AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Un court moment de solitude -- Très tôt le matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 16:41

    Un épais brouillard était tombé sur Poudlard et ses environs, tandis qu'un froid glacial emplissait l'atmosphère. Il était tôt et Noam avait été tiré du lit par un long hululement. Le soleil, invisible derrière les nuages, semblait seulement pointer le bout de son nez. Nous étions un dimanche matin et le château tout entier était encore dormi. Silencieusement, le rouquin se tira hors de ses couvertures et s'habilla chaudement. Il n'était pas dans ses habitudes de se lever si tôt le week-end, mais étrangement, il se sentait soudain l'âme d'un vagabond.

    Une fois prêt à affronter le froid qui s'était abattu sur l'endroit, le Serpentard monta à la Grande Salle où il savait qu'un petit-déjeuné copieux l'attendait déjà. Ces braves Elfes de Maison étaient tout simplement prodigieux. Toujours les premiers levés et les derniers couchés, afin de satisfaire les besoins des élèves et du personnel de l'école. L'adolescent s'assit à la table des Serpentards avec un petit sourire et étala une épaisse couche de beurre de cacahuète sur une immense tranche de pain blanc. Deux autres élèves étaient déjà debout. Un Serpentard de première année et une élève de Poufsouffle. Tous deux mangeaient en silence. Noam ajouta une fine couche de confiture de groseille sur la tranche de pain et l'engloutit avidement. Après avoir bu un énorme bol de lait et un verre de jus de citrouille, il se leva, repu. L'aventure l'appelait.

    Delali sentit sa gorge se serrer lorsque l'air glacial envahi ses poumons. Ses oreilles et le bout de son nez tournèrent bientôt au rouge. Aucun doute, l'hiver serait bientôt là. Affichant un petit sourire satisfait en fourrant les mains dans les poches de son jean, Noam se dirigea machinalement vers le lac. Ce dernier était magnifique. Les eaux sombres semblaient sur le point de geler et l'épaisse brume qui le recouvrait donnait au tout une certaine féerie. Le rouquin chercha une pierre à travers la brume sur laquelle il pourrait s'asseoir. Trouvant enfin, il sortit sa baguette, la pointa sur l'objet et dit.

    - Impervius !

    La pierre humide sembla s'assécher par endroit. Noam haussa les épaules et rangea sa baguette magique, satisfait de son sort raté.

    - Ca devrait faire l'affaire...

    Il s'assit sur la pierre et plongea son regard sombre dans les eaux profondes du lac. Il lui était impossible de distinguer quoique ce soit et un frisson le parcouru lorsqu'il pensa à ce que dissimulait l'endroit. Finalement, il se résonna. Ce qui habitait le lac demeurerait dans le lac. Personne ne viendrait l'attaquer ici. Il n'était même pas sept heures du matin et le garçon était probablement le seul à arpenter ainsi le parc en ce moment. Poussant alors un soupir de bien être, Noam se laissa aller à ses rêveries. Vivement que l'hiver arrive, se disait-il. La neige, la glace, le froid... Tout cela le mettrait comme chaque année, dans un merveilleux état de bien être.

    Peu à peu, le garçon s'effaça. Pris dans la brume, il semblait disparaître. Il n'était plus qu'une haute pierre au milieu des arbres dépourvus de feuille. Un vent frais se leva.



Dernière édition par Noam Delali le Dim 19 Sep - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 17:29

L'inquiétude la rongeait. Voici deux semaines qu'elle restait sans nouvelles de son oncle. Deux semaines pendant lesquels elle l'harcelait de hiboux. Elle n'avait pas su dormir et commençait à voir germer des tas de scénarios dans sa tête. Elle avait lu dans des histoires moldus que les sorciers se faisaient brulés à l'époque du Moyen-Âge. Peut-être ces pratiques avaient-elles recommencées ? Peut-être son oncle était-il en grave danger ? Elle ne pouvait rien faire. Rien faire pour savoir si ce n'est que de lui envoyer encore et toujours des lettres en espérant recevoir un jour une réponse.

La nuit avait passée doucement, elle décomptait les minutes, attendant que le couvre-feu soit levé pour s'en aller. Son attende s'accompagnait des ronflements des autres élèves. Ils semblaient bien dormir, aucun cauchemars, aucun somnambules, aucun insomniaques... Elle regardait autour d'elle. Une seconde lettre sur ses genoux, elle était en train d'écrire l'adresse sur l'enveloppe quand le premier rayon lumineux s'introduisit entre les creux des volets. Elle releva la tête, ferma l'enveloppe, réveilla sa chouette et la laissa s'envoler par la fenêtre.

Le temps semblait frais, une brume recouvrait le parc et ces alentour. Elle laissa la fenêtre ouverte, se fichant éperdument que ces camarades pourraient tomber malade, puis elle alla se préparer. Myriam n'était pas de ceux qui mettaient cinq pulls et claquaient encore des dents. Par toutes les saisons, elle s'habillait légèrement et ignorait le froid et les maladies. Pour elle, ce n'était que des pensées, des impressions. Il suffisait de se dire qu'on n'était pas bien et on l'était d'un coup. Elle s'habilla donc d'une fine robe verte à longues manches et enfila tout de même une écharpe argentée autour de son cou. Elle mit des petites bottes pour ne pas tremper ses chaussons. Elle avait laissé ses longs cheveux lâchés et était sortie de la salle commune.

Le froid lui chatouilla les narines alors qu'elle sortait dans le parc inonder. Elle éternua et marcha paisiblement jusqu'au lac. Quand elle fut sur la berge de celui-ci, elle s'accroupit et laissa pénétrer ses longs doigts fins dans l'eau glacée. Elle les remua doucement, laissant le froid lui prendre la sensibilité. Elle aurait pu les pincer, les mordres qu'elle n'aurait rien sentit. Mais n'étant pas masochiste, elle préférait appuyer les bouts de ses doigts les un contres les autres jusqu'à ce qu'elle les ressente à nouveau.

Elle n'avait pas encore mangé, pourquoi irait-elle à un endroit où elles devraient rencontrer d'autres gens ? Comme à son habitude, elle essayait de dégoter les endroits où elle pourrait cultiver sa solitude à sa guise, s'amuser et apprécié des choses simples comme retiré le touché de ses doigts. Alors qu'il semblait impossible qu'elle soit encore plus seule qu'elle ne l'était avant, elle s'était encore un peu plus refermée sur elle-même suite à un incident dans la salle commune où elle s'était à moitié laissée humiliée devant les Serpentards. À présent, personne dans l'école ignorait l'histoire de la jeune O'Rosenberg et du Delali s'affronter.

À l'instant même où elle se remit à y penser, elle le vit. Elle cru d'abord qu'elle délirait, mais non, le jeune garçon était bien là à quelques mètres seulement. Mais que faisait-il ? Il semblait calme et regardait l'eau brumeuse sagement. Pas de gaffes, pas de gémissement insupportable. Il semblait changé. Myriam, elle, se sentait aller à de diverses émotions contradictoires. D'abord, la haine, car elle gardait l'épisode de leurs rencontres en tête, puis la conciliation en remarquant son calme sa dignité, il n'avait plus rien du goss perturbateur qu'elle croissait à longueur de journée avant leur altercation.

Elle ne savait pas trop comment agir. Aller le retrouver ? Elle n'en avait pas totalement envie et d'un autre côté si... Partir et faire le tour du lac pour se retrouver à nouveau seule ? Elle n'en eut pas le temps, toujours accroupie, ses deux grands yeux verts fixés sur Noam, celui-ci sembla remarquer sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 18:17

    - Noam, calme-toi un peu !
    - Mais...
    - Tais-toi ! Assez de ton manque de discipline ! Monte dans ta chambre et ne redescend que lorsque tu seras calmé !
    - Non... Mais...
    - Dans ta chambre !


    Le petit garçon, tout juste âgé de sept ans, lança un regard noir à sa mère, lâcha violemment sa cuillère dans son bol de soupe puis alla s'enfermer à double tour dans sa chambre. Qu'avait-il fait ? Il avait juste soufflé un peu trop fort dans sa soupe ! Où était donc son erreur ? Le petit rouquin se mit à pleurer à chaudes larmes, ne comprenant pas vraiment ce qu'on lui reprochait. Il ne méritait pas cette punition. Alors, il se promit d'en vouloir à vie à sa mère et que plus jamais il ne laisserait l'autorité parentale faire la loi.


    Noam émergea, laissant ses souvenirs de côté. Une désagréable impression avait envahi tout son être. Il sentait un regard pesé sur lui. Oui, aucun doute, il était observé, son intuition ne le trompait pas. Fronçant les sourcils, comme il le faisait maintenant très fréquemment, il plissa les yeux, essayant de lire à travers le brouillard. Il y avait quelqu'un là, accroupi au bord du lac. Delali n'eut pas à réfléchir très longtemps. Ces longs cheveux noirs, cette écharpe aux couleurs de Serpentard et surtout, ce regard indécis qui avait déjà rencontré quelques jours plus tôt. Il en était certain maintenant, il s'agissait de Myriam.

    L'adolescent sentit une boule se former en travers de sa gorge, tandis que ses poings se serrèrent. La colère montait en lui, lentement, mais sûrement. Son regard s'assombrit. Il sentait que son être tout entier haïssait cette jeune fille. Il la rendait responsable de ce qu'il était en train de devenir : un solitaire irrité et agressif. En effet, depuis sa confrontation avec la Serpentard, Noam n'était plus tout à fait le même. Il se prenait souvent à errer seul dans les couloirs, jetant des regards noirs à tout ce qui lui déplaisait, méprisants les quelques élèves qui le fixaient. D'ailleurs, cette petite virée matinale était la preuve même que l'adolescent changeait. Auparavant, jamais il ne lui serait venu à l'idée d'aller se balader ainsi un dimanche matin. Non, il aurait préféré paresser tranquillement, au chaud dans son lit douillet, à l'abri des assauts du froid. Ce que le garçon ne comprenait pas, c'était que sa transformation n'était qu'un prétexte pour haïr Myriam. Et oui ! Delali en était encore au stade où il avait besoin d'une raison pour détester quelqu'un. Oui oui, je sais, il a encore des progrès à faire avant d'atteindre la malfaisance pure et dure.

    Aussi, il ne lui serait jamais venu à l'esprit qu'il "devait" changer. Qu'il n'était pas vraiment ce qu'il avait prétendu être et que le "vrai lui", pointait finalement le bout de son nez. Un vrai Noam colérique, orgueuilleux et méprisant. Je l'avoue, ceci est un peu difficile à concevoir. Mais vous verrez, peu à peu vous vous ferez à l'idée !

    Noam serra les dents et s'imagina un chien en train d'attaquer. C'était exactement ça ! Sa conscience jouait le rôle du maître retenant son animal par le collier. Le garçon n'aurait guère été surpris s'il sétait mis à grogner ou aboyer. Sa main s'était emparée de sa baguette magique au fond de sa poche et il se retenait de lui jeter un sort. Mais d'où sortait ce Serpentard agressif ?! Myriam, elle, semblait osciller entre deux états et fixait l'adolescent avec des yeux ronds. Le rouquin essaya de se contenir et essaya de s'éloigner afin d'éviter toute dispute. Mais son second "lui" ( dis comme ça, ça fait un peu schyzo' --' ) l'en empêcha. Sa conscience s'était divisé en deux. Je sais ce que vous imaginez : un petit Noam angélique et un second Noam maléfique apparaître dans les airs comme par magie. C'est exactement ça ! Notre pauvre Delali se trouvait déchiré entre deux états, l'un lui criant de garder son calme et de tourner les talons ; le second lui hurlant d'attaquer et de réduire la jeune fille en miette.

    Finalement, Noam opta pour une troisième solution. Il resta là, planté sur son rocher humide, fixant la Serpentard d'un oeil méprisant. Il lui lança alors d'un ton un peu plus agressif qu'il ne l'aurait voulu.

