AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Un air de violon virvoletant - Fin de soirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 27

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Dim 26 Sep - 16:17

    Le repas s'était fini il y a quelques minutes seulement. Lou avait passé son repas à rire entre amis et à discuter de choses plus ou moins intéressantes qui allaient du test de Botanique, aux futures études en passant par la texture immonde des cheveux de Rusard.
    La journée avait été comme les autres, rythmée par les différents cours, les prises de notes, les sourires des amis et les déambulations dans les couloirs. Pourtant même si cette journée n'avait pas été particulièrement épuisante ou désagréable, Lou avait envie de se retrouver seule dans le château. Se prendre du temps juste pour elle, c'était quelque chose de rare chez la jeune fille qui préférait largement s'entourer du plus de personnes possibles et s'occuper des autres.

    La Gryffondor était donc passée dans sa salle commune afin de récupérer l'objet qui lui serait nécessaire pour ne pas non plus se sentir trop seule. Ce bel objet n'était autre que son violon, un violon qu'elle avait reçu de ses parents alors qu'elle était haute comme trois pommes. Elle y tenait beaucoup, car en plus d'être cher, il avait une grande valeur sentimentale à ses yeux. C'était quelque chose qui lui rappelait son ancienne relation avec ses parents. Cette relation qu'elle regrettait tant à présent.

    Ainsi munie de son instrument de musique, elle se dirigea doucement vers un endroit où elle était sure d'être seule et tranquille : La salle de classe vide du premier étage. Il y avait parfois des personnes qui y révisaient, mais à cette heure-ci c'était plutôt rare tout de même.
    Et effectivement une fois la porte de la salle n°11 poussée, Lou se retrouvait bel et bien seule. La jeune fille avait un sourire serein sur les lèvres. La musique était la seule chose qui la tenait calme plus d'une heure, elle, qui avait l'habitude de courir partout, de bouger tout le temps, de ne jamais rester immobile, avait trouvé dans la musique un échappatoire. C'était ses parents qui lui avait proposé de faire du violon et Lou avait accepté, elle avait tout de suite accrochée et avait vite progressé.

    Louise-Anne sortit des partitions d'une musique rapide et joyeuse, une valse qui donnait envie de danser. Elle regarda pendant un temps la partition, se refaisant la musique dans la tête, puis prit son violon avec la douceur d'une amoureuse de la musique. La Gryffondor le coinça entre son épaule et son menton et commença à jouer.

    L'air de musique entrainant devait tout de même s'entendre dans le couloir, mais la jeune fille s'en fichait. C'était son moment pour elle, le moment où elle prenait son pied sans rien faire de bien compliqué. Une sourire doux et heureux courait sur ses lèvres, tandis que ses doigts semblaient glisser sur le violon avec aisance. La musique était dansante et gaie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 30

Espace perso

MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Dim 26 Sep - 17:00

Une musique entraînante provenait de la salle n°11. Chose étrange lorsque l'on savait ce qu'elle contenait. Un immense bocal où grouillait des centaines de serpents, lancés par la salle du Risèd deux ans auparavant, y avait trouvé refuge. L'entrée de la salle n°11 n'était pas interdite aux élèves. Les professeurs avaient pensé que peu de gens se seraient trouvé à l'aise dans une telle salle. Pourtant, chaque jour, de nombreux étudiants y venaient. Pour faire des devoirs. S'entraîner à lancer des sorts. Ou pour écrire une lettre à un parent. Qui faisait encore attention aux serpents ? Ils étaient devenus un élément de décor parmi tant d'autres. Chose qui mettait la salle dans un état monstre. Il était impensable de la défier. Tout le monde devait trembler. Mais malgré tous les cauchemars qu'elle s'efforçait de lancer à la poursuite des élèves, certains trouvaient encore la force de jouer du violon...

