AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Professeur Severus Rogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Professeur Severus Rogue   Jeu 23 Déc - 12:56

Ton personnage - RPG

Quelques mots sur votre personnage : Je vous propose quelques dates :


Janvier 1960, Impasse du Tisseur,

Eileen est assise sur son lit, son fils vieux d’à peine quelques jours dans ses bras. Le lit est poussiéreux comme le reste de la maison. ce portrait de la mère et de son fils inspire la pitié plus qu’autre chose. Elle a le teint pâle et presque cireux, des cheveux noirs d’une longueur incertaine, ils paraissent gras et emmêlés. Suite à une énième dispute avec son époux probablement. Tobias n’est pas là. C’est à peine s’il sait qu’il vient d’être père. A vrai dire, on ne sait pas trop par quel miracle les deux adultes se sont mariés. Entre eux, c’est loin d’être l’amour fou. Il est moldu, elle est sorcière de sang-pur. Comment a-t-elle bien pu épouser cet homme qui maintenant, pour une bien obscure raison s’est détourné d’elle ? Ils vivaient là, presque entassés dans cette petite maison dans une impasse, l’impasse du Tisseur. L’on aurait dit que cette maison n’avait plus été occupé depuis des lustres tant elle avait un aspect poussiéreux et délabré. L’enfant qu’Eileen tient dans ses bras est plutôt maigrichon, un fin duvet noir recouvre le dessus de son crâne. Il aurait pu être un beau bébé s’il n’avait pas eu l’air malade.


1969, Parc de jeu pour enfants

Cet après midi là, encore, il y avait une dispute chez les Rogue. Tobias s’emportait contre son épouse parce que leur fils avait eu ses pouvoirs magiques. Pour lui, il était devenu comme elle : un monstre. Il lui en voulait de ne pas lui avoir donné un enfant « normal ».
Un prétexte de plus pour la battre et l’humilier. Pourquoi se laissait-elle faire ? Pourquoi n’utilisait-elle pas ses pouvoirs pour se défendre de ce tyran ? Elle était bien incapable de faire quoi que ce soit contre l’homme qu’elle avait aimé. Elle espérait naïvement qu’il lui reviendrait un jour. Severus assistait à ces scènes le cœur serré, détestant être inutile, ne pas pouvoir l’aider, la protéger comme il le voudrait.
Il l’avait déjà tenté, plusieurs fois même, mais ça n’avait rien arrangé. Son père avait commencé par déverser sa colère et sa violence sur lui, pour reprendre de plus belle sur son épouse ensuite.

Pour la énième fois que ses parents se disputaient, Severus préféra quitter la maison. Emmitouflé dans des vêtements trop grands pour lui, il dirigea ses pas vers le terrain de jeu qui se trouvait non loin de là. Il avait l’habitude de s’y rendre lorsque l’atmosphère orageuse du foyer familial devenait trop insupportable. Au moins, il prenait l’air et pouvait tenter de se changer les idées. Ce jour là, il fit la connaissance d’une petite fille aux cheveux roux, au regard émeraude et dont la malice se lisait sur son visage. Ce visage, encore emprunt d’une naïveté que lui avait perdu depuis longtemps, était très agréable à regarder. Lily Evans. C’est ainsi qu’elle s’appelle. Ses parents habitent dans le voisinage immédiat des Rogue. Heureusement qu’elle est là.. Un petit rayon de soleil dans la vie de Severus qui est déjà bien morne. Petit à petit, ils deviennent amis et prennent l’habitude de se retrouver au parc en début d’après midi. Passant des heures à discuter, à s’amuser, ils sont là l’un pour l’autre. Toujours.
C’est lui qui lui a expliqué qu’elle n’était pas atteinte d’une maladie bizarre lorsqu’elle faisait léviter des objets ou en déplaçait sans les toucher. Il lui racontait l’histoire de Poudlard, l’école où ils allaient sûrement aller étudier l’année de leurs 11 ans.

Poudlard, 5ème année de S. Rogue & L. Evans


Une fois de plus, les maraudeurs avaient frappé. Leur cible préférée : Severus Rogue. Le garçon solitaire, n’ayant pas un caractère très marqué, parfait pour ces amis un peu trop sûrs d’eux pour certains, un peu trop tolérants pour d’autres.
James Potter & Sirius Black. Les pires énemis de Severus depuis son entrée à Poudlard. Ils sont dans la même maison que Lily et cela suffit à Rogue pour les détester. Sa Lily est parmi les rouge et or alors que lui a été envoyé chez les serpents. Les étudiants de 5ème année viennent de terminer l’épreuve de défense contre les forces du mal pour les Buses. Le groupe tant abhorré par Severus est au bord du lac. Lui est adossé à un arbre, un livre à la main. Il révise pour l’épreuve suivante, sa favorite : potions. Mais cette tranquillité ne pouvait durer. L’envie de James de ridiculiser le serpentard était trop forte. Lupin qui d’ordinaire savait cadrer les élans de son ami n’y put rien faire. Et puis James avait bien remarqué que « Servilus » entretenait avec Lily, une relation que lui n’arrivait pas à instaurer.