    - Qu'est-ce que tu fiches ici ?!
Revenir en haut Aller en bas
Préfète de Gryffondor
Helena Vespirina
avatar
Préfète de Gryffondor
Féminin
Age : 21

Espace perso

Alleeeez Clique >.< :
 


MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 18:22


    Wouaaaaah... Mal dromi... Comme tout le temps quoi ! Malgré tout, la jeune Helena resta bien blottie sous sa couette en attendant de pêter la forme. Une journée comme d'hab, avec des cours comme d'hab, des amis queudalle, comme d'hab... La jeune Helena serra Toridoshi contre elle. Il piailla de son petit piaillement horriblement aigü, s'envola des bras de la fillettes et alla se poser sur son perchoir. De drôles de cauchemards l'avait envahit toute la nuit, et ce depuis un certain temps. Pleins d'idées de réponses aux pourquois se bousculaient dans sa tête et la laissait sans voix. Mais elle avait d'abords trois diées de cause en tête : 1) La salle du Risèd ; 2) Elle mange trop ; 3) Manque d'amis et de réconfortement... Alors, vous penserez d'abord que la cause de la salle du Risède serait débile, qui voudrait aller embêter une sale petite gamine pathétique, que tout le monde n'en a rien a secouer de sa vie et ses problèmes d'adolescence... Enfin bref, cette idée lui restait quand même en mémoire, même si personne saint d'esprit n'aurait pensé a cette idée. C'est vrai quoi ! C'est bête de s'en prendre à une élève de l'école qui reste dans l'ombre de tout le monde et connue que par quelques Gryffondors lui adressant un " bonjour " quand elle se réveille... Et d'ailleur, même ça c'est rare ! Ensuite, manger trop, ça c'est du Helena ! Mais, contrairement a ce que vous pouvez penser, son estomac est bien solide et elle ne risque pas de faire de cauchemard en avalant tout ce qu'il y a sur la table des Gryffondor. Oh oui, sa lui arrive ! Bien qu'elle soit aussi faible qu'un lapin niveau physique, son estomac est... comment dire... bien plus solide qu'elle même ! Manque d'amis ? Non ! Helena a toujours été SAF... SAF ? Je viens de l'inventer ! Sans Amis Fixes ! Voilà ! Enfin, elle à l'habitude, maintenant, d'être seule avec Mistrigris avant et Toridoshi maintenant ! Avant, elle était toujours fourrée dans les "pattes" de ses deux frères, mais maintenant ils ont grandis tous les trois et chacuns a ses amis. Même si Yohan et Mattew viennent la voir quand ils voient que sa ne va pas ou qu'elle est toute seule dans le parc de Poudlard, ils restent quand même éloignés. C'est sa la vie !

    La jeune Helena s'habilla en vitesse et descendit dans la Grande Salle pour prendre son petit déjeuner. Toridoshi la suivait gaiement en piaillant joyeusement et voleta au dessus des tables dire bonjour aux élève pour ensuite aller saluer les hiboux dans la volière. Helena soupira. Lui au moins il s'ait fait des amis. Différents, mais des amis ! La jeune fille prit son petit déjeuner en silence. A vrai dire, elle n'avait pas trop le choix, il n'y avait presque personne. Elle consultat sa montre... Puis, elle prit une allure étonnée en constatant qu'il était si tôt ! Pour ça que Toridoshi dormait encore ! D'habitude c'était lui qui la réveillait ! Mais bref ! Elle avala encore presque tout ce qu'il y avait sur la table a sa portée et sortit de table le ventre plein.

    Brrrr... Il faisait froid dehors ! Un froid de canard ! La jeune jouvencelle hésita presque a mettre des mouffles. Mais elle mit plutôt qu'une écharpe, faut pas abuser quand même ! L'hiver approchait et Noël avec... Super ! Elle pourra participer volontier a des batailles de boules de neiges ou a des constructions de Sombrals de neige... Elle pourra peut-être se faire des amis qui sait ? La jeune fille s'assit sur un rocher près du lac du chateau, sortit un morceau de parchemin et une plume, repensant a son devoir sur les mandragores a rendre. Elle écrit un médiocre petit résumé de ce qu'elle avait vu en classe...

    Spoiler:
     

    Bzzz.... Bzzzz... Helena chassa une mouche avec son coude et plaf ! La pot d'encre tomba sur son morceau de parchemin ! Heureusement, elle avait terminé et l'encre n'avait pas été sur les écritures... Elle n'avait pas aucune rature, un exploit ! Mais maintenant qu'elle n'avait plus rien a penser, elle s'ennuyait terriblement et se sentait seule... Est-ce qu'elle était seule ? Non ! Un garçon était assis pas très loin et une fille l'accompagnait. C'était deux Serpentards. Helena s'approcha. Ayant peur d'être mal reçue par deux Serpentards, elle dit timidement :

    - Heuuu... Il faut pas très beau hein ?

_________________
Grr... Grouw ? Toraaaa !!! Meugnoooon !!! * ronronne* ~

Niiii !!! Clique, Clique, Clique, pleaseuuh <3 ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 18:53

Myriam s'était levée lorsque son ennemi l'avait interpellé. De suite elle avait arrêté ses jeux et mimiques d'enfants. Noam avait prit sa baguette en main, la Serpentarde fit de même alors que son coeur se serrait, les combats matinal n'était pas son fort et elle n'avait pas l'envie de se battre avec lui. La dernière fois elle avait regretté son geste, elle avait offert un spectacle fort amusant à toute la salle commune, mais en avait finalement gardés un goût amer, l'impression de ressembler bien plus à ce Delali qu'elle ne le pensait.

Il s'était levé et la regardait, perché du haut d'une pierre avec une stature confiante. Myriam restait indécise, ne sachant pas réellement ce qu'elle avait à lui répondre face à cette remarque. Après un temps de réflexion, elle comprit qu'elle avait tout à fait le droit d'être à cet endroit et que le garçon ne pouvait pas la mettre mal à l'aise avec une remarque si stupide. Elle le regarda alors dans le fond des yeux et lui sourit, ce sourire malsain qu'elle avait si souvent utilisé la dernière fois qu'elle l'avait vue et toutes les autres fois où elle s'était disputée avec une personne.

-Je ne t'ai pas suivi si c'est ce que tu penses ! Vois-tu je cherchais à rester seule, il semble que c'est aussi ton cas. Alors, le Noam ruminerait des mauvaises pensées !

Son sourire s'amplifia alors que ses paroles allèrent toucher Noam. C'est une des incroyables capacités de Myriam, dire les mots justes, ceux qui font le plus mal, ceux que l'on n'oublie jamais et qui nous reste en travers de la gorge.

Tu ferais mieux de t'occuper de ta pitoyable petite existence. Myriam sursauta. La voix était directement arrivée dans sa tête, celle que Noam avait prononcée quelques jours plus tôt. Comment avait-elle pu oublier l'effet que ses mots lui avait fait ? Les larmes qu'elle avait alors versées. Les dernières avaient remontée à ses dix ans et ce garçon avait réussi à tout détruire, à tout lui rappeler. Elle inspira et expira longuement, se demandant ce qu'il allait lui répondre et se préparant mentalement à ne pas se laisser incommoder.

Une voix guillerette se fit entendre. Une jeune Gryffondor sortit du brouillard, l’air de rien, en parlant de la météo. Elle devait ignorer ce qui était en train de se passer. Myriam ne répondait pas, trop impressionnée et bouleversée par l’entrée de celle-ci. Son regard se posa à nouveau sur Noam. S’il profitait de cette distraction pour l’attaquer elle était fichue, s’il parlait à la Gryffondor comment réagirait-elle ?

*Non je ne l’attaquerais plus en traître, c’est indigne des O’Rosenberg et j’ai déjà failli une fois à ma colère, je garde mon sang froid et on verra s’il en fait de même…*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 19:39

    Le masque de Myriam tomba bientôt et elle retrouva ce rictus familier. Ce petit sourire qui avait déjà mis Noam mal à l'aise à plusieurs reprises. Il déglutit difficilement et s'efforça à ne rien laisser paraître. Le rouquin éprouva quelques difficultés à rester de marbre. Dans son coeur, deux sentiments se livraient à un combat acharné ; tous deux cherchant à s'échapper et à s'exprimer pleinement. Haine et indifférence... Deux sentiments qui en réalité avaient le même objectif : réduire Myriam au silence. La jeune fille avait dégainer sa baguette et Delali remarqua qu'il n'avait aucune envie de se battre. Car dans ce cas précis, il le savait, il n'avait aucune chance. Les duels étaient loin d'être sa tasse de thé. La réponse de la Serpentard ne se fit bien sûr pas attendre. Lorsqu'il la vit ouvrir la bouche pour prendre la parole, Noam se prépara à encaisser. Finalement, elle ne se montra pas à la hauteur de ses craintes.

    Le visage de l'adolescent s'étira en un large sourire narquois. Evidemment, il ne pouvait l'empêcher de se rendre où bon lui semblait. En revanche, en lui renvoyant ses piques, il pouvait faire en sorte qu'elle fuit chaque endroit où il se trouvait déjà. Noam n'avait jamais eu beaucoup de répartie et pourtant, depuis une semaine, il se débrouillait plutôt bien à ce petit jeu. Et s'il détestait qu'on en vienne aux baguettes magiques, piques et quolibets l'amusaient grandement. Le Serpentard n'avait pas détourné une seule fois ses yeux de ceux de sa rivale. Il gardait le regard planté dans le sien, essayant de deviner à quel moment elle allait attaquer. Mais cette fois-ci, Myriam semblait garder son sang-froid. C'était parfait ! Delali n'en demandait pas plus. A ces pensées, il sentit son corps de détendre légèrement. Ainsi, il lui répondit avec une nonchalance qui ne lui ressemblait pas.

    - La solitude dis-tu ? Dans ce cas, qu'est-ce que tu attends pour déguerpir ?

    Le rictus s'étira encore d'avantage sur le visage du garçon. Et, alors qu'il s'apprêtait à savourer l'effet que ses mots avaient sur Myriam, il sursauta. Une nouvelle venue venait d'apparaître et les interpella en parlant de.... La météo ! Surpris, il détailla l'inconnue. Encore une troisième année ! Noam savait que celle-ci répondait au nom d'Helena et qu'elle appartenait aux Gryffondors. Le rouquin n'avait jamais participé et compris les différents qui existaient entre Serpentards et Gryffondors. Pour lui, ces deux Maisons étaient certes, très différentes, mais avaient chacune leurs qualités. Pourtant, ce jour d'hui, l'adolescent ressentit quelques irritations à l'égard de la Gryffondor. Son apparition le déconcentrait, or il voulait porter toute son attention sur son adversaire. Le Serpentard s'empêcha de jeter un regard méprisant à l'inconnue. Après tout, elle ne pouvait pas savoir qu'elle arrivait au mauvais moment. De toute évidence, Myriam avait choisi d'ignorer l'apparition d'Helena ; Noam hésita.

    Soit il se désintéressait de Myriam pour répondre à la Gryffi ; soit il ignorait Helena pour porter toute sa concentration sur la Serpentard. Finalement, Delali trancha. S'il réfléchissait, la dernière fois que Myriam l'avait attaqué en traître, il avait plus ou moins remporté la victoire. Il pouvait donc espérer que la jeune fille ne ferait pas deux la même erreur. Décidant de faire confiance à son instinct, il répondit à la petite Gryffondor tout en gardant les deux yeux posés sur sa rivale.

    - En effet... Cette atmosphère est pour le moins..... Glaciale !

    Ce dernier mot s'était abattu tel un faucon sur le reste de sa phrase. Puis, pendant un court instant, Noam se demanda comment la situation allait bien pouvoir évoluer. L'arrivée d'Helena avait chambouler ses attentes. Si la Gryffondor décidait d'intervenir, l'issu de la dispute serait certainement très différente. Le rouquin s'amusa un instant à imaginer les deux Serpentards s'alliant pour faire taire la Gryffi. Puis, cette même pensée lui parue des plus stupides. L'idée même que Myriam et Noam puissent s'entendre était risible.


Dernière édition par Noam Delali le Dim 19 Sep - 21:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Préfète de Gryffondor
Helena Vespirina
avatar
Préfète de Gryffondor
Féminin
Age : 21

Espace perso

Alleeeez Clique >.< :
 


MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 20:32

    Gla... Glacial ? Sa, il peut le dire ! Helena n'avait sûrement pas compris la blague. Pour l'instant, tout ce qui la préoccupait était sa santé. Il faisait très très froid et elle avait la chair de poule. A présent, elle ne se sentait vraiment pas bien, a la fois niveau santé et a la fois niveau position. Enfin, position, façon de parler hein ! Elle ne se sentait pas bien entre les deux Serpentards. Comme si elle se trouvait là où elle n'aurait jamais dû être. Ce qui était un peu le cas d'ailleur ! Un peu beaucoup ! Elle avait l'impression qu'on l'avait posé là en décor et qu'elle n'avait rien a voir avec l'image. Sa gaieté et son large sourire enfantin n'avait vraiment rien a voir avec l'expression tendue des deux autres adolescents. La jeune fille Serpentarde avait les cheveux d'un noir de jais et le teint pâle. Elle tenait fermement sa baguette droit devant elle, pointant l'autre Serpentard du bout de sa baguette. Pendant un instant, Helena songea a brandir aussi sa baguette. Mais elle ne savait pas quoi faire. Était-ce vraiment une bagarre, un vrai duel, ou juste l'histoire de menacer. Si ce n'était qu'une menace, Helena n'avait rien a faire là et, si elle était vraiment sûr qu'il n'y avait rien de grave qui se produisait, la blondinette aurait tourné les talons et serait joyeusement partie en sautillant. Mais rien n'était sûr et c'était peut-être aussi une vraie bagarre. Dans ce cas, Helena aurait brandit sa baguette et aurait fait aparaître un bouclier entre les deux Serpentards. Mais... Elle ne devait pas, elle ne voulait pas se mêler aux affaires des autres. Même si c'était juste pour éviter les accidents.