Saya Serpentard avait suivi son amie jusqu'à la salle n°11, restant invisible aux yeux de tous. Tant que le couvre-feu n'était pas passé, c'était la chose la plus sage à faire. Elle laissa Louise-Anne entamer son air de violon. Cela semblait l'apaiser. Et la jeune fille se montrait très douée à cet exercice. Mais Saya n'était pas venu pour écouter. Les deux jeunes filles s'étaient quittés précipitamment lors de leur dernière rencontre. Un professeur les avait surprise en pleine discussion. Louise-Anne avait donné l'impression à Saya de jouer un double jeu : de rester son ami tout en feignant être apeurée auprès de Hortense Chourave. Mais qu'en était-il réellement ? Saya ne pouvait lire dans ses pensées. Elle avait besoin, maintenant, de savoir où en était leur amitié pour mener à bien leur projet.

"Quelle délicieuse musique..." chuchota une voix à l'oreille de Lou. "Tu es très douée. N'as-tu jamais pensé à entrer dans l'orchestre de Poudlard ?" demanda-t-elle d'une voix douce.

Se matérialiser était une chose risquée. Saya préféra donc attendre qu'elle en ressente réellement le besoin. Si Lou l'appuyait toujours dans son projet, Saya devait lui offrir ce qui leur permettrait d'être en communication quasi constante. Louise-Anne pourrait alors trouver Saya dès qu'elle en ressentirait le besoin. Mais elle ne pouvait pas se permettre de lui offrir une telle opportunité si elle n'était pas sûre de l'amitié de la Gryffondor.

"Je crois que notre discussion est restée inachevée l'autre fois, non ?"

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 27

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Dim 26 Sep - 17:32

    Tandis que Lou se laissait emporter par la musique, sans même se soucier des serpents présents dans la salle qu'elle avait complétement oublié, elle sentit une présence autour d'elle. Aussitôt la jeune fille comprit de qui il s'agissait, elle n'avait pas peur, non, au contraire elle était contente de la retrouver, enfin. Les deux filles avaient besoin de parler, leur conversation avait été interrompue la dernière fois et peu d'informations avait pu être échangées.

    Lou ne s'arrêta pas tout de suite de jouer, même si Saya commençait à présent à parler. Elle voulait au moins finir le leitmotiv du morceau. Ses doigts toujours dansant sur le manche du violon, elle ferma les yeux quelques instants avant de finir avec vivacité sur la dernière note. Elle posa son violon doucement sur la table et s'assit à côté de celui-ci.

    - Merci, c'est vrai que je pourrais y entrer, mais pour moi, la musique c'est très personnel et très solitaire, un orchestre ne me conviendrait pas...

    Il était drôle d'entendre dire Lou qu'elle préférait pour une fois la solitude. C'était si rare. Mais, comme pour la jeune fille, la musique était quelque chose qui entrait dans son intimité et dans ses souvenirs, elle ne se voyait pas forcément la partager. Et puis il y avait aussi le fait que dans un orchestre il y a beaucoup de règles auxquelles Lou aurait du mal à se plier. Bref, beaucoup de choses faisaient qu'elle avait bien vite oublier l'idée de rentrer dans l'orchestre de Poudlard.

    - Je pense que nous avons beaucoup de choses à nous dire, effectivement...

    Lou avait des questions à propos du loup qui était apparu et voulait aussi savoir en général plus de choses sur la salle. Elle voulait passer à l'action et savoir si Saya était capable de la protéger en cas de problème, car la Gryffondor avait enfin comprit que les cauchemars de la salle n'était pas aussi inoffensifs que des épouvantards ou de simples animaux.
    La blonde parlait vers là où elle sentait la présence, peut-être parlait-elle au mauvais endroit d'ailleurs, car la sensation était un peu trouble. D'un autre côté, elle comprenait parfaitement que Saya ne veuille pas montrer son corps. Le danger était trop grand, surtout à cette heure-ci.

    Le regard de la Gryffondor se perdit dans le bocal de serpents, eux non plus n'avait pas été battu. Ils n'avaient pas disparu et avait simplement été enfermés dans un bocal.
    Louise-Anne avait vu le professeur Chourave le lendemain de l'incident avec le loup, apparemment elle avait réussi à lui échapper. D'ailleurs Lou devait toujours aller voir la directrice, elle l'avait promis mais ne l'avait pas encore fait. Elle craignait un peu cette rencontre...

    - Tu sais qu'il y a eu un nouveau cauchemar lancé juste après que tu sois partie l'autre soir ?

