AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Infraction silencieuse - milieu de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Sam 28 Aoû - 20:57

[ Precedemment flèche Sous-sols ]

Spoiler:
 

" Lumos Minima ! "

Sa baguette pointée devant elle, Clémentine avait allumé cette dernière très faiblement, juste histoire de pouvoir distinguer les marches qu'elle grimpait. Il fallait dire que les deux élèves venaient de quitter les sous-sols en vue de se rendre dans une des plus hautes tour de l'école. C'était l'idée de la Serdaigle, et le stress montait peu à peu à chaque fois qu'elle se demandait si cela plairait à Xela... Mais quelque chose lui dictait que oui, justement ça lui plairait. En chemin, la jeune fille avait engagé la conversation -à voix basse bien entendu- et se voyait heureuse de pouvoir partager ces instants avec le garçon qui logeait dans son crâne et son petit cœur depuis un bon moment maintenant. En fait, Clémentine s'était interrogée sur ses sentiments depuis le jour où elle avait vu Xela à Pré-au-Lard... Et en y repensant, cela la faisait sourire car ce jour là, Xela lui avait passé un sacré savon !

Mais justement, c'est ce qui avait plu à Clémentine. Pas que le Serpentard lui crie dessus publiquement bien sûr !! Plutôt qu'il prenne la défense de quelqu'un, son frère précisément, avec autant de fougue et d‘assurance. La jeune fille avait trouvé cela admirable, et depuis, laissait dériver la quasi totalité de ces pensées vers Xela Auhesse. Et la voila à ses côtés, cette nuit, dans les couloirs de l'école à piétiner sans scrupule le règlement de Poudlard... Ca relevait presque du mirage quand on connaissait un tantinet le Serpy, d'habitude assez peu sociable. Mais Clémentine n'avait pas peur. Elle ne tendait simplement qu'à le connaître d'avantage. Ils arrivèrent enfin devant la porte de la salle d'astronomie. Un peu essoufflée par les nombreux escaliers, Clémentine attendit quelques secondes avant de lâcher un faible mais distinct:

" Alohomora ! Décidemment, c'est la deuxième fois que j'utilise ce sortilège ce soir... dans le mauvais sens du terme en plus. "

Clémentine poussa la porte de la salle et attendit que Xela entre à son tour pour la refermer tout doucement derrière ce dernier. Elle se retourna pour faire face à la pièce et ne put s’empêcher de sourire avec émotion. Cette pièce était magique, car elle comportait d'immenses fenêtres donnant sur un paysage tout aussi fabuleux. Elle n'était pas circulaire, mais octogonale et chacun de ses pans de mur était habillé soit de hauts vitraux aux motifs époustouflants, soit de fenêtres sans aucun artifice. Et comme chacune de ces fenêtres étaient encastrées dans le mur, il était largement possible de s'asseoir sur les rebords en pierres. Clémentine aimait s'y installer, s'y caler confortablement pour regarder au dehors.

Vraiment, cette pièce était belle, surtout éclairée par quelques reflets de Lune comme c'était le cas. Et avec Xela en son cœur, elle ne pouvait être que plus belle encore... la pièce, hein ! Clémentine aurait aimé s'asseoir au bord d’une des grandes fenêtres dans l'immédiat, seulement elle resta là, plantée à côté de la porte, attendant nerveusement la réaction de Xela. Son cœur cognait si fort qu'elle craignait que ce dernier puisse l'entende... Peut-être était-ce pour cela d'ailleurs que, d'une voix qui sembla se casser, la jeune fille lâcha timidement:

" Euh... Tu aimes bien ? Sinon j'veux bien aller ailleurs hein ! Tant que tu ne m'embarques pas vers le Saule Cogneur ou je n'sais quoi... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 10:21

Xela venait de parcourir un long trajet en compagnie de Clémentine. Sur tous le chemin, il n'avait pas prononcé le moindre mot. Il pensait encore au moment passé avec elle dans les couloirs. Il se demandait bien où la jeune fille les conduisait, mais il ne posa pas la moindre question. Il commençait à bouillonner de l'intérieur lorsqu'il vit qu'elle les emmenait vers une tour, et plus précisément: la tour d'astronomie. Il bouillonnait, oui mais dans le bon sens du terme. Il appréciait la vue d'un ciel étoilé. Cela dit, et vous vous en douterez, le Serpentard n'était pas à son aise. A présent il se demandait ce que Clémentine pouvait bien avoir en tête:

-Euh...tu nous emmènes où là? Ça fait un moment qu'on marche et j'te rappel que t'es pieds nus...t'va chopper quequ'chose à force...
Avait-il dit tout près de la porte avant que Clémentine ne lance son sort. Oui il semblait se soucier de la santé de Clémentine. Mais pour que cela ne paraisse pas trop "suspect", il s'empressa d'ajouter:

-Moi j'dis ça, c'est pour toi hein, mais si t'arrives à chopper la crève, les profs vont s'poser des questions...

Il n'avait pas eut le temps d'avoir de réponse que Clémentine ouvrit la porte de la tour d'astronomie. C'était là que leur chemin allait s'arrêter. Tout les espoir qu'il avait eu d'admirer une jolie vue se réalisaient. En plus il était en une compagnie qu'il appréciait de plus en plus. Voyant à présent que la Serdette n'avait pas tenté de le mener en bateau, une infime confiance naissante s'installa dans le cœur et l'esprit du Serpentard.

Entrant dans la salle, il en fit le tour et regardait tout sauf Clémentine. Il avait une certaine crainte quant à croiser son regard. Pourquoi avait-il cette angoisse d'ailleurs, lui qui n'avait peur de rien? Du moins, il le prétendait... Son cœur battait aussi très fort mais il ne le reconnaitrait sans doute jamais. Avec sa fierté mal placée et ses principes, certes honorable pour lui mais totalement incompréhensible pour les autres, il s'abstiendrait de toute explication. Pour le moment... Il ne tenait pas à ce que quelqu'un le voit en "position de faiblesse". Cette arrogance le tenait donc à distance.

Appréciant ce nouveau lieu, Xela répondit à la Serdaigle:

-Nan c'est bon, ça m'va bien c't'endroit. J'aime bien mater les étoiles et la vue du parc est sympa d'ici...

Il se rapprocha de Clémentine et lorsqu'il arriva près d'elle..., très près d'elle..., trop près d'elle..., beaucoup trop près d'elle..., il s'assit sur le rebord de la fenêtre qui était tout à coté de la jeune fille. Ça n'avait été là que son but: s'assoire. Mais comment Clémentine auvait-elle perçut tout cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 11:05

Pouarf ! Il s'en passait des choses cette nuit ! Un œil non averti des sentiments propres à chacun des deux élèves n'aurait surement rien perçu, mise à part une relative banalité. Pourtant, il fallait lire entre les lignes et percevoir avec beaucoup plus de précision et de clairvoyance ce qui se passaient dans le crâne et le cœur des deux élèves présents. Clémentine tâchait de garder la tête froide et s'aperçu avec une pointe de soulagement qu'elle y arrivait très bien. Après tout, peut-être était-elle amoureuse, mais Xela ne restait ni plus ni moins qu'un garçon pour qui elle avait de l'affection. Ca ne faisait pas de lui un être supérieur, au contraire, la Serdette se devait d'être sur un même pied d'égalité que lui, quitte à lui tenir tête.

Pourtant, des vagues de tendresse montaient parfois violemment à la vue de ce jeune garçon tourné vers le ciel, marchant doucement entre les outils de travaux pratique, tels que les énormes télescopes magiques ou tableaux de constellations. Clémentine était une passionnée d'astronomie, bien que cette matière la dépassait souvent, et qu'elle perdait facilement ses repères au milieu des chiffres et des hypothèses sans borne. Un peu comme cette nuit d'ailleurs ! La Serdette avait besoin de se baser sur du concret, sans quoi elle n'était sûre de rien et n'avait pas confiance en elle. Peut-être était-ce pour cela d'ailleurs que, tout en se tordant nerveusement les doigts dans son dos, Clémentine se répéta calmement en tête.

* Bon, tout va bien, il n'est pas parti en courant. Ca prouve qu'il aime bien cet endroit, d'ailleurs il me l'a dit et ça c'est... chouette ! De toutes manières, je l'aurais pris pour un fou s'il n'avait pas apprécié un tantinet ce lieu quasi mystique. *

La jeune fille redressa soudain la tête vers le Serpentard qui s'avançait... vers elle ? Oh god ! Qu'est-ce qu'il avait en tête !? Clémentine, immobile, le vit s'approcher tout près d'elle mais... ne fit que pivoter pour s'asseoir sur le rebord d'une fenêtre. La Serdette souffla doucement. Encore heureux qu'elle n'ait pas fermé les yeux comme une imbécile ! Avec Xela, mieux valait ne pas croire que tout tombait tout cuit directement ! Clem attendit quelques secondes avant de venir s'asseoir également au bord de la même fenêtre. Elle comptait bien rester un moment ici, d'autant plus qu'elle n'avait toujours pas mangé ! Mais, bizarrement, sa faim passait en second plan pour une fois et le pot de crème de citrouille pouvait attendre encore un peu... La jeune fille blottit ses genoux contre elle, se ratatinant un maximum, histoire de ne suuurtout pas toucher le bout des pieds du Serpentard. Elle s'adossa confortablement et enlaça ses genoux de ses bras tout en jetant un regard assez froid à Xela.

" Pour ta question de tout à l'heure ; Dans la Forêt Interdite, disons que tout se passait bien jusqu'à ce que... Saya ait eu envie de nous donner une petite visite, à moi et quelques autres filles qui étaient venues elles aussi... "

Clémentine tourna la tête pour regarder au travers de la fenêtre, par delà le paysage qui s'étendait infiniment. La vision de la Forêt Interdite raviva ces souvenirs qu'elle aurait préféré enterrer mais qui toujours rejaillissaient au moment où elle ne le désirait pas. Doucement, elle dessina du bout de son doigt des arabesques dans le petit cercle de buée formé sur le carreau, juste devant sa bouche alors qu'elle continuait.

" Je lui ai tenu tête parce que je culpabilisais beaucoup d'avoir pu mettre... des gens, en danger. Je voulais me venger, quitte à perdre la vie, ca c'était pas vraiment un problème sur le coup, tant que je pouvais ne plus vivre avec ces foutus remords. Et tu t'en doutes, Saya Serpentard n'aime pas vraiment qu'on lui dise ses quatre vérités. Donc ca s'est mal terminé quoi. "

D'un air un peu triste, Clémentine tourna la tête vers le Serpentard et esquissa un sourire qui n'avait absolument rien de joyeux. Xela n'était pas un crétin, il savait bien qu'elle parlait d'Alex, son fidèle et précieux ami qui avait risqué la mort à ses côtés. La douleur était toujours présente, et Clem savait que rien ne pouvait l'estomper ci ce n'était la fin totale de Saya Serpentard... La jeune fille aux cheveux roses avait été honnête envers Xela en répondant à sa question. Mais, encore une fois, elle eu peur qu'il veuille s'en aller sous le coup d'une colère trop vive. Elle préférait, bien au contraire, que tous deux discutent et se comprennent plutôt que fuir face aux mots qui faisaient mal. Seulement, elle ne savait absolument pas si le Serpy partageait son point de vue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 12:37

Clémentine n'avait pas cru des choses n'étant pas, ce que Xela prit comme un soulagement. Il l'avait rejoint d'une manière très furtive et se pelotonna sur elle même tout à côté du jeune garçon. Les genoux contre elle même, Xela en fit autant. Il avait un peu froid, aussi il l'avait imité pour se réchauffer. Un moment passa, moment durant lequel il ne pensait plus à rien. Enfin plus aux évènements tout récents qu'il avait vécu avec Clémentine en tout cas. Certaines personnes auraient pu prendre leurs actions similaires comme étant volontaire, mais pas du tout. Clémentine semblait avoir rejoint Xela juste par convivialité et Xela avait adopté la même posture que la Serdette pour réguler la température de son corps.

Son agacement venait par vague, un agacement dut à la fatigue, mais n'ayant plus rien à voir avec Clémentine. Cela dit, avant que les choses changent pour le Serpy, il fallait qu'il s'en passe encore beaucoup. Il la regarda de biais avec les sourcils froncés. Avec lui c'était compliqué, déjà parce que beaucoup de ses silences pouvaient déstabiliser les gens, mais aussi parce qu'il n'exprimait que trop rarement ses sentiments, qu'ils soient amicaux, amoureux ou quoi que ce soit de salutaire. Les seuls sentiments qu'il s'encourageait à laisser paraitre n'étaient que ses attraits belliqueux. Mais avec Clémentine il ne cherchait plus à être de ce genre d'humeurs, surtout lorsqu'elle aborda le sujet bien délicat de Saya.

Nan mais qu'est-ce que t'as dans l'crâne une fois de plus...y faut pas parler de Saya ouvertement...grrrr... Pensa-t-il le rouge lui montant au visage et l'air sinistre:

Il ne lui répondit que d'un signe de tête approbateur. Il se laissa entrainer par la discussion que se tournait maintenant vers Alex, et là Xela prit une toute autre facette et un visage au comportement qui ne lui ressemblait en rien avec une élève. Ses traits étaient solennels et les mots qu'il dit ensuite étaient tout simplement francs:

-'coute, pour c'qui est du frangin, ne t'en fais pas. Je sais qu'il est passé par de très mauvais coups: tant quand il fut enlevé que lorsqu'il partit à Ste-Mangouste. Même à son retour il voulait se laisser aller. Tout comme toi en l'occurence, mais t'sais c'qui lui a r'donner espoir? C'était toi qui est allé le voir pour le consoler. Je parait peut-être sans cœur, et pour pleins de choses je sais que c'est vrai, mais...tu l'as beaucoup aidé et il ne t'en a jamais voulu pour c'qui c'est passé quand il a été enlevé. Il s'en faisait beaucoup pour toi, ça j'en suis certain.

Clémentine ne devait que croire Xela sur parole, ce qui pouvait envenimer les choses si elle doutait de ses dires. Il fallait, pour éviter que Xela perde son calme, qu'il ajoute un détail important:

-Je vais t'apporter une précision au cas où tu doutes de ce que je sais au sujet d'Alex: Nous sommes comme connectés tous les deux. Je sais ce qu'il ressent au même titre que lui aussi sait ce que je ressent. Je suis plus doué que lui parce qu'étant toujours seul, j'ai appris à développer ce don, lui en revanche ne le travail pas. Je sais d'ailleurs qu'il a beaucoup culpabilisé lui aussi de t'avoir afis prendre un tel risque. Grave et très sérieux il poursuivit:

-Ne t'inquiète plus pour tout ça, je sais qu'il ne t'a jamais tenue pour responsable de ce qui s'était passé. Et puis encore une choses: les regrets ne servent à rien.