    La jeune blondinette sortit un mouchoir de sa poche. Elle avait du mal a agiter ses doigts et ne les sentait même plus. D'ailleurs, elle aurait dû s'écouter et mettre des gents ou des moufles. Elle alla jeter le mouchoir dans une poubelle pas très loin et s'assit sur un rocher, juste a côté des deux Serpentards. Elle regarda ses doigts engourdis par le froid et souffla de l'air chaud sur ceux-ci. Puis, elle les rentra dans les manches de son manteau. Ouf, il étaient maintenant plus chauds. Elle remonta vite fait son écharpe autour de son cou et sourit. Elle soupira. Elle regardait toujours les Serpentards, elle aurait bien aimé détourner la conversation, qu'ils deviennent amis ensembles et ne se prennent pas la tête. Elle sourit gentiment. Elle pouvait juste dégourdir un peu l'athmosphère, de la même façon que ses doigts, en produisant un peu de "chaleur" autour d'elle. Enfin bref, je me comprends !

    Il faisait si froid, l'athmosphère était tendue, pour ne pas imiter le jeune Serpentard et dire " Glacial" ! Super jeu de mot, on peu dire. Helena avait vraiment trouvé sa nul le " Il fait pas très beau "... Et elle aurait compris qu'un des Serpentards lui réponde méchement " On avait remarqué, hein ! " ... Enfin quoi ? Les Serpentards ne sont pas vraiment réputés pour leur gentillesse et leur générosité ! C'est plutôt le contraire ! Mais Helena a toujours, depuis toute petite, admiré toutes les maisons même si elle ne se serait pas vraiment sentie a l'aise au milieux de mesquins Serpentard et de studieux Serdaigles. Elle n'est pas non plus aussi " timide " que les Poufsouffle et aussi écrasée. Elle, elle aime se montrer, montrer aux autres qu'elle est là et qu'elle existe. Mais elle n'est pas aussi courageuse que Gryffondor lui même. Souvent, elle a entendu des Serpentards dire que les Gryffondors se vantent jours et nuits... Mais ce n'est pas non plus son style. en fait elle peut se montrer un peu de toutes les maisons mais a beaucoup plus de qualités Gryffis. Comme aimer montrer a un public qu'on est là et aimer que les gens sachent qu'elle existe...

    Bref, revenons a nos moutons, euh, a notre Helena. C'est bien joli joli l'histoire des maisons, mais, comment va-t-elle s'en sortir au milieu de deux Serpentards qui ne s'entendent même pas et qui sont prêt a se bagarrer ? L'athmosphère est si tendue que même son sourire d'habitude toujours apparent commence a se crisper. Même elle n'arrive pas a détendre l'athmosphère. Elle toujours si joyeuse, un sentiment de bonheur et de gaieté vous envahit soudainement quand vous la voyez sourire ou faire le pitre ! Et bien pas dans une athmosphère si tendue ! Ses " prodigieux pouvoirs de bien être " ne marchent pas quand deux adolescents sont prêts a se faire la peau et ne la regardent même pas ! Mais la jeune blondinette essaya tout de même, levant son index en signe de suggestion :

    - Vous voulez pas plutôt aller manger une glace ou des chocogrenouilles au lieu de vous regarder comme ça comme si vous alliez vous entretuer ^^' ?

    Et voilà, encore une gaffe de faite ! Franchement Helena, pense avant agire, agis pas avant de penser ! Et pour couronner le tout, son ventre se mit a gargouiller sauvagement...

_________________
Grr... Grouw ? Toraaaa !!! Meugnoooon !!! * ronronne* ~

Niiii !!! Clique, Clique, Clique, pleaseuuh <3 ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 21:19

Elle toisait le Serpentard du regard, se demandant ce qu'il comptait faire, à quoi il pensait, s'il aurait réellement le cran de lui faire face. Elle eut envie de lui dire " finissons cela une fois pour toute ", mais elle sentait au fond d'elle que ce n'était pas la solution. Elle abaissa sa baguette tout en lui offrant un regard noir afin de lui montrer qu'elle n'abandonnait pas. L'arrivée de la Gryffondor avait fait cesser leurs piques. Ce qui était fort dommage, car c'était l'un des jeux préférés de Myriam et que Noam s'y prêtait assez bien. Elle ne répondit pas à la Gryffondor, choquée et étonnée de son arrivée. Ce n'était pas comme cal que s'était censé se passer. Myriam aurait dû encore ruser jusqu'à ce que le pauvre garçon panique et s'incline devant elle, reconnaissant ainsi sa supériorité et le respect qu'elle méritait. (Oui elle le mérite !)

Ignorant donc la Gryffondor, elle continua fixer Noam, sans laisser transparaitre d'émotions en particulier. Elle se tenait droite, ses cheveux se balançant légèrement au rythme du vent. Elle avait cessé de douter et de se poser des questions. Seul comptait l'issue de cette seconde altercation. Si elle avait décidé d'ignorer Helena, ce ne fut pas le cas de Noam, il lui répondit sans détourner son regard du sien.

Elle esquissa un demi-sourire en entendant ça remarque. Ce garçon l'étonnait de plus en plus, il changeait à une vitesse hallucinante ! Alors que quelques jours auparavant, il balbutiait des phrases inaudibles comme un garçon qui aurait été prit sur le fait après avoir cassé un vase, à présent, il répondait avec des phrases cinglantes et avait une repartie drôle et inné. Bien sûr, elle ne chanterait jamais ses louanges à son entourage, son véritable défaut c'était qu'il ne s'écrasait pas devant Myriam, grave erreur que très peu ont osé commettre et que dans ces très peu, beaucoup ont regretté !

Elle en vint à se demander comment et pourquoi avait-il autant changé ? Il semblait moins gaffeur, plus digne depuis la salle commune. Était-ce grâce à elle ? Si oui elle s'en félicitait, s'était bien mieux comme cela et elle arrivait à redonner sa dignité au Serpentards !

Du coin de l'oeil elle suivait le parcours d'Helena, elle semblait enrhumée alors que Myriam n'avait rien. Puisque la Serpentard croyait dur comme fer que si on le voulait on pouvait ne pas être malade, ce n'était une question de résistance mentale ! Vous savez, quand vous êtes dans le froid et que vous claquez des dents, à partir d'un moment vous vous dites « j'arrête » et vous arrivez à vous contrôler et pendant un instant il semble faire moins froid. Et bien c'est exactement ça ! À voir Helena dans cet état elle eut pitié et lui offrit un regard dédaigneux. De plus la jeune fille souriait bêtement sans effacer se sourire. Comment pouvait-on sourire autant et si longuement ? Myriam en serait bien incapable, mais de toute manière elle trouvait cela stupide puisqu'il n'y avait aucune raison pour sourire, à moins que... À moins qu'elle aie entendu parler de la scène de l'autre jour et que, voyant les deux sorciers d'affronter à nouveau, elle s'était incrustée afin de pouvoir raconter la suite de l'histoire !

Si Noam n'avait pas été là, Myriam s'en serait prit à Helena. Mais Noam étant présent et les deux élèves ayant le même niveau qu'elle en magie, elle préférait ne pas se risquer à avoir deux ennemis et se retrouver seule contre deux.

Indignée, elle tenta tout de même de l'intimider :

-Une glace ou des chocogrenouilles dis-tu ? , elle fit mine de réfléchir avant d'ajouter :
Aujourd'hui j'ai plutôt l'envie de me mettre un Gryffondor sous la dent !

Elle lui sourit en claquant une fois ses dents les unes contre les autres, comme si elle allait la manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 22:06

    Helena ne semblait pas vraiment dans son élément entre les deux Serpentards. Le sourire de la jeune fille s'était quelque peu effacé et elle semblait chercher une solution. Apparemment, elle se demandait si elle devait intervenir ou s'en aller et laisser les serpents régler leurs comptes. Elle choisi la première option. De toute évidence elle voulait détendre l'atmosphère. Chose tout à fait inutile... Quand l'orage gronde, même un gentil rayon de soleil ne peut empêcher l'inévitable. De plus, Noam appréciait qu'on ne mette pas le nez dans ses affaires. Autrement dit, la Gryffondor aurait mieux fait de repasser après la tempête. Là, ses quelques mots ne faisaient qu'aggraver la situation et elle risquait de s'attirer les foudres du rouquin qui était, pour ainsi dire, sur les nerfs. Ce qui veut dire, que la moindre chose susceptible de l'irrité plus qu'il ne l'était déjà, pouvait le mettre hors de lui.

    Aussi, si Delali était tout disposé à garder un calme serein avec Myriam, il était loin d'accepter de faire le même effort pour quiconque d'autre. C'est pourquoi, lorsque la Gryffi proposa une trêve, il se tourna brusquement vers elle et lui lança un regard haineux. Cette jeune fille ne lui avait rien fait. Elle ne l'avait pas insulté, elle ne l'avait pas attaqué, elle ne lui avait pas manqué de respect... Non. Elle avait juste mis son nez là où il ne fallait pas. En d'autres termes, elle était LA goutte d'eau qui fait déborder le chaudron. D'ailleurs, les paroles de la jeune fille paraissait si déplacé étant donné l'endroit et le moment de la dispute que Noam se demanda pendant un moment si elle ne se moquait pas de lui. De la glace et des chocogrenouille ? Si tôt le matin et par un froid pareil ? L'adolescent avait changé de cible. Il avait abaissé sa baguette magique et fixait à présent la petite inconnue d'un regard malfaisant. Il lui lança d'un ton grinçant ; menaçant.

    - Courageux, les Gryffondors ? Je dirais plutôt, inconscients...

    Noam se retourna alors vers Myriam avec des yeux ronds. Pendant quelques secondes il avait oublié la présence de la Serpentard et là... Elle venait de sauter à la gorge d'Helena en même temps que lui. Le rouquin n'en croyait pas ses yeux. Sa rivale était là, à quelques pas, fixant la Gryffondor d'un regard féroce. Cela était-il possible ? Un moment plus tôt, les deux Serpentards se crêpaient littéralement le chignon et les voilà qui se retournaient d'un même mouvement vers la même proie ? Se ressemblaient-ils à ce point ?

    Pendant quelques secondes, Delali se demanda ce qu'il devait faire. Cette pensée qui lui avait semblé si risible quelques minutes plus tôt lui revint en mémoire à la vitesse d'un boulet de canon. Une fois encore il devait choisir. Myriam ou Helena ? La première méritait purement et simplement son mépris, il voulait se venger du mal qu'elle lui avait fait. La seconde était gentille, trop gentille. En réalité, Helena lui rappelait tout ce qu'il était avant ; "trop bon, trop con !". Elle lui rappelait tout ce qu'il commençait à détester. Ce nouveau Noam lui plaisait tant ! Et la Gryffondor était là, lui montrant ce qu'il avait été, le pitoyable Delali. Le boulet. Celui qu'on appelait au secours seulement et uniquement quand on avait un problème. L'adolescent déglutit et se décida.

    Noam pointa alors sa baguette magique en direction de la petite inconnue. Après tout, Myriam pouvait bien attendre quelques minutes. Il n'avait absolument aucune véritable raison d'en vouloir à Helena, alors il se construisit des prétextes. Elle l'avait interrompu alors qu'il "discutait" ; elle lui rappelait ce qu'il ne voulait plus jamais être ; elle affichait constamment un sourire stupide sur son visage ; c'était une Gryffondor. C'étaient d'excellentes raisons !

    Finalement, le Choixpeau Magique avait compris qui était réellement Noam Delali !
Revenir en haut Aller en bas
Préfète de Gryffondor
Helena Vespirina
avatar
Préfète de Gryffondor
Féminin
Age : 21

Espace perso

Alleeeez Clique >.< :
 


MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Dim 19 Sep - 22:25

    La jeune Helena savait qu'elle avait dit une bêtise... Mais la Serpentarde avait rapliqué. Mais c'était, pour Helena, plutôt mesquin, taquin, mais pas méchant ! Ses frères auraient fait pareil ! Manger, elle ? Et rigola. De bon coeur, comme si on lui avait fait une plaisanterie alors que, elle le savait, ce n'était pas vraiment de bons que que la Serpentarde avait dit sa ... La jeune blondinette dit de sa voix crystalline, du même ton taquin :

    - Huummm... Tu me dira quel goût sa a hein ? Mais ne te plaint pas d'avoir mal au ventre après =P !

    La jeune fille lui tira gentillement la langue en souriant et en lui faisant un clin d'oeil. Franchement, ce qu'elle pouvait être naïve ! Le Serpentard, un jeune homme roux assez beau d'ailleurs, mais on se passera des commentaires intérieurs de la petite Helena, rapliqua aussi. Helena répondit aussi en souriant, du même ton taquin mais un peu moins fière d'elle... De toute façon, il était très rare qu'elle soit fière d'elle...