    Louise-Anne ne pouvait s'empêcher de douter un minimum de Saya, après tout, à peine était elle partie qu'un nouveau cauchemar était apparu... Mais après mure réflexion elle avait plus tendance à croire que la salle voulait la piéger et la faire passer pour la coupable. Comme si elle savait qu'une alliance était en train de naître entre elle deux.
    La salle avait-elle une conscience ? Lou se le demandait, mais encore une fois il lui manquait des informations que Saya possédait peut-être...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 30

Espace perso

MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Jeu 30 Sep - 20:16

Louise-Anne n'avait jamais songé à rentrer dans un orchestre. Ou du moins, cela ne l'intéressait pas. Pour cette activité, la solitude semblait lui convenir bien mieux qu'autre chose. Saya pouvait comprendre. La solitude était reposante. Bien qu'à la longue, cela devenait insupportable. Aliénant même. Un sourire paisible sur les lèvres, que Lou ne pouvait cependant pas voir, Saya écouta la jeune fille. Celle-ci s'était posé des question. Ou une, du moins. Chose qui rassurait Saya : la Gryffondor n'était pas stupide. Qui n'aurait pas songé à faire un lien entre la disparition de Saya Serpentard, au bout du couloir, et à l'arrivée d'un loup, par le même endroit ? Loup qui était la peur même du professeur venue troubler la conversation entre elle et sa nouvelle amie.

"Je m'attendais à ce que tu te poses cette question", répondit Saya avec une voix douce. "Je sais ce que tu te demandes. Je ne peux pas lire dans les pensées, mais je sais que t'es demandée si j'étais liée, d'une manière ou d'une autre, à cette apparition."

Saya marqua une petite pause, changea de côté auprès de Louise-Anne. Chose qu'elle faisait régulièrement lorsqu'elle ne pouvait pas prendre forme humaine. Cela lui permettait de faire ressentir, constamment, sa présence. À force d'immobilité, on finissait par ne plus la sentir.

"Je ne t'en veux pas. C'est normal après tout. Je disparais. Et voilà qu'arrive un loup prêt à dévorer un professeur. Si j'avais pu, je l'aurais retenu. Je l'ai croisé dans le couloir", avoua-t-elle. "Mais comme tu le sais, je n'ai pas assez de pouvoirs pour cela. Je suis trop faible pour retenir les créations de la salle du Risèd. J'essaie, chaque jour, de faire quelque chose contre elles. Mais... j'ai besoin d'aide."

Ces derniers mots résonnèrent dans la salle. Ils avaient pourtant été prononcés très doucement. Presque trop doucement. Comme une confession honteuse... Mais Lou October devait l'entendre.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 27

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Dim 10 Oct - 12:37

    Saya n'avait pas l'air trop vexée que Lou puisse penser qu'elle pouvait être coupable de l'apparition du cauchemar du professeur Chourave. Saya avait raison, se poser cette question c'était normal, car après tout avoir une confiance aveugle envers quelqu'un que tout le monde accuse serait probablement suicidaire. Louise-Anne restait donc sur ses gardes, sans pour autant accuser sans preuve la présence.

    La descendante de Serpentard expliqua donc qu'elle n'avait pas été assez puissante pour stopper cette création de la salle. Le problème c'était que Lou non plus n'en avait pas été capable, elle avait pourtant essayé certaines choses, le professeur Chourave aussi, mais si ni la Gryffondor, ni le fantôme ne pouvait lutter contre les créations de la salle qu'allait-il se passer ? Seraient-elles vraiment capables toutes les deux de vaincre cette salle et ce mauvais esprit qui l'habite ?

    Lou voulait y croire, c'était son côté fonceuse et téméraire qui prenait le dessus sur elle dans ce genre de situation. Elle détestait baisser les bras et ici, il s'agissait de l'avenir de son école, de son avenir aussi ... Si l'école fermait, Lou se retrouverait chez ses parents et chez ses parents c'était un peu l'enfer pour elle depuis peu. Elle se devait donc d'en finir avec cette salle et l'appel à l'aide que Saya venait de lancer dans un murmure finissant en écho lui donna des frissons mais fut la touche finale pour la convaincre de continuer à se battre.

