AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Les élèves poussent dans les armures - soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Les élèves poussent dans les armures - soir   Mar 2 Nov - 2:31

Nathaniel Eydden, professeur de défenses contre les forces du mal de son état, n'avait pas sommeil. Il n'était encore que deux heures du matin et sans doute ne trouverait-il pas le sommeil avait les trois heures sonnantes. Plutôt que de tourner en rond dans son appartement, il avait décidé de sortir courir en forêt sous une forme plus animale. Mais, un escalier particulièrement farceur avait eu une autre idée.Plutôt que de l'emmener au premier étage, celui-ci venait de le déposer au troisième.

Faisant de mauvaise fortune, bon cœur, Nathaniel voulu faire demi-tour, mais l'escalier ne semblait pas du tout être d'accord avec son point de vue. Et visiblement il n'était pas près de changer d'avis. Il ne restait plus au passionné de la chasse aux tornades de trouver un autre accès lui permettant de rejoindre le rez-de-chaussée. S'il se souvenait bien de ses années adolescentes, il devait y avoir un passage secret derrière une des armures de la galerie éponyme.

Les couloirs semblaient bien calmes ce soir-là, pas un couple caché dans un coin, pas un fantôme errant, et les tableaux semblaient tous endormis, si ce n'est une très vieille sorcière qui le salua d'un signe de tête avant de boire une gorgée de son éternelle tasse de thé peinte. Il aurait presque pu trouver le temps long s'il n'avait eu la nostalgie de ses balades en tant qu'élève bien après le couvre-feu pour aller lire les livres de magie noire de la réserve. Ah si le professeur Dumbledore avait su... sans doute n'aurait jamais-t-il pu être engagé ici... quoi que, le vieil homme était adepte des secondes chances et il aurait pu penser que le garder sous ses yeux perçants était la meilleure chose qu'il pouvait faire pour ne pas qu'il devienne un mage noir. Pour ce que ça avait réussi avec Tom Jedusor...

Le professeur au visage impassible s'autorisa un sourire, il venait d'arriver devant la petite statue qui cachait le passage secret qui descendait directement au rez-de chaussée sans passer par la case deuxième et premier étage, le seul soucis était qu'il s'agissait d'un toboggan... Pour l'ordre dans les vêtements, ce n'était pas le top du top, mais question rapidité, il n'y avait vraiment pas mieux. Par contre pour le sens inverse, cela ne fonctionnait pas... Enfin on ne pouvait pas tout avoir. Alors qu'il allait prononcer le mot de passe, en espérant que ce dernier n'avait pas été modifié depuis sa dernière visite, il entendit un bruit de pas léger provenant du coin du couloir. Un élève ou un professeur ? Il n'aurait su le dire, mais en tout cas la personne arrivait dans sa direction. Il se retourna donc face au bruit, et il attendit, le visage comme figé dans le marbre dans une expression neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les élèves poussent dans les armures - soir   Jeu 4 Nov - 1:07

Il se fait tard et Sven n'arrive pas à dormir. Se tournant et se retournant sans cesse dans ses draps, une seule pensée lui tiraille l'esprit : Explorer l'école. Depuis qu'il est arrivé à Poudlard, il n'a pas encore vraiment pût découvrir les lieux en toute sérénité. Le faire la nuit, s'avère donc être une belle opportunité. Le hic, c'est que le couvre feu est déjà passé. S'il se fait prendre, sa maison va encore perdre des points et d'après ce qu'il a pût comprendre, ce n'est pas vraiment le moment. S'allongeant pour la énième fois sur le dos, les bras croisés derrière sa tête et les yeux plongés dans les rideaux argentés des lits en baldaquins répartis dans la chambre commune, il cherche le courage de sortir. La nuit est noire aujourd'hui. La lune semble être absente. Si par hasard il rencontrait un professeur, il serait sans doute possible pour lui de lui échapper dans cette obscurité. Quelques minutes d'hésitation plus tard, le jeune se lève une bonne fois pour toute. Il enfile son pull-over noir au blason des prestigieux Serpentards et son sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller ses camarades. Rapidement, vif comme un chat, il traverse la salle commune et rejoint les couloirs du sous-sol.