    - Oh que oui, je suis sûrement inconciente et froussarde ! Je me réveille toutes les nuits avec une peur bleue de solitude et je suis plutôt du genre a me cacher dans les jupes de ma mère, je l'avoue ! Tu n'a certainement pas tord sur ce point ! Mais moi je peux dire que devant moi j'ai deux Serpentards très rusés et mesquins devant moi, l'image de leur fidèle maison =P

    Flatteuse, Helena ? Oui, souvent ! Elle a toujours aimé flatter les gens ! On ne sait pourquoi de toute façon ! Mais ne cherchez pas a comprendre Helena ! Elle a toujours aimé dire du bien des gens. Un vrai petit ange ? Oui c'est ça ! Bien sûr ! Un ange qui aime jeter des bombabouses dans les couloirs de l'école !

    La jeune Serpentard semblait hésiter... Hésiter quoi ? Soudain, il pointa sa baguette vers elle. Helena ne comprit d'abord pas, puis elle se rendit compte de sa gaffe d'avant...

    - Oups ! Désolée ! Je ne me mêlerais plus de vos affaires, juré ! De toute façon, ce n'était pas mon intention, j'essayait juste de détendre un peu l'athmosphère et si ma présence ne vous plaît pas je peux m'en aller de bon coeur dire bonjour aux Sombras dans la forêt interdite, avec Toridoshi ! Je peux également vous y emmener tous les deux, c'est sympas un peu de compagnie !

    Encore une gaffe ? Huuumm... Pas sûr, pas sûr !

    [Très court oui TT0TT je vais me coucher ! ]



_________________
Grr... Grouw ? Toraaaa !!! Meugnoooon !!! * ronronne* ~

Niiii !!! Clique, Clique, Clique, pleaseuuh <3 ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Lun 20 Sep - 21:00

À l'instant même où elle répondait à Helena, Noam fit de même. Sans s'être concerté, ils s'étaient tous les deux retournés vers la Gryffondor. En se rendant compte de leur réaction similaire ils se toisèrent à nouveau du regard. Myriam déçue de ne pas avoir été la seule à avoir eut l'idée et d'un côté elle commençait à peine à se rendre compte comme ils se ressemblaient dans ce décor. Deux vert et argent retournés vers une jeune Gryffondor et lui tenant les mêmes propos. Tous les deux se détestant plus que quiconque et n'acceptant pas de remarques. Tous les deux le menton relevé, une lueur de dédain dans les yeux. Le brouillard les entourant amplifiait ce tableau froid et inquiétant.

Une chose que Myriam devait s'avouer c'est que la Gryff avait du cran. Soit elle faisait l'imbécile heureuse soit elle était réellement naïve, dans les deux cas, Myriam ne se serait jamais laissée faire de la sorte ! Étonnamment, elle répondit à sa remarque par une boutade désavantageante pour elle. Ne connaissait-elle vraiment pas Myriam pour savoir qu'elle ne riait jamais ? Et que si un jour il lui arrivait de s'amuser avec une personne, que celle-ci ne serait certainement pas une Gryffondor ?

*au moins elle n'essaie pas de me contrer, voilà une personne saine d'esprit, pas comme ce pauvre Noam...*


C'est alors que Myriam eut des illusions phonétiquse, car ce que disait la Gryffondor était tellement insensée qu'elle ne pouvait pas croire qu'une personne puisse être aussi stupide, non cela ne pouvait être possible. Tout en riant gaiement, elle aurait répondu à Noam en affirmant ces imperfections, se défavorisant, se rendant ridicule et elle ne semblait en retirer aucune honte. Puis pour rendre le tout encore plus étrange, voilà qu'elle les complimentait. Rusés et mesquins, cela s'appliquait-il à Noam ? Après réflexion, Myriam se dit qu'il avait peut-être une réelle place dans la maison des Serpentards, il avait beaucoup changé, ou du moins en sa compagnie et elle ne pouvait pas savoir s'il évoluerait encore, qui aurait pu le prévoir ? Et comment savoir s'il se comportait comme cela uniquement avec elle étant donné leur dispute ?

Après quelques secondes qui parurent durée à Myriam, Helena reprit la parole. Elle venait à peine de se rendre compte qu'elle se mêlait de choses qui ne la regardait pas et elle s'en excusait bêtement, argumentant le tout en leurs disant qu'elle voulait juste détendre l'atmosphère.

*Drôle de façon de détendre l'atmosphère, car elle m'énerve plus encore que ce boulet de Delali !*


Voilà qu'elle leurs proposait d'aller voir les Sombrals dans la forêt interdite. Myriam se demanda comment réagir. Lui envoyer un sort qui la ferait taire et la jeter dans le lac, à la merci des créatures y régnant ou éclater de rire en lui lançant une de ses piques cinglantes ?

Mais voilà, elle était las de toutes ses histoires, las de voir ses deux imbéciles devant elle, le brouillard l'entourant, le froid le chatouillant les narines, ses doigts s'agrippant à sa baguette sans vraiment la sentir puisqu'elle n'avait toujours pas récupéré la sensibilité de ceux-ci. Elle adorait cet univers, le genre de temps ou personne n'osaient sortir et qu'elle pouvait alors rester seule. La jeune fille était beaucoup trop stupide, elle n'avait aucune envie de continuer de lui parler, elle n'en valait franchement pas la peine et lui faisait réellement pitié. Noam, lui, semblait s'amuser à se prendre pour ce qu'il n'était pas. Il n'était ni fort, ni rusé, ni noble. Il n'était pas Serpentard. C'est du moins la réflexion qu'elle se faisait, car elle n'aurait pas aimé admettre le nouveau Noam, même si celui-ci était exactement ce qu'elle attendait en temps qu'amis.

Elle hésitait alors, les laisser en plan ? Partir sans rien dire, sans se retourner ? Mais pour aller où et pour faire quoi ? Après un soupir excédé et bruyant elle s'approcha de la Gryffondor et la foudroya du regard.

-Je n'ai encore jamais rencontré de gamine aussi stupide que tu ne l'es ! Je me demande comment quelqu'un peut arriver à te supporter plus de deux minutes, mais cela n'est pas mon cas ! Déguerpis immédiatement à moins que tu ne désire finir à l'infirmerie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Lun 20 Sep - 21:58

    [ Waaaa Helena elle me trouve beau *-* xD ]

    Décidément, la petite Gryffondor était surprenante ! Non seulement elle ne perdait pas son sang-froid face aux deux Serpentards, mais en plus, elle trouvait encore le moyen de déblatérer sans même prendre le temps de respirer. Noam, la baguette toujours pointée en direction de la jeune fille, l'observait avec des yeux ronds. Alors c'était ça un "boulet" ! L'adolescent prit soudain conscience du ridicule dont il avait fait preuve ces deux dernières années. Pendant les deux premières années de sa scolarité, il avait agi comme un imbécile sans se soucier de ce qu'on pouvait penser de lui. Et voilà donc l'image qu'il avait renvoyé à toute l'école ! Normal que beaucoup ne supportaient pas de rester plus de deux minutes dans la même pièce que lui ; normal que beaucoup se mettaient à rire sur son passage et le pointaient du doigt. Le Serpentard se sentait maintenant tout retourner. Cette vérité qui s'étalait devant lui, cette image qu'on lui renvoyait de lui-même le renforçait dans ses décisions et ses convictions. Non, plus jamais il ne serait comme avant. Il se l'interdit. Et il était certain à présent, que le Noam d'autrefois avait bel et bien fait ses valises.

    Helena continuait... Et poursuivait son monologue sur elle, sur ses peurs et sa naïveté. Ne s'arrêterait-elle donc jamais ?! Retrouvant cet air sombre qui lui allait si bien, Noam serra les dents et se retint de lui jeter un sort de mutisme. Mais allait-elle donc se taire un jour ?! Finalement, après des secondes qui lui parurent des heures, la petite Gryffondor acheva son discours sur une invitation à aller se promener dans les bois avec Toridoshi. C'est quoi ça ? Un poisson ? Ces paroles n'avaient eu qu'un effet sur l'adolescent : faire bouillir sa colère à petit feu. Les doigts crispés sur sa baguette magique, il ne savait plus vraiment comment réagir. Et alors que l'indécision le prenait, Myriam prit enfin la parole, lui évitant ainsi de faire un choix.

    Aux mots de sa "ex-futur-ex-rivale" (xD), le rouquin esquissa un petit sourire satisfait. Sans le savoir, Myriam venait de lui donner exactement ce qu'il attendait : une raison de s'adresser à elle. Un sourire narquois pendu aux lèvres, il se retourna vers la Serpentard, abandonnant la petite Gryffondor, et ajouta d'une voix méprisante.

    - Et si tu l'accompagnais ?

    C'était exactement ce que le Serpentard attendait. Si ce petit jeu qu'il avait engagé avec Myriam l'amusait beaucoup, il n'en restait pas moins qu'il voulait rester seul. Seul avec ses pensées contradictoires. Seul avec ses deux "lui" qui se livraient un combat acharné dans son enveloppe charnelle. Il était sortit du château, persuadé d'être le seul à mettre le nez dehors par ce froid et le voilà qui se retrouvait avec non pas un, mais deux boulets accrochés à la cheville ! Bien sûr, il aurait pu s'éloigner et laisser les deux élèves à leurs affaires, mais il s'était soigneusement trouvé un petit coin juste en face du lac et avait même pris la peine de sortir sa baguette magique pour emménager l'endroit ! Non vraiment, il avait toutes les raisons du monde de rester.

    De nouveau, Noam plongea son regard noir dans les yeux de Myriam, la défiant de rester. Autour du trio, la brume semblait s'épaissir un peu plus à chaque seconde. Une brise glaciale se leva et la température sembla encore chuter de plusieurs degrés. Le Serpentard sentit les poils se dresser sur sa nuque, tandis que le froid s'insinuait lentement en lui. Il resta de marbre.

    [ Désolé pour mon manque d'inspiration ce soir :/ J'me ratrapperai Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Préfète de Gryffondor
Helena Vespirina
avatar
Préfète de Gryffondor
Féminin
Age : 21

Espace perso

Alleeeez Clique >.< :
 


MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mar 21 Sep - 19:04

    Je retire ce que j'ai dit... Mauvaise idée Helena, même si ce n'était pas dans tes intentions, flatter n'avait fait aucun effet sur les deux jeunes Serpentards. D'ailleur, la Serpentarde rapliqua. Mais Helena s'était déjà retournée. Elle souffla sur ses doigts de l'air chaud et sentit sa tête tourner... tourner... Son nez la picotait... picotait... Elle avait des crampes partout, elle avait froid et chaud en même temps. Elle n'était vraiment pas bien.

    La jeune Gryffondor se retourna vers les deux Serpantards. Elle sortit un mouchoir de sa poche. Elle ne sentait même pas le bout de tissu qu'elle tenait entre ses doigts glacé. La jeune fille renifla et se moucha dans le mouchoir qu'elle ne sentait même pas. Son front était brûlant et son nez ressemblait a une patate. La jeune fille était comme dans un autre monde. Elle n'entendait que son coeur battre très fort dans sa poitrine comme si elle était tombée amoureuse. Malheureusement ou heureusement, cela n'arrivera que quand les poules auront des dents... a ce train là ! Enfin bref ! C'était un peu pour vous décrire en gros à quel point elle était malade, fatiguée et donc très fragile ! Déjà qu'elle était naturellement aussi faible qu'un lapin, alors là, je ne vous en parle même pas !

    La jeune fille avait entendu la Serpantarde lui dire des méchancetés... Comme elle avait l'habitude d'en recevoir ! Si Helena avait eu un minimum de méchanceté, la jeune fille lui aurait balancé pleins de vacheries que personne ne saurait répondre. Ou elle aurait lancé le sortilège Avis et ensuite Oppugno qu'elle a souvent utilisé pour calmer ses nerfs sur ses deux frère et plus souvent sur Yohan, quand il l'embêtait. Elle aimerait tant montrer au monde entier de quoi elle était capable. Mais il lui était impossible, impossible de se montrer odieuse ou méchante envers qu'elqu'un d'autre que ses frère. Surtout avec deux autres adolescents de son âge dont elle ne connaissait même pas la première lettre de leur prénom...

    Quand je vous dit qu'elle n'était pas une Gryffondor de pure souche. Elle n'avait aucun cran ! Elle n'était pas non plus une Serpentarde, elle ne ferait jamais de mal a une mouche ! Même en faisant de gros efforts, elle ne serait jamais une Serdouch', trop indissiplinée ! Et les Poufsouffles sont beaucoup trop timides pour l'aborder ! Enfin bref... Elle n'avait qu'une seule qualité non cachée qui la mettait chez les Gryffons...

    Helena fût touchée par les paroles de la Serpentarde. Elle fourra sa main dans la poche de son blouson et en extirpa sa baguette. Oppugno... Jamais elle ne s'était attaquée a quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Mais toutes les moqueries et les insolence des autres qu'elle avait subi lui avaient fait de la peine. Et la jeune Serpentarde était la goutte de jus de citrouille qui avait fait débordé le verre... ou de Bièrraubeurre ! Helena agissait sans réfléchir. Elle sentait sa baguette réchauffer ses doigts, brûler au contact de sa main. Elle visa la Serpentarde du bout de sa baguette et cria :

    - Avis ! Oppugno !