    - Ne t'inquiètes pas, je vais t'aider, tu peux me faire confiance !

    Murmura t-elle avec douceur. Lou était des plus sincères, elle voulait croire en l'innocence de Saya. Elle marqua une pause et un silence s'installa :

    - Tu as un plan, une idée de la manière dont on peut en finir avec cette salle ? Tu as des informations particulières à son sujet que je devrais connaitre ?

    Il était bon de demander, car au fond Louise-Anne n'avait aucune idée de la manière dont elles pourraient s'y prendre. Mais Saya devait bien y avoir réfléchit après tout ce temps passer à errer et tenter d'arrêter cette salle sans y arriver ...
    De plus leur précédente rencontre aurait dû servir à récolter ses informations, il ne restait plus qu'à espérer de ne pas se faire déranger cette fois-ci !


[Ca y est j'ai enfin internet ! :biggrin2: ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 30

Espace perso

MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Lun 11 Oct - 20:41

    Louise-Anne lui confirma ce que Saya attendait : elle était toujours prête à l'aider. Peut-être même encore plus qu'avant... peut-être. Mais le temps était compté. La salle du Risèd avait commencé le compte à rebours : personne ne pouvait en douter. Les apparitions de cauchemars étaient de plus en plus rapprochées. Et bien plus offensives également. Saya avait besoin de l'aide de Lou October maintenant. Il fallait donc presser un peu les choses.

    "J'ai longuement réfléchi à ce qu'il était possible de faire ou non. Et la première chose qui me soit venue à l'esprit, c'est qu'il fallait que tu puisses entrer en contact avec moi quand tu le souhaitais", dit-elle de sa douce voix. "Pour le moment, on se rencontre seulement lorsque je peux venir à toi. Ou lorsque j'ai quelque chose à te dire. Mais tu as le droit de pouvoir m'appeler quand bon te semble aussi."

    Sur ces mots, une cloche au loin se mit à sonner. C'était l'heure du couvre-feu.

    Saya se déplaça autour de Louise-Anne. Lentement, elle apparut à ses côtés, un sourire charmant sur le visage. Les mains derrière son dos, Saya les passa devant elle. Sa main gauche était fermée. Elle la tendit en direction de la gryffondor, toujours souriante. Doucement, elle l'ouvrit, laissant apparaître un petit anneau doré.

    "C'est pour toi", expliqua Saya, l'air ravi. "C'est le moyen que j'ai trouvé pour que nous puissions être en contact. Une fois autour de ton doigt, il te suffira de te rendre au septième étage, devant le mur où se trouve la salle du Risèd. La porte apparaîtra à tes yeux. La salle fait du mal en lançant des cauchemars dans l'école. Mais elle n'en reste pas moins une salle. À l'intérieur, on est comme dans l'oeil du cyclone. Rien ne peut nous arriver. C'est une des choses que j'ai découvert", ajouta-t-elle avec un sourire.


[ héhé; oui ! Welcome back ^^ ]

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 27

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Mar 12 Oct - 18:58

    Louise-Anne écouta avec attention ce que Saya avait à lui dire. Effectivement pour l'instant, il avait fallu fixer des rendez-vous ou bien attendre que Saya vienne à elle pour qu'elles puisse communiquer. Il serait bien que cela change.
    La sonnerie du couvre-feu retentit et le corps de son amie apparu. En voyant son sourire, Lou lui en renvoya un. A cette heure-ci il n'y aurait plus grand monde dans les parages, à part peut-être quelques fraudeurs ou des professeurs en ronde de nuit. Mais il y avait vraiment peu de chance qu'ils passent dans la salle de classe n°11... Saya avait donc raison d'apparaitre, c'était plus agréable pour l'une comme pour l'autre.

    Lou était calme et détendue, malgré le danger qui planait sur elle. Il fallait dire que la salle était bien décidée à fermer Poudlard et à rendre la vie des élèves impossibles et encore plus celles de ceux qui cherchait à la fermer. La Gryffondor en faisait donc clairement partie.
    La descendante de Serpentard lui tendit un anneau couleur or que la petite blonde pris entre ses doigts. Voilà donc le moyen de retrouver facilement Saya, mais aussi de voir cette salle tant redoutée : Le cœur du cyclone. Il était bon de savoir que si elle était dans un grand danger, il lui suffirait de se réfugier dans cette salle pour être à l'abri. Lou esquissa un sourire et enfila l'anneau à sa main droite.

