AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 June Kuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: June Kuro   Mer 17 Nov - 17:25

White star Questions à réponses courtes White star
Comment as-tu connu le Hpsse ? Je dois avouer que ça fait trois mois que je tourne autour de ce forum alors à dire vrai, je ne me rappelle plus du tout comment je suis arrivée sur Hpsse.

Professeur préféré ? Pourquoi ? J'aime bien Remus Lupin et Maugrey Fol Oeil. Ce que j'aime chez le professeur Lupin, c'est sa nature calme, posée et réfléchie tandis qu'il devient tout autre lorsque la situation l'y oblige. Quant à Fol Oeil, j'adore tout simplement le personnage. Je ne saurais pas dire exactement pourquoi mais je dirais que c'est lui mon professeur préféré.
Maison que vous aimez le moins ? Pourquoi ? Je n'aime pas trop Poufsouffle. Enfin... J'veux dire, ce n'est pas une question de ne pas les aimer, en fait, j'aime toutes les maisons mais je trouve les Poufsouffle un peu trop passifs ^^'.
Maison que vous préférez ? Pourquoi ? J'aime bien Gryffondor car ce sont, à mes yeux, les plus vivants.
Objet qui vous semble indispensable pour un sorcier ? Euh... Les chocogrenouilles ?



White star Ton personnage - RPG White star


Année d'étude à Poudlard : Je suis en troisième année.
Origines : Mes parents sont sorciers mais mes grands-parents maternels sont des Moldus. Les parents de mon père quant à eux sont issus d'une lignée assez vieille de famille de sorciers. Ils sont d'ailleurs assez conservateurs de ce qu'ils étaient, c'est pour cette raison qu'ils ont renié mon géniteur lorsque celui-ci a décidé d'épouser une fille de Moldus.
Caractère : Féline. Oui, c'est l'un des meilleurs mots pour la définir physiquement. Caractériellement, malgré son passé un peu difficile, June a su rester sociable et gentille. Aux premiers abords, on pourrait la croire mesquine et froide mais ce n'est qu'une façade. Méfiante, ses fréquentations ont toujours beaucoup de mal à obtenir sa confiance. Cela ne l'empêche pas d'être de nature gaie et enjouée. Elle est toujours prête à rendre service et ne se décourage jamais. Par contre, quand elle a des amis réellement proches, elle leur est fidèle et dévouée. Ceci dit, c'est chose rare car June préfère de loin s'entourer de nombreuses connaissances avec qui elle s'amuse sans cesse. C'est une personne courageuse dans tous les domaines, elle aime travailler et adore les défis. Hormis face à un loup-garou, elle ne recule jamais devant un obstacle, adorant se mettre en danger pour mieux s'en sortir par la suite. June est généralement une personne très appréciée pour sa joie de vivre au quotidien et au pour sa bonne volonté. Très active, elle semble ne jamais s'arrêter de bouger. Plutôt bavarde, elle adore parler de son petit chat. D'ailleurs, elle ne se promène jamais sans. Malgré les récents évènements dans sa famille, personne n'est au courant de l'étrange malédiction qui pèse sur les Kuro. Un loup-garou à leur poursuite. June est très secrète sur sa vie privée et préfère papoter de tout et de rien plutôt que de ranimer les mauvais souvenirs. Elle est de plus, bien trop fière pour avouer qu'elle cache en elle une blessure profonde et un deuil qu'elle ne parvient pas à faire. Par ailleurs, elle ne pleurera jamais devant les gens, elle préfèrera le faire en cachette, dans un coin du dortoir ou sous ses draps. Par contre, je vous déconseille fortement de la mettre en colère car elle est d'une nature guillerette et serviable mais c'est aussi une incontrôlable colérique. Elle est impulsive et sanguine. Elle n'hésitera pas à faire un scandale au milieu du hall d'entrée si vous la cherchez un peu trop ou si vous vous en prenez à quelqu'un qu'elle apprécie. Niveau scolaire, June est une bonne élève qui s'intéresse à tout et particulièrement aux Moldus et à la Défense contre les Forces du Mal.
Occupations favorites : J'aime écrire, lire et dessiner. L'écriture est pour moi une sorte de défouloir. Il m'arrive de pondre un texte de deux copies doubles en une seule petite heure. Mon imagination ne me laisse aucun répit. La lecture est plutôt un passe-temps pour enrichir mon vocabulaire ainsi que ma culture littéraire. Pour ce qui est du dessin... disons que j'adore gribouiller dans un coin de ma feuille tandis qu'un professeur blablate encore et encore sur un même sujet barbant. J'apprécie aussi de pouvoir jouer de mon instrument préféré : la guitare. Ceci dit, je joue de beaucoup d'instruments. Disons donc que je suis musicienne. J'aime aussi danser et chanter. Je ne danse pas forcément bien mais sentir la musique s'infiltrer dans le moindre des pores de ma peau pour ensuite m'envahir et me faire bouger au gré de ses envies est l'une des choses que je trouve les plus bénéfiques au monde... Chanter... Hum... Oui, je chante. Seule. Sous ma douche. En grattant quelques cordes. Mais jamais, ô grand jamais en public. Quelle honte, autrement. Pour conclure là-dessus... On me dira : "Une artiste ?". Je répondrai : "Un bien grand mot. J'aime simplement exploiter mon imagination." Il y a autre chose que j'aime faire. J'aime beaucoup faire de la magie et apprendre de nouveaux sorts. Pourquoi ne pas en créer aussi ? Je réfléchis souvent à cette éventualité mais n'ai encore jamais essayé. J'aime aussi me promener, surtout la nuit...
Animal de compagnie : Je possède un chaton multicolore que j'ai nommé Tristan car avant, je possédais une chouette nommée Yseult. Attristée par sa perte ( elle est décédée au cours de l'année dernière ), mes parents m'ont alors offert un chat. Je l'ai donc appelé ainsi comme une sorte de clin d'œil à ma vieille chouette et au livre que j'apprécie tout particulièrement.
Je vous le présente:
 