La pire humiliation de sa vie suivie de la brouille avec Lily, un évènement qui marqua un tournant décisif de la vie de Severus. Il avait commis l’erreur suprême de la traiter de « sang de bourbe ». Elle qui avait voulu l’aider contre ces prétentieux gryffondors. Il l’avait repoussée de la manière la plus horrible possible. Il avait perdu son amitié. Tous les essais de se faire pardonner furent vaincs. Lorsqu’il était allé la voir pour essayer de lui présenter ses excuses, elle l’avait laissé en plan après lui avoir posé une question, la dernière :

«En quoi suis-je différente des autres sang de bourbe ? »
Car lui et ses « amis » de Serpentard ne se gênaient pas de rabaisser ouvertement les enfants nés de parents moldus.
Elle avait pourtant essayé à plusieurs reprises de lui faire comprendre que ceux qu’ils prenait pour des amis n’en n’étaient pas vraiment. Mais il n’avait rien voulu comprendre, obnubilé par ce qui se tramait. L’arrivée au pouvoir du plus grand mage noir de tous les temps. En fréquentant ces étudiants – tous plus âgés – Nott, Avery et Malefoy, il était sûr de faire partie de ceux qui deviendraient mangemorts. Il pensait pouvoir gagner l’admiration et par suite le cœur de sa Lily. Quelle grossière erreur … Une erreur qui lui coûtera très cher.

Après Poudlard. La descente aux enfers.

Les aspics en poche, les 7ème années quittent définitivement Poudlard. Lily affiche ouvertement son idylle avec James Potter et même s’il ne dit rien, Severus a le cœur brisé. Il sait que désormais il ne pourra plus jamais la voir, ou de loin. De toute façon, depuis qu’il a commis cette fatale erreur en 5ème année, leurs rapports n’ont plus jamais été les mêmes. Jamais la confiance d’antan n’a pu être rétablie.

Quelques mois plus tard, Severus entre dans les rangs du mage noir, plus communément auto-proclamé « Lord Voldemort ».
L’objectif de ce dernier est clair et sans équivoques : nettoyer le monde magique des impurs. Il décide de baptiser ses fidèles les « mangemorts » en leur apposant sur l’avant bras gauche une marque des plus lugubres : une tête de mort crachant un serpent. Quoi de plus morbide.
Severus est parmi eux. Malefoy, Nott, Avery, Mulciber et Cie en sont aussi. Etant de notoriété chez les mangemorts ayant fréquenté Poudlard en même temps que Severus, que celui-ci a un don peu commun pour l’art des potions, le Lord lui assigne la tâche de Maître des potions. Il doit concocter diverses mixtures, poisons, et antidotes..

Avec les années, il a appris à contrôler les émotions qui l’envahissaient. Son visage s’est fermé, son cœur aussi. Il est devenu aussi impassible qu’un bloc de glace. Son physique n’est pas réellement plus avantageux qu’autrefois. Il a peut-être gagné en musculature, mais son teint reste cireux et sa chevelure noire encadrant son visage ne semble pas s’être départie de son aspect gras. Toujours de noir vêtu, il porte constamment de lourdes capes noires par-dessus un « manteau » mis long.
Certes il a une silhouette fine et bien dessinée, mais elle est toujours camouflée sous des épaisseurs de tissus. Quelques années plus tard, une prophétie est faite. Une femme nommée Sibylle Trelawney, postulant au poste de professeur de divination à Poudlard. Elle parle d’un égal de Voldemort. Celui qui sera capable de le réduire à néant. Sang mêlé comme son ennemi. Il ne faut pas longtemps à Severus pour comprendre qu’il s’agit du fils de Lily Potter. Aussitôt, il prend contact avec le nouveau directeur de Poudlard, Albus Dumbledore. Il veut à tout prix protéger les Potter, Lily plus particulièrement et demande au vieux directeur de tout mettre en œuvre pour cela.
Au début de l’entretien, Dumbledore se montre assez froid, mais comprends vite que Severus est prêt à tout pour épargner Lily, même à trahir son Maître et à rejoindre l’Ordre du Phoenix.

