AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 6ème étage, pensif - Fin d'après-midi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: 6ème étage, pensif - Fin d'après-midi   Lun 27 Sep - 0:31

    Elle m'énerve, elle est horripilante, elle est orgueilleuse, prétentieuse et tout ce qui va avec ! Sa présence est toujours pour moi un véritable supplice ; à chaque fois, je peine à garder mon sang-froid ; elle sait trouver les mots pour blesser... Bref, cette fille est une vraie punaise. Si je pouvais lui envoyer un bon petit sortilège, je le ferai ! Seulement, cela serait m'abaisser à son niveau et il en est hors de question.
    Et pourtant ! Pourtant, quand elle n'est pas là, quand je ne peux pas plonger mon regard dans le noir de ses yeux, ça me manque. Je ne saurais expliquer ce phénomène... C'est nouveau pour moi. C'est comme si je souhaitais me trouver à proximité d'une personne que j'ai constamment envie de gifler ! Un peu contradictoire tout ça, me direz-vous ? Je suis d'accord ! Ma tête est un vrai chantier. J'essaie tant bien que mal d'y mettre de l'ordre, mais on me dérange à chaque fois dans ma solitude. La dernière fois, c'est Myriam elle-même qui est venu s'interposer entre Solitude et moi. Euhm... Il va sérieusement falloir que je trouve un moyen de rabattre le clapet de cette fille une bonne fois pour toute !


    Noam posa nerveusement sa plume sur le rebord du pupitre. Comme toujours depuis deux semaines déjà, son sang bouillonnait dans ses veines sans qu'il ne réussisse à faire redescendre la pression. Son esprit était brouillé par les nouveaux sentiments qui le submergeait et il ne parvenait pas à faire le point. Même le soir, allongé paisiblement dans son lit, sa cervelle "overbooké" criait grâce. Il n'en pouvait plus ; et n'ayant plus personne pour se confier, le Serpentard s'était réfugié dans un coin tranquille pour essayer d'écrire ce qui le tracassait. Mais en se relisant, il remarquait que même les mots semblaient vide de sens et ne reflètaient pas vraiment ce qu'il ressentait. Et cela suffisait à faire monter en lui une rage sourde. Il voulait se comprendre. Il en avait assez de se chercher et de se retrouver à chaque fois devant un mur sombre de sentiments contradictoires. Il ne supportait plus et ne supportait plus personne. Et d'ailleurs, plus personne ne le supportait non plus. Il était seul. Pour la première fois de sa courte vie. Même lorsqu'il avait joué au boulet il avait toujours trouvé une épaule sur laquelle se reposer et maintenant... Maintenant qu'il était devenu invivable, beaucoup le fuyait comme la peste. L'adolescent serra les dents, essayant de contrôler cette pluie de colère qui s'abattait sur lui. Se retenant de déchirer le parchemin posé devant lui, il finit par le plier en quatre et le fourrer dans sa poche. Il ne savait où aller. La Salle Commune lui était devenue insupportable ; les cris, les rires, le brouhaha, les grattements de plume... Tout arrivait désagréablement aux oreilles et l'empêchaient de penser. Il ne sentait pas tranquille dans les dortoirs non plus, craignant d'être dérangé et la Grande Salle offrait le même supplice que la Salle Commune. Il ne lui restait donc que les couloirs dans lesquels il errait sans grande conviction.

    Vous l'aurez compris, notre ex-idiot de première classe était perdu. Il se perdait en lui-même. Ses pensées ressemblaient toutes à un vieux chewing-gum mâchouillé par un première année. Il ne tirait rien de ses réflexions et il lui semblait que la clé de ses problèmes n'était autre que Myriam... Mais il ne pouvait se résoudre à lui en parler. Cette unique pensée lui était risible. Il ne pouvait s'imaginer avoir une conversation sérieuse avec la jeune fille. Ceci étant probablement dû au fait qu'à chacune de leur rencontre, cela avait finit en dispute. Fourrant les mains dans les poches de sa robe de sorcier, Noam se remit à marcher pensivement, les yeux posés sur ses chaussures. Enfermé dans ses réflexions, le garçon n'entendis pas les bruits de pas précipités qui résonnèrent dans le couloir. Quelqu'un semblait courir... Le Serpentard, lui, était sourd à tout bruit, aveugle à tout mouvement. Seuls l'intéressait ses petits problèmes d'adolescent incompris. Rien d'autre ne comptait.


Revenir en haut Aller en bas
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 28

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: 6ème étage, pensif - Fin d'après-midi   Mar 5 Oct - 20:13

La veille, Sylvia Stender avait surpris Ace Cannan, un Poufsouffle qui l'irritait au plus haut point, montant un club de duels clandestins. Avec lui, deux autres élèves. Luna Flashthunder, une Serdaigle qui allait donner du fil à retordre à la préfète en chef que Sylvia était, et Noam Delali, un Serpentard qu'elle ne connaissait que de nom. Sylvia aurait pu les envoyer en retenue, tous les trois, et retirer des points à chacune de leur maison. Serdaigle y compris. Elle se fichait bien que les aigles gagnent la coupe. Après tout, si les élèves de sa maison se montraient stupides, ils devaient eux aussi en payer les conséquences. Mais la lâcheté dont avait fait preuve Ace Cannan l'avait découragée. À quoi bon essayer de donner une leçon à quelqu'un qui n'assumait pas ses actes ? Un comportement pathétique qui aurait bien fait rendre son insigne à Sylvia... si elle n'y tenait pas autant.

Cette journée, en revanche, s'était bien déroulée. Elle n'avait pas rencontré Ace ni d'autres fauteurs de trouble. Quoique finalement, c'était un peu dommage. Réprimander un élève ou deux, cela faisait toujours son petit effet. Et Sylvia appréciait les moments où elle pouvait se montrer supérieure aux autres en toute légitimité.

Sortant de la bibliothèque, où elle venait de déposer les douze livres qu'elle avait emprunté le matin-même, Sylvia traversait à présent le sixième étage pour rejoindre l'escalier qui la mènerait à la tour des Serdaigles. Elle n'avait plus rien à lire et la bibliothèque était bien trop bruyante pour penser y rester ne serait-ce qu'un quart d'heure pour lire un ouvrage supplémentaire. Elle s'était donc tout naturellement décidée à passer le reste de son temps dans sa salle commune, à faire les devoirs que le professeur Rogue leur demandait de rendre sous deux semaines. Il s'agissait d'une dissertation assez complexe sur divers ingrédients de potions. Un travail qui s'annonçait d'emblée des plus passionnants.

Un bruit sec se fit entendre. Un coup sur un des vitraux du couloir sans doute. Sylvia s'arrêta net en plein milieu du couloir, cherchant d'où provenait le bruit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
 

6ème étage, pensif - Fin d'après-midi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-