Histoire / Passé :
Dans un ciel couleur d'encre, une lune ronde comme un gallion d'or brillait de milles feux. Ses rayons glacials éclairaient une clairière entourée de grands arbres. Au centre de celle-ci, on pouvait voir... un renard. Un renard robuste au pelage luisant. Ses grands yeux couleur d'ambre reflétaient la lueur de l'astre nocturne, animant ses prunelles d'éclats étranges et mystiques. Il était assis sur son derrière et sa queue fouettait l'air par à coup tandis que ses oreilles tressaillaient nerveusement au moindre bruit. Il n'aurait pas du être là. au contraire, il hésitait même entre rester et repartir mais il ne pouvait pas l'abandonner. Pas après tant d'efforts. Pas si près du but.

Mais avant de continuer, nous allons reprendre un peu l'histoire de la personne que ce renard attendait. Née un beau jour de juin, ses parents décidèrent de lui donner un prénom en rapport avec sa date de naissance. June. Pas très original, me direz-vous ! Et pourtant, c'est ainsi qu'elle se prénomme. June Kuro. Juin noir. En effet, Kuro signifie noir en japonais. Or, son grand-père paternel était un sorcier japonais venu vivre dans la région de Londres pour fuir une famille quelque peu conservatrice. Au final, il épousa une anglaise et tous deux se montrèrent tout aussi traditionnels que leurs ancêtres et renièrent leur fils lorsque celui-ci se maria à une descendante de Moldus. Par ailleurs, June n'a jamais connu ses grands-parents du côté de son père et a reporté toute son affection sur les parents de sa mère. Ceux-ci étaient si fiers de leur descendance !

Ainsi donc, l'enfance de June fût des plus banales. Les dimanche après-midi chez papi et mamie, les samedi à sortir avec ses parents et sa grande sœur Jessy. D'ailleurs, la petite fille vouait une admiration incroyable pour sa grande sœur de dix ans son ainée. De plus, la jeune fille était très proche de l'enfant et lui apprenait beaucoup de choses sur la magie. June la vénérait et faisait tout comme elle. Dès que sa sœur s'attachait les cheveux, la petite demandait à sa mère de faire la même chose. Ce qui était beau, c'était que Jessy le lui rendait bien et aimait passer du temps avec elle. Puis, elle dut partir pour Poudlard à l'âge de onze ans. June eut un peu de mal à accepter la séparation mais elle s'y fit puis sa grande sœur revenait à chaque vacances.

Puis un été, Jessy revint chez elle et montra comme à son habitude tout ce qu'elle avait appris. Soudainement, elle se transforma en un tigre blanc immense et de toute beauté. Ses parents et la petite âgée de six ans reculèrent d'un pas, impressionnés juste avant que l'animal ne redevienne la jeune fille. Celle-ci leur expliqua qu'elle avait suivi une formation pour devenir Animagus et que l'animal qui la caractérisait apparemment le plus était le tigre blanc. En effet, avant d'y parvenir complètement, il est impossible de savoir en quel animal on va apprendre à se transformer. Peu après dans l'été, ils apprirent qu'elle avait obtenu ses B.U.S.E haut la main sans le moindre problème. L'avenir souriait à Jessy, cela ne faisait aucun doute ! June rêvait d'avoir la même vie qu'elle mais à dire vrai, à la petite école, elle n'était qu'une élève aux résultats pas vraiment médiocres mais pas non plus exceptionnels.