Cette année là, Severus entreprend de jouer les agents doubles pour le compte d’Albus Dumbledore. Pour cela il fait croire à son maître qu’il va postuler pour un poste d’enseignant à Poudlard, de manière à collecter des informations sur leurs adversaires sans paraître suspect. A l’aide de ses capacités d’occlumens/légilimens lui permettent de ne pas se faire découvrir sur ses véritables intentions.

1981, Bureau de Dumbledore

Elle est morte, en protégeant son fils.
Voila ce que vient d’apprendre Severus de la bouche d’Albus Dumbledore. Le cœur du Maître des Potions manque un battement. Sa Lily, morte ? C’en est trop pour lui. Il ne peut cacher l’immense douleur qui vient l’habiter. Son visage s’est décomposé et des larmes amères s’échappent de ses yeux.
Il n’avait plus pleuré depuis son enfance, depuis la dernière fois qu’il avait vu ses parents se disputer, depuis cette fameuse scène qui avait abouti à la mort de sa pauvre mère.

Le vieux directeur ne dit rien… il sait qu’aucun mot ne peut apaiser ce genre de peine. C’est Severus lui-même qui fait devant lui le serment de protéger le fils de Lily, quoi qu’il lui en coûte. Pour elle. Pour que son sacrifice n’ait pas été vain. En contrepartie, il fait promettre au vieux directeur de ne jamais révéler à Harry les raisons qui l’ont poussé à faire ce serment. Personne d’autre que les deux hommes ne connaissent la véritable allégeance de Severus. Personne ne doit le savoir.

Les années passent. Lord Voldemort a été réduit à presque rien par un bébé. Le fils de Lily. Par cela, il s’est rendu célèbre dans le monde sorcier. Un monde qu’il ne connaissait même pas.
Pendant le temps où son maître était contraint de se cacher pour reprendre des forces, Severus poursuit son chemin à Poudlard en tant qu’enseignant.

Voici son passé et l’avenir vous le connaissez, mieux maintenant je l’espère…

Poste tenu : : Ancien mangemort, membre de l'ordre du Phénix, ancien directeur de Poudlard, ancien professeur de Défense contre les forces du mal
Actuel professeur et maître des potions, directeur de Serpentard
Envie de participer à l'intrigue ? : Très !
Des envies particulières concernant votre personnage ? //
RPG

Exemple de message RPG : (écrivez à cet endroit un message RPG que vous pourriez écrire en tant que ce personnage.)

Le professeur Rogue était dans une salle de classe aux cachots comme à son habitude. Il venait de finir un cours de rattrapage particulièrement épuisant. Décidément plus le temps passait plus les élèves de Poudlard devenait nul en potion et insolant avec les professeur. Bien sur il n'y avait aucun élève de la noble maison des Serpentard, l'honneur était sauf. Le fait est qu'après ce cours Severus n'arrivait plus à mettre la main sur sa baguette. Il l'a gardait toujours près de lui d'habitude mais avec l'agitation des élèves il avait du la poser quelques part. Le problème c'est que Rogue ne se souvenait plus d'où.

Après avoir chercher pendant plus d'une heure il dut se rendre à l'évidence, elle n'était plus dans la salle de classe. Le professeur Rogue fulmina de l'intérieur, un de ces satané élèves avait du trouver cela très drôle de lui prendre sa baguette sous son nez pendant qu'il essayait de faire régner un semblant d'ordre dans la classe. Durant ses cours c'était en général le cas, personne ne parlait sauf lui et on pouvait entendre une mouche voler. Le paradis, car en rattrapage ce n'était pas le cas, Severus se demandait pourquoi il faisait cela après tout personne ne l'écoutait durant ces heures là. Il n'empêche que quelqu'un allait devoir payer aujourd'hui, quelqu'un avait osé lui voler sa baguette magique. Severus reprit la feuille contenait les nom de tous les suspects potentiels puis il alla voir les trois professeur des trois maisons pour leur expliquer qu'il souhaitait que ces élèves soient dans sa classe le soir même.

L'heure venue il accueilli les cinq élèves avec un sourire sadique, les élèves étaient étonné de le voir sourire dans une telle situation. Ils n'étaient pas au bout de leur surprise, une fois rentré dans la salle Rogue ferma la porte du cachot à clef (avec une clef puisqu'il n'avait plus de baguette) et se plaça devant eux.