Une fois encore une sagesse très particulière venait d'illuminer la conversation. Très particulière parce que terre-à-terre mais juste au final:

-C'qui 'm'surprends c'est qu'tu aies été aussi bête que lui sur c'coup là. J'croyais qu'y avait que lui qui s'rait assez stupide pour s'laisser aller en s'noyant dans son chagrin. Imagine dans quel état vous seriez s'il vous arrivait mutuellement quelque chose. Imagine l'ampleur que ça aurait sur Poudlard si vous y laissiez vos vie. Imagine tes parents, imagine tes amis...imagine quoi... Il ne faut jamais être trop hâtif quand on prend une décision. Même pour défendre ce que l'on croit être juste, ou si au fond de soi-même on veut se punir, c'est complètement inutile et stupide de vouloir abandonner et se faire du mal... Est-ce que tu vois c'que je veux dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 13:18

Clémentine laissa un instant ses sentiments de côté pour écouter Xela avec toute son attention. Elle buvait presque les paroles du Serpentard, mais c'était surtout dû au fait qu'elle n'avait plus que ses paroles pour se raccrocher dans l'immédiat. En proie à une panique soudaine, engendrée par ces mauvais souvenirs, Clémentine s'était crue un instant retomber dans la noirceur du remord et du "j'ai pas fait mon maximum". Elle avait le chic pour se descendre toute seule. Déjà que la Serdette n'avait aucune confiance en elle, elle passait quelques fois par des périodes de démolissage psychique assez violentes. Elle n'en parlait à personne, sauf à ses parents desquels elle était très proche.

Seulement voila, ses parents n'étaient pas là, et les temps étaient durs à Poudlard quelques fois. Aussi, pouvoir écouter une personne calmement, sans détour de conversation, lui donna du baume au cœur plus qu'elle n'aurait pu l'espérer. Clem avait plongé son regard dans Xela, les lèvres cousues pour ne pas l'interrompre. De toutes manières, elle n'en avait absolument pas envie. Bien au contraire, les mots de Xela comblaient un peu les blessures, stoppèrent l'hémorragie. Clémentine acquiesça doucement de temps en temps. Elle lâcha timidement mais les dents serrées:

" J'ai vu Alex l'autre jour, dans une passade assez noire... et oui il m'a dit qu'il ne m'en voulait pas. Mais moi... moi je m'en veux encore. Et même si les regrets ne servent à rien, je ne peux pas les empêcher d'être présents. D'ailleurs, c'est humain. Si je n'en avais aucun je m'inquièterais un peu ! "

Clem jeta un coup d'œil à Xela. C'est la violence de la vie qui devait apprendre à ne plus avoir de regret, à faire les choses mécaniquement et ne pas regarder en arrière. Mais la Serdette culpabilisait. Pour des choses graves, pas des petits trucs futiles. Et avoir mis la vie d'Alex en danger, même si celui-ci était parti à ses côtés en connaissance des risques, était un large motif de culpabilité justement. Pourtant, en écoutant son frère, Xela, Clémentine reprenait peu à peu confiance... Elle était soulagée, mais ne laissa rien paraître. De nouveau, elle repris ses petits dessins sur le carreau, les sourcils néanmoins froncés. C'est Xela qui avait raison, bien entendu. Mais Clémentine ne voyait pas pourquoi il ne la comprenait pas. Comment aurait-il agit, lui, face à Saya Serpentard ? La Serdette doutait qu'il se soit enfui en courant face au danger. Son doigt crissa sur le carreau tandis qu'elle lâchait d'un ton un peu agacé:

" Ouais je sais bien Xela. Mais je ne veux pas me punir, je veux simplement mettre fin à ce qui s'est passé, et ce qui se passe même encore aujourd'hui dans le château. Quand tu te retrouves avec l'opportunité de blesser Saya, crois-moi, tu ne réponds plus de rien, tu tentes et c'est tout. Je ne supporte pas cette fille... "

La jeune fille décolla son doigt du carreau et vit avec surprise le dessin qu'elle avait fait. Une tête de mort... ah bah c'est joyeux ! Du plat de la main, la jeune fille effaça son signe macabre et soupira avant de regarder à nouveau Xela.

" Je n'ai pas pensé à l'effet que ma perte pourrait engendrer tout simplement parce que... parce que je dois être un peu égoïste sur les bords. De toutes manières, sans être défaitiste, je ne vois pas à qui je pourrais manquer ici ! Ce que j'espère simplement, c'est ne pas m'en aller avant d'avoir vu chaque cauchemar disparaître... "

Clémentine n'avait pas l'habitude de parler d'elle. Elle préférait de loin écouter les paroles de Xela plutôt qu'exposer les siennes qui paraissaient si vides de sens tout à coup. Et pourtant elle disait vrai. Mais le réconfort dans lequel elle se plongeait lorsque le Serpy lui parlait pesait plus lourd que ce qu'elle désirait faire passer de message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 16:15

Après son explication, qui lui semblait juste mais ennuyeuse à dire, Xela posa sa tête contre le rebord de la fenêtre. Tour à tour, il regardait Clémentine, la vue au dehors puis les dessins que la Serdette griffonnait sur la vitre. Elle semblait loin, très loin du moment présent. Il voyait bien qu'elle se minait pour avoir fait courir un risque à son jeune frère. Il ne savait pas bien pourquoi elle s'en faisait tant, après tout le passé était bien le passé, et ils n'en furent pas ternis ni même blessé plus que ça. Ils étaient tous deux remis aujourd'hui, alors pour Xela, bien qu'il le comprenait un tantinet au fond de lui, trouvait que cela n'était pas tant constructif que ça de s'éterniser sur la chose. Alex lui aurait été dans le même cas que Clémentine, d'ailleurs il l'était encore. Mais que faire dans un moment pareil?

Il voyait que la Serdette était loin d'être dans son assiette et à fait que le temps passait, elle paraissait un peu plus démolie. Là Xela était curieux, mais il ne voulait pas poser une question déplacée, aussi il resta là, à l'écouter ajouter une phrase à propos d'Alex. Clémentine souleva un un point qui parut pertinent aux yeux de Xela. L'image propre de la conscience de la Serdaigle faisait surface et Xela se mit à penser comme s'il avait encore un cœur.

Bon tu sais que ça sert à rien, mais ça te distrait quand même...tu t'sens mal et tu veux réparer les erreurs...mwouais...pourquoi pas...'faudrait déjà que j'puisse regretter quelque chose en attendant...mais bon why not?...ben t'as qu'à lui en parler? Bof il est tellement fragile ce naze qu'il va perdre ses moyens...pffff mais qui est-ce qui m'a collé un frère pareil j'vous jure...

Xela ne croyait pas si bien dire, son frère pensait continuellement la même chose à son sujet. Mais bref, sachant beaucoup au sujet de son frère, il se permit de répondre en son nom:

-T'sais, si Alex t'as dit qu'il ne t'en voulait pas, tu d'vrais p'tet essayer de tourner la page? Tu pourrais aussi lui expliquer pourquoi ça ne va pas? C'est toi qui m'a dis que des excuses servaient parfois à vider son sac, non? Alors tu devrais peut-être avoir une conversation avec lui histoire de tout mettre à plat? J'sais bien qu'il ne refusera pas de te parler. J'sais aussi que lui aussi a des regrets quant à ce mauvais moment passé... Même si j'pense que les excuses sont comme les regrets, à savoir: complètement inutile, c'est pas ton cas apparemment et ce n'est peut-être pas le cas d'Alex non plus. Et puis une chose est sûre, il est bien plus enclin à accepter des excuses que moi.

Il venait de donner son avis tout en étant objectif. Plutôt impressionnant qu'il ait une conversation normal sur des sujet qu'il n'aimait pas vraiment. Mais du moment que l'on essayait pas de le plier à des convenances qui ne lui ressemblaient pas, il resterait neutre et non hostile.

Il respira un grand coup puis s'étira. Il n'était pas fatigué, mais il avait les muscles des bras engourdit. Ceci fait, il se replaça dos au mur et Clémentine devant lui. Il la regardait d'un air interrogateur et la tête de coté. A la nouvelle phrase de Clem', Xela fut un peu susceptible. Il avait presque pris les paroles de Clémentine comme lui étant destinés. Elle était presque, d'après le Serpentard, à le traiter de couard. Mais lorsqu'elle eut fini sa phrase en entier, Xela répondit:

-C'est bien là que vous faites n'imp'... Tu crois avoir l'occasion de faire du mal, toi à ton âge, au fantôme le plus agressif de Poudlard...vous vous croyez donc si fort? Regarde dans quel état vous vous êtes mis tous les deux, regarde dans quelle état vous continuez à vous mettre. Et enfin, regarde ce qu'"elle" a déjà réussi à accomplir depuis que l'on connait l'existence de cette maudite salle... On est pas des Aurors, mais des élèves. Restez soudés et moins rongés par vos remords ce sera déjà une bonne chose. Vous croyez pas que c'est le plan de cette fille que de vous détruire de l'intérieur en vous donnant de mauvaises pensés tournés par les regrets? Alex a voulu se laisser aller, toi aussi et vous êtes les deux personnes membre du club à avoir été si proche de cette fille. C'est peut-être un plan pour vous faire abandonner en vous faisant dire: Oh c'est mieux comme ça...

Il s'arrêta un instant pour respirer puis enchaina:

-Tu sais, si les bagarres m'ont appris une chose, c'est que quand tu tombes sur plus fort que toi, il faut simplement frapper plus fort que d'habitude, c'est tout. Regretter avoir déclencher la bagarre ne sert plus à rien, même si c'est le cas et que tu voudrais revenir en arrière, tu ne le peux plus, alors il faut se ressaisir. Là c'est pareil: Tu dis regretter avoir mis mon frangin en danger et lui aussi le regrette. Plutôt que de vous perdre en excuses, pourquoi ne pas passer outre? Vous êtes tous les deux vivants et vous avez voulu vous punir en vous sacrifiant presque à cette fille. Tous vos efforts auront été vains si vous faites ça. Continuez de bien vous entendre et quand "elle" verra que ça n'a pas d'emprise sur vous, "elle" cessera de vous hanter.

Il avait parlé à la fois d'une manière nominative pour Saya et aussi métaphoriquement en désignant le "elle" par la conscience qui les rongeait Clémentine et Alex. C'était précisément parce qu'il avait trop de sentiments, de conscience, de doutes et de peur de perdre l'amitié qu'il avait qu'Alex était au plus bas dans ses coups de blues. Il fallait qu'il apprenne à avoir confiance en lui même et un peu plus en ses amis aussi, cela lui serait salutaire. Et il paraissait que Clémentine pensait comme le petit frère... Mais Clémentine ajouta quelque chose qui donna à Alex l'envie d'exploser et ce très violemment. Mais pour la bonne cause cela dit. Le ton monta légèrement mais avec une point de désolation sincère dans la voix:

-Hhmmmmgrrrrrr....Grogna-t-il A qui tu pourrais manquer? Dit-il d'un ton sarcastique. Ben j'sais pas: à mon frère, j'sais que vous avez passé de bons moments tous les deux, plus que des tragédies... A Sylvia, qui semble être devenue plutôt proche de toi, et oui, j'suis peut-être pas sociale mais j'ai pas mes yeux dans ma poche... A tes potes qu'ils soient amis ou simple connaissances, et à m...

Ce mot lui échappa presque. Il faillit lui dire "à moi"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 17:40

Clémentine acquiesça tout en détournement honteusement le regard. Oui, si Alex avait tourné la page, alors elle le ferait aussi. Cela dit, même si son camarade avait encore des remords, le mieux était peut-être de "montrer l'exemple" et de ne plus regarder en arrière. Si Clémentine pouvait lui prouver ainsi qu'à elle-même qu'elle était forte, alors Alex la suivrait. C'est vrai qu'avoir le blues quand son ami allait mal n'était pas vraiment constructif, et surement loin d'être réconfortant. Xela continuait de parler et Clem l'écoutait avec un sérieux irréprochable. Il avait la tête sur les épaules, lui. Il devait savoir où il mettait les pieds, même si les baisses de moral étaient communes à tout le monde, même au plus vaillant des grands sorciers. En revanche, pour ce qui était d'avoir une discussion avec Alex, là Clémentine n'allait pas vraiment dans le sens du Serpentard. Elle jeta un coup d'œil timide à celui-ci, essayant avec ses mots de lui faire comprendre qu'elle avait saisi le principe.

" J'pense pas qu'une discussion serait utile en fait. Tu as raison, mieux vaut ne pas ressasser tout ça et aller de l'avant. Le tout c'est de retrouver des bases solides avec le Risèd Squad, et ça, Alex doit en avoir conscience lui aussi. "

Clémentine esquissa enfin un embryon de sourire, juste de quoi lui redonner un air un peu plus gai. Elle continua cependant d'écouter Xela d'un air grave, bien que la surprise était présente quant au fait que le Serpy parlait beaucoup plus qu'elle ne l'aurait espéré. Chacun de ses mots atteignit la jeune fille, se répercutait en elle comme une sorte de leçon à retenir, bien qu'elle pesait à chaque fois l'accord et le désaccord qu'elle entretenait avec ses remarques. Xela semblait fort, alors pourquoi la Serdette l'avait senti si déstabilisé durant cette nuit ? Et même la fois où ils s'étaient vus dans la Salle de Bain des Préfets ? C'était plutôt étrange mais assez logique dans le fond. Si Xela avait gardé des marques douloureuses de son passé, il ne laissait pas paraître ses failles et se cachait derrière un rempart bien solide. Clem ne pouvait que trop bien le comprendre. Cela dit, plus on dressait des murs entre elles et les personnes qui l'intéressait, plus la jeune fille se voyait motivée à l'idée de les briser !

D'habitude, elle fonçait tête baissée. Mais cette fois, ce serait différent. Avec Xela, il fallait faire attention constamment. Et même si Clémentine avait bien envie de passer des moments agréables avec lui, elle ne voulait pas courir le risque de le perdre juste pour un élan de tendresse. Elle resserra d'avantage ses genoux contre elle, les enlaça et posa son menton dessus. Appui parfait pour soutenir le regard du jeune garçon, ce qu'elle parvenait de mieux en mieux à faire d'ailleurs. Elle appréciait le fait que Xela veuille lui prouver qu'elle manquerait si la mort en venait à l'attraper... Clémentine ne releva pas la révélation que Xela manqua tout juste de faire, car elle émit un rire discret, réchauffant tout de même l'atmosphère de quelques degrés.