    Cinqs oiseaux rouges, couleur de feu, la fureur, la colère qu'elle ressentait au fond d'elle. Ils s'abattirent sur la jeune Serpentarde. Helena était " furax " comme ses frères lui disait lorsqu'elle cassait volontairement les vases chez elle suite a une colère interminable. Mais ce n'était pas juste que ce soit que la Serpentarde qui avait payé sa colère.

    Helena ne sentait plus ses pieds. La douleur et la fatigue lui jouait des tours. Sa vue était trouble et elle pû a peine lever sa baguette pour annuler son sort :

    - Dé... Désolée... Je suis désolée... Je ne voulait pas ! Mais tu l'as un peu cherché non ? Fi... Finite !

    Les oiseaux disparurent. Helena, complètement glacée, ne sentait plus son corp. Elle se sentait juste tomber... tomber... Son le sol froid et dur, verglassé par le gel de la nuit... Helena dormait. Elle dormait. Inconciente. Il fallait a tout prix la reveiller, l'aider... Sinon elle risquait de mourrir de froid...

_________________
Grr... Grouw ? Toraaaa !!! Meugnoooon !!! * ronronne* ~

Niiii !!! Clique, Clique, Clique, pleaseuuh <3 ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mar 21 Sep - 20:35

[Hj : euh, tu peux me lancer un sort, mais c'est à moi de décider s'il me touche ou si je le contre, se serait beaucoup trop simple sinon ^^' de plus, j'ai déjà ma baguette en main...
Hj2 : les poufsouffles ne sont pas tous timide Oo ce n'est pas parce qu'on est à Poufsouffle qu'on l'est directement :p ]

Elle aurait mieux fait de s'en aller quand elle en avait eu l'envie. Elle aurait évité des discussions qu'elle ne désirait pas avoir et la compagnie était aussi in désirée. La Gryffondor se mouchait après chaque phrase, reniflait chaque seconde avant de se moucher à nouveau. Cela était insupportable ! Son nez rouge semblait avoir enflé à force de se moucher.

*Soit elle est fragile et sensible, soit elle joue réellement la comédie*

Cela l'agaçait. Non, ça la rendait hystérique, elle avait d'autant plus envie de lui sauter dessus pour la faire taire. De plus elle les regardait comme si elle était perdue. Elle se tenait les cotes et semblait la regarder sans vraiment la voir. Myriam crut qu'elle se moquait d'elle, elle voulait la faire enrager et le pire c'est que cela marchait. Répondre aux imbéciles par le silence, peut-être la fille la considérait comme tel et se fichait éperdument de ce que pourrais lui faire la Serpentard ? Alors qu'un instant plus tôt Myriam s'était rassuré en apercevant que la jeune fille ne tentait pas de se mettre en travers de son chemin, à présent elle avait la nette impression que celle-ci se moquait d'elle. Depuis le début elle avait dû jouer ce jeu puéril !

Le sang de la brunette se glaça alors que son regard s'embrasa, foudroyant elle s'apprêtait à lui lancer un sort. Alors, comme ça elle faisait mine de ne pas comprendre son avertissement ? Elle verrait comme elle avait eu tort. Myriam avait gardé sa baguette sur elle. À l'instant où elle remontait celle-ci, elle vit que la gryffondor fit de même. Soudainement calme elle attendit qu'elle ose tenter quoi que ce soit à son égard. Elle était concentrée à l'extrême, comme à chaque fois qu'elle se battait contre quelqu'un, cette fois la Gryffondor avait été prévenue, aucune gêne donc à la ridiculiser.

Il y avait tout de même ce risque, celui que Noam s'incruste dans la dispute et profite du désavantage de Myriam pour se battre à deux contre un. Avant que la Gryffondor réagisse, celui-ci avait répliqué à sa vanne en lui demandant de s'en aller, elle aussi. Ça aurait été avec joie, mais maintenant qu'il le lui avait demandé, montrant ainsi qu'il ne voulait pas d'elle, elle ne pouvait plus partir. Pourquoi devrait-elle lui faire plaisir ? D'autant qu'elle était arrivée avant lui ! Elle n'avait pas eu le temps de lui répondre, car c'était à cet instant que Helena avait décidé d'attaquer.

Malgré l'état de maladie dans lequel elle était, elle avait bien prononcé sa formule et son mouvement de poignet était net, entraîner. Myriam ne tarda pas à voir les oiseaux foncer sur elle. Elle était en mauvaise position de combat, s'étant rapproché d'elle un instant plus tôt, elle n'avait pas envisagée qu'elle devrait de battre et encore moins que ce soit la Gryffondor qui lance le premier sort. Elle exécuta un énorme bond en arrière en lançant à son tour son sort. Baguette pointée vers les oisillons elle prononça en articulant chaque syllabe :

-Protego !

Son cri retentit dans le silence de plomb. Il résonna cinq fois avant de s'éteindre dans le silence brumeux qui régnait autour d'eux. Elle ne s'était pas permis de se soucier ou non de savoir si son sort réussirait, car le doute entraînait régulièrement une défaite. Elle ne pouvait se permettre de perdre ce combat, pas devant Noam du moins, cela aurait fait beaucoup trop plaisir au garçon ! Fort heureusement, les oiseaux furent déviés et se perdirent dans la brume.

-Pauvre inconsciente écervelée ! Que croyais-tu !?, rire sec, tu croyais pouvoir m'atteindre ?

C'est alors que la jeune fille se mit à s'excuser tout en disant que Myriam l'avait cherché. Elle la fixa d'un regard noir implacable. Qui avait cherché quoi ? La jeune fille se mêlait de ce qui ne la regardait pas, essayait de répandre des rumeurs croustillantes sur les deux Serpentards, les espionnaient indiscrètement, leurs répondaient. Que pensait-elle ? Qu'ils l'auraient suivie afin de manger des glaces et des chocogrenouilles !?
Elle n'eut pas le temps de lui répondre et d'utiliser tous ces arguments. La blonde tomba nette sur le sol. Myriam ne comprit rien à la situation et ne réagit pas, elle ne lui avait envoyé aucun sort ! Elle releva sa tête et planta son regard dans celui de Noam, étais-ce lui qui lui aurait jeté un sort ?


Dernière édition par Myriam O'Rosenberg le Mar 21 Sep - 22:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mar 21 Sep - 21:01

    [ Maaaa, Myriam tu me piques mes idées ='/ Razz ]

    Apparement, les deux Serpentards avaient poussé Helena à bout. Elle ne semblait plus vraiment savoir ce qu'elle faisait ; c'était comme si elle n'était plus vraiment maîtresse de ses actes. Les événements s'enchaînèrent à une rapidité fulgurante ! La petite Gryffi sortit sa baguette magique, la pointa sur Myriam et prononça la formule. La jeune fille se vit alors attaquée par une demi-dizaine de minuscules oiseaux aux couleurs criardes et au bec acéré. Pendant un instant, la surprise dissipée et fort de sa fidélité à Serpentard, Noam pensa intervenir. Puis, il se dit que finalement, regarder les deux jeunes filles se crêper le chignon était bien plus divertissant. Affichant un sourire presque amusé, l'adolescent s'appuya contre le tronc d'un arbre dépourvu de feuille, croisa les bras et observa les deux rivales. Myriam ne tarda pas à répondre à l'attaque et lança un sort de protection qui était, et cela même Noam devait l'avouer, plutôt réussi. Puis, alors qu'il commençait seulement à trouver tout cela amusant, Helena commença à balbutier des excuses. Delali afficha une moue dépitée et sentit la frustration le gagner. Il reposa alors toute son attention sur la Serpentard, espérant qu'elle se montrerait à la hauteur de ses attentes ; sans pour autant réduire la Gryffondor au silence, auquel cas, la partie serait bien trop vite terminée aux yeux du rouquin. Non vraiment, puisqu'elle était toutes les deux là à se disputer, autant en profiter pour prendre du bon temps, vous trouvez pas ?

    Hélas, Helena tomba à genoux sur le sol gelé puis s'effondra ; et ce avant même que Myriam ai pu esquisser le moindre geste. Etait-ce le froid ? La faim ? La fatigue ? Un sort ? Les quatre réunis ? Habituellement, Noam aurait accouru à son aide, l'aurait prise par les épaules pour la secouer...Mais nous n'étions pas "habituellement". Non, le nouveau Delali semblait aussi avoir oublié le sens même de l'expression "assistance aux personnes en danger". Toujours adosser à l'arbre mort, il haussa légèrement les sourcils, mais n'esquissa pas le moindre mouvement pour secourir la demoiselle. Une attitude qui risquait fort de lui attirer quelques ennuis, mais il s'en fichait. Ces derniers jours, il avait appris à ignorer tout événement qui ne le concernait pas directement. Le reste, ne l'intéressait plus. Derrière ce visage sombre et presque diabolique qu'il avait adopté, il ne restait qu'une minuscule part de l'ancien Noam. Et ce Noam, sachant que le nouveau Delali resterait de marbre, espérait de tout son coeur que Myriam aiderait la jeune fille. Sans quoi, la Gryffondor serait condamnée à demeurer un peu plus longtemps sur ce sol dur et glacial, sous les assauts du vent et du froid.

    Adoptant alors un ton sarcastique, mêlé d'un certain cynisme, le rouquin demanda à la Serpentard.

    - Tu jettes des sorts plus vite que ton ombre maintenant ? Comment tu fais ? C'est à force de t'entraîner sur des cibles désarmées ?

    Affichant un sourire carnassier, il remarqua bientôt que Myriam semblait tout aussi surprise que lui et le dévisageait avec insistance. On pouvait dès à présent ignorer la quatrième hypothèse. Helena n'était pas tombé sous le sort d'un quelconque sortilège. C'était donc bel et bien sa santé qui était en jeu. Sans décroiser les bras, il fronça les sourcils et son visage pris un air de suffisance non feinte. Devinant les pensées de la Serpentard, l'adolescent ajouta bientôt.

    - Quoi ? Non, c'est pas moi si c'est ce que tu penses... Je ne jette pas de sort dans le dos, moi ! Surtout si la personne concernée de me menace pas.

    Tout en parlant, Noam ignorait totalement le corps inerte étendu à quelques mètres seulement de lui. La baguette de la Gryffondor reposait à une demi-dizaine de centimètres de sa main. La bouche légèrement entre-ouverte, elle paraissait endormi ; comme prise dans un sommeil sans rêve. Oui, elle semblait paisible. A nouveau, le rouquin se livrait à un combat intérieur, l'ancien Noam essayant de prendre le dessus sur le nouveau. Peine perdue, le garçon ne bougea pas d'un pouce. Les bras toujours croisés, il fixait la Serpentard sans ciller. A force de plonger les yeux dans le regard de Myriam, il avait l'impression de mieux en mieux le connaître.C'était une sensation étrange ; une sensation presque agréable. Une fine brume s'échappait de ses narines à chacune de ses expirations, tandis qu'il se perdait dans ses pensées...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mar 21 Sep - 22:42

[Hj : j'aime bien ton nouveau design Helena ! Very Happy ]

Quelle journée ! Si elle avait su en sortant de son lit ce qui se serait passé, elle s'en serait bien contenté, quitte à attendre encore plusieurs heures. Elle se voyait bien dans son lit dans les dortoirs de la salle commune, lisant encore quelques chapitres du livre que Luna Flashtunder lui avait passé. Comment aurait-elle pu prévoir ce qui se passait alors ? Alors que son but premier était la recherche de solitude, voilà qu'elle se retrouvait en compagnie d'un de ses ennemis et d'une Gryffondor. Gryffondor qui était à présent hors d'état de nuire, comme on pourrait le dire.

Il devait faire quatre degrés, deux au strict minimum. Myriam n'arrivait pas à concevoir que ce soit le froid qui ait fait cet effet à la blonde, certes il faisait frais, mais il ne neigeait pas, l'herbe n'était même pas gelée, le vent était frais, mais pas aussi fort que d'habitude. Helena avait certainement dut être malade bien avant, elle l'ignorait. Qu'elle soupçonne Noam n'était donc pas si surprenant.

Ils se regardèrent pendant une longue poignée de secondes sans rien prononcer. Apparemment, chacun croyait que l'autre était la cause de la chute d'Helena. Myriam en eut confirmation quand il lui demanda si elle jetait des sorts plus vite que son ombre. Mais le doute persistait, peut-être voulait-il la troubler en lui faisant croire que ce n'était pas lui alors que oui ?