-Je ne vais pas y aller par trois chemin, un élève qui se trouve dans cette pièce m'a dérobé ma baguette pendant le cours de rattrapage. J'exige que cet élève se dénonce où alors vous allez subir ma colère.

Le regard noir et glacial de Severus s'arrêta sur le visage des cinq élève face à lui. La plupart d'entre eux avait une peur bleue de ce qu'il allait leur faire mais aucun ne parla pour autant. S'il y avait eu un Serpentard cela ne se serait pas passé comme cela mais ils étaient trop bête pour voir le propre intérêt dans la proposition de Severus. Il n'attendit pas plus longtemps et se dirigea vers son armoire pour y prendre une petite potion verte. Il rejoignit calmement les élèves tout en affichant toujours son sourire sadique. Il posa la potion bien en évidence sur la table de son bureau puis prit la parole de sa voix froide et sans la moindre compassion dans la voix.

-Cette potion fait pousser d'énorme furoncle sur tout le corps à celui qui en boit une gorger. Il se pourrait que par mégarde j'en verse dans votre jus de citrouille demain matin.

Severus ne riait plus, il avait un regard de dément et était près à leur faire boire la potion à tous les cinq sur le champs. Apparemment les cinq élèves avaient l'air de l'avoir compris aussi et il commençaient à s'agiter sur leur chaise et disant au professeur Rogue que c'était surement interdit par le règlement. Severus déboucha la potion et s'écria :

-Lequel d'entre vous à volé ma baguette!

Les élèves n'avait jamais vu le professeur Rogue aussi furieux, il ne criait jamais d'habitude et parlait toujours d'une voix froide. Mais c'était différent à présent, il était vraiment en colère. Sentant que leur fin était proche quatre des cinq élèves désignèrent le coupable. C'était bien sur le cinquième. Rogue reboucha doucement la potion et ordonna aux cinquième élève de lui rendre sa baguette, ce qu'il fit avec précipitation. Une fois sa baguette en main Severus retrouva son calme et son sourire sadique.

-Très bien maintenant vous quatre (Il désigna ceux qui avaient désigné le coupable) vous sortez d'ici sur le champs et je vous reverrais tous les Lundi soir pour vous (il montra le premier de sa baguette qui s'empressa de s'écarter de Severus), tous les Mardi soir pour vous (il montra le deuxième), tous les Mercredi soir pour vous et pour vous tous les jeudi soirs et vendredi soir.


Les quatre élèves s'empressèrent de sortir, il avait eu la peur de leur vie et il ne poserait surement plus de problème à Rogue durant ses cours. Severus s'avança vers le coupable, celui qui avait oser lui voler sa baguette. C'était bien sur un sale Gryffondor, vraiment tous les même. Il aurait bien voulu le faire renvoyer mais ce n'était pas de son ressort et il l'avait très bien compris quatre ans auparavant. Le professeur McGonagall s'occuperait de lui bien assez tôt mais Severus allait d'abord lui donner une punition bien à lui.

-Quand à vous, j'enlève 50 points à Gryffondor pour votre impertinence, votre suffisance et bien sur pour m'avoir volé ma baguette magique. Je vous ajoute un zéro à votre moyenne et ne compté pas sur moi pour vous faire de cadeau lors de mes prochains cours. Vous me ferez cinquante centimètre de parchemins sur la potion furoncle que vous me rendrez la semaine prochaine sans faute. Ah et j'allais oublié jusqu'à la fin de l'année vous serez en retenu avec Monsieur Rusard qui trouvera toujours quelques choses à vous faire nettoyer. Vous pouvez partir et je n'oublierais pas de signaler ce larcin au professeur McGonagall.

L'élève sortit le visage livide, Rogue n'allait jamais le lâcher et il le savait. Rogue quand à lui était assez fière de lui. Il avait réussi à enlever des points à Gryffondor ce qui permettait à Serpentard d'être de nouveau en tête aux sabliers. De plus il avait montrer à ces moins que rien qu'il ne fallait pas jouer avec lui et qu'il était véritablement le plus effrayant professeur de Poudlard. Il se rassit à son bureau, il devait maintenant corriger de stupide copies de devoir dont il savait que les trois quart n'auraient pas la moyenne.


Hors RPG

Prénom : Jérôme
Âge :16 ans
Sexe : Masculin.
Ce que vous aimez : Harry Potter évidemment
Ce que vous n'aimez pas : les romans de gare
Vous nous en dites plus ? euh...
Revenir en haut Aller en bas
 

Professeur Severus Rogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: [ ... ] :: Pensine-