nuit. A cette heure matinale elle était encore vide. Elle décida donc d’aller prendre son petit déjeuné. En passant devant le panneau d’affichage, son regard fut,attiré par une affiche orangée. Elle s’arrêta pour la lire.

La Quête de Poudlard
Tout au long de cette année scolaire, se déroulera la quête de Poudlard. Les cours d’histoire de la magie sont suspendus et nous vous conseillons d’utiliser votre temps libre pour la quête.
Vous devrez former des groupes de deux à cinq personnes. Les élèves de différentes maisons peuvent se mélanger ainsi que de différents niveaux. La plus grande partie de cette quête portera donc sur Harry Potter et ceux qui l’ont aidé. Dans les différents lieux du château où se sont déroulés des étapes décisives de pour la chute de Celui-qui-fût-anéanti, ont étés posés des indices. Ces indices, tous associés vous donnerons le lieu où se trouve la récompense offerte aux gagnants.
Au cours de votre quête, vous devrez faire preuve d’ingéniosité, de logique et bien sur de savoir faire magique.
Tous les Lundis matins, une permanence dans la salle 7 du quatrième étage sera mise en place pour poser des questions aux professeurs.
Ainsi il est strictement interdit d’en parler pendant les cours.

Minerva Mc Gonagall, directrice de Poudlard
.



Véga relu l’affiche une deuxième fois pour bien tout retenir et sorti de la salle commune. Lorsqu’elle entra dans la grande salle, peu d’élèves déjeunaient. Un petit groupe de Gryffondor parlait à voix basse. Celui qui était assis au milieu, un garçon brun était penché sur un parchemin et expliqué quelques choses à ses camarades.
Véga continu son chemin et alla à la table des Serpentard. Elle prit un toast et du thé et commença à manger. Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas vu que la grande salle commençait à se remplir.
« - Salut Véganarcissa ! »
Véga se retourna vivement vers la personne qui la provoquait de bon matin. En voyant Adolphus, elle fit une grimace qui se voulait être un sourire. Il était suivit d’Albus. Tous les deux s’assirent en face de
Véga.
« -Pourquoi tu m’appelles comme ca !
- ba c’est ton prénom, non ? répondit Adolphus
- Non, tout le monde m’appelle Véga, et tu as intérêt à en faire autant !
- Tu as vu l’affiche dans la salle commune ? demanda Albus
- oui, répondit Véga en se servant du jus de citrouille.
- Bien alors tu es toujours d’accord pour faire cette quête avec nous, dit Adolphus en lançant un regard vers le petit groupe de Gryffondor qu’avait remarqué Véga. »

Albus aussi les avait remarqués. Son regard on pouvait y lire de l’amusement mais aussi de la colère. D’un bond il se leva et fondit sur le groupe de Gryffondor. Il arracha des mains le parchemin du garçon.
Les voyant tous les deux côtes à côte, Véga remarqua qu’ils se ressemblaient étrangement. Les yeux d’Albus parcoururent vigoureusement le parchemin. Il le reposa sur la table et revint à côté d’Adolphus sans dire un mot de plus.
« - Vous n’auriez pas un parchemin et une plume sous la main s’il vous plait, demanda Albus à Véga et Adolphus. »

Véga qui en avait toujours sur elle sorti un bout de parchemin jaunâtre et une vieille plume grise qu’elle tendit à Albus.

« -Merci, lui dit-il en prenant vivement ce qu’elle lui tendait. »

Véga ne comprenait pas ce qu’Albus était allé voire, ni pourquoi il paraissait si énervé. Elle demanda d’un regard à Adolphus de lui expliquer la situation. Pour ne pas déranger Albus dans ce qu’il écrivait, il se pencha vers Véga et lui dit :
« - Le garçon brun qu’il est allé voire, c’est son frère, James et les autres autour sont des cousins. Et ils sont tous à Gryffondor. »

Véga commençait se resservit du jus de citrouille, et regarda écrire Albus. Quelques minutes plus tard, lorsqu’il eut fini, il parla enfin.
« - Mon traitre de frère et mes cousins sont en train d’écrire une lettre à mon père pour lui demander des indices. Je ne voulais pas le faire, mais là ils m’y obligent. »

Il regarda encore une fois son parchemin et le tendit à Adolphus et Véga.