- Quelques instants plus tard. -

Suite à un longue croisées à travers les escaliers capricieux et une longue discussion avec Miss Grivoiserie, la petite sorcière peinte sur le tableau du e étage, Sven se retrouve perdu quelque part dans les innombrables couloirs de l'école. Marchant lentement mais sûrement et tâtant les murs de ses mains chaudes parce qu'il ne connaissait encore aucun sortilège pour s'éclairer, il avance jusqu'à sentir un changement de matière. De la pierre froide et rappeuse, sa paume glisse sur une longue aire rugueuse et tiède. A y regarder de plus près, il s'agit d'une porte robuste en bois. Alors qu'il s'aprète à entrer dans la pièce pour voir ce qu'elle renferme, des bruits de pas se font entendre derrière le coin.

(ZUT ! C'est certainement un professeur, il faut que je me cache.)

Apeuré à l'idée d'être prit à voyager dans les couloirs, il tire sur l'anneau qui fait office de clinche mais la porte refuse de s'ouvrir. Il entreprend alors de partir dans la direction opposée quand un autre bruit attire son attention. Un son plus subtile, plus léger. Il tourne les talon et revient sur ses pas. Conscient qu'il s'approche aussi de la présence potentielle d'un professeur, il arrive à proximité du coin et déjà la lueur de la baguette de l'inconnu illumine les dalles grises qui recouvrent le sol.

HJ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les élèves poussent dans les armures - soir   Ven 5 Nov - 2:40

Le jeune professeur sourit, il allait pouvoir retirer des points à un élève errant dans les couloirs. Oh pas pour l'acte en lui-même, cela l'indifférait plutôt et il aurait bien eu du mal à critiquer un acte que lui-même avait maintes fois accompli, mais pour le fait de s'être fait prendre. N'est pas bon rebelle qui veut... et cela inciterait l'élève quand il recommencerait, car il ne fallait pas se leurrer, il sortirait à nouveau, à être bien plus prudent. Il n'avait bien sûr pas prévu de tomber sur un élève de sa propre ancienne maison.

Nathaniel s'écarta du passage secret toujours fermé et avança d'un pas souple et silencieux vers le coin cachant l'étudiant délictueux. Il passa l'ultime cachette et se retrouva face à un jeune homme dépourvu de baguette qui l'observait comme une biche prise dans les phares d'une voiture.

" C'est une heure bien tardive pour se promener. Les Serpentards n'ont-il pas le même couvre feu que le reste de l'école ? "


Son petit sourire en coin démentait sa voix aux intonations plus froides. Il n'était pas vraiment fâché, et puis... Le garçon était un Serpentard, n'était-il pas presque normal qu'il se balade à une heure indue dans les couloirs ? Il semblait jeune, comment aurait-il pu faire véritablement du mal à quelqu'un ou à l'établissement ? Après tout Voldemort était mort, il ne pouvait donc plus le faire entrer dans l'enceinte de l'école à la faveur de la nuit. Était-il passionné comme la magie noire à son âge et cherchait-il la bibliothèque ? Sans doute pas... et c'était bien dommage. Il aurait pu le prendre comme élève particulier si cela avait été le cas, mais aborder un sujet aussi controversé en plein milieu d'un couloir n'était pas l'idée la plus lumineuse qui soit.

" Quel est votre nom jeune homme ? "
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice & admin
Stéphy Wulfric
avatar
Fondatrice & admin
Féminin
Age : 30

Espace perso

Des fizwizbiz :
 


MessageSujet: Re: Les élèves poussent dans les armures - soir   Mar 23 Nov - 20:23

Le professeur Wulfric aimait se promener dans les couleurs, une fois la nuit tombée. Bien que peu de personnes se promenaient dans les couleurs à cette heure-ci, mis à part les professeurs pour les rondes habituelles ainsi que les élèves en infraction, le château était rarement silencieux. Une chose qu'elle appréciait beaucoup. Le silence avait toujours été trop bruyant à son goût. Était-ce à cause de la mauvaise habitude de son autre à venir lui troubler ces instants de calme ? Ou aimait-elle tout simplement le bruit ?

Ce soir, en tout cas, Stéphy était de ronde. Chaque professeur était de ronde, à vrai dire. Et chacun avait son étage à gérer. Plus ou moins. Le professeur Wulfric n'était pas très stricte sur ce point. Il était cependant indispensable qu'un minimum de professeurs tournent dans le château. Saya Serpentard ne devait pas profiter de leur inattention pour tenter une énième attaque.

