AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Rencontre violente - Début d'après midi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Préfète en chef
Milly E. Patterson
avatar
Préfète en chef
Féminin
Age : 26

Espace perso

MessageSujet: Rencontre violente - Début d'après midi.   Mer 5 Jan - 21:00

x. Rencontre violente .x





Milly s'en était remise de sa mésaventure de il y a quelques jours dans sa propre salle commune. Cette matinée avait vraiment été épouvantable quand elle y repensait. Frissonnant, elle se rappelait très bien des nombreuses araignées qu'elle avait pu observer. Elles étaient d'ailleurs tellement nombreuses que leur présence suscitait pas mal de questions. Actuellement, la jeune préfète en chef n'avait pas encore communiquer sa découverte à qui que se soit. Et pourtant, elle se disait qu'il ne serait pas plus mal d'avertir quelqu'un, comme un professeur par exemple. Et pourquoi pas la directrice ? Hum, non, elle devait être occupée à autre chose bien plus importante. Le mieux pour l'instant était uniquement de contacter quelqu'un de confiance qui ne se ficherait pas d'elle et qui prendrait son histoire au sérieux. Hors, c'était une situation trop délicate et elle se voyait mal raconter cette histoire. Elle se demandait d'ailleurs si les autres Serpentard qui avait vu ceci en parleraient. Sûrement. Après tout, ce n'était pas un fait banal et auparavant, cela ne c'était jamais produis. Mais bon, il faillait bien pour le moment qu'elle pense à autre chose. Surtout qu'en cette période à l'école de Poudlard, les examens trônaient dans l'esprit de tout élèves. Milly devait se montrer studieuse pour passer son année et entrer en quatrième. Sa famille comptait sur elle. C'est pour cela qu'en ce moment, la demoiselle avait instauré un planning de révision pour elle et ses camarades de sa maison. Libre à eux de les respecter mais au moins, elle avait en quelques sortes fait son devoir de préfète de sa maison. Elle négligeait pas le fait qu'ils étaient bon dernier au classement de la coupe des quatre maisons mais elle ne pouvait tolérer que nombreux Serpentard ratent leur examen. Ils devaient juste faire honneur à leur maison pour recommencer une année sur les chapeaux de roue.

Aujourd'hui était la journée d'un Weekend banal. Dimanche donc, dernier jour de repos mais aussi de révisions intenses. Milly venait tout juste de quitter la Grande Salle où elle avait prit son déjeuné en compagnie de ses amis dont maintenant elle avait quitté pour voyager seule dans les couloirs de l'école. Ce début d'après midi s'annonçait mal : elle ne savait absolument pas quoi faire. Il y avait certes les révisions mais sans savoir pourquoi, cela ne lui disait rien du tout pour le moment. Rodée ? Certainement, elle n'avait pas arrêté ce matin et ce de très bonne heure. Peut-être devait-elle prendre un peu plus de repos et profiter. Haussant les épaules, elle prenait la direction des Grands Escalier. La tête haute, bombant sa poitrine pour montrer fièrement son insigne de préfète en chef, elle gardait toujours un œil attentif sur les élèves. Elle ne supportait vraiment pas un écart de conduite ou que quelqu'un fasse une entorse dans le règlement et ne se gênait pas pour retirer les points si elle en avait l'occasion. Bien sur, elle ne pouvait malheureusement pas en abuser pour faire remonter un peu les Serpentard. D'ailleurs, par moment, elle était bien obligé de sanctionner des élèves de sa propre maison, à contre cœur certes mais elle avait l'équité comme moral. Parfois, elle fermait les yeux, mais faisait en sorte pour se venger par derrière pour leur donner une petite leçon. A son passage, certains lui jetaient des regards secs et mauvais, ayant subit des retraits de point ou tout simplement parce qu'elle appartenait à la maison des serpent. Ces appropries... franchement, ça l'exaspérait. Enfin, que pouvait-elle y faire ?

Humidifiant ses lèvres, elle se rendait alors compte qu'elle était à présent au troisième étage. Tournant sa tête vers le couloir, étant sur une plateforme où les escaliers ne pouvaient se mouvoir, elle se disait qu'elle pourrait visiter l'endroit car auparavant, elle n'avait passé que ce couloir très rapidement pour se rendre au cours de Sortilège et Enchantement. Et elle se rappelait soudainement qu'il y avait un endroit qu'elle avait jamais découvert à cet étage : la salle des trophée. Il pouvait être intéressant de jeter un petit coup d'œil histoire de ce cultiver une peu sur l'histoire de Poudlard et quelle sorte de prix pouvait remettre l'école. Traversant le couloir rapidement, elle clichait la poignée de la salle convoitée et pénétrait à l'intérieur... Et la découverte de cette pièce la laissait scotchée sur place. Elle n'osait pas faire un pas à l'intérieur car... tout était renversé et cassé. Qui était à l'origine de ça ? Soudain, elle entendait un bruit au fond de la pièce et des ricanements. Les responsables étaient encore présent et Milly ne pouvait les laisser impunie ! De rage, elle se jetait sur les débris, les esquivant le plus possible pour rejoindre ceux qui serait accusés de ce délit !