" Sylvia, je suis sûre qu'elle serait ravie ! Ca lui ferait une concurrente de moins dans la course aux bonnes notes ! "

La jeune fille prolongea son sourire mais tourna les yeux vers le paysage. La nuit était encore noire, et Clémentine espéra secrètement que le Soleil ne se lève pas trop vite, histoire de pouvoir encore admirer les étoiles à ses côtés... même s'il s'en foutait certainement. La jeune fille ne tourna pas la tête vers Xela mais lâcha d'une voix tranquille:

" Merci Xela, tu me remets un peu les idées en ordre je dois l'avouer. C'est pas en m'apitoyant comme une noob que je parviendrais à battre Saya, et encore moins à encourager Alex dans son entreprise de victoire. "

Clem jeta un coup d'œil à Xela. C'était quand même dingue qu'elle sache si peu de choses sur lui tandis qu'elle connaissait bien Alex. Cela prouvait que le Serpy devait fuir toute forme d'amitié et préférait vivre seul que mal accompagné. Clémentine pria pour ne justement pas être cette mauvaise compagnie. Elle s'anima un peu et extirpa sa baguette de sa poche, en même tant que la nourriture qu'elle avait prise dans la réserve. D'une main, elle tint la boite de chocogrenouilles et de l'autre, elle pointa dessus sa baguette en marmonnant:

" Amplificatum ! "

Le paquet retrouva une forme normale et Clem s'empressa de l'ouvrir. Mais avant de dégoter la grenouille contenue à l'intérieur, la jeune fille tendis celui-ci à Xela. Boah, on ne sait jamais.

" J'insiste. Me dis pas que tu résisterais à du chocolat quand même... Profite-en, d'habitude je fais payer mes vols ! Mais inconsciemment ou non, tu viens de me remonter le moral alors je te dois bien ça. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 18:32

La Serdette y voyait enfin plus clair et elle comprenait le Serpentard de mieux en mieux, si bien qu'il n'avait plus besoin d'expliquer plus en détail le fondement de sa pensé. Ce qui le rassura. Il ne voulait pas entrer plus en profondeur dans les détails, cela l'aurait conduit à évoquer le passé et pour le moment, il n'y tint pas. Il avait déjà fais des efforts considérables en matière de dialogue, aussi il ne voulait pas prendre le risque d'en dévoiler plus sur lui. Du moins, pas pour le moment. Ayant passé une soirée avec son hôtes des plus sympathique et des plus digne d'apprendre une leçon (si celle-ci était bonne bien sûr) il voulait prolongé ce genre de moments avec la jeune fille. Il avait atteint un stade dans la confiance de la Serdette qu'il n'avait eut qu'avec peu de monde.

Elle conclut sur le fait que comme Alex devait le faire et ce plus souvent, ils devaient à présent aller de l'avant et si possible main dans la main. Cela serait bien mieux pour tous le monde. Xela lui pensait ainsi et comme vous le savez maintenant, les excuses et lui étaient ennemis. Clémentine avait bien reçu le message aussi il ne s'éternisa plus là dessus. Il n'avait en tête que cette belle nuit qui réchauffait son cœur. La vu était imprenable et la compagnie agréable. Et même s'il n'avait pu contenir de légers excès de colère quand la Serdette lui avait avoué avoir baissé les bras, il s'en était fait pour elle. Restait à savoir comment elle le prendrait si il lui avouait à son tour qu'il commençait à tenir à elle. Mais ça, ça ne serait pas pour ce soir. Il avait déjà suffisamment vidé son sac comme ça, et il ne voulait pas prendre de risque inutile.

Bien, elle a compris qu'il était bon de ne pas rester dans ses erreurs, reste à savoir pour combien de temps...

Aux yeux de Xela, Clémentine paraissait bien différente de la fille dont il s'était fait l'idée de prime abord. Elle avait elle aussi la tête sur les épaules et avait une compassion et une tendresse que Xela trouvait...belle? Pathétique? Déconcertante? Rassurante? En fait, pour lui, le cœur de Clémentine ressemblait à tout cela à la fois. N'ayant toujours pas atteint des normes qui se voulaient normales, il jugea sans savoir de quoi il parlait. Il l'avait connu à une époque, mais cela était si loin pour lui qu'il ne s'en souvenait presque pas. Cela reviendrait sans doute avec le temps et les preuves d'une amitié ou d'un amour naissante qui savait? Mais ça il l'ignorait et ne s'en posa même pas la question. Il savourait tout simplement cet instant sans rien penser qui lui fasse avoir un jugement néfaste pour leur rencontre de ce soir.

Lorsque Clem' évoqua Sylvia, Xela n'émit qu'un petit gloussement à peine audible. Comme un soupire. Il voyait à présent que la Serdette faisait de l'humour, certes déplacé, mais elle prenait ça comme il le fallait pour l'esprit du Serpentard. Aussi il préféra ne plus relever. Il n'avait en tête qu'une seule chose à présent: Le Sombral qui planait au dessus de la forêt interdite. Il pouvait les voir alors qu'Alex en était incapable. Cela serait une explication possible pour une futur rencontre? Ou pas, qui pouvait le dire?

Clémentine remercia la forte tête pour son attention d'une manière tout aussi grave que le ton avec lequel Xela s'était adressé à elle tout au long de la soirée. Il le prit bien et ne releva que par un signe approbateur et un plissement de paupières en disant un simple:

-C'est justement ce dont Alex a besoin, et maintenant plus que jamais. Il a besoin de se sentir épaulé, aidé et...fort... Et ce n'est qu'avec votre présence qu'il se croit fort. Parce qu'il faut bien l'avouer, il est loin d'être un valeureux sorcier. Il a du courage ça oui, il est intelligent, ça aussi. Mais fort, non. C'est moi qui ai gagné la force qui lui fait défaut. Ce qui n'est pas forcément une bonne chose...

Un nouveau souvenir lui vint à l'esprit et il changea tout de suite de pensé pour ne pas s'emporter une fois de plus. Son calme lui revint lorsque Clémentine tenta de lui forcer la main pour manger une chocogrenouille. Il adorait le chocolat et maintenant il avait faim. Il fallait croire que ça creusait de parler et de réfléchir à une conversation polie. Xela se passa la main dans les cheveux l'air de réfléchir puis regardant Clémentine fixement, il saisit la friandise que lui proposait la Serdette:

-Ce n'est pas moi qui t'ai remonté morale, mais toi qui a fait le chemin toute seule. Je n'ai fais que te montrer la voie c'est tout. Mais merci pour le batracien.

Il ne dit plus rien et attendit une réaction de la jeune fille...


Dernière édition par Xela Auhesse le Mar 31 Aoû - 10:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Lun 30 Aoû - 20:55

Encore une fois, Xela visait juste. Décidemment ! Clémentine n'aurait jamais imaginé même dans ses rêves les plus fous que le Serpentard pouvait être aussi clair, aussi juste et aussi intéressant dans ses propos. La jeune fille eut honte encore de n'avoir pas eu l'audace de constater ce fait avant. Mais elle mis ça sur le compte de l'ignorance, vu qu'elle n'avait jamais pris le temps de s'intéresser à Xela. Ou plus exactement, elle n'avait jamais eu l'occasion de lui parler, et de prendre du temps avec lui. Cette nuit, la discussion ouvrait beaucoup de portes, à ses yeux. Elle apprenait à cerner peu à peu le Serpentard assis en face d'elle, même s'il ne parlait pas beaucoup de lui. D'ailleurs, sa simple vision et le son de sa voix suffisaient à la jeune fille. Clémentine, au cours de sa vie, avait appris qu'il fallait se satisfaire ("du nécessaire", youhou !...) de peu de chose, ne pas être trop exigeant avec les éléments et apprendre à être heureux avec un p'tit bout de rien.

C'était d'ailleurs grâce à ce mode de vie qu'elle tenait debout aujourd'hui et conservait le sourire malgré les épreuves. A la base, Clem connaissait une vie très tranquille. Pourtant, si elle avait cherché le bonheur au sommet des montagnes, la Serdette aurait été la plus malheureuse. Voila pourquoi son échelle du bonheur était petite, et Clem se réjouissait d'un rien. Cette nuit respectait sa vision des choses vu qu'être assise ici, juste à côté du garçon qu'elle portait dans son cœur et pouvoir le regarder sans limite ou presque lui réchauffait l'esprit et la comblait d'une joie muette. Clem avait appris à ne pas être trop démonstrative avec le Serpy. De toutes manières, elle l'était rarement avec les garçons qu'elle aimait, conservant son euphorie hystérique pour ses malheureux amis ! Clémentine se décolla un instant de son mur pour ajouter son grain de sel, tout en penchant légèrement la tête sur le côté.

" Au contraire, je trouve ça plutôt bien. La théorie des vases communiquant peut s'appliquer efficacement. Même si vous êtes très proches l'un de l'autre, au delà du fait d'être jumeaux et ben... vous avez surement des tas de choses à apprendre l'un de l'autre. Moi je suis fille unique mais... j'imagine que j'aurais fait de même avec un frère ou une sœur ; J'aurais comblé ses lacunes, et j'aurais transmis un maximum de choses utiles en échange. "

Clem souriait doucement, pourtant elle savait qu'elle mettait le pied sur un terrain miné. Aussi s'adossa-t-elle de nouveau sur son mur et reporta son attention sur la chocogrenouille qu'elle venait donc de tendre au Serpy. Elle fut ravie de voir Xela enclin à lui prendre la confiserie. Clem aurait été déçue qu'il refuse, et même blessée, vu que prêter lui faisait toujours plaisir. La jeune fille s'empressa d'ouvrir à son tour un paquet afin de combler un peu sa faim qui reprenait sa place dominante avec rage. Tout en manœuvrant, elle pensa tendrement.

* Tu te trompes, tu m'aides beaucoup plus que ce que tu peux penser... J’aimerais simplement te le faire comprendre quoi. *

La jeune fille déchira l'emballage et laissa sa grenouille vivre sa vie... durant un instant ! Malheureusement, au lieu de rester bien sagement auprès de la Serdette, le batracien en chocolat sauta souplement de la main de Clémentine pour atterrir... sur la tête du Serpentard. Horreur ! La jeune fille voulu la reprendre mais se souvint d'un coup qu'il ne fallait, ô grand jamais, toucher les cheveux des jumeaux ! Aussi rétracta-t-elle sa main dans une grimace embarrassée. Pourtant, elle n'avait rien à se reprocher ! Allez, c'était le moment de se souvenir de ce qu'avait dit Xela. Entre autre, ne pas regretter... d'avoir laissé a grenouille bondir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mar 31 Aoû - 11:00

Décidément, la soirée allait de rebondissement en rebondissement. Et ce n'était pas peu dire vu le comportement de la grenouille chocolatée de la Serdette.

Xela avait passé de longs moments dans le vague à réfléchir à ce qu'il disait. Il pesait même ses à nouveau les mots qu'il avait dis à Clémentine. Il les jugea, comme à son habitude, d'une clarté et d'une logique implacable. Il avait tendance à être prétentieux dans ce qu'il avançait. Ayant toujours réponse à tout et analysant toujours au mieux une situation. Ceci lui était monté à la tête. Trop sûr de lui, il partait vainqueur quel-qu'était la situation. Mais attention à ne pas tomber sur une situation délicate, ses mots seraient peut-être justes mais plus blessants qu'il ne l'aurait voulu.

Il aurait pu prendre Clémentine pour la dernière des naïve si elle lui avait avouer son mode de penser. Il lui aurait dit que la vie n'était pas simple et qu'à être optimiste pour un rien lui ferait tôt ou tard du tort. Mais ne lui ayant rien dit, il ne pouvait se douter de la manière dont la jeune fille gérait sa vie. Tout ce qu'il savait venait des mots que Clémentine avait concédé à lui révéler. L'idée qu'il s'en fit était plutôt vague dans l'ensemble puisqu'il ne connaissait pas grand chose de la Serdette, mais ce qu'elle lui avait dis précédemment lui dicta qu'elle se faisait de la bille même sans raison: tout comme son frère...

Elle donna ensuite son point de vue sur la complémentarité qui se voulait un rien pénalisante pour les jumeaux. Là Xela approuva. Il aimait se sentir plus fort que son frère, et qu'importait la manière du moment que l'on l'embêtait pas et qu'il ne se cassait pas la tête. Cela lui était bien égale de passer pour une brute aux yeux de tous. Cela le sécurisait quelque part de se faire voir ainsi. En était-il fatigué? Peut-être bien. Reportant son attention sur le regard, de plus en plus sûre d'elle, de Clémentine, Xela fut surpris qu'elle le soutienne autant et, pour ne pas s'éterniser dessus mais ne pas ciller pour autant, il lui répondit tout en restant impassible:

Elle a vraiment un beau regard...heu non...'lui dit pas ça surtout...

-
L'seul problème avec c'mode d'enseignement, c'est qu'je n'peux que lui apporter ce qu'il aime pas, et inversement pour moi. Il n'aime pas le conflit ni la bagarre, ça pourait l'aider à être plus fort de caractère, mais il est jamais à vouloir ce genre de méthodes. Quant à moi, ben...il veut me faire comprendre quelque chose que je sais déjà mais que je m'refuse à redécouvrir... En plus, il m'encourage toujours à me souder un peu aux gens, mais j'suis pas rassuré à cette idée...Tenir à quelqu'un c'est avoir peur de perdre ce quelqu'un. 'vaut mieux ne tenir à rien, au moins comme ça, on ne souffre pas quand ça arrive et on est moins déçu quand la dite personne se révèle sous son vrai jour.

Là, il en avait dis beaucoup et comme toujours, ses mots étaient pour lui comme un avertissement à Clémentine dans tous les sens du terme. DAns le sens de ne pas s'accrocher à une personne tant que l'on ne sait pas si l'on peut compter sur elle ou non, et de ne pas se risquer à paraitre ce que l'on est pas parce que tôt ou tard ça se sait et l'une des deux personnes, voire les deux personnes, en souffrent.

Elle lui avait sourit et Xela resta toujours de marbre devant la Serdaigle. Il n'avait toujours pas décidé de se laisser guider quelque peu par ce qu'il ressentait. Sa raison et ses mises en garde instinctives, le poussaient toujours à ne rien laisser paraitre. Pourtant, son sourire imperceptible perça à travers ses yeux. Il ne lui souriait pas avec sa bouche mais avec son regard. Ce ci fait, il retourna son attention sur le ciel étoilé qui était toujours aussi beau, ci ce n'était un gros nuage en forme de chien assis qui passait devant la pleine lune.