Cher papa,
J’ai retrouvé Poudlard et Adolphus. Ce matin les règles de la quête ont été affichées. Avec Adolphus nous avons décidé de nous mettre ensemble ainsi qu’avec une première année, Véganarcissa Blake.


A la lecture de son prénom entier, Véga fit une grimace qu’Albus remarqua et dit pour se justifier :
« - Je sais que l’on doit t’appeler Véga, mais à mon père je préfère lui dire ton prénom entier. »

Nous comptions commencer dès aujourd’hui la quête. Mais ce matin, en descendant prendre mon petit déjeuné, que vois-je : James, Rose, Georges, etc… qui ‘écrivent une lettre pour te demander des tuyaux.
Papa, tu n’as pas le droit de leur dire quoi que ce soit !
Je veux gagner mais sans avoir triché. Tu n’as pas le droit d’aider des Gryffondors !

Passe le bonjour à Lily et maman
Al
Lorsqu’Adolphus et Véga eurent fini de lire la lettre ils la rendirent à Albus qui la plia et la mis dans sa poche pour monter à la volière plus tard. Ils finirent de déjeuner en silence, puis aux alentours de 7h30, Marcus Flint, le professeur de balais mais aussi le directeur de Serpentard distribua les emplois-du temps.

Véga commençait ce jeudi par deux heures de potion puis deux heures de métamorphose. L’après midi était moins chargée car elle n’avait que deux heurs de défense contre les forces du mal.
Elle jeta un coup d’œil sur l’emploi du temps des deux garçons. Ils commençaient par deux heures de botanique puis deux heures de potion et l’après midi deux heures de métamorphose. Les cours commençaient à 8h, ils leur restaient donc un petit peu de temps.

Albus décida de monter à la volière, et Adolphus et Véga parlèrent un petit moment. Puis vint l’heure d’aller en cours et ils se séparèrent.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Sam 1 Mar - 15:28

La première matinée.


Lorsque Véga arriva devant la salle de potion, au deuxième étage, une petite file d’élèves attendaient déjà. D’après les blasons brodés sur les uniformes, ce cours était commun avec les Gryffondor.

Un grand homme maigre et marchant d’une manière nerveuse approchait de la file d’élève. Arrivé à quelques mètres de la porte, il fit un geste désinvolte de sa baguette et la porte s’ouvrit. Il passa devant les élèves et entra dans sa salle sans plus de considération.

Les élèves se lancèrent des regards, et comme d’un commun accord, entrèrent tous en même temps.

La pièce était décorée sobrement, des rideaux marines couvraient les fenêtres. Des tables avec des trous pour mettre le chaudron prenait toue la longue de la salle. A l’autre bout de la pièce, le bureau du professeur devant lequel ce dernier était debout, les bras croisés, tapant du pied. Un grand tableau s’étalait sur toute la largeur du mur.

Véga entra dans la dernière et alla s’assoir à la même table que deux Serpentards qui ne la virent même pas.

Lorsque tout le monde fût assis, le professeur se redressa et dit :
« - Bienvenue dans mon cours de potion. C’est une matière que pas beaucoup de monde peut comprendre. Souvent se dont se transmet de génération en génération. Par exemple la potion tue loup à été inventé par mon oncle. Devenir un très bon préparateur en potion était ma destinée. Ainsi je m’attends à ce que beaucoup d’élèves ne réussissent pas leurs potions, mais ce n’est pas pour autant que je tolérerais des bavardages et de l’indiscipline.
Pour votre premier cours je veux voire votre niveau à chacun. Les instructions sont au tableau, les ingrédients dans l’armoire, vous avez deux heures."
Il s’assit et se plongea dans un grand grimoire grisâtre.

Les élèves ne savaient pas s’ils devaient se lever pour aller chercher des ingrédients ou d’abord lire les instructions. Véga qui n’avait jamais préparé de potion lu d’abord les instructions. Il y avait tellement de chose à lire qu’elle du s’y prendre en trois fois. Au bout d’un moment elle se leva et alla chercher ses ingrédients. Au bout d’une heure et demie, tous les chaudrons laissaient échapper une fumée blanchâtre comme l’indiquait les consignes. Tous les chaudrons ? Sur un des bureaux de devant, une fille au visage lunaire remuait fébrilement sa potion qui laissait échapper une fumée noire.