Ce même été, alors que Jessy recevait la nouvelle lettre de Poudlard, elle fût nommée Préfète de sa maison, les Serdaigle. Quelle fierté pour sa famille ! Mais... Ce fût de courte durée...

La veille de la rentrée de Jessy en sixième année à Poudlard, toute la famille Kuro festoyait tranquillement dans le salon de leur petite maison. C'était toujours ainsi les veilles de rentrée scolaire. Ce soir-là, ils allèrent dormir aux alentours de vingt-trois heures trente. C'était une nuit de pleine lune magnifique. La maisonnette était entourée de grandes collines derrière lesquelles s'étendait un bois impressionnant, l'herbe des plaines paraissait blanche sous les rayons lunaires et une légère brise agitait le sommet des arbres. Pourtant, une étrange ambiance planait dans l'air. Tout était anormalement silencieux.

Tout à coup, trois bêtes sortirent du bois en courant. Elles étaient immenses et velues. On eut dit des loups mais ils étaient bien trop gros pour cela. Ils gravirent la plus haute colline et s'arrêtèrent. Le vent fouetta leur fourrure et la lune ronde les éclaira, projetant leurs ombres terrifiantes sur l'herbe. Leurs yeux d'un brun presque noir luisirent de cruauté, leurs crocs acérés et jaunâtres semblaient teintés de sang et leurs griffes épaisses et effilées grattaient le sol d'impatience. Le plus gros de tous, un loup-garou au pelage feu et aux yeux ambrés claqua des mâchoires et prit la tête de la petite formation, fonçant droit sur la maison des Kuro. Leurs langues humides pendaient de leurs gueules béantes, ils semblaient porter sur leurs babines un sourire de dément. Finalement, ils pénétrèrent dans le jardin de la demeure et l'un d'eux défonça la porte. Cela réveilla toute la maisonnée qui sortit dans le couloir du premier étage. En bas, des grognements et des bruits d'objets cassés leur parvenaient. Monsieur Kuro insuffla à sa famille d'aller se cacher et surtout de protéger June encore trop petite pour faire de la magie.

Cependant, lorsque les trois filles entendirent l'homme hurler, Jessy fût prise d'une montée d'adrénaline et sauta en bas des marches pour découvrir trois loups garous prêts à bondir sur son père. Aussitôt, elle se métamorphosa en tigre blanc et sauta sur la bête le plus proche. Son géniteur en profita pour reprendre un peu le dessus sur la bagarre. June n'en vit pas plus, sa mère l'entraîna avec elle vers le cagibis. Mais à cet instant, l'un des loups arriva à l'étage et grogna furieusement. Madame Kuro dégaina sa baguette et dit froidement, sans se départir de son calme :


- Espèce de caniche, t'approche pas de ma famille !

Le loup reçut alors un violent sort en pleine poitrine qui le fit tomber par dessus la balustrade des escaliers. D'un bras, la femme souleva sa fille et courut vers le fond du couloir pour entrer dans le cagibis qu'elle scella avec l'aide d'un sort. June était pétrifiée, elle pleurait mais ne s'en rendait même plus compte. Ses beaux yeux bleus étaient rougis de larmes et écarquillés par la peur. Dehors, on entendait des bruits de lutte et quelques hurlements. Par moment, un rugissement retentissait puis le calme revint. La petite fille se serrait contre sa mère qui tentait de maîtriser ses émotions pour ne pas l'affoler. Finalement, lorsqu'elle fût sûre que tout était terminé, elle ouvrit la porte du placard, intimant à l'enfant de rester là. June obéit et ramena ses genoux contre elle, restant dans le noir de la petite pièce et sursauta lorsqu'elle entendit sa mère hurler d'horreur. Ce fût plus fort qu'elle, la petite se leva et courut la rejoindre au bas des escaliers. Ce qu'elle vit la traumatisera à jamais.

Un tigre blanc était maculé de sang, la gorge tranchée, les yeux vides et le corps étalé sur le sol. Des décombres jonchaient le sol. Sa mère était plantée au milieu de cet horrible spectacle et semblait devenir folle. L'enfant, étrangement, ne cria ni ne pleura. Elle s'approcha de sa mère en regardant tout autour d'elle. Plus loin, elle vit l'une de ces bêtes couché sur le sol. Avec un étonnant courage pour une enfant de six ans, elle avança vers elle. Madame Kuro lui ordonna de rester à distance mais la petite ne l'écouta pas. Elle semblait dans une sorte de transe provoquée par le choc de l'évènement. L'animal était mort, l'hémoglobine coulait de sa gueule et de sa gorge. Avec un calme surprenant, elle se tourna vers sa mère et annonça :


- Il est mort.