Un bond de grenouille chocolaté plus tard, et Xela regardait Clémentine. Elle avait esquissé un geste vers lui puis s'en retint presque immédiatement. Son cœur avait battu avec beaucoup de force et il avait un drôle de regard, comme s'il avait-eu peur que la Serdette lui touche le dessus du crâne. Une sorte d'infime effroi l'avait dominé un court instant. Puis, voyant que la batracien ne redescendait pas, il fronça les sourcils, l'un plus haut que l'autre et saisit délicatement la pauvre bête. Il lui lança son regard et sourire de dément et la friandise tremblait de peur. Ce fut avec grâce qu'elle bondit de la main de Xela pour retourner sur Clémentine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mar 31 Aoû - 11:41

Pfffiou... Xela n'avait pas trop mal réagit à ce qu'avait dit la jeune fille le concernant, lui et son frère. Peut-être que le Serpy se décontractait un petit peu plus maintenant, la Serdette n'en savait rien. Elle n'en aurait tout de même pas mis sa main à couper cela dit. Xela avait un don pour rester impassible, ne laisser transparaitre aucune émotion, aucun sentiment. Clémentine était donc obligée de se focaliser sur des éléments plus précis de son visage pour savoir au mieux ce qu'il ressentait face à ses paroles. Comme un scientifique réajustant son microscope pour mieux étudier son sujet ! Mais Xela n'était pas un sujet d'étude, il était plutôt un sujet de grand intérêt qu'il ne fallait surtout pas abîmer ! La jeune fille, tout en écoutant Xela, s'était bizarrement focalisée sur ses mains.

Allez savoir pourquoi, Clémentine avait des critères de jugement physiques assez déroutants... Effectivement, elle jugeait si la personne était belle en fonction de son nez, ses mains, et de ses oreilles (IRL aussi!) Bien sûr, même si la personne avait un moche nez, Clémentine pouvait percevoir sa beauté intérieure ou son charme, ça ne l’empêchait pas d’aimer ! Seulement voila, elle fondait assez aisément pour les garçons possédant ces jolies traits. Et Xela ne remplissait que trop bien ses attentes, d'ailleurs la Serdette allait devoir vite décoller son regard des mains du Serpy si elle ne désirait pas se faire griller… De toutes façons, comme elle n'était pas d'accord avec sa dernière remarque, la jeune fille releva le nez, fronçant légèrement les sourcils.

" C'est logique ce que tu dis. M'enfin quoi ? Après tu disparais de ce monde sans avoir jamais connu l'amitié ou... Enfin tu sais, ca vaut le coup de prendre des risques si c'est pour avoir une vie plus chaleureuse. Et puis, tenir à des gens ca te donne une sacrée dose de responsabilité, et de chaleur aussi, sans parler d‘un joli sens d‘existence. Sincèrement, c'est pas négligeable, on ne peut pas balayer ces sentiments d'un revers de la main ! "

Clémentine s'était mise à parler avec les mains, signe qu'elle s'emportait un peu dans ses paroles. Pour une fois, c'est elle qui parlait d'avantage que Xela !

" Bien sûr que l'on peut être blessé par les amis à qui l'on s'est attaché, c'est un risque. Mais il ne faut pas y voir du désespoir, au contraire, c'est une leçon qui permet de mieux choisir les personnes par la suite. Par exemple, je me suis attachée à ton frère suite à plusieurs hésitations. Et au final, même si ca fait mal d'avoir couru des risques ensemble, ça ne fait qu'accroître l'amitié que j'ai pour lui. Il faut dire qu'il ne m'a jamais déçu. Pour ce qui est de... de l'amour, c'est complexe mais très simple aussi. Les enjeux sont grands, mais les fins ne sont pas toutes tragiques... Et quand bien même elles le sont, il ne faut pas les regretter parce qu'elles nous auront énormément appris, crois-moi. Seulement, c'est en grandissant que l'on s'en rendra compte. "

Clémentine s'arrêta de causer, s'apercevant qu'elle s'était largement décollée de son mur. C'était bien à elle de dire qu'il ne fallait rien regretter... Décidemment, Xela avait une drôle d'influence sur elle. Et franchement ça faisait un bien fou de pouvoir exprimer ces nouvelles idées. La jeune fille s'adossa de nouveau contre son mur et tourna la tête, n'osant plus regarder le Serpy durant un court instant. Un mouvement dans la nuit attira son attention et Clémentine l'utilisa vite pour changer un peu de sujet. Elle colla son doigt sur le carreau et lâcha dans un demi sourire.

" Tiens, un sombral ! Tu l'as vu !? ... Euh... quoique je ne sais pas si tu as pu le voir... "

Moui, pas terrible comme remarque, si du moins Xela ne pouvait pas les voir. Ce que Clémentine souhaitait en fait. Cela prouverait qu'il n'ait jamais eu affaire à la mort. La Serdette aux cheveux roses se tourna de nouveau vers le garçon, sentant encore une fois comme du chocolat chaud bouillant lui dégouliner dans le dos et dans le ventre aussi. C'était grâce à ça qu'elle percevait l'amour... grâce au chocolat chaud ! La grenouille retomba dans sa main, et Clem eut bien envie de soupirer de soulagement, ayant craint la réaction de Xela. Le batracien, maintenant inanimé, ne fit pas long feu... Clémentine l'avala presque tout rond, fermant presque les yeux sous le plaisir de pouvoir manger du chocolat. Dans un rire très léger, elle lâcha doucement.

" C'est cruel tu crois pas; j'ai une petite reinette qui me suit toujours partout, mais je ne peux pas m'empêcher de dévorer des chocogrenouilles... jamais devant elle bien sûr, j'suis pas mauvaise à ce point ! "

Une drôle de lueur passa dans le regard de la jeune fille. Elle pria n'importe quel fantôme du ciel pour que cette nuit ne finisse jamais... Parce qu'elle aimait être là, en plus de l'aimer lui, et qu'elle voulait lui parler, et l'entendre parler en retour encore et encore. Pourvu que Xela ne s'endorme pas à ses côté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mar 31 Aoû - 14:03

Et il n'en fut rien, Xela n'était pas prêt de s'endormir, surtout pas après ce que la Serdette lui avait dis tout au long de la conversation. Cependant, Clémentine souleva plusieurs points qui donnèrent à Xela l'envie de partir ou d'exploser. Qui l'attristèrent beaucoup aussi. L'un de ses souvenir brulant lui revint en pleine tête tel un Cognard sur un joueur de Quidditch. Clémentine n'en savait rien, pas même Alex n'était au courant, mais Xela avait un passif des plus tragique, ce qui lui permettait justement de voir les Sombrals. L'histoire semblait le rattraper, une histoire qu'il avait toujours voulu oublier. Un de se moment les plus sombre qu'il ai vécu. Il s'en voulait pour quelque chose mais il n'avait jamais réussi à exprimer ses sentiments quant à ce douloureux passé qui était le sien.

Certes Clémentine avait bien parlé, mais si seulement elle avait su ce qu'il en était, peut-être s'en serait-elle abstenu. Cela dit, on ne pouvait pas blâmer l'ignorance, mais Xela eut une soudaine colère en lui qui le fit serrer les dents au point de les faire grincer avec force. Ceci eut pour effet de contracter tant les muscles de sa mâchoire, qu'il en eut des bosses apparentes sur les joues. A présent il respirait fort, le regard fuyant. Tout semblait s'écrouler autour de lui et il n'était obnubilé plus que par une image le rattrapant, l'image d'un gamin à cicatrice et d'une gamine souriante qui couraient le long d'une falaise. Dans un sursaut, il revint à la réalité. Il avait les yeux dans le vague et regardait Clémentine distraitement:

-Ça vaut l'coup de prendre des risques? Tu crois vraiment ça?

Puis une autre image vint le hanter, celle du petit garçon les yeux ouverts au maximum, tenant le bras d'une gamine terrifié, les jambes dans le vide d'une falaise rocheuse très haute. Il ferma les yeux et se secoua la tête dans un nouveau sursaut pour chasser cette vision de son esprit. Clémentine continuait son monologue, ce qui n'aidait pas Xela à se concentrer pour chasser ses visions. Amitié, amour, tout ceci il le connaissait, et pas seulement de nom. Clémentine lui rappelait tout ceci, par ses liens nouveaux avec le Serpentard, mais aussi parce qu'elle en parlait. Xela était comme un volcan prêt à exploser. La température lui montait au visage, mais il garda son sang froid. Assez pour ne pas perdre complètement ses moyens.

Tais-toi...j't'en prie...

Et là, ce fut la cerise sur le gâteau. Clémentine évoqua le Sombral. Il ne croyait être que le seul à les voir des sorciers de sa classe. Mais non, Clémentine le pouvait elle aussi. A ces mots, il vit la gamine de ses pensées faire une chute mortelle pour s'écraser violemment sur les rocher plusieurs dizaines de mettre plus bas.

Non! NON! HAAAAAA! Pensait-il avec rage. Mais il parvint à se calmer pour répondre aussi poliment que son état lui permettait:

-Hélas j'peux les voir...

Mais sachant que Clémentine pouvait elle aussi les voir, il se dit qu'il pouvait lui parler un peu de lui sur un sujet qu'ils avaient en commun. Il attendit qu'elle finisse sa phrase sur la cruauté qu'il y avait à manger une grenouille au chocolat, ayant elle-même une grenouille. Il ne dit rien à ce sujet et il dit ensuite:

-'coute, comme tu peux les voir, ça veut dire que comme moi tu as vu mourir quelqu'un. Avant tout j'vais te demander de ne surtout pas en parler à Alex, il n'est pas au courant de cette histoire.

Il respira profondément comme pour mettre de l'ordre dans ses idées puis il poursuivit:

-Je sais ce que sont l'amour et l'amitié. Il y a quelques années, j'étais partit dans un centre pour enfants instables. Mes parents avaient voulu que je suive cela, mais ils avaient dit à Alex que j'étais partit en colo. Là j'ai connu quelques personnes qui sont devenus mes amis, et j'ai même eut une...petite amie... Ces derniers mots lui brulèrent la gorge.

-J'avais pas mal changé mais vers la fin de ce centre, on avait l'droit d'aller se balader où on voulait. Et je suis allé avec Tia le long d'une falaise en bord de mer. On s'amusait, on profitait d'un moment de paix tous les deux et...en courant le long de la falaise, une rafale de vent a poussé Tia vers le vide. J'ai réussi à la rattraper, mais elle a commencé à glisser et...elle est tombée...

Il ne regardait plus Clémentine à présent. Il avait honte de cette situation, honte de n'avoir rien pu faire pour aider la fille qu'il aimait. C'était donc là que les sentiments amoureux de Xela en prirent un sacré coup. Il ne crut pas en ce soir qu'il allait révéler cela à Clémentine, mais il se sentait assez en confiance avec la Serdette pour lui faire part de tout ça. Et de plus, il ne pouvait plus tenir...

-En rentrant, j'ai tous de suite dis ce qui s'était passé à la monitrice. Mais là c'était encore pire. Que pouvait-il bien arriver de pire? Vous allez voir: Tous le monde au centre me tenait responsable de sa mort. Ils n'ont même pas cherché à comprendre ce qui s'était passé. Les monitrices m'ont presque traité d'assassin, quant à mes "amis", ils m'ont tous rejeté, croyant que j'allais leur faire du mal. Depuis ce jour, je me suis dis qu'il valait mieux pour moi de faire cavalier seul. Comme par des préjugés débiles ils n'ont pas hésité à me cataloguer, j'me suis dis que tout espoir était perdu. Je me suis fais une raison et maintenant: je n'vois pas pourquoi je ferais des efforts alors que les gens sont capables d'être complètement ingrats et stupides quand ils ont peur. Vous aviez peur de moi alors que j'avais changé, ben maintenant vous allez avoir des raisons d'avoir peur!

Il avait les poings serrés d'une force si violente que ses ongles avaient traversés les paumes de ses mains pour l'en faire saigner. Il était fou de rage revoyant encore la scène de la petite fille s'écrasant dans la mer. Le regard plein de haine pour le genre humain et sorcier de l'époque. Il avait dans les yeux un regard si dure et si préoccupé qu'il avait du mal à voir ce qui l'entourait. Il voyait Clémentine du coin de l'œil, mais il n'osait pas la regarder en face. Il redoutait sa réaction. Allait-elle le cataloguer elle aussi? Ou allait-elle compatir? Peu lui importait. La seule chose qu'il désirait d'elle, il lui demanda très clairement et avec beaucoup de sérieux:

-Clémentine. Garde ça pour toi. Il n'y a que mes parents et moi qui connaissons cette histoire. Je ne l'ai jamais dite à personne... et... je tiens à ce que tout ça reste secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mar 31 Aoû - 17:37

Clémentine avait bien vu l'attitude de Xela changer mais ne s'en était pas alertée, trop emportée par ce qu'elle voulait dire. D'ailleurs son but n'avait pas été de blesser le Serpy, plutôt de lui exprimer sa pensée et de l'aider... du mieux qu'elle le pouvait. Pourtant, elle n'avait fait là que rouvrir de graves blessures. Et lorsqu'elle s'en aperçue, il était déjà trop tard. Xela sembla perdre les quelques couleurs imprimées encore sur son visage et se plongea dans une sourde colère, plutôt effrayante à voir d'ailleurs. Clem, ne sachant à quoi s'attendre, se ratatina un peu plus sur elle-même, rentrant imperceptiblement sa tête dans ses épaules. Elle paniqua quelque peu et son cœur cogna de plus belle tandis qu'elle blêmit, elle aussi, de façon impressionnante. Mais alors, Xela se confia de façon inespérée. Et Clémentine s'immobilisa totalement, laissant libre cours à ses paroles, voyant bien que ce n'était pas le moment d'intervenir. Certes, elle eut envie de se manifester plusieurs fois face à la détresse de ce Serpentard à qui elle tenait de plus en plus cette nuit... Mais ses mains restèrent serrées très fort autour de ses jambes, faisant blanchirent les jointures de ses doigts, et la jeune fille baissa les yeux, respectant avec sincérité le passé que Xela lui dévoilait peu à peu.