De plus de cela, il ne semblait pas s'être remis du coup qu'elle lui avait fait. Elle avait comprit son erreur et avait regretté son geste. Elle était pourtant bien trop fière que pour lui admettre son erreur. Autant faire comme si elle s'en fichait, il finirait par abandonner sa rancoeur un jour ou l'autre. Elle ne répondit pas tout de suite à ses remarques, ne sachant que croire et comment réagir. Son regard se promenait de la fille à lui, indécis. Après encore quelques secondes elle finit par se décider. Doucement elle s'avança dans la direction de Noam, contournant le corps pour lui faire face. S'il y avait encore une altercation, ce ne serait pas malin de trébucher sur le corps de la fillette. Elle lui parla d'une voix douce et indifférente tout en le fixant, toujours dans les yeux.

Comment ai-je pu en douter, tu es bien incapable de lancer un sort tel que celui-là, ce niveau t’es encore inconnu et je doute que tu ne le connaisses un jour vu tes compétences en attaque. Elle lui fit un sourire en coin, espérant raviver ses défaites dans sa mémoire. Quant à elle, elle a bien finit par se taire. Tant mieux, c'est plus apaisant comme cela !

Malgré ses paroles elle se retourna pour considérer la Gryffondor. Elle était allongée sur le ventre et l'on voyait une partie de son visage derrières quelques-unes de ses mèches blondes. Elle avait l'air réellement mal, comme chaud et gelée, un filet de sueur semblait couler le long de sa tempe alors qu'elle semblait emprises de frissons à peine perceptible. Son souffle était court et saccader, elle faisait réellement peine à voir, si Myriam avait eu de la considération pour elle, elle l'aurait certainement aidée à la transporter jusqu'à l'infirmerie. Mais ce n'était pas le cas.


Dernière édition par Myriam O'Rosenberg le Mer 22 Sep - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mar 21 Sep - 23:32

    [ J'ai comme l'impression que tu vas rester un petit moment au sol, Helena x) Faudrait que quelqu'un se ramène Razz Ace ou Lanka ? Ca pourrait être sympa que l'un des deux viennent t'aider ^^ ]

    Il était évident que Myriam n'aiderait pas la petite Gryffondor. Non, elle était trop fière pour s'abaisser à ça ! Apparemment, elle préférait remettre Noam à sa place. Ou plutôt, essayer de remettre Noam à sa place. Plusieurs secondes durant, les deux Serpentards se fixèrent sans parler. Chacun semblait chercher ce qu'il devait dire ou faire. Delali se prit à essayer de comprendre sa rivale. Comprendre dans le sens où il voulait savoir qui elle était vraiment, derrière ce masque de rancoeur qu'elle arborait constamment. Mais bien sûr, il lui était impossible d'en savoir plus sur elle d'un simple regard. Myriam s'approcha lentement de lui et afficha un calme surprenant. Elle prit alors la parole et le rouquin décela des marques de défi dans sa parole. Ces quelques mots ravivèrent très vite la colère du rouquin. Cette dernière c'était quelque peu apaisée durant les minutes que durèrent le conflit entre la Serpentard et la Gryffondor. Mais à présent, la rage bouillonnait de nouveau dans le coeur de l'adolescent. Ses doigts se refermèrent plus durement sur sa baguette magique. Comment pouvait-elle savoir quoique ce soit sur ses talents magiques alors qu'elle ne lui avait pas laissé la moindre parcelle de chance de lui prouver ce dont il était capable ? Noam, malgré son faible niveau en duel, se trouvait être un sorcier plutôt doué ; surtout pour les potions et les sortilèges. Et elle... Elle osait mettre en doute sa capacité à utiliser la magie. Delali ne pouvait l'accepter.

    Cette fois, sans parvenir à contrôler son humeur, il laissa l'indifférence de côté et lui jeta un regard rempli de haine. Sa fureur était telle que des étincelles s'échappèrent de sa baguette magique. Tout de suite il regretta d'avoir perdu son calme. Il venait de confirmer à Myriam qu'elle avait touché à un point sensible. Intérieurement, il s'incita au calme. Quittant momentanément la Serpentard des yeux, il observa Helena. Cette dernière eu sur lui un effet apaisant. La voir là, allongée paisiblement lui permet de retrouver momentanément son sang-froid. Myriam avait prouvé, lors de son altercation avec la Gryffondor, qu'elle possédait un talent non négligeable en matière de duel et que face à elle, le garçon n'avait aucune chance. Cela aurait donc été très stupide de sa part de la défier. En revanche, il savait qu'il avait bien d'autres qualités. En temps normal, le rouquin aurait mis la jeune fille au défi, mais il n'en avait ni le temps, ni l'envie. Noam se résonna, il était là pour faire le vide dans sa tête trop remplie, pas pour prouver quoique ce soit... Surtout pas à une élève prétentieuse indigne de sa considération.

    Le regard toujours aussi brûlant, il se contenta donc de répondre avec indifférence, comme il avait appris à le faire.

    - J'ai peut-être certaines lacunes en matière de duel... En revanche, contrairement à toi, je ne ferai jamais l'erreur de sous-estimer mes ennemis. Maintenant, si tu prenais en considération ma dernière invitation à quitter les lieux ? J'aimerais être seul.

    Puis, désignant la Gryffondor d'un signe de tête méprisant, il ajouta.

    - Et emmène l'autre potiche avec toi, ça peut servir...

    Noam rangea alors sa baguette magique dans la poche de sa veste et lui tourna purement et simplement le dos. A présent, il ne souhaitait qu'une chose : faire enfin le vide dans sa tête ; faire le point sur qui il était réellement. Depuis quelques jours, il s'épuisait à essayer de redevenir le Noam qu'il était alors qu'il n'en avait pas vraiment envie. Il se plaisait dans son état actuel, mais il continuait à douter. Etait-ce sa dispute avec Myriam qui l'avait momentanément transformé ou avait-il toujours été comme ça, sans le savoir ? La seconde solution lui semblait plus plausible. Pour lui, c'était évident, on ne change pas de la sorte en si peu de temps. Dans ce cas, Myriam avait "seulement" fait ressortir ce côté-là de sa personnalité. Fourrant les mains dans ses poches, il s'approcha du lac, laissant la Serpentard et la Gryffondor sur place, les expédiant en dehors de son esprit et de ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Callista Deswood
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 20


MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mer 22 Sep - 14:48

[ HJ: Et moi je suis la bienvenue dans le rp ? *sors*]

Les temps étaient dures, les gens se méfiaient les uns des autres et ne sortaient plus que quand il y avait du monde. Il y avait peut-être quelques gryffondors courageux ou des poufsouffles trop naïfs pour le faire mais les exceptions restaient quand même assez rares et Poudlard devenait de jour en jour un endroit où régnait la peur, celle de croiser son pire cauchemar.. Emily n'avait pas échappé a la règle, elle avait maintenant, comme les autres, peur de poudlard, surtout depuis sa rencontre avec les ombres dans les toilettes de mimi geignarde; si l'élève de serdaigle ne l'avait pas sortie de là elle aurait sans doute rentrée immédiatement chez elle, sans demander l'avis à quelqu'un d'autre qu'elle même, sa mère lui aurait sans doute dit de faire pareille, et Emily ne lui avait donc pas raconté l'accident pour ne pas rentrer chez elle. Malgré ce qui s'était passé elle aimait poudlard et les amis qu'elle s'était fait récemment.

Une tête passa entre l'entrebâillement de la porte d'un des dortoirs, elle avait des cheveux marrons et des yeux gris-marrons et elle ressemblait beaucoup à celle d'Emily Kelly, en troisième année chez les poufsouffles. Celle-ci passa son corps entier pendant qu'il n'y avait personne et se retrouva dans le couloir où il n'y avait pas un chat à cause de l'heure matinale, les élèves dormaient encore à une heure pareille, mais cette fois la poufsouffle en faisait exception, comme chaque fois qu'elle faisait un cauchemar et qu'elle n'arrivait pas à se rendormir, au début elle avait essayé de lire mais bien vite elle avait arrêté à cause des images des ombres qui lui revenaient dans la tête, alors à la place elle marchait dans les couloirs ou à l'extérieur du château, où elle risquait moins de se faire repérer par le concierge ou par un professeur. Ce matin elle avait choisit le deuxième choix, l'air frais du lac lui ferais le plus grand bien.

Le lac était gelé à quelques endroits, mais l'autre partie bougeait encore et s'échouait sur le sable, elle frissonna, le temps se refroidissait de jour en jour. Elle remit son écharpe pour que celle-ci lui couvre encore plus la gorge et partit vers sa petite promenade. Sauf qu'elle s'arrêta après quelques enjambés en voyant des gens, d'après leur emblème, assez visible sur le noir, ils étaient deux serpentards, de là où elle se trouvait la jeune fille n'arrivait pas à voir qui cela pouvait être. En s'approchant d'avantage elle vit un troisième corps, qui était étendue sur le sol, et les vert et argent semblaient faire comme si cela n'était pas grave, Emily en déduisit que s'était une gryffondor, pas qu'elle ne soit bonne en déduction mais elle était au courant entre les querelles serpent / lion, mais cela pouvait être faux, Ace avait dit à Emily que les serpentards n'étaient pas forcément mauvais. Elle allait bien voir ça, la jeune fille s'approcha du corps et oubliant les vert et argent qui étaient à côté le mit assit. La gryffondor semblait juste évanouie, elle avait dut subir un choc ou une forte émotion, Emily enleva une veste qu'elle avait rajouté au dessus de sa robe de sorcier, même si cela faisait moche, et la mit par dessus ses épaules, histoire qu'elle ne se réveille pas gelée. Elle se leva et voyant que un des serpentardds partaient elle cria :

"- HE HO !!! LE SERPENTARD LA BAS, TU POURRAIS REVENIR, J'AIMERAIS BIEN QU'ON ME DISE CE QU'Il SE PASSE"

Sa Phrase était peut être inutile s'il n'en faisait qu'à sa tête mais Emily comptait bien savoir ce qu'il se passe, avec tout le monde présent, et s'il ne revenait pas elle utiliserait un sort sur lui pour l'obliger à repartir en arrière et à revenir ici. Elle détailla la serpentard qui était là, Emily ne l'avait jamais vue, sa passion d'aller parler aux autres ne s'étaient manifesté que récemment et bien qu'elle le fasse à cœur joie elle n'avait pas rencontré tout le monde, et si Ace ne lui avait pas dit que cette maison n'était peut-être pas si terrible que ça elle ne serrait sûrement pas venue à leur rencontre et ne l'aurait jamais abordé.

[désolé pour la longueur du texte qui est petite, les premiers messages de rp où on introduit le personnage c'est pas mon truc >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-dragons.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mer 22 Sep - 18:38

Bam ! Sa remarque sembla toucher sa victime, elle esquissa un large sourire en voyant le comportement du garçon, offusquer, énerver. Du coin de l'oeil elle le vit tripoter sa baguette qui, à ce contact oppressant, émit quelques flammèches rouges. Myriam se remit en position d'attaque prête à essayer d'esquive un nouveau sort. Après tout, elle n'avait jamais eu l'occasion de voir comment il se défendait en magie, cela était facile de critiquer, mais il n'avait pas eu l'envie de lui montrer ses capacités la dernière fois. D'un côté elle trouvait cela dommage, d'un autre... Comment serait la situation s'ils s'étaient combattus réellement dans la salle commune ? Avec un petit sort et quelques phrases bien coupantes, ils se détestaient déjà plus que l'on ne peut l'imaginer. Seulement, certaines remarques blessantes pouvaient faire nettement plus de mal que quelques petits sorts certes humiliant, mais inoffensif. Sans réellement l'admettre, elle comprit Noam et ses réactions, elle aurait réagi exactement de la même façon.

Elle s'attendait à recevoir un sort, certain étaient simples à contrer, d'autres l'étaient nettement moins. Elle n'avait jamais essayé de contrer le sort qu'Helena lui avait lancé, peut-être sa fatigue et sa maladie avait désarçonné la force du sort, de plus Myriam avait vu son coup venir et avait donc eu le temps de se préparer. Ici le garçon pourrait très bien lui faire du mal. Heureusement que l'espionne ne les voyaient plus, comme ça elle ne pourrait pas raconter la défaite de Myriam !

Curieusement, le coup qu'elle attendait ne vient pas, les doigts qui tenaient la baguette se décrispa, son visage redevint calme, aucun signes de contrariété. Elle plissa les yeux, s'attendant alors au pire. Mais à quoi jouait-il ? Allait-il lui envoyer un sort en jouant sur l'effet de surprise ? Non, il n'en fit rien, il s'était mis à parler. Elle fit de grands yeux ronds en entendant ses mots. Sous-estimer ses ennemis ? Noam l'étonnait à chaque instant un peu plus. Où était passé le boulet ? Comment se faisait-il qu'il arrivait à garder un tel aplomb ? Même Myriam en était incapable ! Elle eut envie de lui répondre, mais elle ne savait pas quoi dire. Un « non toi fait attention ! » aurait fait trop gamin.