    - C'est une bonne chose... Dans cette salle il y a quelque chose de particulier ?

    La jeune fille ne voyait pas tellement ce qu'il pouvait y avoir dans la salle du Risèd. Certes c'est d'elle que venait tout le danger, mais comme l'avait dit Saya, ça n'en restait qu'une salle. Alors qu'a t-elle de particulier qui lui permette de faire toutes ses horreurs ? Une conscience, un pouvoir, un objet magique ? Fallait-il détruire une chose à l'intérieur de cette salle pour la stopper ?
    Les questions fusaient dans la tête de la Gryffondor, mais cela ne servait à rien de toutes les poser en même temps ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 30

Espace perso

MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Jeu 28 Oct - 20:09

[ Désolée pour le temps de réponse, je n'avais pas vu que tu avais postée. ^^' N'hésite pas à m'écrire, à l'avenir, si je mets longtemps à répondre. :) ]

    Les yeux de Saya brillaient d'une lueur étrangement indescriptible - la joie de gagner une amie ? une démence enfouie ? - tandis que Louise-Anne enfilait à son doigt l'anneau doré. Quand celui-ci fut en place, Saya se contenta de regarder la jeune Gryffondor avec un petit sourire, sans chercher à dissimuler son bonheur. Saya savait exactement ce qui attendait Lou. En enfilant cette bague, son propriétaire se sentait subitement bien plus attachée et plus confiant en la fille de Salazar Serpentard. C'était un moyen que Saya avait trouvé pour être sûre de garder ses amis. Celui-ci, contrairement à l'autre, fonctionnait plutôt bien. Les personnes portant l'anneau gagnaient également de l'assurance en eux. Et Saya était heureuse d'en offrir à Louise-Anne.

    "J'ai moi-même façonné cet anneau", expliqua finalement Saya. "C'est déjà difficile de me matérialiser un corps, ce le fut d'autant plus de matérialiser un anneau permanent... et incassable... mais ces efforts ont payé finalement", ajouta-t-elle d'un ton neutre.

    Saya se tût un instant. Elle contemplait l'anneau au doigt de la jeune fille. C'était parfait.

    Louise-Anne posa quelques questions concernant la salle du Risèd. Chose tout à fait rationnel. Entrer dans un endroit d'où émanait tant de choses diaboliques pouvait faire peur, lorsque l'on était encore vivant.

    "La salle est totalement vide. Matériellement vide, je veux dire", précisa-t-elle avec un sourire plein de sous-entendus. "Comme tu le sais, la salle permettait de matérialiser les désirs des élèves de Poudlard. Ainsi, lorsque tu rentreras dedans, tu y verras la robe de bal dont tu rêves, le violon le plus cher au monde et les réponses à l'examen de potion. Mais tout ça n'existe pas... pas réellement. Cela n'existe que tant que quelqu'un est là pour les désirer."

    Saya Serpentard marqua une pause. Un bruit de pas se fit entendre au loin. Mais il s'éloigna d'avantage. Rien à craindre, donc.

    "J'ai beaucoup réfléchi à la façon dont nous devions nous y prendre pour vaincre la salle du Risèd", reprit-elle. "Et je crois que nous pourrions y arriver avec un peu d'aide. Si tu arrivais à convaincre une personne ou deux... peut-être que nous serions assez forts pour nous battre. Tous ensemble ! Qu'en dis-tu ?" lui demanda-t-elle, plein d'espoir dans la voix.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 27

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Dim 13 Fév - 22:17

    Visiblement, la vue de l'anneau au doigt de Louise-Anne faisait plaisir à Saya qui affichait un franc sourire. La Gryffondor eut un grand sourire à son tour en voyant le bonheur de l'ombre, elle se sentait à présent plus proche de Saya. Ce simple présent semblait montrer l'amitié qui liait à présent les deux jeunes filles. Lou regarda quelques instants l'anneau à son annuaire, tout en écoutant le silence qui régnait dans la salle de classe. Puis elle releva les yeux vers la descendante de Serpentard.