Elle ne voulait plus le regarder pour plusieurs raison. La première était une question de dignité, elle se doutait que ca ne devait pas être évident de se révéler de la sorte. La seconde était simplement dû à son envie soudaine de verser quelques larmes. L'histoire de Xela était bouleversante, mais sans le savoir, lui aussi raviva dans son petit crâne de sombres parties de son enfance. La jeune fille, pourtant, ne perdit pas une miette de sa révélation, pouvant presque toucher du doigt la gravité de cette partie d'existence. Lorsque il eut fini, plusieurs secondes s'écoulèrent. De nobles secondes, indispensables aussi, Clémentine le savait. Xela souligna alors une chose qui la marqua au plus profond de son esprit. Mais cela ne faisait que confirmer ce dont elle se doutait déjà; cette histoire... il ne l'avait révélée à personne, si ce n'était à ses parents. La jeune fille inspira longuement, n'osant toujours pas relever les yeux vers le Serpentard. D'une faible voix elle lâcha enfin:

" Je ne vois pas pourquoi je ferais ça. "

C'était déjà beaucoup. C'était même trop. Partager un secret de cette envergure ne serait certes pas évident, mais Clémentine se sentait la force de faire les choses et des efforts plus que de raison pour Xela. Elle le savait maintenant, elle le sentait. Maintenant elle en était certaine, ce garçon représentait énormément à ses yeux. S'il fallait faire des sacrifices pour lui, elle s'en sentait capable. S'il fallait au contraire s'éloigner de lui pour son bien-être, quand même la douleur serait grande, Clémentine le ferait aussi. Mais pour l'instant, l'envie était toute autre. De toutes manières, si elle voulait éviter d'exploser, il fallait absolument qu'elle parle, voila pourtant elle se confia à son tour. Xela pourrait en même temps se reposer l'esprit... si du moins c'était encore possible.

" Toi et moi nous avons pris des chemins différents face à la mort. Tu as choisi de donner raison aux préjugés des autres, de garder ta confiance par devers toi pour ne plus connaître ça, et moi... moi j'ai tenté d'être aussi forte que je le pouvais... en essayant de ne pas me laisser... dériver. "

Clémentine ne savait pas vraiment s'il était bon ou non de se confier à son tour, en cet instant. Elle avait très peur que Xela pense que son passé n'avait pas d'importance pour elle, mais au contraire... Clem se souviendrait toujours de cette partie. La jeune fille releva les yeux vers lui, des yeux brillants. Sauf que cette fois la brillance n'avait plus grand chose à voir avec de l'admiration.

" Ma meilleure amie. Une moldue. Suite à un grave accident de moto elle n'est restée que deux jours à l'hôpital... Elle aurait dû mourir sous le choc mais non, malheureusement elle est restée en vie durant deux journées. Et son dernier souhait était de voir sa famille, et ses amis... Elle est partie sous mes yeux. "

La jeune fille tourna la tête un instant.

" Le trajet qu'elle devait faire, c'était celui pour venir chez moi. Je l'avais invitée pour une fête... surprise. "

Clémentine reporta son attention sur Xela. Bien que ses yeux soient embués de larmes, la jeune fille n'avait jamais semblée aussi sereine, aussi calme. Elle qui d'habitude ne demandait qu'un instant pour rougir ou sourire se voyait tout à coup en proie à une tranquillité inhabituelle.

" Je ne juge jamais les gens pour leurs décisions, je crois d'ailleurs que c'est à partir de cet instant que j'ai commencé à grandir. C'est... terrible à dire mais c'est vrai. Chacun sa manière de réagir après coup. Moi j'ai choisi l'optimisme, je me suis dis que c'est ce qu'elle aurait aimé plutôt que de me voir m'apitoyer. Evidemment, on le fait tous, c'est… humain et logique. Mais quand on a totalement assimilé... C’est là que ça devient… difficile. "

La jeune fille renifla doucement. Cette fois, elle n'irait pas plus loin. De toutes façons elle ne pouvait plus. Elle aurait bien aimé ajouter qu'elle non plus n'avait pas parlé de cette histoire à beaucoup de monde. Certes sa famille le savait, mais jamais n'avait-elle avoué à ses proches que l'origine indirecte de sa mort... c'était elle. A présent, Xela pouvait penser ce qu'il désirait, Clémentine n'avait pas fait ça pour échanger une confiance naissante avec lui, plutôt pour soulager sa peine et alléger ses pensées un instant. L'envie lui vint alors de prendre la main de Xela. Comme ça, pour se rendre compte qu'elle n'était pas seule et que lui non plus ne l'était pas. Ou ne l’était plus. Mais elle n'en fit rien, ne sachant pas encore comment le Serpy pouvait prendre ça. Soudain, elle se fichait pas mal que la soirée prenne cette tournure. Finalement... Peut-être était-ce mieux qu'elle se passe ainsi. La jeune fille hésita un instant mais elle su d'emblée ce qui lui fallait pour ne pas sombrer d'un coup; elle dévora une nouvelle chocogrenouille !


Dernière édition par Clémentine Zinerth le Mer 1 Sep - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mar 31 Aoû - 18:42

Nos deux jeunes sorciers étaient dans tous leurs états. Xela avait passé un moment très dure à parler de tout ça, mais à présent qu'il avait enfin confié son passé, il se sentait plus léger. La rage s'estompait peu à peu et les muscles de sa mâchoire redevinrent libres et décontractés. Il desserra également les poings qu'il avait tant serré pour laisser apparaitre les séquelles de sa mutilation. La marque de ses ongles laissait apparaitre une ligne de sang qui commençait à coaguler sur sa peau. Il regarda ses marques avec une sorte de contentement. Comme si il s'était puni d'avoir, même involontairement, donné la mort à la seule fille dont il était amoureux. C'était cela qui l'avait rendu si distant avec tous le monde durant toutes ses années, mais cela n'était pas tout. Pour ce soir en tous cas, il n'en dirait pas plus.

Il regardait à présent la Serdette qui était dans un état de tristesse impressionnant. Elle avait les larmes aux yeux et cela touchait le Serpentard. Pour les mêmes raisons que celles de Clémentine, Xela fuyait son regard. Il n'avait qu'une envie, c'était de se terrer dans un trou de souris. La haine qu'il éprouvait pour lui même était déplacée mais forte. Après tous l'endoctrinement qu'il avait subit, il s'était lui aussi mis à douter de lui. Mais il savait bien depuis toujours qu'il n'avait jamais été responsable de ce tragique accident. Il avait peut-être un caractère très difficile, mais jamais il n'aurait fait de mal à une fille et encore moins à celle qu'il aimait. La bagarre, c'était pour les mecs, pour les prétentieux, les arrogants, ceux qui lui inspirait de la rivalité, ceux qui toucheraient à ceux qu'il aimait.

Non Xela n'était pas si dure que cela tout au fond de lui même, mais entre son passé et ses expériences, il avait perdu la foi et avait appris à se forger un caractère plus dure encore que celui qui le définissait. Clémentine lui confia qu'elle n'avait pas l'intention de révéler cette histoire, ce qui le rassura. La connaissant que depuis peu, il hésitait encore quant à sa fidélité envers lui, mais après tout ceci, il était sûr qu'il pouvait avoir une confiance relativement profonde en la Serdette. Puis vint ses aveux, Clémentine se confia elle aussi. Le moment était très intense et Xela était plongé dans une concentration très profonde lorsqu'elle lui révéla l'accident dont elle se croyait responsable. Là Xela n'en revint pas, elle avait un passif très similaire au sien. Un passif douloureux que jamais il n'aurait soupçonné. Cela lui fit un drôle d'effet, une sorte de chose que Alex aurait très bien compris mais que lui ignorait, pour s'en être caché que trop longtemps. La compassion le gagnait peu à peu. Certes bizarre à encaisser pour lui, mais cependant naturel dans ce genre de situations. Il lui répondit face à sa seconde phrase:

-Je n'sais pas si c'est d'la faiblesse de ma part, mais j'ai choisis la voie qu'on m'a poussé à prendre. Personne m'a accordé l'bénéfice du doute, alors j'n'en ai pas accordé aux autres. Bien sûr j'ai toujours été caractériel, mais pas au point de m'refuser catégoriquement à toute forme d'explications ou quoi qu'ce soit. Comme tu l'sais maintenant, je sais parler et donner des explications, mais on n'm'en a jamais donné l'opportunité. Surtout pour un garçon de 9 ans, c'est dure d'encaisser tout ça... Je n'suis pas à plaindre, mais qu'on veuille me comprendre m'aurait sans doute mieux aidé...

Clémentine s'étant confiée, Xela vit dans quel état cela la mettait. Elle avait de grosses larmes aux yeux et elle reniflait. Etant dans une situation plus qu'embarrassante, Xela ne savait pas très bien ce qu'il convenait de faire. La prendre dans ses bras l'aurait peut-être aidé, ou lui tenir la main? Mais il n'en avait pas tellement la force et le courage. Il préféra la laisser vider son sac sans la couper. Lorsqu'elle se tourna vers lui, il ne sut quel regard lui rendre. aucun sourire n'était le bienvenue et tous ses regards ne convenaient pas à cette situation. Il avait les yeux qui commençaient à briller lui aussi, mais il ne versa pas une seule larme. Il s'était bien trop endurcit avec le temps. Et pourtant, la situation du passé de Clémentine l'avait ému.

Clémentine était à présent calme, beaucoup trop calme compte tenu de la situation, et Xela en était quelque peu mal à l'aise. Ceci dit, il improvisa d'une manière très polie et très compatissante qui ne lui ressemblait en rien. Il lui prit la main, se rapprocha d'elle, une jambe touchant le sol et l'autre sous sa cuisse, et lui dit simplement:

-Ecoute Clémentine. Ne fais pas comme moi. Ne pense pas une seconde que tu soies responsable de cet accident, et ne laisse jamais personne te convaincre du contraire. Ce n'était pas ta faute. En aucun cas. C'est soit le hasard, soit le destin, mais sa mort n'est pas de ton fait. Et ceux qui se permettent d'en douter, ne sont que des gens qui ne méritent même pas que tu les connaisses. Tu es bien courageuse d'avoir pris tout ça sur toi et de témoigner autant de bonne choses après ce qu'il s'est produit. N'oublie pas que nous ne sommes que des enfants, comment encaisser ce genre de mauvais coups? Moi...ben j'ai choisis une voie qui me semblait plus facile. C'est p'tet pas ce qu'il fallait faire, mais je sais quelque part que la majorité des gens ne sont que des superficiels qui jugent sans connaitre. Et toi...toi tu n'es pas comme ça...

Il reprit son souffle, commençant à devenir à cours d'arguments réconfortants. Il n'avait pas pour habitude d'être si attentionné envers qui que ce soit, mais la part d'Alex qui était en lui semblait lui dire de bien agir. Comme si sa conscience se réveillait après un long, très long sommeil. Plus le temps passait, plus il semblait long. L'atmosphère était palpable dans cette tour d'astronomie, et nos deux jeunes sorciers si tourmentés n'étaient pas au bout de leurs peines. Il fallait à présent qu'ils se soutiennent mutuellement, mais Xela ne savait pas quoi faire. Ce domaine lui étant complètement inconnu, il se contenta de serrer imperceptiblement la main tremblante de la Serdaigle. Là Xela lui dit une phrase qui se voulait juste mais pas spécialement adéquat:

-Tu m'redonnes une chocogrenouille? J'crois qu'on en a b'soin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mar 31 Aoû - 19:19

C'était plutôt étrange d'avouer ça dans ce genre de situation mais... Clémentine se sentait très bien ! Etrange oui, quand ce qui venait d'être dit était lourd et difficile. Mais justement. La Serdette se sentait beaucoup plus légère qu'auparavant, même plus légère qu'elle n'avait jamais été. Certes elle était un peu embarrassée de s'être confiée à Xela, dans le sens où il n'était vraiment réconfortant de parler de son passé quand son interlocuteur venait de s'être douloureusement confié lui aussi. Seulement voila, le fait était trop évident, Clémentine se sentait apaisée, tranquille, quand bien même la situation prêtait plutôt aux condoléances ou autres formules de politesse qui ne faisaient en fait qu'aggraver les choses. Cela dit, il fallait avouer que Clémentine avait une vision de la mort un peu différente de celle des autres.

Peut-être parce qu'elle y avait assisté, ou pour d'autres raisons, elle n'en savait rien. En fait, la mort ne lui faisait pas vraiment peur. Ce qui l'effrayait était plutôt le fait de ne pas en avoir une deuxième, comme dans ses jeux vidéo ! Clem souffrait évidemment de voir ses proches partir, mais elle vivait pour eux... Elle voulait vivre en leur honneur et c'est d'ailleurs cette volonté qui lui donnait la force de sourire et de profiter de la vie. Son amie était partie, c'est évident. Pourtant Clémentine savait qu'elle agissait au mieux en refoulant cette histoire et en allant de l'avant, ayant pour elle seule la force de deux âmes... Oh, elle aurait surement aimé pouvoir s'exprimer d'avantage face à Xela, mais ces choses là étaient encore trop intimes et la Serdette garda le silence pendant un instant.

Elle sentait que le Serpy était un peu plus mal à l'aise qu'elle, et elle aurait tout donné pour l'apaiser lui aussi. Quoique l'embarras arriva au galop pour elle lorsque Xela lui pris doucement la main... Clémentine cligna des yeux, laissant une larme minuscule glisser le long de sa joue. Ses yeux ne débordèrent qu'une fois. Et elle savait que c'était dû aux paroles réconfortantes du jeune garçon. Elle eut la force d'esquisser un très léger sourire, désireuse de rassurer Xela quant au fait qu'il puisse douter de son talent pour remonter son moral. Il était très doué... Etait-ce parce qu'il s'était tu pendant si longtemps ? Ou pour d'autres raisons ? Clémentine serra sa main sans trop s'en rendre compte et ajouta d'une voix reprenant un peu plus de contenance.

" Tu devrais garder ces belles phrases pour toi-même Xela, pas pour moi. Moi je ne suis pas courageuse tu sais, ce que tu crois être du courage c'est avant tout du positivisme. Le courage aurait été d'affronter la vérité, et de la laisser éclater en surface, moi j'ai tout casé dans un coin de ma tête et... j'ai laissé mon amie vivre à travers mes sourires. Je n'y repense pas tous les jours, et ce n'est pas une honte de l'avouer d'ailleurs. "

Clémentine était sincère. Si le poids de ce triste fait ne s'estompait pas aussi souvent maintenant, elle serait tombée folle. D'ailleurs, la jeune fille devait avouer que Poudlard avait beaucoup joué suite à la perte de sa meilleure amie. Et ça, il fallait que Xela le sache car il s’incluait justement dans Poudlard. Il faisait maintenant parti de sa vie, qu'il le veuille ou non d'ailleurs ! La jeune fille se pencha légèrement en faisant une moue à mi chemin entre le sourire et l'excuse.