Le professeur qui passait par là, s’exclama :
« - Je n’ai jamais vu une potion aussi ratée que la votre Miss comment ?
- Alice Londubat monsieur.
- La fille de Neville Londubat peut être ? demanda-t-il »

La fille acquiesça d’un mouvement de la tête. Le professeur inspecta le chaudron de sa voisine en marmonnant :
« - mmm pas étonnant. »

Lorsqu’il passa devant le chaudron de Véga, il y jeta un simple coup d’œil et n’ayant rien à redire de particulier continua son chemin.

La fin du cours sonna enfin. Alors que certains élèves commençaient à ranger leurs affaires, le professeur s’exclama :
« - C’est moi qui décide quand le cours est fini. Avant de partir, je ne veux que plus rien ne traine sur les bureaux, vous rangez vos chaudron au fond de la salle et ensuite vous pourrez partir."

Les élèves s’exécutèrent et sortir tel un troupeau.
Le cours de métamorphose se déroula sans encombre. Emma Dobs leur professeur avait une manière d’enseigner très agréable et les élèves suivirent le cours sans incidents et véga ne vit même pas le temps passer.
Pourtant lorsqu’il fut finir elle sentit son ventre gargouiller et se dirgea donc vers la grande salle pour déjeuner. Albus et Adolphus étaient déjà attablés et parlaient à voix basse. Lorsqu’ils virent arriver Véga, Adolphus dit :
« - Alors ce premier jour de cours ?
- Ça va. Vous parliez de quoi ?
- De la quête bien sur, répondit Adolphus
- Mon père m’a souvent raconté quelques histoires qui s’étaient passé lorsqu’il était élève à Poudlard. Alors je l’ai raconté à Adolphus pour savoir par quel endroit commencer, répondit Albus.
- Et on a décidé de commencer par les toilettes de Mimi Geignarde., compléta Adolphus
- Les toilettes de qui ? demanda Véga
- Ce sont des toilettes des filles et Mimi Geignarde un fantôme les hantent. Lorsqu’Harry Potter était en deuxième année, il a ouvert la chambre des secrets. On pense que c’est un bon endroit pour chercher des indices. »

Avant que Véga ait eu le temps de demander ce que la chambre des secrets était, Albus dit :
« - Je te prêterais la biographie de mon père. Ils parlent surtout de sa septième année, mais au début il y a un prologue, ça t’aidera à nous suivre. Par conter ne te sens pas obligé de lire le bouquin, c’est super barbant. »

Ils finirent de déjeuner en cherchant d’autres endroits à fouiller et se séparèrent pour aller à leur cours respectifs. Véga avait maintenant DCFM, elle avait hâte de commencer car elle en avait tellement entendu parler qu’elle voulait se faire son propre opinion.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Sam 15 Mar - 16:40