Elle le regarda alors ranger sa baguette, ils échangèrent un dernier regard et il se détourna. Elle le regarda s'en aller en se disant : (bon débarra). Mais elle ne pensait pas ses paroles. Elle appréciait le nouveau Noam et ils s'étaient rencontrés sur de mauvaises bases à l'époque il était déjà insolent, mais il avait moins de classe, il faisait l'imbécile heureux tout le temps. Le changement était énorme et maintenant ils étaient censés se détester, alors qu'il était devenu la seule personne avec qui elle pouvait bien s'entendre.

Une voix de fille, certainement étouffée par le brouillard, lui parvint. Elle se retourna dans cette direction. Une Poufsouffle se tenait à quelques pas d'elle, tenant la Gryffondor dont elle avait totalement oubliée l'existence. Elle semblait s'adresser à Noam, qu'attendait-elle de lui au juste ? Elle sourit à la jeune fille tout en s'approchant doucement.

-Je te déconseille de lui faire face si tu ne veux pas finir dans le même état que ton amie !

Elle émit un rire sec. Pourquoi ne pas s'amuser encore un petit ? Peut-être que cela lui rendrait sa bonne humeur ? Elle voulu faire peur à Emily, mais n'attendit pas de voir sa réaction, c'était encore plus drôle de l'abandonner, seule avec sa panique si la remarque qu'elle lui avait faites avait marché. Elle se dirigea de l'autre côté, à la recherche d'un nouvel endroit calme. L'endroit devenait insupportable et elle n'avait pas envie d'être accusée de l'état dans lequel se trouvait Helena. De plus, maintenant que la Poufsouffle était arrivée, elle n'avait plus à craindre de laisser la Gryffondor seule.

Revenir en haut Aller en bas
Préfet en chef
Ace Cannan
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 23

Espace perso

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mer 22 Sep - 19:28

Lanka Malhotra avait-il dit s'appeler ? Ace n'avait pas su retenir son nom. C'était un garçon de son âge qui était à Serdaigle. Ils s'étaient rencontrés quelques instants plus tôt dans la grande salle, alors qu'ils prenaient leur petit déjeuner. Ace n'avait pas faim, il ne se sentait pas bien et devait certainement couvrir quelque chose. Il avait passé une nuit étrange, se réveillant toutes les demi heures, ayant chaud puis froid puis un bruit infime l'avait réveillé et pleins d'autres raison. Il avait un peu de fièvre, mais pas de quoi rester coucher au lit ou de se rendre à l'infirmerie. Misses Pom avait d'autres cas plus importants en ce moment.

Il n'avait pas parlé de sa nuit défectueuse avant le déjeuner. Il n'avait pas faim. Si, mais tout ce qui était sur la table lui semblait immangeable, trop dur, trop épais, il avait dur à les digérer rien qu'à les regarder. C'était une impression étrange, comme s'il avait trop bu la veille et qu'il avait une gueule de bois. Ayant envie de tout manger, mais sachant que cela lui serait impossible.

-tu ne manges pas Ace ?

Il regarda un ami Poufsouffle qui venait de lui poser une question. Il fit non de la tête et lui expliqua qu'il ne se sentait pas très bien et qu'il préférait attendre le déjeuner. Il fut étonné comme la discussion prit une tout autre tournure ! Ses camarades commençait à dire des phrases tel que : Oh c'est peut-être la salle du Risèd, fais attention !

C'était ridicule, Ace leur répondit que cela n'avait rien à voir, qu'il aurait très bien pu tomber malade, surtout par ce temps et qu'il fallait arrêter d'être trop paranoïaque.
Il trouvait cela réellement louche la réaction des gens, une fois qu'il y avait un infime problème, ils se mettaient à imaginer le pire. Bien sûr la salle du Risèd était inquiétante, mais de là à tenir leurs propos ! Il se leva en prétextant vouloir prendre l'air. C'est alors qu'un élève de Serdaigle s'était levé de la table adjacente. Il était venu à sa rencontre en lui disant qu'il avait entendu la discussion et était d'accord avec lui. Ace lui avait alors sourit et proposé d'aller marcher à l'extérieur avec lui.

C'est ainsi qu'il rencontra Loko, Makan... Lanka ! Ils s'étaient promenés dans le parc, parlant de tout et de rien. Ace se sentait nettement mieux depuis qu'il prenait l'air frais, rien ne l'inquiétait plus, à présent. Doucement ils s'étaient dirigés vers le lac. Ils croisèrent une Serpentard aux longs cheveux bruns qui semblaient jubiler d'une joie inexpliquée. Celle-ci ne daigna pas leur adresser la parole et les croisa comme s'ils n'avaient pas été là. Ace haussa les épaules en réponse au regard interrogateur de Lanka et ils continuèrent leurs routes. C'est alors qu'il vit une personne dans le décor il plissa les yeux et reconnu les cheveux et l'attitude d'Emily. Il sourit et lui fit de grands signes en lui criant :

-Heyy Emily ! Quesque tu fais de beau !? , puis il rajouta à l'intention de Lanka, viens on va voir ça de plus prêt

Ils marchèrent alors un peu plus rapidement. Ace expliqua à Lanka que c'était une amie de sa maison et il rajouta en disant : « tu vas voir elle est super sympa ! » au fur et à mesure qu'ils s'approchaient ils distinguèrent une autre silhouette, la jeune fille avait l'air inconsciente, en s'en rendant compte, les deux garçons se mirent à trottiner afin de les rejoindre.

_________________

Ma Fiche Perso | Mon BLOG
Ace Cannan, pour vous servir ou vous détruire Poufsouffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Mer 22 Sep - 23:01

    Lanka s'était réveillé tôt, comme à son habitude. La veille, il s'était couché très tôt et s'était endormi rapidement. Le sommeil qui s'ensuivie avait été peuplé de cauchemars. Etrangement, cela n'avait pas réveillé le garçon. Prisonnier de ses rêves, seul le lever du soleil avait réussi à le sortir de sa léthargie. L'indien avait alors été parcouru d'un long frisson. Tout cela s'était-il vraiment produit ? Oui et non... Il se résonna. Certes, ces cauchemars étaient le fruit de faits bels et bien réels, mais c'était du passé. L'adolescent s'était ensuite étiré longuement et avait paressé quelques temps sous ses draps ; chose qui ne lui arrivait presque jamais ! Mais il avait eu besoin de rester un peu au calme et réfléchir. Malhotra avait comme un pressentiment. Cette journée allait être différente des précédentes, il le sentait. Quelque chose, ou quelqu'un, allait changer sa vie pour longtemps.

    Le Serdaigle avait fini par se tirer de ses couvertures et s'était habillé chaudement après un rapide brin de toilette ; la journée promettait d'être glaciale. Puis, il avait dévalé les escaliers de la tour des Serdaigles, manquant au passage de renverser une deuxième année qui remontait à la salle commune. A présent, il était calmement assis à la table de sa Maison dans la Grande Salle. Comme à son habitude, il mangeait seul et en silence. A quelques mètres, un groupe de quatrième année chahutaient bêtement en se balançant des morceaux de bacon. Lanka pinça les lèvres devant leurs imbécillités, mais ne dit rien. Il n'était pas dans ses habitudes de se mêler des affaires des autres. Du moment que cela ne le dérangeait pas outre-mesure. Dans son calme serein, des bribes de conversation émanant de la table des Poufsouffles arrivèrent jusqu'à ses oreilles. Loin de vouloir paraître indiscret, il ne pu s'empêcher d'écouter. Aux mots des Poufsouffles, un discret sourire s'étira sur les fines lèvres de l'indien. La salle du Risèd ! Décidément, cet endroit faisait parler de lui ; sans doute à très forte raison ! Pourtant, Malhotra ne pouvait s'empêcher de penser que les élèves-mêmes étaient responsables de la terreur qu'elle inspirait. En effet, la plupart des habitants du château ne pouvaient s'empêcher de caricaturer le phénomène de la salle du Risèd en lui donnant une dimension des plus dramatiques. Un garçon, assis à la table des Pouffy, semblait pourtant faire exception à la règle. Ce dernier se leva bientôt et se dirigea en direction de la sortie.

    Lanka ne compris pas vraiment ce qui le poussa à agir de la sorte par la suite, mais il fit quelque chose qu'il n'avait encore jamais fait durant les deux années de sa scolarité à Poudlard. Voyant le Poufsouffle passé à proximité de la table des Serdaigle, l'indien enfourna rapidement le morceau de toast qu'il avait entre les mains, se leva et alla rejoindre le garçon. Oui, oui, c'est bien de Lanka Malhotra qu'on parle ! Peut-être était-ce dû au pressentiment que l'adolescent avait eu en se réveillant ? Mystère ! Il n'en restait pas moins que l'asocial de service (du moins était-ce ainsi que beaucoup le considérait), se présenta au Poufsouffle. Dans un souffle, il se mit à marcher à la gauche du garçon et lui, d'un ton neutre.

    - Je m'appelle Lanka. Lanka Malhotra.

    Le Poufsouffle (il appris par la suite que celui-ci se prénommait Ace) paru surpris à l'annonce de son nom. Lanka ne releva pas, il avait l'habitude. Le Serdaigle détailla rapidement son camarade. Ce dernier avait l'air plutôt intelligent et montrait une gentillesse qui semblait innée. Finalement, Malhotra expliqua à Ace qu'il avait entendu sa conversation avec ses camarades et qu'il était plutôt d'accord avec lui. Les deux adolescents finirent mutuellement par engager la conversation. Lanka fut surpris. Alors, c'était si facile que ça ?! Il suffisait vraiment de faire le premier pas vers les autres pour que tout s'enchaîne ? Deux années durant, l'indien avait été perdu dans sa solitude. Et là... En moins d'une demie minute, il discutait avec quelqu'un comme s'ils se connaissaient depuis des années ?! Bientôt, les deux garçons se retrouvèrent à marcher dehors, dans le froid. Le Serdaigle plissa légèrement les yeux et rentra la tête dans ses épaules. Et, alors qu'il s'apprêtait à fourrer bien profondément les mains dans ses poches pour se protéger du gel, Ace se mit à hurler à l'adresse d'une jeune fille qui se trouvait non loin, puis couru dans sa direction. Lanka resta indécis quelques secondes et le Poufsouffle l'invita à l'accompagner. L'adolescent sentit ses entrailles se tordre et son coeur palpiter. Il vivait ces premiers instants de gaieté depuis plusieurs années !

    Hélas, ce bonheur éphémère ne dura pas. Arrivés à proximité de la petite Poufsouffle, les garçons découvrirent le corps d'une jeune Gryffondor. Emily l'avait recouverte d'une veste. Lanka s'approcha du corps et sortit sa baguette magique.

    - Attends, je crois que j'ai ce qu'il faut pour la réchauffer... Incendio !

    Haïssant le froid au plus haut point, Lanka avait appris à maîtriser ce sort sous toutes ses formes. Ainsi, il concentra les flammes qu'il venait de créer au bout de sa baguette et l'approcha près du corps de la Gryffondor, espérant ainsi la réchauffer. Concentré, il finit par demander à Emily.

    - Ca fait combien de temps qu'elle est dans le coltar ? Que lui est-il arrivé ?

    Au loin, un Serpentard, les mains fourrées dans les poches, ignorait totalement les nouveaux venus et gardait les yeux fixé sur le lac.
Revenir en haut Aller en bas
Callista Deswood
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 20


MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Jeu 23 Sep - 22:10

Le temps passait et le serpentard près du lac ne revint pas, ne connaissant pas de sort pour le faire revenir hormis "Wingardium leviosa", qui n'allait sans doute pas marcher, elle abandonna, si la situation était plus complexe elle n'aurait pas baissé les bras aussi facilement mais une fois que la fille étendue sur le sol se réveillera elle pourra tout expliquer. La deuxième vert et argent partit à son tour, maintenant elle ne pouvait plus qu'attendre que la griffy' se réveille. Assise par terre Emily s'amusait à imaginer tous ce qui avait pus amener la gryffondor à être dans cette état là. Cela pouvait être à cause du sol, combien de fois la pouffy' s'était retrouvé par terre à cause du gel, peu probable pourtant, vue les circonstances, le corps serait bien amoché si l'hypothèse était vraie. Elle avait aussi penser à des choses beaucoup moins probable comme le fait qu'un des deux serpentads lui ai lancé un de trois sorts interdit et que sous le choc elle se soit évanouie. Elle avait même imaginé quelque chose que n'aurait sans doute jamais effleuré l'esprit de certaine personne mais Emily ne faisait pas partit du lot !

Alors que les hypothèses devenaient plus farfelues les unes que les autres une voie retentit dans le dos d'Emily, d'abord elle ne la reconnue pas, la distance l'avait transformé, mais une fois qu'elle se retourna pour voir qui était là elle vit Ace accompagné d'un autre garçon que la jeune fille ne connaissait pas. Elle se leva toute souriante et salua joyeusement les deux nouveaux arrivant, tout en ne cachant pas la question qui lui brulait les lèvres: "Comment s'appelait le serdaigle ?" Une fois qu'elle prononça sa question elle vérifia que la gryffondor était toujours chaude et remercia le garçon d'origine indienne d'avoir lancé ce sort, Emily maitrisait bien la magie mais elle n'aurait jamais pensé à formulé le sort dans le but de réchauffer quelqu'un sans que le feu ne soit incontrôlable, quand elle essayait de le lancer, des flammes sortaient de sa baguette et s'éparpillait partout, ce qui n'aurait pas été le bienvenu ici.