" On ne peut pas refaire les gens, et encore moins le monde. Les gens se faufilent dans les brèches sans prendre le temps de comprendre. La souffrance est énorme, mais après... il faut accepter de rencontrer de nouvelles personnes, des personnes choisies et dignes de confiance. Moi j'ai eu la chance, ici, de connaître des gens adorables. Et puis tu es là maintenant... "

Clémentine s'agita, écarquilla les yeux bizarrement et ajouta vite:

" J'veux dire, tu es quelqu'un de bien. Comme les personnes en qui j'ai confiance aujourd'hui. "

La jeune fille se recula légèrement. Elle conservait toujours sa main glacée dans celle de Xela mais se doutait que le Serpy n'avait fait ce geste que par compassion, rien de plus. Certes, c'était déjà beaucoup. Beaucoup pour la Serdette qui s'en ressentait grandie en sentiments ! Pourtant, il fallut bien détacher ses doigts des siens après ce que Xela lui demanda ! Sa question eut don de faire doucement rire la Serdette d'ailleurs. Elle essuya ses petites larmes d'un vif revers de la main et attrapa un paquet qu'elle tendit au Serpy. Et elle, comme de bien entendu, en ouvrit un troisième… Son estomac allait finir par protester mais elle s'en moquait pas mal.

" Après mûre réflexion, je n'vois rien de mieux qui soit que le chocolat... "

* A part Xela p'tet... raaah tais-toi cerveau ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 10:51

Xela avait décidément une drôle de manière de réconforter les gens, enfin Clémentine, mais cela avait l'air de fonctionner. Il n'en ressentit rien de plus que de la satisfaction lorsque la Serdette eut compris ce qu'il voulait lui faire comprendre. Une satisfaction quelque peu mal placé cela dit. Ce n'était pas la satisfaction d'avoir aidé une personne en détresse, mais plutôt celle qui consistait à être fier de voir qu'une personne comprenait les choses comme elles devaient l'être: justes, logiques et simples. Mais bien que de bon conseil, lui était incapable de faire face comme Clémentine. Il avait en lui les mots cruels des enfants et des adultes l'ayant accusé. Personne ne s'était même soucié de ce qu'il pouvait en ressentir, pas même ceux qui se disaient ses amis. Seule Clémentine le croyait sur parole.

Xela analysait ce qu'elle lui disait avec une étonnante concentration. Il aurait dû faire comme elle, mais son caractère l'en rendait incapable. La mort était une chose des plus cruel pour des enfants et nos deux jeunes sorciers en faisaient la preuve en cette nuit pleine de rebondissements sentimentaux. Cependant, Xela ne se sentait pas d'être épaulé ainsi. Il avait cette fierté mal placé qui le poussait à refuser une quelconque aide. Dans son esprit il passerait pour un faible s'il commençait à se laisser consoler. Il avait un certain honneur qu'il défendait avec arrogance. Mais il ne dit rien de tout cela, il n'était que très peu loquace. Il n'avait besoin de l'aide de personne mais pourtant, il était apaisé et trouvait une certaine bonne humeur de leur joute verbale. Ils parlaient tous deux avec une sagesse impressionnante, mais dans des optiques différents.

-J'ai essayé d'appliquer c'que j'te dis. J'suis conscient qu'j'en suis pas responsable. Et le regard des autres, j'en ai plus rien à faire maint'nant qu'j'ai vu à quel point les gens peuvent être décevant quand ils jugent trop hâtivement les autres...

Sauf peut-être le regard que...tu me portes? Nan, dis pas ça...

L'apaisement qui avait grandit en lui s'estompa légèrement. Il était toujours susceptible, ça ne changerai pas, et Clémentine dut le percevoir lorsqu'il eut lâché cette phrase. La main de Clémentine, serrée sur la sienne, était très froide et le Serpentard le sentit à son étreinte qui était étrange, comme tremblotante. Il ne savait pas sur quel compte le mettre: sur celui de la tristesse ou celui du froid. Mais ayant vu une larme couler sur la joue de la jeune fille, Xela en conclut qu'elle était en train de perdre peu à peu ses moyens. Peut-être se trompait-il? Mais c'était ainsi qu'il voyait les choses. Il fallait dire, quand même, que le passé de ces deux jeunes personnes était sombre et qu'il s'étaient passablement bien remis de tout ça voyant ce qu'ils étaient devenus ensuite.

Xela pencha la tête sur le coté, les sourcils froncé, comme presque toujours, et se mordant la lèvre il dit:

-On peut pas r'faire les gens? P'tet, mais on peu les dresser ça c'est sûr. Ma méthode m'a donné de bonnes heures de paix. Annonce la couleur tout de suite et on te laisse tranquille. 'faut pas s'laisser abattre, mais 'faut pas s'laisser faire non p'us. Avance sur ta route avec ceux qui en sont digne, digne de toi, les autres...qu'ils aillent au diable.

C'était vrai ce que Clémentine ajouta: il était là maintenant. Même s'il n'en était pas tant conscient, les liens qu'il avait tissé avec la Serdette étaient forts. Elle se rattrapa en disant une chose qui le fit trembler un instant, une chose qu'il ne voulait pas entendre, ou du moins, qu'il n'était pas prêt à entendre: un compliment. C'était trop tôt pour lui d'entendre pareilles louanges de lui. Ne voulant pas s'emporter, il dit avec beaucoup de sagesse, une sagesse qu'il n'approuvait pas tant que ça mais qui lui sembla juste de dire pour ne pas exacerber les choses:

-J'sais pas si j'suis quelqu'un d'bien. Quelqu'un d'bien ne serait pas allé en centre pour enfants instables...quelqu'un d'bien aurait des amis comme Alex...quelqu'un d'bien aurait su se battre pour défendre son innocence quand on m'a accusé...quelqu'un d'bien saurait garder son calme bien mieux qu'moi...quelqu'un d'bien...

Il s'arrêta, voyant qu'il continuerait ainsi jusqu'au petit matin. Clémentine paraissait distraite, lointaine mais pourtant si proche de lui. Même lui l'avait sentit ce soir. Il n'était plus aveuglé par quoi que ce fut, mais il était sur une ligne d'égalité avec la Serdaigle à tous les niveaux. Il aurait volontiers voulu savoir ce qu'elle pensait de lui. Non pas qu'il s'en souciait plus que ça, mais simplement par curiosité, pour voir si au fond d'elle-même, elle n'avait pas peur de lui maintenant qu'elle savait une partie de son histoire. Son comportement incertain lui faisait penser que c'était le cas. Dommage qu'il n'ait pas vu plus tôt qu'elle en pinçait pour lui. Cela lui aurait évité de se poser des questions qui n'avaient pas lieu d'être.

L'atmosphère redevint plus calme, posée, tranquille et sans autres questions bizarres pour le Serpy. Clémentine avait sourit quand Xela lui dit qu'ils auraient besoin de chocolat. Elle séchait ses larmes et retrouvait le sourire habituel que le Serpentard connaissait d'elle. Il en était étrangement...content? Non, plutôt satisfait que les pleurs ne durent plus. Il n'aimait pas ce genre de situation embarrassantes. Pas plus que quiconque d'ailleurs. Il prit la friandise que la jeune fille lui tendait, puis il lui envoya un signe de tête qui se voulait réconfortant, comme d'acquiescer l'air grave, une juste phrase. Il répondit à Clémentine avec sérieux:

-Le chocolat est bon pour tout parait-il. Laissons-le faire son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 11:46

Moui, Xela avait surement raison, les gens pouvaient être extrêmement décevants. Clémentine n'avait jamais vraiment eu d'amis après ce qui s'était passé. Elle aussi avait eu très peur de partager à nouveau des choses fortes, peur de donner sa confiance, peur de refaire tomber les gens trop bas. Beaucoup trop bas. Et puis les douleurs s'étaient estompées. Elle se souvint avec calme que les parents de son amie avait déménagé sitôt le drame assimilé, pour ne plus vivre près du lieu qui avait connu l'accident de leur fille. Clémentine n'avait pas assisté à leur départ, elle était restée abasourdie dans un coin de sa chambre. Et c'est surement à partir de là qu'elle s'était reconstruite. Xela, lui, n'avait pas eu cette chance car on ne lui avait tout simplement pas laissé le choix. La Serdette, elle, avait été bien entourée, soutenue et aimée plus que de raison.

Si amertume il y'avait quant à douter de sa culpabilité, elle n'avait rien senti, rien vu. Tandis que Xela avait dû affronter les foudres de ses camarades, la cruauté des enfants et le jugement hâtif des adultes. Clem en aurait vu rouge... qui sait comment elle aurait réagie elle aussi ? C'est comme si on rouait de coups une personne à terre qui tenterait de se relever avec faiblesse. C'était petit, c'était nul, c'était trop bête aussi. Surement que Clémentine se serait précipitée au pied de la falaise à son tour, par lâcheté et fatigue morale. Vivre avec les violentes idées des autres était trop éprouvant. En revanche, la jeune fille restait en total désaccord avec les paroles de Xela, et fût même choquée de celles-ci. Pourquoi parlait-il de "dresser" les gens ? Parlait-il de les "dresser" contre lui en inspirant la peur, ou les "dresser"... comme des bêtes de labour ? Clem passa outre ce mot désagréable et se focalisa sur la suite. Elle détourna le regard de façon neutre.

* Tu dis qu'il faut avancer avec des personnes dignes de toi, alors que tu fais route tout seul. Faut croire que tu tombes toujours sur les mauvais esprits alors... *

Clem espérait ne pas s'inclure dans cette catégorie. Mais tout à coup, la jeune fille sentit la résignation englober chaque pensée, et chacun de ses sentiments. Comme une glue perpétuelle qui suinterait malgré elle dans son corps et son esprit... Difficile à décrire. Simplement, la Serdette se fit une raison avec plus ou moins de violence: Xela avait trop souffert. Et même si cette souffrance s'inscrivait dans son enfance et qu'il avait toute la vie devant lui, Clem percevait que jamais plus il n’accorderait la moindre once d'amour pour qui que ce soit. Ou en tout cas pas tout de suite, pas à Poudlard. La jeune fille devait regarder les choses en face, Xela restait et resterait un solitaire quand bien même beaucoup de choses furent dites et ressenties cette nuit. Elle ne savait même pas s'ils deviendraient amis tout deux. Ou bien... la route serait encore très longue et surtout sinueuse avant de pouvoir partager des choses ensemble. Clémentine aurait pu en être très attristée, mais non. En fait, elle voulait faire au mieux pour Xela et en cet instant, le mieux était surement de ne rien avancer qui lui paraisse trop rapide ou trop inexact, comme des compliments par exemple. Compliments qu'il sembla ne pas apprécier. Clémentine tourna la tête un peu vivement vers le Serpy et haussa les épaules d'un air passablement agacé. D'ailleurs elle lâcha entre ses dents.

" C'était pas une question, t'as pas besoin de te justifier. Je le pense, c'est tout. Après, est-ce que j'ai raison ou tord, bah le truc c'est que je m'en fout un peu tu vois. Mais laisse moi cette liberté de pensée s'il te plaît "

La Serdette avait vissé son regard dans le sien. C'en était fini de la descente aux enfers, Clémentine voulait y mettre un terme et pour ça, la fermeté était surement de mise. Voila pourquoi ce fut sa manière à elle de mettre un terme à la discussion. La jeune fille poussa un léger soupir et avait donc mangé sa troisième grenouille... sans avoir encore mal à l'estomac, ce qui n'allait surement pas tarder à ce rythme. Clémentine acquiesça doucement aux derniers mots du jeune garçon avant de reporter son attention vers le ciel, par delà la fenêtre. Elle vit une étoile filante glisser doucement dans le ciel mais préféra ne rien dire. En revanche, elle découvrit une constellation de sa connaissance. En tant que passionnée, la jeune fille ne pouvait pas garder le silence ! Elle posa distraitement un doigt plein de chocolat sur une partie de la fenêtre et se pencha vers Xela sans s'en rendre compte...

" Tiens regarde, ça c'est la constellation du Basilic ! C'est plutôt rare de la voir, elle est super complexe. On l'associe à votre maison, les Serpys. Ah ! Et pis celle-là c'est la notre, la constellation de l'Aigle Pêcheur. Je l'aime beaucoup ! Là, tu vois, juste au bout de mon doigt. Oh tiens r'gard', celle-ci c'est celle de... "

* Cupidon !!? Nan m*rdouille, trouve un autre truc parce que ca va jeter un froid là ! *

" ... deee Bacchus, le Dieu du vin ! Je l'adore aussi mais pour d'autres rais... "

Clémentine ne pu continuer sa phrase... elle s'était retournée vers Xela et... quelle ne fut pas sa surprise de se retrouver à trois centimètres de son nez ! Elle en sursauta d'ailleurs ! Et sans plus attendre, elle vint se rasseoir maladroitement sur le rebord, à la différence que cette fois, elle tourna le dos à la fenêtre et laissa ses jambes à l'extérieur de la margelle. Clémentine sentit le feu lui monter aux joues, p'tet était-ce pour ça qu'elle enchaîna, en regardant en l'air.

" J'adore l'astronomie. C'est une de mes passions, comme la musique d'ailleurs. En parlant de musique, je voulais juste te dire que je connaissais le groupe moldu de ton t-shirt. Et pour cause, j'ai eu la chance de le voir en concert, lors d'un festival de métal. Enfin... Voila… "

La jeune fille baissa le nez, embarrassée, tordant sa bouche dans un rictus qui en disait long. Elle fit craquer ses doigts, mauvaise habitude prise à chaque fois qu'elle se trouvait mal à l'aise. Elle revit le visage de sa meilleure amie et se souvint qu'elle lui tapait sur les doigts à chaque fois qu'elle faisait ce truc dégoutant. Clémentine esquissa un sourire tout doux à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 12:33

Tout se bousculait en cette soirée intéressante et...magique? Oui magique aussi. Même pour Xela. Clémentine paraissait agacée lorsque Xela lui apporta une nouvelle fois son point de vue. Qu'elle pensait de lui qu'il était obtus plus qu'il ne fallait ne l'inquiéta pas une seconde. Il recommençait à en avoir cure. Il ne savait plus ce qu'il ressentait à cet instant. Comme un picotement dans le bout des doigts, un nœud à l'estomac, d'infimes vertiges et une étrange focalisation sur la Serdette. Elle qui, à présent, ressemblait beaucoup à Xela pour ses coté désespérés de voir quelqu'un se fermer autant. Il la vit du coin de l'œil lorsqu'elle fit son haussement d'épaules. Il ne releva pas et ne relèverait plus à cette discussion, jugeant en avoir dis que trop.

Clémentine, par delà son exaspération comprenait le fait que Xela se soit complètement refermé à toutes sorte de dialogue après ça, mais cependant elle ne le défendait pas. Après tout, chaque personnes étaient différentes et quelque soit la manière d'aborder le sujet, une personne réagirait de manière contradictoire avec une autre, tout comme les deux élèves en cette nuit étoilée. La Serdette commença à se justifier quant à ce qu'elle avait dit au Serpentard. Elle paraissait s'en moquer mais Xela ne le vit pas ainsi. D'après lui, si elle s'en moquait, elle n'aurait pas rétorqué à cette phrase. Donc elle s'en faisait pour ses réactions...