« Si je vous attrape, ça va chauffer !! » criait-elle de toute ses forces. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que la salle avait deux entrées et que les personnes prenaient la fuite avant qu'elle n'arrive à leur hauteur, claquant la porte presque à son nez qu'elle ouvrait à la volé en commençant à prendre en course les fuyards. « Revenez ici !! » s'époumonait-elle, courant comme elle le pouvait jusqu'à ce qu'elle percute malencontreusement une personne. Le choc était d'une telle violence qu'elle partait en avant, chutant en avant tandis que le malchanceux qui s'était trouvé sur son chemin chutait en arrière. Heureusement pour elle, Milly avait été amortie par le corps de cette personne. Mais cette dernière devait s'être fait horriblement mal. Les yeux fermés, elle restait sur sa victime involontaire quelques instants, le temps de reprendre ses esprits. Puis, elle daignait enfin se bouger, se plaçant sur le côté tout en restant assise par terre et en posant sa main sur son épaule. Elle s'était fait mal à cet endroit. Ouvrant un œil -celui de couleur vert- elle s'excusait auprès de la personne qui se révélait être un garçon de Serdaigle environs de son âge et possédant une énorme balafre qui traversait sa figure. La demoiselle ne pouvait se retenir une exclamation, posant sa main libre sur sa bouche pour s'étouffer. Sur le coup, elle pensait que c'était de sa faute. « Oh mon Dieu ! Désolée, désolée ! Je ne pensais pas t'avoir blessé à ce point... » Mais si c'était vraiment de sa faute... Le jeune homme devrait saigner, non ? Enfin, la 'plaie' n'aurait pu se refermer aussi vite... Cela voulait dire que la blessure était là depuis bien longtemps. « Enfin... Non, j'ai rien dit... » se reprenait-elle, honteuse de sa remarque. « En tout cas, j'espère que ça va. »

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre violente - Début d'après midi.   Dim 9 Jan - 1:19

  • Dimanche matin. Une journée comme une autre pour Niels bien qu'elle soit moins ennuyeuse car il n'y a pas de cours. La salle Commune était pleine à craquer... Tous les élèves étaient plongés dans leur livre pour les examens. Sacré Serdaigle, leur renommée ne les trompera pas. Le problème avec les Serdaigle, c'est qu'ils ne leur suffisaient pas d'avoir une bonne note aux examens, ils se sentaient obligés de décrocher la meilleure. C'est une chose qui passait pas dessus la tête de Niels. Pourquoi faire plus alors que moins peut suffire ? Lui même était étonné d'être dans cette maison avec cet état d'esprit. Mais il ne remettait pas en question le choix du Choixpeau... Il n'avait jamais tort et possédait des raisons qui le dépassait sûrement. C'est souriant qu'il passa hors de la Salle Commune, bien décidé à oublier ces fichus examens pour la journée... Rapidement, il se retrouvait dans le hall d'entrée. L'air frais atteignait son visage, le caressant avec fraîcheur... Il ressentit un frisson et se dirigea vers l'immense porte. Sur le haut des marches, il se mordit la lèvre inférieure puis s'étira, les bras en l'air. Rien de plus agréable !

    Une fois dans le parc, il se dirigea à la lisière de la forêt interdite. C'était un peu comme une habitude pour lui... Tous les week end, Niels venait ici. Il espérait plus que tout apercevoir une des nombreuses créatures qui vivaient dans le coin, ce serait merveilleux. Jusqu'à maintenant, il n'en avait vu aucune, c'est dommage mais la patience est un de ses atouts. Son regard se perdait dans la sombre végétation... à l'affût du moindre mouvement, de la moindre ombre. Dans quelques années, il se voyait bien, partant à l'aventure à la découvert de nouvelles créatures. Ou pourquoi pas, se spécialiser pour pouvoir combattre les créatures maléfiques. Ce serait tellement bien... Vivement la fin des études ! Une fois le long de la lisière parcourus, il jeta l'éponge et se dirigea vers le château. Niels avait bien passé une heure à penser et réfléchir à son avenir...

    De nouveau dans le château, il se mit à monter les marches, voulant se rendre à la Salle Commune pour lire les annonces, s'il y avait du nouveau. Au premier étage, il jeta un coup d'œil vers la bibliothèque et se dit qu'il ne fallait même pas songer à y aller... Car elle doit être pleine à craquer. Le long des marches, des tableaux l'entourée Les personnages à l'intérieur bougeaient, parlaient entre eux ou interpellaient quelques élèves qui passaient. Niels sourit en voyant certains passer dans le cadre de leur voisin pour se saluer ou s'échanger quelques ragots. Passer le second étage, il monta directement au troisième. C'est alors que le jeune homme se rappelait d'une question qu'il avait à poser au professeur de sortilège sur une information qu'il avait lu dans un livre. Il prit alors le couloir du troisième étage et alors qu'il passait devant la salle des trophées, il entendit les cris d'une jeune filles, apparemment pas contente du tout. Mais il n'avait pas eu le temps de se regarder à l'intérieur, qu'il subit un gros choc, le propulsant en arrière. Tombant les fesses à terre, il sentit un gros poids lui tomber dessus la seconde suivant, lui coupant le souffle.

