AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Tarvi Andyar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Tarvi Andyar   Sam 18 Sep - 1:13

White star Questions à réponses courtes White star
Comme as-tu connu le Hpsse ? google is my fiend.

Professeur préféré ? Pourquoi ? Le professeur Vector, parcequ'on en parle jamais :p
Maison que vous aimez le moins ? Pourquoi ? gryffondor, parcequ'on en parle tout le temps xD
Maison que vous préférez ? Pourquoi ? j'aime bien le vert et argent, donc serpendard
Objet qui vous semble indispensable pour un sorcier ? (hormis la baguette magique) un sandwich au thon


White star Ton personnage - RPG White star

Année d'étude à Poudlard  (1ère, 2ème ou 3ème. Vous pouvez par la suite passer à l'année supérieure au moment des examens) :  pitit 1ère année
Origines (Parents sorciers / moldus / moitié-moitié...) : mixage
Caractère : je suis d'un caractère plutôt sympa, mais largement paresseux. J'aime bien quand ça va vite et bien. J'aime pas les prises de têtes, les trucs genre casse tête, ben ça me casse la tête justement. Je suis plutot du genre a foncre dans le tat et causer après. J'aime bien rigoler et faire rigoler.
Occupations favorites : comme je le disais, j'aime bien ne rien faire. Sauf dormir, peut être. Ou écouter de la muzique. Voir les 2, en meme temp. Sinon, je peux rester des heures a rien faire, regarder le ciel, compter les cailloux, et regarder la télé. J'aime bien le bowling mais ça se fait pas trop chez les sorciers, et pareil pour le ciné, du coup, on va dire que j'aime bien me retrouver avec mes copains autours d'un bierraubeurre.
Animal de compagnie (facultatif) :

Histoire / Passé : Cette histoire commença bien longtemps avant la naissance de Tarvi Andyar. Et même bien avant la rencontre de ses deux parents.
Le grand père maternel de Tarvi, Amitrasudan, était le dernier survivant d'une caste de prêtre qui vénéraient le culte de la déesse Khali. Bien entendu, les Thugs ont été perçu tout autrement par les moldus, allant même jusqu'à parfois fantasmer certaine pratique, comme le sacrifice rituel par immolation, ou strangulation. La vérité est ailleurs.
Le but d'Amitrasudan était d'assurer la survie du culte en dépit de tous ses ennemis et de tout ce qui pouvait d'une manière ou d'un autre l'entraver dans sa recherche d'un pouvoir toujours plus grand. Les sorciers sont toujours en quête d'un pouvoir plus grand, et vise la suprématie de leur Art, et lui n'échappe pas à la règle.
Seulement, dans la culture indienne (que ne comprendra jamais vraiment le père de Tarvi), il n'est pas possible de changer de caste ; il s'agit bel et bien d'un classement social, mais il n'est pas possible de s'affranchir de lui, sinon très difficilement. Et les exceptions sont très rares.
Voilà pourquoi il ne pouvait pas recruter d'autres membres hors de sa caste, et aussi pourquoi il devait trouver une solution pour prolonger sa vie, sans quoi, tout ses efforts seraient réduits à néant.
Il connaissait sans doute la magie liée aux horcruxes et on suppose qu'il savait peut être comment s'y prendre. Toutefois, il a opté pour un autre rituel, tout aussi obscur et complètement perdu.
Il a dissocié de sa substance sa mortalité, afin de ne pas mourir. L'intérêt de la manœuvre, si elle est beaucoup plus dangereuse que le horcrux, permet au mage de conserver son âme entière, donc stable. Plus puissante aussi, puisque la magie d'un être réside dans sa chair et son esprit, donc sa mortalité. (C'est pour cela que les fantômes ne sont plus capables de lancer des sorts ni de faire de magie) Il ne pouvait pas imaginer de se voir réduire à moins qu'un fantôme, moins qu'un esprit, ce qui ne lui aurait jamais permis de revenir, vu qu'il n'avait plus personne pour le rechercher, du moins dans son culte secret. Ses enfants étaient bien évidemment hors de la confidence.
Il a donc enfermé son âme intégrale dans un médaillon, un simple objet qui pouvait se cacher, se transporter et facilement se transporter par quelqu'un d'autre.
Après le rituel, le sorcier avait accompli son dessein, à savoir qu'il avait enfermé sa propre mortalité dans le médaillon autour de son cou, ce qui permettait donc à son âme d'avoir une certaine liberté, une certaine consistance en se nourrissant de la force vitale du corps hôte.
Bien entendu, il s'était servi de son propre corps, qui n'était plus qu'une poupée de chair, manipulé par un esprit distinct.
C'est ce que n'avait pas compris les aurors du ministère de la magie britannique et les représentants de l'autorité magique indienne quand ils découvrirent la salle secrète du sorcier. Découverte en raison des nombreux meurtres perpétués dans les alentours, et des trop nombreuses disparitions. Il apparaît comme probable que l'âme du sorcier ait d'abord possédé l'un de ses meurtriers ; cela expliquerait pourquoi personne n'a remarqué la magie dont était chargé le dangereux médaillon.
Après enquête, les autorités rendirent les effets personnels du sorcier à sa famille, en l'occurrence à sa seule descendante après qu'on se soit assuré qu'elle n'était au courant de rien.
C'est à cet époque que la mère de Tarvi fit connaissance avec son père qui était, ô ironie du sort, l'un des mages dépêchés sur place par le Royaume Uni. Contrairement à ce qu'ils racontèrent plus tard à Tarvi, son père n'est pas un cracmol ; il a subitement perdu tout ses pouvoirs magiques. Les guérisseurs qui se sont penchés sur la question pensèrent bien à un maléfice de vengeance, une malédiction qui privait de magie les victimes, mais à aucun moment ils ne pensèrent que la source du problème était l'épouse de leur patient.
C'est donc ainsi que la mortalité du sorcier malfaisant, enfermé dans ce médaillon, « persuada » la mère de Tarvi de le lui léguer, un peu en avance. Porteur du très dangereux artefact familial, Tarvi est le gardien involontaire de la mortalité de son grand père maternel, pendant que l'âme de celui-ci, bien plus puissante qu'un fantôme et encore dotée de pouvoir magique, le protège en toute circonstances et se manifestera à chaque fois qu'il considérera son porteur « en danger ».

Et après Poudlard, que voudriez-vous faire ?  glander et faire le tour de monde.
À quoi ressemblerait un épouvantard en votre présence ? a un facteur
Composition de votre baguette : bois d'érable (hem) et crin de licorne


Dernière édition par Tarvi Andyar le Sam 18 Sep - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Tarvi Andyar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-