Zacharias Smith


Lorsque Véga arriva au niveau de la salle de défense contre les forces du mal, la salle était toujours fermée. Un groupe de Gryffondor patientait dans un coin du couloir alors que les Serpentards chahutaient de l’autre côté.
Véga se mit à l’écart, et s’assit par terre. Elle attendit ainsi dix bonnes minutes. Puis elle entendit des pas précipités venant d’un autre couloir. Elle était en train de se lever lorsqu’un homme d’une quarantaine d’année, les cheveux blonds frisotants arriva devant elle. Il la regarda en lui souriant et son regard se dirigeât vers le groupe de Serpentard qui faisait faire à leurs sacs une course. Derrière eux, les Gryffondors parlaient calmement en attendant leur professeur.
Lorsque les élèves virent Smith, ils arrêtèrent toute activité. Le couloir devint tout d’un coup calme. Le professeur lançait des regards noirs en direction des Gryffondors. Il les regarda encore un moment, puis se dirigeât vers la porte qu’il ouvrit.
Tous les élèves s’installèrent. Les Serpentard d’un côté, les Gryffondors de l’autre.
« - Silence ! »
Le professeur avait parlé d’une voix forte. Tous les élèves se turent et fixèrent le professeur.
« - Vous, dit-il en désignant une fille blondinette au premier rang. Vous venez de faire perdre 10 points à la maison Gryffondor. Ca vous apprendra à parler.
La fille en question se ratatina sur sa chaise et baissa les yeux.
« - Je suis Zacharias Smith, votre professeur de l’année en DCFM. Je ne tolérerais aucun bavardage, aucun chalutage. Certains ont des compétences en matière de DCFM, il regarda en direction des Serpentards en disant ces mots, et d’autres non. Son regard se baissa vers la blondinette. »
Il se retourna en direction du tableau où des instructions étaient en train de s’afficher.
« -Aujourd’hui nous allons apprendre les moyens de défense des Doxys. Qui peut me dire ce qu’est un doxy ? »
Un Gryffondor leva la main précipitamment, mais sans y prêter attention, il demanda à la petite blonde :
« - Miss …
- … Hooper, Amélia Hooper.
- Fille de Geoffrey Hooper, célèbre batteur de notre école qui permit à Gryffondor de gagner la coupe plusieurs années. »
Il avait prononcé ces mots comme pour lui-même. Dans sa voix on pouvait sentir de la haine et du dégout.
« - Bien Melle Hooper, vous allez pouvoir me dire ce qu’est un doxy ! »
Amélia regarda le professeur, comme figé. Elle ne savait pas la réponse, mais elle n’osait pas avouer au professeur qu’elle ne savait pas.
- Etre à Gryffondor ne rend pas intelligent à ce que je vois. »
Véga trouvait très injuste le professeur, et soudain elle se souvint ce que lui avait dit Adolphus. Il est anti-gryffon.
« - Ca fera 10 points en moins pour Gryffondor Melle Hooper. »
Est-ce que quelqu’un connait la réponse. Le garçon releva sa main encore plus haut.
« - Oui, vous Melle. »
Il venait de s’adresser à Véga. Elle voulait se gratter la nuque, mais le professeur avait pris ce geste comme une invitation à la parole.
« - Je –je ne levais pas la main, je ne sais pas professeur. »
Véga avait baissé les yeux et attendait les représailles du professeur.
« - Vous êtes la pour apprendre, il n’y a aucun mal à ca. Puisque personne dans cette classe ne peut me dire ce qu’est un doxy, vous devrez le chercher pour le cours suivant. En attendant, sortez vos livres, page 31 et lisait le chapitre jusqu’à la fin de l’heure.

Lorsque la cloche sonna enfin, Véga s’empressa de sortir pour retourner dans sa salle commune. Alors qu’elle passait pour la deuxième fois devant la même salle de classe, elle se rendit compte qu’elle ne savait plus retourner dans sa salle commune.
Elle se trouvait dans un couloir vide. Sur les murs des tableaux avec des occupants qui faisait de la balançoire, le ménage ou encore de la dance de salon.
Elle décida de se remettre en route et d’aller dans le hall. De là elle savait retourner à la salle commune.
Alors qu’elle passait pour la troisième fois devant le même portrait, celui-ci pivota, laissant apparaitre une porte.
Le portrait n’était pas celui de la salle commune de Serpentard. Méfiante elle regarda à travers la porte. Trop sombre, elle ne pouvait rien apercevoir. Elle fit alors un pas vers l’avant. Le portrait se referma, lui tapant dans le dos, elle atterrit dans la salle à plat ventre.

N’ayant aucune idée de l’endroit où elle avait bien pu atterrir, elle se releva, la baguette en l’air.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Jeu 3 Avr - 16:42