    Celle-ci expliqua alors ce qu'il se trouvait dans la salle de Risèd ou plutôt ce qu'il ne s'y trouvait pas. Si jamais elle mettait les pieds là bas, elle pourrait voir des choses merveilleuses, des choses qu'elle avait toujours désirées. Surement même des choses qu'elle n'obtiendrait jamais... De quoi devenir dingue sans s'en rende compte. Mais maintenant qu'elle était prévenue, Lou se jura qu'elle ne tomberait pas dans le panneau de cette salle. Sachant que ce sont des illusions, elle ne devrait pas se laisser avoir... Normalement...

    Enfin, Saya proposa de se lier à d'autres personnes pour arriver à vaincre la salle. C'était une très bonne idée et Lou ne pouvait qu'approuver. Après tout, à deux, une petite de troisième année et une ombre sans corps, elles n'allaient pas aller bien loin...
    Il leur faudrait de l'aide c'était une évidence, mais qui ? Qui allait bien vouloir croire le récit de Lou sur Saya... Alors qu'une bonne part des connaissances de l'élève font partie du Risèd Squad. Une association bien décidée à lutter contre Saya...
    D'un autre côté la jeune blonde avait des amis sur qui compter et quelques uns d'entre eux seraient prêts à se battre pour Poudlard, il suffirait donc juste de les convaincre. Juste de leur faire comprendre que Saya n'est pas celle qui croit.

    - C'est une excellente idée, je vais en parler à des personnes de confiance. Il va peut-être me falloir du temps pour les convaincre, mais je suis sure que nous trouverons parmi mes amis des personnes prêtes à se battre et à nous aider !

    Louise-Anne ne savait pas encore exactement à qui elle allait demander de l'aide, mais elle y réfléchirait calmement ce soir dans son lit. Ce qu'il ne fallait surtout pas, c'était en parler à des personnes qui ne la croirait pas et se retournerait contre elle. La Gryffondor devra donc se montrer très prudente.
    Il y eu un bruit qui provenait probablement du couloir avoisinant. Lou eu un mouvement de tête vers la porte, mais le bruit s'estompa, fort heureusement. Elle se retourna alors vers la jeune fille aux cheveux noirs.

    - Je voulais savoir si tu savais comment faire disparaitre les apparitions crées par la salle ...

    Lou marqua une pause, pour préciser sa pensée :

    - Je veux dire, tu vois la dernière fois, un loup est apparu devant le professeur Chourave et aucun sort n'a eu d'effet sur lui, aucun sort qui aurait eu effet sur un animal normal ou encore sur un épouvantard...

    En repensant à cela, Lou se demanda comment Chourave s'en était sorti finalement avec ce loup assez terrifiant. La jeune blonde se rappela d'ailleurs qu'elle avait fait la promesse au professeur de raconter tout ce qui lui était arrivée avant l'apparition du cauchemar à la directrice. Elle ne s'était toujours pas exécutée et à vrai dire n'en avait franchement pas envie, car Lou était quelqu'un qui n'aimait vraiment pas mentir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume à papote
avatar
Maître de Jeu
Féminin
Age : 30

Espace perso

MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Lun 21 Fév - 18:49

Lou October était une jeune fille très intelligente, dans un certain sens. Elle expliqua à Saya Serpentard qu'elle allait se montrer des plus prudentes pour rallier quelques personnes à leur cause. Et de la prudence, il en faudrait. L'élève précédente avait échoué dans cette affaire-là. Mais Lou avait l'air bien partie. Et Saya l'espérait.

"Prend le temps qu'il te faudra, Lou. Ce ne sera pas une tâche facile, et je ne voudrais pas que des élèves se liguent contre toi à cause de moi. Je suis morte maintenant. J'ai tout mon temps," dit-elle avec un sourire.