Sa génitrice observait l'enfant avec un air inquiet. Que lui arrivait-il ? Comment pouvait rester aussi impassible ? Était-elle possédée par on ne sait quel démon ? Finalement, elle fut tirée de sa torpeur par un gémissement de douleur provenant de la cuisine. Toutes deux s'y précipitèrent et June vit son père affalé contre un mur et sa main posée sur une blessure au niveau de la jambe. Mais il y avait pire. L'homme saignait de l'un de ses yeux, une balafre entaillant la partie gauche de son visage.

Plus tard, il fût conduit à l'hôpital Sainte-Mangouste où il reçut des soins durant près de six mois. Il avait perdu un œil mais fort heureusement, n'avait pas été contaminé par la malédiction de la pleine lune. Jessy était morte. June ne la pleura jamais, la douleur était bien trop grande pour se confondre en larmes. Sa mère et son père furent ravagés de chagrin mais reportèrent tout leur amour sur la petite dernière. Celle-ci grandit donc avec un deuil qu'elle ne fit jamais mais elle avait de nouveaux buts. Elle voulut suivre la route de sa grande sœur et se mit à travailler d'arrache-pied. Étonnamment, tout lui vint facilement comme si elle avait toujours été intelligente et avec la même facilité que sa défunte sœur. Comme si... celle-ci veillait sur elle. Par ailleurs, June aimait à croire que la jeune fille était encore auprès d'elle. Peut-être cela l'aida-t-elle à avancer ? Toujours est-il qu'à partir de ce jour funeste, elle devint totalement quelqu'un d'autre. Elle entra à Poudlard à l'âge de douze ans et commença ses études.

June voulut devenir Animagus à l'instar de Jessy. Cependant, elle ne trouvait personne qui pourrait le lui apprendre et ses parents n'avaient jamais suivi cette formation laborieuse. Puis un soir où elle faisait part de cette envie à son père, celui-ci lui dit que son propre père à lui était un Animagus. Durant plusieurs mois, elle le chercha et c'est au bout de sa première année scolaire qu'elle le retrouva. Elle profita des vacances d'été pour aller le voir. Ses parents ne vinrent pas, refusant de revoir les personnes qui les avaient reniés et insultés. Au début, ses grands-parents ne voulurent pas la recevoir mais la jeune fille alors âgée de treize ans était têtue et parvint à les convaincre de l'écouter. Lorsqu'il entendit sa requête et ce qui la motivait à vouloir apprendre cette magie, le vieil homme ne put rester de marbre. Coup sur coup, il venait de rencontrer sa petite fille et d'apprendre que la seconde était morte ans d'atroces souffrances et en héroïne. Durant les deux mois qui suivirent, il commença à lui apprendre les bases de l'Animagus. Seulement, June devait reprendre les cours. Son grand-père décida donc de venir la voir à chaque période de vacances. Cela lui faisait en particulier un prétexte pour renouer les liens avec son fils, ému de savoir que celui-ci avait failli mourir sans qu'il n'ait pu le revoir un jour.

Ainsi donc, durant l'année qui suivit, June rentra chez elle pour chaque vacances mais toutes les nuits, elle s'éclipsait en cachette de ses parents pour aller retrouver son grand-père dans le bois bordant la colline. Le vieil homme transplanait dans le bois et l'attendait jusqu'à ce qu'elle montre le bout de son nez. La journée, il passait parfois à la maison pour renouer peu à peu ses liens avec son fils et sa bru. Sa femme commençait à faire de même et petit à petit, les liens se retissaient.