Qu'est-ce qui lui prend tout à coup?

La Serdette était partie dans une description du ciel très précise. Xela ne connaissait que la moitié des constellations qu'elle décrivait. Puis elle s'emportait, elle allait de plus en plus dans la précision tout en se rapprochant de lui, et encore une constellation puis elle ne fut que trop près du Serpentard qui pourtant, ne bougea pas d'un pouce. Il la fixa un instant dans les yeux avec des yeux qui semblaient dire Tu as fini? Et même si aucun mot ne sortit de sa bouche, la Serdaigle dut le comprendre ainsi. Elle changea brusquement de pose pour s'assoir les jambes devant elle. Xela fut amusé de la voir ainsi, aussi, un infime sourire en coin vint (pour la première fois depuis une éternité) illuminer son visage si dure.

Il suivit la jeune fille pour s'assoir exactement comme elle. A présent elle parlait de son T-Shirt qui symbolisait une sorte de démon tirant la langue, une langue impressionnante d'ailleurs, avec un maquillage de vampire que l'on pouvait retrouver dans certains films de Dracula. Xela pensait à ce concert dont il fut renvoyé pour s'être battu. Il avait été voir les Bizarr' Sisters, mais n'avait vu qu'une chanson, celle de l'introduction au concert. Il aurait bien aimé voir le groupe qui était représenté sur son T-Shirt, mais hélas il n'y avait jamais été. Son T-Shirt, en rapport avec le nom qu'il portait, l'inspira pour une raison qu'il ne put définir. Il s'approcha de la Serdette, très près, trop près pour lui habituellement, mis un bars autour de ses épaules et se colla contre elle:

-...j'aime bien la constellation de Diane...

Suivant les cultures, Diane était la déesse de l'amour. Il ne savait pas pourquoi il avait dis ça, ces mots lui avait presque échappés, mais il savait ce qu'il disait. Il serra la jeune fille contre lui et sa tête glissa contre son épaule lorsqu'il l'eut étreinte:

-T'es pas comme tous ces gens toi et...j't'aime bien...

t'es sans doute la seule que j'aime bien d'ailleurs...

Quelle rareté que Xela dise cela à quelqu'un... Et pourtant, il l'avait dis. Et il pensait chaque mot. Il saisit ensuite la main droite de Clémentine avec la sienne. Et il resta un moment ainsi à ne plus penser qu'à la jeune fille qui avait une estime grandissante et franche pour le Serpentard... Il sentit l'odeur de ses cheveux roses qui avait un parfum très agréable, mélangé à une douce odeur de chocolat des batraciens qu'elle avait mangé précédemment.


Dernière édition par Xela Auhesse le Jeu 2 Sep - 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 13:12

Clémentine n'avait pas perçu le petit sourire amusé de Xela suite à sa réaction et c'était tant mieux car elle l'aurait surement mal pris ! Enfin, 'valait mieux qu'il soit amusé plutôt qu'effrayé, tout comme elle l'était actuellement… Elle se colla des baffes mentales pour lutter contre sa maladresse, bien que se flageller soi-même n'avait rien d'une solution. La jeune fille savait que les dures confessions étaient finies, mais elle avait à présent peur de raviver les mauvais souvenirs. Et bien que son moral soit d'acier et que Clémentine soit dotée d'une assez grande lucidité, elle savait pertinemment que sa maladresse était toujours présente et que c'était avant tout elle la principale cause de toutes les souffrances qu'elle pouvait causer. Contre sa maladresse, la jeune fille ne pouvait rien faire. Rien, à part espérer que les gens ne la prennent pas pour une malade, comme elle le priait maintenant pour Xela. Elle sentit ce dernier s'animer à son tour…

Clémentine ferma un instant les yeux, se disant qu'elle avait mal agit et qu'il allait se barrer, tout simplement. Mais il n'en fût rien. Non seulement le Serpy revint s'asseoir à côté d'elle, mais de surcroît il lâcha une remarque qui bouleversa littéralement la jeune fille. D'ailleurs Clémentine ouvrit à nouveau les yeux sur cet incompréhension totale dans laquelle elle fut plongée. Bien entendu qu'elle connaissait la constellation évoquée, ça lui faisait d'ailleurs plaisir de savoir que Xela s'intéressait à l'astronomie. Après tout, connaître une constellation c'était déjà magique ! Clémentine se redressa un peu mais n'osa pas regarder le Serpy. Elle voulu bredouiller un truc mais rien ne pu sortir d'autre qu'un rire désaccordé parfaitement ridicule. Dans sa naïveté soudaine, Clémentine se dit tout simplement qu'il ne devait p'tet pas connaître la signification de cette constellation et tout ce qu'elle pouvait représenter. Pourtant, quand Xela vint entourer ses épaules de son bras gauche, la jeune fille en douta sérieusement...

* Oh mondieumondieumondieumondieu !! Qu’est-ce que dois-je faire !? *

Paralysée, la jeune fille agrippa ses genoux de ses mains et regarda droit devant elle, soudain très pâle et véritablement confuse. Dans sa tête se livrait une bataille féroce entre raison et évidence... L'évidence applaudissait, sautait partout et lançait des cotillons tandis que la raison avouait que Xela n'était rien d'autre qu'un somnambule... Un somnambule qui ne se souviendrait de rien à son réveil ou, pire encore, qui allait s'extirper de son sommeil pas plus tard que tout de suite et partir en hurlant dès lors qu'il se verrait calé contre elle. Clémentine était tétanisée ! Ce furent les tendres mots de Xela qui parvinrent à adoucir quelque peu son esprit torturé ! La raison et l'évidence partirent en fumée et laissèrent place au soulagement, à la douceur et tout ce lot de sentiments que Clem n'avait plus connu depuis longtemps. Un sourire inédit éclaira son visage et la jeune fille, sans oser bouger par peur de voir Xela se dissoudre à son tour, ne fit que le regarder en coin avec une étincelle dans les yeux qui en disait long. Elle accepta avec bonheur la main du Serpy qui vint serrer la sienne et dit doucement d'une voix chantante:

" Fais attention à pas t'endormir quand même ! Je ne sais pas si le prof' d'astronomie sera ravi de voir des élèves en train de ronfler dans sa classe tout à l‘heure... "

La jeune fille voyait déjà la scène... La flopée d'élèves entrant dans la salle, et deux pauvres loques gisantes par terre sous le coup d'une fatigue trop cuisante. Surtout que Sylvia se trouverait là, toujours présente à chaque cours ! Clem ne pu s'empêcher de rire doucement. Elle se sentait si bien tout à coup. Ca changeait... Depuis que Saya hantait Poudlard, et suite à bien des aventures, Clémentine avait un peu perdu le goût du rire et des amusements divers. Le doute planait toujours et elle s'était crue sa victime pendant un moment sans rien oser dire à personne. Mais cette nuit changeait radicalement les choses. A savoir maintenant si ces changements s'inscriraient dans la durée ou pas. Comme elle n'en était pas certaine, Clémentine serra un peu plus la main de Xela et posa à son tour sa tête contre la sienne, non sans sentir son cœur cogner férocement.

* Et m*rde tiens, j'ai touché ses cheveux. Ouais bon bah tant pis, il va quand même pas bouger pour ça !... enfin j'espère pas. *

La jeune fille ne pu s’empêcher d’ajouter à son tour d'un air amusé, tout en laissant ses yeux se fermer.

" Nan c'est sûr, je ne suis pas comme les autres. Je suis beaucoup plus maladroite que la moyenne des gens ! "

Ce qui n'était d'ailleurs pas faux cela dit. Mais Clémentine préférait détourner les mots de Xela plutôt que d'avoir à comprendre ce qu'il voulait lui dire. C'était p'tet de la lâcheté, p'tet de la modestie... ou de la bêtise ! La jeune fille releva doucement la tête pour pouvoir mieux observer Xela. Pourquoi n'avait-elle jamais remarqué auparavant à quel point il pouvait être séduisant ? Peut-être que d'autres filles avaient jeté leurs dévolus sur lui d'ailleurs ! Une petite pointe de jalousie piqua un instant le cœur de la Serdette. Quelque chose lui dicta que ce garçon ne lui ferait jamais de mal, qu'il était quelqu'un de précieux et qu'elle ne devait le perdre en aucun cas. Certes, maintenant qu'elle connaissait son passé Clémentine allait peser chacun de ses mots mais le jeu en valait la chandelle... La jeune fille sourit encore une fois de toutes ses dents tout en regardant un instant dans le vague.

" Je m'en veux de ne pas connaître un sort qui puisse... arrêter le temps... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 14:47

Xela se sentait bien, presque plus tourmenté par sa vie, en toute quiétude (ce qui était rare) et son cœur battait très fort. Il était blotti contre Clémentine qui ne repoussa pas ses gestes mais qui les accompagna avec enthousiasme. Xela n'avait pas encore une seul fois fermé les yeux, et pour cause, il redoutait revoir des images qu'il ne voulait pas revoir. Il tenait à ce que cet instant reste magique. Sa mâchoire se mit à trembler presque imperceptiblement et il respira calmement, contrairement à d'habitude où son souffle était saccadé. Clémentine avait serré sa main et collé sa tête contre la sienne. Ils étaient bien ainsi et lui aussi voulu que cet instant dure encore et encore.

Dans un instant d'imagination, il se projeta dans une réalité qui se pourrait être vraie: s'ils s'endormaient tous les deux et qu'au réveil ils se feraient attraper par le professeur d'Astronomie. Et une Sylvia au premier rang, suivit d'Alex, son jeune frère et néanmoins pot de colle à la Serdette blonde. Et sa réputation, que deviendrait-elle?

Quoi ma réputation? J'peux très bien être en très bon termes avec quelqu'un et être une terreur en même temps, c'pas incompatible...

Xela venait de contredire les propos du narrateur sans le savoir [Wink]. Il se soucia que peu de temps de sa réputation de fauteur de troubles. Il appréciait ce moment, si bien qu'il ne bougea pas, rien que pour sentir son propre cœur battre. Il commençait à rougir de manière infime mais présente. Clémentine avait touché ses cheveux, et s'il en éprouvait de la gêne d'ordinaire, là il ne dit rien et ne fit rien. Ce n'est qu'après un moment passé avec la Serdette dans les bras qu'il se sentit gêné par une mèche de cheveux le chatouillant. Il enleva sa main de l'épaule de Clémentine pour tirer ses cheveux, puis reprit sa place contre elle. Ses yeux noirs brillaient. Il fixait le plafond mais ne le regardait pas. Il réfléchissait. Sur quoi ce câlin allait-il déboucher?

Il ferma doucement ses paupières, et se concentra sur la seule personne qui avait trouvé grâce à ses yeux. Il avait enfin trouvé une personne pour qui il se battrait. Que cela voulait-il dire pour le Serpy? Ça il l'ignorait, comme beaucoup des sentiments qu'il éprouva ce soir. Il avait oublié ce que cela signifiait. Il regardait du coin des yeux la Serdette qui semblait tenter de chopper son regard. Il la trouvait séduisante lui aussi, mais avant cette accolade, il n'y avait jamais fais attention, pour la simple et bonne raison qu'il ne s'en était pas posé la question. Il vit la teinte de ses joues passant légèrement au rose comme ses cheveux, à moins que ce ne fusse qu'une illusion d'optique, et il se surprit à sourire, tant de la bouche que du regard:

-J'crois que si on s'fait chopper, on va avoir bien plus à craindre que l'mécontentement d'un prof, mais des heures de colle, ça oui. Dit-il en dérision.

C'était le premier échange si proche qu'il eut connu depuis son entrée à Poudlard. Aucun élève n'avait cherché à faire ce que Clémentine avait eu le courage d'oser, à savoir, le comprendre. Cela était d'un réconfort sans égal pour l'esprit si tourmenté de Xela. Il ne bougeait toujours pas, voulant que ce moment dure encore. Il essayait de ne pas trembler, tant de l'émotion que du froid qu'il commençait à lui donner la chaire de poule. A moins que...ce ne soit Clémentine qui le rendait ainsi? Peut-être bien, il ne savait pas vraiment qui était responsable de ceci. Il se crut dans un rêve, un beau rêve. Lui qui ne faisait que des cauchemars, sut alors lorsqu'il y pensa, que ce n'en était pas un.

-Tu n'es pas si maladroite, enfin pas avec moi en tout cas.

Qu'avait-il dit. Avait-il bien fait de prendre cet air très sérieux en réponse à une phrase qui se voulait humoristique? Seul l'avenir nous le dira. La Serdaigle releva la tête pour observer Xela attentivement. D'habitude il aurait dit: Ben qu'estcet'as? t'veux ma photo? Mais il n'en fit rien. Il se contenta de regarder la jeune fille dans les yeux d'un regard perçant, ses yeux noir étant comme hypnotiques. Toujours aussi doux que Clémentine avait pu l'assagir, Xela se perdait peu à peu dans son regard.

Qu'elle a de beaux yeux...je lui dis?

Mais cela ne servait à rien. Son regard en disait long sur la beauté qu'il trouvait au regard de Clémentine. Ils avaient toujours les marques de leurs pleurs passées, et cela leur donnait du charme. Il resta un long moment à la fixer, et il ne rompis le silence qu'en disant:

-Si un sort pareil existait, je m'en serait déjà servis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 15:31

Aussi loin que se souvienne Clémentine, jamais ne s'était-elle trouvée aussi bien avec quelqu'un, un garçon en particulier. C'était assez complexe vu qu'elle s'était souvent trouvée en bonne compagnie, que ce soit amicalement, dans sa famille ou avec un petit ami. Mais avec Xela c'était différent. Elle savait que ça l'était car le respect qu'elle avait pour lui était beaucoup plus fort, beaucoup plus concret que celui qu'elle avait pu porter à d'autres, même à ses premiers amours. Ces derniers avaient été très agréables, l'avaient aidé à avancer dans sa vie, mais jamais encore Clémentine n'avait partagé d'aussi lourdes confessions avec qui que ce soit. Dans d'autres cas, la jeune fille aurait peut-être accéléré les choses, foncé sans trop savoir où elle allait. Seulement, elle ne le pouvait pas avec le Serpy. Et de surcroît, elle ne le voulait pas. Elle désirait simplement prendre son temps, profiter de chaque bel instant comme celui qu'elle était en train de vivre. S'il fallait être patient, attendre que chaque blessure se referme, alors Clémentine patienterait, non sans aider de son mieux ce garçon à qui elle tenait de plus en plus.