Un autre bruit de pas. Ces sales rondes de professeurs devenaient de plus en plus dangereuses, aucun doute. Ils croyaient quoi, avec leurs tours de garde ? Arrêter des cauchemars qui ne leur étaient pas destinés ? C'était d'un pathétique ! Vraiment, Poudlard devrait recruter des personnes plus compétentes. Aucun élève ne deviendra un bon sorcier auprès d'un personnel inapte à enseigner et à résoudre la plus petite énigme du fonctionnement d'une salle miteuse. Car oui, miteuse, elle l'était. Autrefois, ce n'était qu'un vulgaire placard à balai. Heureusement, quelques sortilèges plus tard, elle avait pris une tout autre forme.

Lou posa une question. Savait-elle comment se débarrasser des cauchemars lancés par la salle ? Un sourire se dessina sur le visage de la jeune fille.

"Non, malheureusement. Mais je ne désespère pas de trouver la solution" affirma-t-elle.

Saya n'en ajouta pas plus. Il n'y avait de toute façon rien d'autre à dire, et des bruits de pas se firent de nouveau entendre. Il était temps pour les deux jeunes filles de se séparer.

"File, avant de te faire attraper par un professeur," lui conseilla-t-elle. "N'oublie pas ta mission. Et tu sais comment me joindre maintenant."

Sur ces mots, Saya Serpentard disparu dans les airs.

_________________

Ce sont nos choix, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
- Albus Dumbledore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Lou October
avatar
Modératrice
Féminin
Age : 27

Espace perso

Le monde fou fou fou de Lou :
 


MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   Lun 21 Fév - 19:22

    Saya avait tout son temps, comme elle le disait si bien. Mais l'école n'avait pas tout son temps, elle risquait de fermer à tout moment. Lou imaginait bien que beaucoup de parents devaient envoyer des beuglantes à la directrice à propos des évènements qui se déroulaient au château et que personne n'avait su résoudre jusqu'à présent. La Gryffondor devait donc se dépêcher, se dépêcher certes, mais ne pas choisir ses alliés sur un coup de tête non plus. La jeune fille qui était du genre fonceuse, allait devoir ralentir pour ne pas faire d'erreurs.

    Les bruits de pas s'intensifiaient dans les couloirs alentours, Lou fronça légèrement les sourcils lorsque ces sons atteignirent ses oreilles. Ce n'était pas une bonne chose, elles n'allaient pas pouvoir rester longtemps à discuter ainsi. De plus, Saya lui annonça qu'elle ne savait pas comment faire disparaitre les cauchemars. C'était plutôt une mauvaise nouvelle, encore une chose qu'il allait falloir élucider par soi-même.
    L'ombre semblait, elle aussi, inquiète à propos des rondes des professeurs, puisqu'elle quitta un peu précipitamment la jeune blonde. Lou hocha la tête d'un air convaincu.

    - Je te tiendrais au courant de l'avancée des choses ...

    Murmura t-elle doucement, comme si elle avait eu soudain peur qu'un professeur la surprenne. Son amie disparu dans les airs et Louise-Anne jugea bon de se dépêcher de retourner dans sa salle commune. Elle resta pourtant une bonne minute, les yeux dans le vague, ses doigts faisant tourner l'anneau qui était à son annuaire et l'esprit perdu bien loin. Puis d'un seul coup, comme si une bestiole l'avait piqué, elle se redressa et sembla à nouveau en pleine possession de ses moyens. La jeune fille attrapa son violon et son archet qui était encore sur la table, prit une grande inspiration et se dirigea vers la porte de la salle de classe. Elle écouta d'abord, l'oreille collée au bois de la porte, pour être certaine de ne pas être prise. Comme elle n'entendait rien, elle entreprit de pousser la porte avec douceur.
    Lou se glissa ainsi à travers les couloirs et les passages secrets du château afin de rejoindre finalement et sans encombre sa salle commune. Elle ne tarda pas à se coucher, mais tarda par contre à s'endormir, l'esprit occupé par qui pourrait bien devenir, en plus d'être son ami, un allié à part entière pour cette lutte contre la salle du Risèd.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un air de violon virvoletant - Fin de soirée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un air de violon virvoletant - Fin de soirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Partie RPG : l'aventure vous appelle ! :: Intérieur du Château :: Rez-de-chaussée :: Salle de classe n°11-