Passant devant la porte menant à la galerie des armures, Stéphy entendu un bruit. Ou plutôt, quelqu'un qui parlait. Récemment, un professeur de l'école avait trouvé une élève en train de discuter avec Saya. Même si la voix ne semblait pas très féminine, mieux valait vérifier.

S'engouffrant dans la galerie des armures, baguette en main, un "Lumos" au bout de celle-ci (il fallait dire ce qu'il était : les torches qui couraient le long des murs de l'école n'étaient vraiment pas suffisantes pour éclairer les lieux), Stéphy tomba rapidement sur le professeur Nathaniel Eydden ainsi qu'un élève de Serpentard : Sven Hastings.

"Bonsoir Nathaniel" dit-elle avec un sourire chaleureux. "Monsieur Hastings est-il avec vous ?" demanda-t-elle sans conviction, en se tournant vers le jeune homme pour voir sa réaction. "Dans le cas contraire, il me semble que vous feriez mieux de regagner votre dortoir, jeune homme. L'heure du couvre-feu est déjà passée, non?" ajouta-t-elle avec un large sourire sympathique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grenadine-acidulee.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les élèves poussent dans les armures - soir   Jeu 2 Déc - 12:40

A peine a-t-il approché de quelques centimètres le coin du couloir qu'un adulte de sexe masculin fait irruption devant lui. Tout de suite, l'adolescent scrute la pénombre pour découvrir à qui il a affaire. De longs cheveux et une peau pâle lui donne immédiatement la réponse.

(Aïe ! C'est Monsieur Eydden ! D'après ce que l'on m'a raconté il serait le nouveau professeur de défense contre les forces du mal. Il ne faut pas que je traine ici, c'est peut-être un amoureux du règlement. Vite partir !)

Ne connaissant pas encore très bien cette personne, le jeune garçon veut à tout pris éviter une confrontation avec lui et à cette heure de la nuit. Alors, il commet l'imprudence de ne pas répondre aux questions du professeur car trop inquiet de ce qu'il pourrait lui donner comme sanction. En fait, il préfère jouer la carte de l'élève somnambule. Bonne ou mauvaise idée, l'avenir seul en décidera. De toute façon, il faut tenter quelque chose même si l'idée parait stupide de prime à bord. Dressant avec conviction ses avant-bras devant lui, il fait volte-face et entame la marche du zombie en direction de la cage d'escalier. Il ne veut pas s'attarder ici.

Quelques pas après, une lumière vient l'aveugler. Une deuxième voix, plus féminine celle-ci, se fait entendre.


(Et bien ça ne s'arrange pas. Qu'est-ce qu'ils font tous ici à cette de la nuit ?)

Bien évidement, il reconnu directement la directrice. Le professeur Wulfric est un petit bout de femme plus que célèbre dans l'enceinte du château et pour l'avoir vue lors de son entrée à l'école, il ne pouvait ne pas la connaitre. Alors continuant à jouer la carte du zombie pour ne pas se faire prendre et non pas sans un certain culot, il prend son courage à deux mains pour jouer son rôle à la perfection et enlace la petite femme en lui parlant gentillement :

" Merci maman ! Ca me fait super plaisir que tu sois venue avec moi. "

Puis, il désserre son étreinte et contourne le professeur pour repartir en direction des escaliers d'un pas mécanique. Il se dit qu'il a probablement l'air stupide à leurs yeux mais malgré tout il espère être convaincant. Et pour ne pas éclater de rire à cette pensée, il serre les dents et continue d'avancer en pensant à son but absolu : fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: aq   Jeu 9 Déc - 22:12

Une lueur de baguette vint à nouveau troubler le calme des couloirs et la directrice en personne apparut. Elle semblait de bonne humeur et le salua d'une manière bien chaleureuse, un peu trop peut-être... du moins selon ses critères, mais, elle était comme ça. Son arrivée compromettait un peu les plans qu'il avait eu en tête en voyant un élève de serpentard égaré, et il ne voulait pas que son ancienne maison, déjà en difficulté, ne subissent encore une nouvelle descente, alors, il décida de faire au mieux...