Oui elle l'aimait, oui elle avait bien envie de lui dire mais Clem savait très bien que Xela ne l'accepterait pas encore et se verrait perdu face à ce fait immuable. Aussi, la Serdette était confiante. Chose rare chez elle d'ailleurs. Peut-être parce que Xela savait trouver les mots. D'ailleurs il fallait croire qu'il les trouvait mieux pour réconforter que pour blesser ! Clémentine avait bien envie de le lui faire remarquer mais encore une fois, qui sait comment le Serpentard pouvait le prendre ? La jeune fille garda ses compliments par devers elle, bien qu'ils brûlaient tous ses lèvres dans des picotements amoureux. Elle avait fait la part des choses, et n'arrivait tout simplement plus à imaginer que Xela fusse quelqu'un de mauvais. Au contraire, ce soir elle voyait presque les ailes blanches ondulant dans son dos !

Clémentine s'amusa de la remarque de Xela. Oui c'est sûr... la colle était un pari très risqué ! Déjà, Clémentine se questionna quant au nombre de points qu'elle pouvait faire perdre à sa maison si Rusard ou un professeur venait la surprendre ici, avec Xela. Cela la fit frissonner, aussi préféra-t-elle ne plus y penser. Elle était apaisée et laissait durer le câlin aussi longtemps que Xela le veuille. Si ca ne tenait qu'à elle, elle se serait déjà scratchée à son t-shirt pour ne plus s'en défaire... Mais visiblement, Xela non plus n'avait pas envie de se décoller ! Ca s'annonçait bien ! Clémentine en aurait surement ri de satisfaction mais préféra se taire tout en plongeant son regard dans celui du Serpy. C'était la première fois qu'elle pouvait le regarder sans sentir d'embarras, de surprise ou quoi que ce soit. Pourtant, Xela avait un regard très dur, au fond duquel passait beaucoup d'ombres et de douleurs passées… Clem ne le percevait que trop bien. Elle aussi gardait des séquelles assez désagréables. Pourtant, elle tenta d'un faible plissement des yeux de faire comprendre au jeune garçon qu'elle aimait se trouver à ses côtés. Bon. Le seul truc, c'est que toute bonne chose à une fin...

Et cette fin se souligna par une fine lueur de jour venant se poser le long du mur, en face des deux élèves blottis. Clémentine décolla son regard du Serpy et se redressa légèrement, jetant un coup d'œil par dessus son épaule. La nuit commençait déjà à se dissiper et le ciel, auparavant noir comme de l'encre, se muait en un bleu plus clair, effaçant les étoiles une par une. La jeune fille poussa un faible soupir et retira sa main de celle du jeune garçon pour étirer paresseusement ses bras. Ces derniers craquèrent d'ailleurs plusieurs fois, trahissant la longue durée du câlin ! Clémentine étouffa un bâillement et cligna plusieurs fois des yeux. Dommage, cette nuit ne semblait pourtant que commencer ! Mais voila, la Serdette n'avait pas vu le temps filer. Elle hésita quelques secondes avant de se remettre debout, non sans vaciller sous le coup d'un vertige d'épuisement. Au lieu de s'en affoler, Clémentine ne fit qu'en sourire et se retourna face à Xela tout en faisant maintenant craquer son dos.

" Et bah la journée de cours va être difficile je crois ! Tu vois que je suis maladroite dans mes actes; je t'ai embêté cette nuit au lieu de te laisser te reposer... Et maintenant on risque de pioncer en cours, chacun de notre côté. "

La jeune fille avoua qu'elle s'endormait de temps en temps en cours. Aujourd'hui, effectivement, elle risquait de rattraper son sommeil sur sa table... Qu'à cela ne tienne, elle irait se mettre au fond de la classe, pour que les professeurs ne la voient pas. A contrecœur, Clémentine vint relancer un sortilège sur son paquet de chocogrenouilles afin de le rapetisser, puis le fourra dans sa poche. L'allégresse laissa place à un mauvais goût d'amertume. C'était frustrant de devoir se séparer après ça. Après tout, qui savait ce qui allait se passer ensuite ? La seule chose que Clémentine espérait au plus profond d'elle-même, c'était que Xela se souvienne de cette nuit, quand bien même tous deux ne se rêveraient peut-être plus après ça. En tout cas, Clem savait qu'elle resterait toujours gravée dans son p'tit cœur, et dans un coin de sa tête... La Serdette revint se placer devant le Serpy et esquissa un léger sourire.

" Debout ! Maintenant il va falloir se réveiller, j'en ai bien peur... Dur retour à la réalité. Euh... Pour moi en tout cas... "

La jeune fille faisait ouvertement allusion à cette impression de rêve dans lequel elle s'était cru jusqu'à maintenant en compagnie de Xela. Après une très légère hésitation, Clem tendis la main vers le jeune garçon dans le but de l'aider à se relever. Comme elle avait été la première à se remettre sur pieds, elle avait bien senti la douleur de quelques courbatures alors autant épargner ça au Serpy ! Si du moins il acceptait sa petite aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 32

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 16:24

En effet, la belle nuit qu'ils venaient de passer devait à présent se terminer. La triste raison leur devait de se rendre à leurs dortoirs, pour passer aussi inaperçu que possible. Xela irait dans les cachots pour y retrouver son lit défait qu'il avait laisser en vrac. Là il s'y coucherait mais ne dormirait pas. Pas après le bon moment qu'il eut passé en compagnie de Clémentine. Il n'avait plus que ce moment et son visage en tête. Elle se leva et fit craquer toutes ses articulations. Lui avait les mains moites de lui avoir tenu la sienne si longtemps. De petites courbatures étaient présentes dans le corps de Xela. Ses jambes et son dos étaient les principaux endroit de ces courbatures. Clémentine était debout face à lui et elle fit craquer son dos, Xela lui fit craquer son cou en déplaçant sa tête sur le côté. Un bruit sonore de quelques craquements se fit entendre dans la salle déserte.

Xela observait Clémentine, toujours assis sur son rebord de fenêtre et les yeux dans le vague. A moitié endormi de ce bon moment passé avec elle, il avait les yeux plissés, mais la belle couleur noire profonde naturelle de ses yeux surpassait la fatigue. Il resta encore un long moment assis. Il regardait les instruments d'Astronomie pour ne pas gêner Clémentine à la dévisager. Il passa alors son visage dans ses mains et se frotta les yeux. Non ce n'était pas un rêve, il avait bien passé ce moment, il n'était donc pas somnambule comme Clémentine semblait le croire. Il s'était alors apprêté à redescendre de son perchoir, mais Clémentine lui avait fait une remarque:

-Ça m'arrive de pioncer en cours et même souvent, je ne dors presque pas la nuit. Mais qu'd'un œil et qu'd'une oreille par contre. Ça aide si on te d'mande de répéter c'que l'prof vient d'dire. Essaye de pratiquer le sort Modérum dodo'sa. Si tu y arrives tu te reposeras tout en étant attentive au cours. Le seul truc c'est que ton visage sera à moitié endormi lui aussi, mais tu peux aisément le cacher avec une mèche de cheveux pour ne pas attirer l'attention.

Clémentine souriait et Xela, bien que de marbre, était content de la voir ainsi. Il était aussi content du moment qu'il avait passé avec plus que tout, mais de la voir sourire après qu'elle se fusse confiée d'une tragique histoire lui appartenant, cela donnait à Xela une satisfaction qu'il n'avait pas souvent connu. Il aurait ce moment gravé en lui pendant une éternité et même sans doute, à jamais. Il ne voulait pas que cet instant finisse, mais ils n'avaient pas le choix, il fallait rentrer dans leurs dortoirs. Clémentine lui tendit la main pour l'aider à se relever, mais il ne la saisit pas. Encore bien trop fier et arrogant en surface pour accepter de l'aide, même d'elle, il se releva tout seul en disant:

-Ce n'est pas la peine, merci...

Puis, avant que Clémentine ne replie son bars, il saisit la main de celle ci et lui dit en la fixant à nouveau:

-J'ai passé un moment vraiment très beau ce soir avec toi. Je ne savais pas que ça finirait comme ça, et je ne regrette rien. Peut-être juste...de ne pas avoir eut cette conversation avec toi plus tôt. Merci Clémentine.

Il mit sa main gauche sur son épaule droite et il avait à nouveau un regard fuyant. Ne sachant pas quoi faire, il se rapprocha près de la Serdette, très près, trop près, puis...lorsqu'il fut qu'à deux ou trois centimètre de son visage, il se mit sur la pointe des pieds et l'embrassa sur le front. Redescendant au même niveau qu'elle, il lui serra l'épaule comme pour l'encourager à tenir bon. Il allait s'en aller à présent, ils le devaient tous les deux. Surtout que Xela avait encore du chemin à faire tout en esquivant les prof de garde et Rusard dans les couloirs:

-Je...je n'oublierai pas... Ajouta-t-il avec gravité dans la voix comme...une promesse. Puis il se dirigea vers la porte qu'il poussa en se retournant pour faire face à la Serdette. L'ouvrant du dos, il sourit tendrement à Clémentine puis disparut dans l'ombre de l'escalier...

[
Sort du RPG]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 24

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   Mer 1 Sep - 23:54

Clémentine se jura de retenir ce sortilège aussi longtemps qu'elle le pourrait ! Quoi de plus utile effectivement, que de se reposer sous le nez des professeurs sans pour autant louper leurs enseignements !? La jeune fille se dit que Xela avait du inventer lui-même ce sort. Après tout, elle savait que les deux jumeaux en avait fait plusieurs tous les deux, ce ne serait donc pas étonnant que celui-ci vienne également de leur imagination. Clémentine esquissa un sourire amusé, pourtant une drôle de pensée fila dans son esprit. Et Alex alors …? Elle eut envie d'en parler avec Xela, à savoir s'il était bon ou pas de ne rien cacher au Gryffondor mais Clémentine garda ses préoccupations à ce sujet pour elle-même. Finalement, rien d'officiel ne s'était passé cette nuit. Tant mieux, mille fois tant mieux d'ailleurs ! La jeune fille aimait cela, patienter, profiter et savoir que tout n'était pas gagné ! Loin de là d'ailleurs, et puis Xela ne se gagnait pas, ce n'était pas un trophée... Si notion de victoire il y avait, alors le Serpentard était un mérite précieux.

Et Clémentine mettrait tout en œuvre pour ne pas brusquer le jeune garçon et attendre si des sentiments viendraient se manifester de son côté. Car Clémentine était amoureuse, elle. Elle ne se l'était pas clairement dit jusqu'à maintenant. Mais ca crevait les yeux. Cependant, elle se demandait s'il fallait en parler à Alex ou non. Il était un ami fidèle et généreux, Clémentine imaginait qu'il prendrait bien ce fait. Seulement, ce n'était peut-être pas respecter Xela que de révéler des sentiments à son égard. De toutes façons, ce n'était pas vraiment le moment d'y songer. Clémentine avait vu Xela refuser sa main, ce qui ne l'étonna guère d'ailleurs. Elle savait que dans n'importe quel cas, même au fond du puits comme il s'était trouvé tout à l'heure, le Serpy tenait dur comme fer à conserver un minimum de fierté. Mal placée ? Ca restait à voir. Après tout, sans égo nous ne sommes pas vraiment humains, ou alors nous ne nous respectons pas. Qu'il refuse sa main était donc plutôt bon signe, même si, bien-sûr, Clémentine ne demandait qu'à retrouver -déjà- contact physique avec le Serpentard.

Peut-être que celui-ci le comprit d'ailleurs rapidement vu que Clem n'eut pas le temps de laisser son bras retomber le long de son corps ! Xela lui avait pris la main une seconde fois. Clémentine le regarda d'un air légèrement interloqué, mais lorsqu'il avoua avoir passé une belle soirée, la jeune fille du se retenir de lui broyer les doigts ! Elle esquissa un sourire tout doux, sans laisser éclater son euphorie à la surface... Heureusement d'ailleurs ! Pourtant, Clémentine ne pu s'empêcher d'avoir, à son tour, un élan de tendresse… Laissant durant quelques secondes sa timidité de côté, et sa retenue vis à vis de ce que pouvait ressentir Xela, la jeune fille vint se serrer contre le Serpy et l'enlaça tendrement de ses bras en venant poser son menton dans le creux de son cou. Ainsi, elle pouvait sourire aussi largement qu'elle le voulait sans que Xela ne puisse la voir ! La jeune fille ferma un instant les yeux, profitant de cette poignée de secondes qui n'appartenaient qu'à eux deux...

" Moi non plus je ne regrette rien, je sais simplement que j'ai raison de te faire confiance... "

La jeune fille se recula légèrement, malgré elle d'ailleurs. Elle pensa que Xela allait se sentir déstabilisé ou en tout mal à l'aise, pourtant celui-ci n'hésita pas à l'embrasser... sur le front ! Clémentine était heureuse et ne pu s'empêcher d'émettre un petit rire. Elle n'avait même pas cherché plus loin que ce simple fait, sachant qu'elle aurait surement mal pris tout autre geste plus ambitieux. Finalement, Xela la comprenait très bien. Et quel drôle de sentiment d'ailleurs... la compréhension mutuelle. Ou du moins, Clémentine espérait qu'elle soit mutuelle. C'est tout ce qu'elle désirait pour clore cette merveilleuse nuit. Elle suivit Xela du regard et ne pu s'empêcher de trembler doucement lorsque celui-ci lui avoua qu'il n'oublierait pas ces instants, cette nuit... Voila. La seule chose que Clémentine désirait entendre, et il avait visé juste. Trop juste d'ailleurs... la jeune fille en fut troublée. Elle aurait voulu le retenir un peu avec elle mais bon. Les choses devaient se passer ainsi. Avant que le Serpentard ne disparaisse totalement, Clémentine décousu ses lèvres pour lâcher quelques petits mots, si bêtes et si forts à la fois:

" A bientôt Xela. Merci… pour tout. "

Le jeune garçon lui adressa un dernier sourire avant de faire volte face et de s'éloigner au cœur de l'obscurité commençant d'ailleurs à s'estomper. C'est dingue comme la simplicité pouvait faire du bien quelques fois... Clémentine se retrouva seule, mais purée ce qu'elle se sentait bien ! Elle aurait pu chercher très loin sans trouver de point sombre dans sa petite vie de sorcière ordinaire. Certes il y avait Saya. Mais bizarrement, chacun de ses cauchemars s'était soudainement dissipés, laissant place au sourire de Xela et son regard si particulier, si complexe et aimant à la fois... Clémentine en aurait dansé la country, de suite, dans cette salle de classe tellement le bonheur la gagna rapidement. Seulement un violent vertige la rappela à l'ordre du jour et c'est la main sur le front que Clémentine s'extirpa de la pièce, non sans y jeter un dernier regard ému… Jamais plus la Serdette n’allait connaître un cours d’astronomie ordinaire !
[ Fin du RP ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Infraction silencieuse - milieu de la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 

Infraction silencieuse - milieu de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-