Bref, nous en revenons au premier paragraphe de cette histoire. Le renard attendait donc la venue de sa petite fille sous les paisibles rayons de la lune. Ils avaient choisi des rencontres secrètes et nocturnes car pour le moment, cette formation n'était pas déclarée au Ministère de la Magie [Voilà qui est précisé comme demandé ^^]. June apprenait à une vitesse assez particulière, peut-être était-ce du à sa volonté de réussir en la mémoire de sa sœur ? Toujours est-il que ce soir-là, June arriva pile à l'heure, comme à son habitude. Pour saluer son grand-père, elle flatta son museau d'une petite caresse. Ils reprirent donc l'entraînement et la jeune fille alors âgée de quatorze ans se concentra comme son aïeul le lui avait appris. Et soudainement, elle trouva que l'environnement grandissait ou plutôt... qu'elle rapetissait. Elle tomba à quatre pattes sur le sol et posa les yeux sur ses mains. Une fourrure noire commença à couvrir celles-ci, l'un de ses doigts remonta sur son poignet et des griffes effilées remplacèrent ses ongles. Son regard remonta sur ses bras qui étaient à présent recouvert du même pelage noir que ses pattes. Elle ressentait aussi une certaine douleur dans le bas du dos et tourna la tête vers celui-ci et vit qu'une longue queue légèrement touffue était apparue. Le bout était blanc. Elle ouvrit la bouche pour détendre son visage qui était un peu engourdi et vit alors des moustaches du coin de l'œil. Ses yeux se posèrent sur le renard devant elle. Celui-ci l'observait avec un air satisfait et fier.

June tourna sur elle-même et put remarquer qu'elle était un félin. Un chat plus précisément. Elle voulut parler mais un miaulement s'échappa de sa gorge, elle eut une sorte de rire qui ressemblait plus à un ronronnement qu'à autre chose et commença à découvrir son nouveau corps. Elle marcha lentement, l'herbe chatouillant ses sensibles coussinets, sa vue aiguisée percevait chaque détail de l'environnement malgré le noir de la nuit. Elle huma l'air et distingua le fumet ténu d'une souris un peu plus loin, elle remarqua aussi l'odeur de renard que portait son grand-père. C'était incroyable. Ses oreilles tressaillirent en attendant des pas venant de plus loin. Le vieil homme semblait aussi l'avoir entendu puisqu'il s'était déjà remis sur ses pattes. Une odeur âcre et sanglante vint à leurs museaux. Était-il possible que... ?

Entre deux arbres apparut la créature qui avait hanté les cauchemars de June depuis maintenant huit ans. Un loup garou immense et couleur feu, des prunelles couleur ambre et des crocs jaunes et acérés. La jeune fille se pétrifia sur place. Il trainait derrière lui le corps d'une femme qu'elle connaissait que trop bien. C'était sa tante, une femme adorable que June adorait. Elle vivait seule dans une petite maison non loin de là, dans le village. Ce loup en avait-il après sa famille ? Étaient-ils maudits ? À en juger par la trainée de sang qui suivait le corps, elle ne pouvait être que morte. Son grand-père vint se mettre à côté d'elle, lui mettant un léger coup de queue afin de la faire réagir : Ils devaient partir, ils n'étaient pas de poids face à une telle bête. Cependant, la jeune chatte n'arrivait pas à bouger le moindre membre, elle était terrifiée. Alors, elle sentit des dents se planter dans la peau de son coup et ses pattes quitter le sol. Alors là, seulement, elle réagit. Son grand-père était en train de l'entraîner avec lui dans le couvert des arbres. Finalement, une fois ses esprits repris, elle se dégagea de la mâchoire du renard et commença à courir aux côtés de celui-ci. Ils rejoignirent la maison pour avertir la famille en priant pour que le loup-garou ne soit pas arrivé avant eux. À en juger par le calme des lieux, ça n'était pas le cas. June reprit forme humaine et son grand-père aussi. Ils pénétrèrent dans la demeure et réveillèrent les Kuro avant de les faire évacuer.

Après cela, ils informèrent le Ministère de la Magie afin que celui-ci évince les risques d'une nouvelle agression. Ils furent relogés dans un petit appartement au centre de Londres. Lorsque June entra à Poudlard pour sa troisième année scolaire, ils n'avaient toujours pas pu retourner chez eux.


Et après Poudlard, que voudriez-vous faire ? Je souhaiterais devenir professeur d'études des Moldus ou de Défense contre les Forces du Mal. Pourquoi ces deux métiers ? Tout simplement parce que mes grands-parents étaient Moldus et que leur culture m'intéresse donc beaucoup. Les Forces du Mal, c'est juste une question de passé.
À quoi ressemblerait un épouvantard en votre présence ? Hm... Je n'ai jamais rencontré le moindre épouvantard de ma vie mais je pense ne pas me tromper en affirmant que face à moi, cette créature prendrait la forme d'un loup garou effrayant aux prunelles ambrées et montrant les crocs. Son pelage serait sans aucun doute feu, ses vêtements encore sur lui complètement déchirés par sa transformation. Du sang coulerait de sa gueule... Oui... Un loup garou. Ce loup garou.
Composition de votre baguette : Ma baguette est en bois de roseau, composée d'une plume de ma première chouette et d'un crin de licorne.


Dernière édition par June Kuro le Ven 26 Nov - 1:59, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

June Kuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-