" Bonsoir Mademoiselle Wulfric... "

Mais alors qu'il allait lui indiquer que l'élève était bien avec lui pour une raison ou une autre... de l'aide pour un devoir de potion ou de défenses contre les forces du mal par exemple, le dénommé Hasting fit une erreur des plus... catastrophiques. Il n'était pas crédible une seconde dans son rôle de somnambule, pas alors qu'il avait vu très clairement la surprise se peindre sur ses traits à sa vue et le tourment sur son visage. Nathaniel était des plus observateurs... l'habitude avec les tornades et les duels sans doute, dommage pour son élève.

" Monsieur Hastings, vos talents de comédien n'ont d'égal que votre propension à mentir "

* et donc à être un bon serpentard, attitude et visage de marbre en toute occasion *


" C'est à dire... aucun. Vous n'êtes pas plus somnambule qu'à votre place dans ce couloir "


Et comment contrer l'inévitable chute de points liée à ce genre de comportement ? En s'occupant lui-même de la sanction, bien évidement, quitte à la faire sauter par la suite. Il devait donc pour l'heure détourner la directrice de cette préoccupation tout à fait naturelle.

" Je vais m'occuper de M. Hastings et des conséquences de son comportement. Je vous souhaite une bonne soirée Mademoiselle Wulfric. Quant à vous monsieur Hastings, je vais vous demander de m'accompagner jusqu'à mon bureau pour que nous puissions discuter quelque peu de votre sortie, puis je vous ramènerai à votre dortoir "
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice & admin
Stéphy Wulfric
avatar
Fondatrice & admin
Féminin
Age : 30

Espace perso

Des fizwizbiz :
 


MessageSujet: Re: Les élèves poussent dans les armures - soir   Dim 19 Déc - 23:30

[ HJ : Oops, désolée du temps de réponse. Avec tous ces messages, je n'avais pas vu que vous aviez répondu. À l'avenir, n'hésitez pas à m'envoyer un MP pour me le rappeler. ^^ ]

Alors que le professeur Wulfric attendait une réponse de la part du professeur, une surprise de taille lui fut faite. Le jeune Serpentard, Sven Hastings, se dirigea vers elle, l'enserra dans ses bras en l'appelant Maman. Le professeur Wulfric retint un léger rire en voyant ce dont un élève pouvait être capable pour échapper à une sanction. Sanction que, pour l'heure, Stéphy n'avait pas songé à donner. Les fêtes de Noël approchant, peut-être. Ou son penchant habituel pour la non-sanction, mis à part en cas de faute grave.

Nathaniel Eydden fit bien vite remarquer à l'élève de sa maison qu'il était assez mauvais dans le rôle du somnambule. Chose que le professeur Wulfric ne pouvait pas contredire. Elle n'avait pas loupé le fait qu'il l'avait clairement vu arriver. Ainsi, le professeur Eydden se proposa assez rapidement pour s'occuper de Sven Hastings.

(Un ex-Serpentard qui sanctionnerait un élève de cette maison. Ben voyons !) pensa l'autre, d'une voix ironique.
(Je n'avais de toute façon pas l'intention de retirer des points à Serpentard. Ils sont déjà bien bas dans le classement. Cela ne les encouragerait pas à faire des efforts.)

Un sourire sympathique sur le visage, Stéphy ne laissa rien transparaitre de ses pensées divergentes. Après un petit temps qu'elle fit passer pour de la réflexion, elle reprit la parole :

"Je pense que Monsieur Hastings ne serait pas contre une remise de peine ?" demanda-t-elle avec un sourire. "Le sablier des Serpentards n'est pas très plein. Et justement, nous manquons également de volontaires pour la chorale de l'école. Ce qui est bien dommage avec les fêtes de fin d'année arrivant." ajouta-t-elle avec une moue. "Que diriez-vous, Monsieur Hastings, de rejoindre cette chorale ? demanda-t-elle avec un large sourire.

(Du chantage ? Cela ne te ressemble pas... !) siffla l'autre.
(Normal. ça n'en est pas. Il s'agit là d'un compromis.) siffla l'autre.

Le professeur Wulfric addressa ensuite un regard au professeur Eydden, pour voir qu'elle était sa réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grenadine-acidulee.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les élèves poussent dans les armures - soir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les élèves poussent dans les armures - soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Partie RPG : l'aventure vous appelle ! :: Intérieur du Château :: 3ème étage :: Galerie des armures-