"- Je n'en sais rien, les deux serpentards qui étaient là sont partis dès que je suis arrivée, j'ai vraiment une tête à faire peur ? "

La poufsouffle avait prononcé sa dernière phrase d'un air faussement outragé, en se rendant compte que sa phrase sonnait fausse elle émit un petit rire discret qui ressemblait plutôt à un sourire qu'à autre chose. Dans des situations comme celle là Emily arrivait mal à faire l'actrice, pourtant lorsqu'il s'agissait de sauver sa peau quand elle traînait après le couvre feu ou qu'elle ne rendait pas un devoir elle y arrivait à la perfection, elle l'avait fait tellement souvent que s'était avec l'habitude qu'elle arrivait à convaincre le monde qui l'entourait et non à cause de son talent, même si quand elle le voulait elle pouvait cacher complétement ses émotions, comme la fois où si elle ne s'était pas contrôlé elle aurait explosé en colère à cause d'un serpentard qui l'avait regardé de haut après qu'elle l'ai fait tombé sans le vouloir. Emily n'avait pas regardé où elle allait, à cause de sa pile de livres qu'elle portait à bout de bras et elle l'avait percuté. D'ailleurs il avait été tellement surpris qu'elle réponde avec calme qu'il l'avait laissé tranquille et depuis la poufsouffle ne l'avait plus recroisé.

Maintenant que sa veste ne servait plus à rien Emily l'a reprit en prenant soin à ce que la gryffondor ne retombe par lourdement par terre malgré le fait qu'elle soit assise. Elle l'adossa à nouveau au dossier de fortune qu'Emily avait trouvé et fit fasse aux deux garçons avec une pointe d'agacement dans le regard qui ne se faisait presque pas voir. Elle ne savait pas quoi faire et regarder l'élève évanouie par terre alors qu'elle ne savait rien de son état l'agaçait au plus haut point. Après un certain temps de silence elle demanda :

- Vous croyez qu'on devrait attendre qu'elle se réveille ou je vais chercher celui qui est là bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-dragons.forumactif.com/forum.htm
Préfet en chef
Ace Cannan
avatar
Préfet en chef
Féminin
Age : 23

Espace perso

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Jeu 23 Sep - 22:49

Ils étaient arrivés près des deux jeunes filles. Directement ils se renseignèrent sur l'état de celle qui était inconsciente. Ace vit l'insigne Gryffondor sur celle-ci, mais il ne la connaissait pas. Il s'agenouilla prêt d'elle et lui palpa le visage, d'un côté rassuré, car elle semblait encore respirer et d'un autre côté s'inquiétant de la raison pour laquelle elle était tombée. Emily parlait de Serpentards. Quels sorts auraient-ils pu utiliser sur elle pour la mettre dans cet état ? Et pour quelles raisons ? Ace ne pensait pas de mal des Serpentards et avait du mal à croire qu'une Gryffondor les aient énervé au point qu'ils s'en prennent à elle. Mais de où pouvait venir le problème ?

Il s'apprêtait à dire qu'il fallait l'emmener à l'infirmerie quand Lanka le devança en prétendant peut-être pouvoir l'aider. Ace se poussa pour lui laisser la place. Il ne connaissait pas ses compétences en magie et il avait très peur que celui-ci essaie n'importe quoi sur un coup de tête. Il n'osa pourtant pas se mettre en travers de sa route. Il lui avait semblé être un garçon très intelligent et cela ne devait pas être son genre de commettre des actes non-réfléchis.

Il déroula son sort sur la gryffondor. Elle reprit doucement des couleurs et sa respiration sembla s'apaiser. Peut-être se réveillerait-elle bientôt ? Ace espérait du fond du coeur qu'elle ne soit pas en danger. Au fond de lui, il avait pensé à la salle du Risèd, pour quelles raisons serait-elle tombée si ce n'était pas les Serpentards ? Il trouvait cela bien étrange, mais il tentait de garder ses préoccupations pour lui. Lanka avait l'air serein et Emily ne semblait pas très détendue. Elle accusa un Serpentard en se demandant s'il fallait aller le trouver ou pas.

Ace ignorait le changement de Noam, il avait gardé l'image du jeune garçon maladroit, mais pas bien méchant avec lequel il avait bavardé courtement et ils s'apprêtaient à se battre dans un match amical quand Sylvia avait fait son apparition et... Mais cela, c'est une autre histoire. Ace avait donc gardé une bonne image du jeune Noam et ne pensait pas de mal de lui. Emily semblait pourtant s'en inquiéter alors que ce n'était le plus important pour l'instant. Il lui répondit doucement :

-Je ne pense pas que ce soit lui, il est passif et pas bien méchant je le connais, non cela doit être autre chose. De toute manière on ne va pas aller régler des comptes maintenant, occupons-nous d'elle en espérant qu'elle aille mieux rapidement.

Il échangea un regard avec son amie Poufsouffle, tentant de trouver les mots pour la rassurer. Mais quoi ? Il ne connaissait pas les causes de l'incident et ne pouvait donc dire que tout irait bien, que ce n'était pas la salle du Risèd, que la jeune fille s'en sortirait. Comment savoir ? Comment pouvoir l'affirmer. Il ne su quoi faire, il se risqua cependant à déposer une main rassurante sur son épaule afin de lui faire comprendre qu'ils étaient trois et qu'ils ne devaient plus être en danger. Avait-elle comprit ? Il en doutait, car les mots devaient être bien plus explicites et il n'arrivait malheureusement pas à les trouver.

Il se détourna donc en relâchant son geste. Lanka semblait bien se débrouiller, pas de quoi s'inquiéter finalement. Il lui sourit tristement pour lui montrer qu'il lui était reconnaissant. Qu'avait-il aujourd'hui pour ne plus oser s'exprimer et communiquer par mimique ? Il pensait être compris alors que des regards pouvaient être trompeur. Son sourire serait peut-être mal vu étant donné les circonstances. Il déglutit en prenant conscience de cela, mais restait toujours aussi perdu. Il finit par se ressaisir et leur dit :

-Elle à l'air d'aller mieux, elle va peut-être se réveiller là vous ne croyez pas ?

_________________

Ma Fiche Perso | Mon BLOG
Ace Cannan, pour vous servir ou vous détruire Poufsouffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Sam 25 Sep - 1:12

    [ Désolé pour l'attente :) ]

    Incendio était peut-être que sortilège que Lanka maîtrisait le mieux. Il le trouvait d'ailleurs très utile ! Il lui servait à la fois à se défendre et à se réchauffer. Combien de fois ne l'avait-il pas utilisé secrètement dans les dortoirs afin d'éviter de trembler de fois pendant la nuit ? A présent, ce sort qui lui avait posé tellement de difficultés au début, lui semblait d'une facilité déconcertante. La petite Gryffondor se réchauffait peu à peu. Son visage reprenait quelques couleurs et perdait sa blancheur. Emily récupéra bientôt sa veste et l'indien la comprit tout à fait. Avec ce froid de canard, lui-même n'aurai pas eu le courage de se dévêtir ; ne serait-ce que de ses moufles. La jeune Poufsouffle répondit rapidement à la question du Serdaigle ; ce dernier fit la grimace. Personne ne savait donc ce qui s'était passé. La Gryffi aurait tout aussi bien pu avoir été attaqué, fait une crise d'hypoglycémie ou même simplement avoir été malmenée par le froid. Bref, les trois élèves n'étaient pas bien avancés ! Lanka eut un de ses très légers sourire bien à lui au trait d'humour de la jeune fille. Il ne savait pas si cela était un défaut ou une qualité : savoir plaisanter en des circonstances si inquiétantes.

    De son côté Ace semblait pensif. Il se souciait de l'état de la Gryffondor, cela se voyait sur son visage creusé par l'inquiétude. Puis, Emily finit par demander s'il fallait aller chercher le Serpentard et lui demander des comptes. Lanka fronça légèrement les sourcils, sans comprendre. Un Serpentard ? Quel Serpentard ? Puis il se rappela qu'un garçon se trouvait aussi non loin, le regard posé sur le lac (du moins était-ce ce que l'indien en déduisait). Le rouquin ne semblait pas du tout concerné par la situation et snobait littéralement les trois élèves accroupis autour d'Helena. Ace finit par répondre qu'il n'était pas l'heure de demander des comptes.

    - De toute façon il n'a pas l'air concerné par ce qui se passe ici. Laissons-le à sa contemplation du lac, je doute qu'il nous aide même si nous le lui demandions. Cette fois, je dois te contredire Ace, le "pas bien méchant" semble ne pas vouloir bouger le petit doigt pour aider une jeune fille en danger.

    Contrairement à Ace et Lanka, qui eux, sont de véritables princes charmants (euhm !) accourant au secours des demoiselles en détresse ; ici, une Helena étendue sur le sol et une Emily ne sachant pas vraiment ce qu'elle avait à faire.

    Etrangement et malgré la situation des plus tragiques, Lanka se sentait plutôt bien. Pour une fois il avait l'impression d'être utile. Enfin il servait à quelque chose ! Enfin, sa misérable vie prenait un sens ! C'était comme si ce qui lui servait de cervelle s'était mis gentiment à flotter dans un océan de bien être. Son coeur battait rapidement, mais régulièrement. Et malgré les événements, ses gestes étaient sûrs, assurés. Il parvenait même à déglutir sans difficulté en présence de parfaits "inconnus" ; chose qui ne lui était pas arrivée depuis des années. Son regard était sereinement posé sur la petite Gryffondor, essayant de capter le moindre changement, le moindre signe indiquant que son état s'améliorait ou s'aggravait. La jeune fille semblait paisible, comme endormie. Ace reprit soudain la parole, prononçant l'hypothèse qu'elle se réveille bientôt.

    Lanka quitta momentanément Helena des yeux et posa un regard calme et confiant sur le Poufsouffle. Comme toujours, l'indien faisait preuve d'un incroyable sang-froid et d'une patience infinie. Toujours ce discret sourire posé sur les lèvres, il répondit.

    - Même si elle se réveille, il faut la conduire à l'infirmerie. Nous n'avons aucune idée de ce qu'il s'est passé et elle reste peut-être en danger. A trois on devrait pouvoir s'en sortir, vous croyez pas ?

    Le Serdaigle lança cette fois un franc sourire à ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Callista Deswood
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 20


MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   Sam 25 Sep - 20:49

La poufsouffle avait les points serrés, pourtant elle arborait un visage décontracté, ce qui n'était pas le cas de sa position qui elle était tendue. La gryffondor reprenait doucement des couleurs, son visage n'était plus pâle mais rose et sa respiration était calme et régulière, elle allait bientôt se réveiller, mieux valait que se soit dans un bon lit chaud et Lanka était de l'avis d'Emily, même si il l'avait prononcé d'une manière différente.

Par contre personne n'approuva l'idée d'aller demander ce qu'il se passait au serpentard, Emily ne comprit d'abord pas pourquoi puis en entendant les différents réponses de ses camarades et en sentant la main de Ac posé sur son épaule elle comprit, la principale préoccupation était de s'occuper de la gryffondor, et ça Emily le comprenait, même si elle se sentait inutile à ne rien faire et ne montrait pas qu'elle s'y intéressait. Lanka dit une autre chose qui surprit la poufsouffle, ou plutôt qui la re-surprit, Ace avait dit que le vert et argent était gentil puis le serdaigle dit qu'il n'était pas si gentil que ça, la jeune fille n'avait pas donné son avis sur ça ne savant que dire.

Emily, même si elle ne l'avait toujours pas prononcé verbalement, acquiesça d'un signe de tête ce qu'avait dit le bleu et argent et rajouta pour bien faire comprendre à tout le monde qu'elle était d'accord :

"Alors, c'est partit !!"

Elle se leva et avant qu'elle n'eut le temps de faire trois pas pour prendre Helena les deux garçons le firent à sa place, ce qui ne la gêna pas mais qui eu le don de l'agacer légèrement, elle se sentait à nouveau inutile. Elle ne dit rien et arbora un sourire, la poufsouffle n'était pas rancunière et n'étais pas souvent en colère, ce moment ne faisait pas exception. Elle les suivit et fit la seule chose qu'elle pouvait faire, ouvrir les portes sur le passage des deux porteurs. Bientôt tout le petit monde arriva à l'infirmerie et l'infirmière accourue à leur rencontre.

[ Désolé c'est court et pas géniale niveau qualité >.<| Ace va crée le sujet à l'infirmerie ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-world-of-dragons.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un court moment de solitude -- Très tôt le matin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un court moment de solitude -- Très tôt le matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-