La découverte



Sur les murs des miroirs piquetés par le temps renvoyaient l’image de Véga. Le blason de chaque école était accroché sur un miroir avec au dessous des photos de ce qui ressemblait à des photos de classes. Les quatre côtés de la salle correspondaient aux quatre maisons.
Véga s’approcha du blason de Serpentard. La première photo de classe remontait à plus de 400 ans. Et la dernière à … hier. Véga était sur la photo. Pourtant jamais elle n’avait posé. La magie réserve bien des choses.
« - 1963, dit-elle »
Elle avait dit cette année au hasard. Une photo apparue alors devant elle, représentant des élèves. Les robes n’étaient pas les mêmes, ni les chapeaux, mais le blason brodé sur les capes était toujours là.
Elle fit le tour de la salle, regardant quelques photos au hasard. Puis ayant fais le tour elle voulu ressortir. Mais comment ? La porte par laquelle elle était entrée avait disparue. Elle refit le tour de la salle cherchant une sortie. Puis elle s’arrêta devant le blason de Serpentard.
« - Magyar à pointe. »
A peine eut-elle fini de dire le mot de passe des Serpentard que le grand blason de sa maison disparut, laissant place à un toboggan.
Véga prit son courage à deux mains et passa la tête la première par l’ouverture. La descente dura quelques secondes puis sa chute fut stoppée par quelques choses de doux. Comme si Véga était rentrée dans un sac de plume.
Elle se releva et regarda autour d’elle. Elle avait l’impression d’être dans un placard à balais. De l’autre côté du mur elle entendait des voix :
« - Allez Albus, viens on va dehors, Véga nous y rejoindra. Tout le monde est sorti !
- On lui a dit qu’on la rejoindrait dans la salle commune, et elle n’y est pas, pourtant son cours est fini depuis longtemps. C’est bizarre.
- Tu réfléchis trop, elle a juste du voire le beau temps de dehors et elle est sorti. «
Véga entendait ses deux amis parler, ils devaient être dans la salle commune des Serpentards. Elle aurait bien voulu les rejoindre, mais elle ne savait pas comment en sortir. Elle poussa, tapa, se cogna contre le mur mais rien n’y fit.
« - Lumos »
Sa baguette s’alluma et elle y vit un peu plus. Sur un pant de mur, le toboggan débouchait. Les deux autres côtés étaient vides. Et sur le quatrième, le blason de Serpentard.
« Magyar à pointe. »
Le blason se déplaça sur le côté laissant un trou assez large pour pouvoir y passer, donnant sur la salle commune. Véga vit Albus et Adolphus de dos, assis devant la cheminée.
Véga s’appuya sur ses mains et réussit à passer par delà le trou. Elle tomba à quatre pattes dans la salle commune en faisant un bruit sourd, et le trou se referma, laissant apparaitre un tableau de Salazar Serpentard.
En entendant Véga tomber, Albus et Adolphus se retournèrent. Quand ils virent Véga par terre ils furent surpris.
« - Véga, qu’est ce que tu fais là, demanda Adolphus »
Elle se releva et alla s’assoir dans un fauteuil.
« - J’ai quelques choses de bizarre à vous raconter ! »
Les deux garçons s’assirent à côté d’elle et Véga raconta ce qu’il venait de lui arriver. Ils l’écoutèrent pendant près de vingt minutes. Lorsqu’elle eu fini, Albus dit :
« -Et tu saurais y retourner dans la salle des maisons ? »
- Euuuh, oui je pense, pourquoi ?
- Emmènes-nous y ? »
Véga regarda Adolphus inquiète. Celui-ci lui adressa un sourire et les trois amis sortirent de la salle commune.
Ils montèrent au troisième étage puis Véga les firent prendre un couloir qui descendait légèrement. Après avoir parcouru plusieurs corridors, ils débouchèrent enfin dans le couloir sans porte. Véga s’arrêta devant le tableau représentant le château de Poudlard par une journée pluvieuse. Elle ferma les yeux et sous le regard surpris de ses deux amis, parcourra trois fois la longueur du couloir. Lorsqu’elle y passa pour la troisième fois, le tableau s’ouvrit et ils entrèrent dans la pièce.
Elle n’avait pas changé depuis le passage de Véga. Adolphus et Albus observèrent un moment, puis ils se dirigèrent vers chacun sur un côté de la pièce. Adolphus alla vers les Serpentard et Albus les Gryffondors.
« - 1985, s’exclama Adolphus, vient voire Véga, il y a mon père ! »
Albus était devant le blason des Gryffondors et paraissait réfléchir. Véga s’approcha d’Adolphus qui rigolait en voyant son père enfant. Soudain elle eût l’idée de chercher son père. Il avait 32 ans lorsque Véga était née. Véga chercha la date où son père était rentré à Poudlard à haute vois :
« - On est en 2017, c’est l’année où je suis rentrée, donc 2017 moins 32, ça fait, ça fait…
« - … 1991, s’exclama Albus. »
Aussitôt devant lui apparu une photo. Véga se précipita vers le tableau pour essayer de reconnaitre son père.
« - Il est là, regarde, dit Albus en montrant un jeune garçon aux cheveux noirs
- Il ne ressemble pas du tout aux souvenirs que j’ai de mon père.
- Parce que c’est mon père ! »
Véga compris que 1991 était la date d’entrée du père d’Albus à Poudlard et non du sien. Elle recommença à compter.
- Eh, venait voir, vite, s’écria Albus. »
Adolphus accourra aux côté d’Albus
« - Véga viens voir !
- 2017 moins 32 ca fait donc 1985. »
Au moment où elle dit l’année d’entré de son père, Adolphus la prit par le bras pour l’amener devant la photo que montrait Albus.
La photo montrait des élèves souriant, avec des uniformes traditionnels. Pourtant, des inscriptions apparaissaient lentement comme si une main invisible écrivait. Véga essaya de les lires mais pour le moment elles restaient trop faibles. Au bout de quelques secondes pourtant, Véga réussi à lire le début :
« - L’avenir c’…
- est ce, continua Albus
-qui … »
Adolphus attendit que la main finisse d’écrire sa phrase, mais voyant que rien ne s’affichait en plus, il relit l’inscription :
« - l’avenir c’est ce qui. Ca veut dire quoi, à votre avis ? »
Albus et Véga étaient perplexes.
« - Peut être que ça fais parti de la quête ? proposa Véga »
Albus leva les yeux sur Véga et un sourire étira ses lèvres.
« - Mais oui bien sur Véga, nous sommes dans la salle sur demande. Tu es géniale, d’après ce que je me souviens, lors de sa cinquième année mon père à ouvert un cours particulier qui était clandestin dans cette salle pour s’entrainer à combattre. Mon frère n’est pas près de trouver cette salle. »
Tout joyeux, il sorti un bout de parchemin pour noter l’indice et le plia soigneusement.
« - Comment on fait pour retourner dans notre salle commune ? »
Véga prit les devants pour le chemin du retour. Elle pensait à son père, qu’elle n’avait pas eu le temps de chercher et se promis d’y retourner dès que possible.
Lorsqu’ils arrivèrent, la salle commune était toujours déserte, ils purent retourner s’assoir dans les fauteuils comme si de rien n’était.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet en chef
Hannah Nasse
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 29


MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   Mer 30 Avr - 9:30

Le
match





Ils
passèrent le reste de l’après-midi silencieux. Véga n’avait pas voulu parler de
son père à Adolphus et Albus, c’est pour ca qu’elle ne leur avait pas demandé
d’attendre dans la salle sur demande. Elle comptait y retourner le lendemain
après son cours de vol.



Albus
était assis sur un pouf devant la cheminée et lisait pour la centième fois le
bout de l’énigme.



« -
Je ne comprends pas pourquoi on a qu’un bout de phrase, Albus, tu ne crois pas
que l’autre partie de l’énigme était dans la salle sur demande ? demanda
Adolphus



-
Non, répondit Albus d’un ton catégorique



-
Comment tu peux en être si sur ?



-
Réfléchis, pour vaincre Celui-qui-fût-anéanti, mon père à mis sept ans. De sa
première à sa septième année à Poudlard. Et s’il fallait rassembler sept indices,
trouvés dans sept endroits différents ayant un rapport avec une de ses années
passés à Poudlard. La salle sur demande, je pense qu’elle correspond à sa
cinquième année. Il faut trouver les six autres lieus.



Véga
et Adolphus avaient écouté avec attention l’explication d’Albus. Adolphus
paraissait convaincue mais pas Véga.



« -
Et pourquoi est-ce qu’il n’y aurai pas deux indices par années ?



-
Mais Véga parce que ca fait sept indices. Ne t’a-t-on jamais dit que le chiffre
sept est un chiffre puissant ? »



Véga
était toujours septique mais elle ne dit rien de plus.






Le
mois de Septembre passa à une vitesse folle. Le trio avait continué sa
recherche d’indices, sans être récompensé. Ils avaient le terrain de Quidditch,
les toilettes de Mimi et une salle de classe qui se trouvait dans les cachots.



De
son côté Véga était retournée dans la salle sur demande. Elle avait fait le
tour des maisons, regardé plus de 25 photos ayant pu contenir son père, elle ne
le trouva pas. Elle avait demandé à sa mère une photo de son père jeune pour
pouvoir comparer. Mais même avec ça elle ne trouva rien. Elle fit aussi le tour
de la salle des trophées au cas où elle verrait le nom de son père
marqué : Vilius Black.



Elle
chercha aussi à bibliothèque dans des anciens articles de journaux. Mais elle
ne trouva rien nulle part alors elle laissa un peu tomber pour se consacrer à
la quête.






Alors
qu’approchait les premiers jours d’octobre, le premier match de Quidditch fut
annoncé. Il devait opposer Serpentard à Gryffondor. C’était le match tant
attendu qui opposait les deux meilleures équipes et surtout les deux meilleurs
attrapeurs : Albus Potter contre James Potter.






Ce
samedi là, lorsque Véga se leva, la salle commune était pleine d’élèves excités
qui discutaient déjà su le match à venir. Albus allait disputer son premier
match. Il était dans un coin de la salle avec son nimbus 2010 sur les genoux.
Véga s’approcha de lui :



« - Salut Albus ! Tu viens avec moi à la
grande salle pour déjeuner ? «



Son
ami leva les yeux et fit une grimace.



« -
Aller viens manger quelque choses ! »



Véga
le pris par la manche pour l’obliger à la suivre. Quitter l’ambiance de la
salle commune faisait du bien à Albus. Lorsqu’ils entrèrent dans la grande
salle, l’équipe de Quidditch des Gryffondor mangeait tranquillement.



Véga
emmena Albus à la table des Serpentard et lui servit des toasts. Ils furent
vite rejoins par Adolphus qui avait oublié de se lever.






Enfin
vers 11h ils laissèrent Albus avec son équipe et partirent en direction du
terrain. Tous les élèves étaient là. Même la directrice qui attachait toujours
beaucoup d’importance à Gryffondor malgré sa neutralité.



Lorsque
tout le monde fût installé, les joueurs sortirent de leur vestiaire sous un
tonnerre d’applaudissement. Ils enfourchèrent leurs balais et le match
commença.



« - Aujourd’hui
s’affronte les Serpentard contre les Gryffondors, dit une voix douce, les deux
meilleurs équipes du moment. Jawor pour Gryffondor prend le souafle qui le
passe à Johnson. Il s’approche des buts adversaire. Ohh, il fait un tonneau
pour éviter un cognard envoyé par Crabbe mais a pu conserver le souafle. Il s’est
maintenant en face du gardien, tire et buuuut. 10 à 0 pour Gryffondor. »



Dans les gradins des
applaudissements couvraient le commentaire.



« - C’est maintenant
Malfoy qui a repris le souafle. Il réussi à passer devant Jawor, Johnson. Mais un cognard envoyé par
Weasley le stoppe, permettant à Jawor de reprendre le souafle. »



Véga
regardait Albus aux côtés de James. Ils ne se quittaient pas d’un balai. Véga
trouvait ce jeu vraiment intéressant. Adolphus lui avait expliqué les règles en
venant voir le match et maintenant elle était en plein dans le match. Et
lorsque Serpentard marqua son premier but, elle cria avec les autres.



« -
Le score est maintenant de 50 à 10 pour Gryffondor. »



Le
match durait maintenant depuis plus de 20 minutes et les attrapeurs n’avaient
pas bougé. Véga vit alors un scintillement doré au dessus de la tribune des
professeurs. Les Potter ne l’avait pas vu car ils avaient le dos tourné à cette
tribune.



« -
90 à30 pour Gryffondor. »



Soudain
James descendit en piqué vers le sol. Albus le suivit à toute vitesse et réussi
à le rattraper. Ils étaient maintenant côte à côte, s’approchant dangereusement
du sol. Alors qu’ils n’étaient plus qu’à quelques mètres, les deux frères
remontèrent verticalement. Les deux avaient le poing levé comme s’ils avaient attrapé
tous les deux le vif d’or. Se stabilisant à la même hauteur, ils ouvrirent
chacun une main pour montrer le vif d’or qu’ils croyaient avoir attrapé. En
effet l’un des deux avait attrapé le vif d’or, mais l’autre tenait dans la main
un minuscule hibou beige. Dans les tribunes retentit une véritable
ovation.



Véga
se leva, et applaudit à tout rompre Albus qui tenait dans sa main le vif d’or.
Voyant son minuscule hibou, James rigola, mais pris son frère dans les bras en
signe de fair play. Il avait attrapé le vif d’or avant lui, il était fier. Ils
descendirent tous les deux à terre. Les Serpentard accoururent vers Albus
pendant que les Gryffondor félicitèrent quand même leur attrapeur.






Dans
la salle commune, les Serpentards fêtèrent la victoire. Albus était très
heureux pour avoir gagné le match mais aussi pour la réconciliation avec son
frère. Depuis le début de l’année ils étaient en froid mais grâce au match ils
étaient redevenus les deux frères qu’ils étaient auparavant.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Black ... comme Black ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Black ... comme Black ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Hors RPG : en rapport direct avec le forum. :: La Bibliothèque de Poudlard-