    - Ouch...

    Lorsqu'il croisa le regard de la cause de son accident, il tomba sur des yeux verrons. Ce n'était pas la première fois qu'il les voyait d'ailleurs. La demoiselle avait une expression de terreur en regardant son visage. Malgré l'habitude, cela le piquait toujours à vif dans la poitrine. Niels se sentait honteux d'obliger les autres à voir son visage ainsi... A les terrifier alors qu'ils n'avaient rien demander. Soupirant, il écoutait la jeune fille s'excusait et vu le son de sa voix, il comprit qu'elle pensait être coupable de sa balafre. Il ne pu s'empêcher de sourire sur le coup... C'était amusant. Mais elle comprit tout seule, très vive d'esprit. Il se releva alors, sentant une douleur dans ses côtés mais il fit mine de rien, cela passerait.

    - T'excuses pas, j'ai l'habitude. Oui, ça va et toi ? Remarque, ta chute a été bien amortie...

    Un léger sourire passa sur ses lèvres alors que ses cheveux mettaient sa cicatrice à l'ombre. Il remit son t-shirt en place et épousseta son pantalon. Son regard se porta de nouveau sur son interlocutrice, elle avait quelques chose de particulier dans le regard, il appréciait. Ensuite, il descendit au niveau de sa poitrine et aperçut le badge de préfète en chef. Il aurait aimé sourire mais se retient pour ne pas la froisser. Quand il vit les couleurs de Serpentard, il s'en moquait. Le jeune homme ne possédait aucun préjugé sur les maisons bien qu'il donnerait moins facilement sa confiance à un Serpentard qu'à un Poufsouffle mais c'était dans leur nature, d'être plus ou moins spéciaux.

    - Bon, ben je te laisse faire ton travail... Je suis étonné de voir que des premières années arrivent à te semer... Mais bon courage...

    Je souris simplement, ce n'était pas une moquerie... Juste histoire de faire une remarque. Véritable, qui peut vexer. Niels manquait de tact, alors ce ne serait pas étonnant.





Revenir en haut Aller en bas
Préfète en chef
Milly E. Patterson
avatar
Préfète en chef
Féminin
Age : 26

Espace perso

MessageSujet: Re: Rencontre violente - Début d'après midi.   Dim 9 Jan - 15:01

x. Rencontre violente .x





La percussion entre les deux élèves avait été violente. Pourquoi n'avait-elle pas fais plus attention ? Ça, elle ne le savait pas. Elle était tellement concentrée sur la poursuite d'élèves coupables d'un acte qu'elle devait punir qu'elle n'avait pas prêter attention à son environnement afin d'éviter divers obstacle comme par exemple ce pauvre Serdaigle qui n'avait rien demandé. Elle s'était excusée évidemment avec rapidité, totalement honteuse de l'avoir propulsé au sol mais encore plus lorsqu'elle avait sorti une énormité sans vraiment le vouloir en rapport avec sa balafre. Chose qui d'ailleurs, avait fait sourire son interlocuteur. Avait-il l'habitude ? C'est ce qu'il déclarait en se relevant. La Serpentarde se demandait alors s'il avait une douleur quelque part. Ce qui était très possible vu la violence de ce choc. En tout cas, il n'en laissait rien paraitre. Elle décidait donc de se relever à son tour pour ensuite fixer le Serdaigle droit dans les yeux en gardant sa main sur l'épaule douloureuse dont le mal se dissipait peu à peu. Il lui disait quelque chose... Oui, elle l'avait déjà vu aux autres cours et même dans les couloirs de l'école. Elle se sentait sur le coup encore plus bête quand elle avait cru qu'elle avait été la responsable de cette cicatrice qui traversait son visage. Mais le dynamisme de cette situation lui avait fait penser le contraire ce qui pouvait être parfaitement compréhensible, non ?

« Ca va... » répondait-elle en retirant sa main de cette épaule. Elle n'avait plus très mal maintenant. « J'avoue que tu t'es trouvé à la mauvaise place contrairement à moi. »

Oui, c'est lui qui avait tout prit. Milly s'en voulait encore plus. Voyant le Serdaigle s'empoussiérer, elle faisait de même, en passant ses deux mains sous ses fesses vu qu'elle s'était assise sur le côté après s'être éloignée du jeune homme sur qui elle était. La situation se retrouvait être délicate. Elle ne savait que dire ni même comment réagir. Poserait-elle encore la question ? S'il allait bien ? Il avait assuré que oui mais sans savoir pourquoi, elle en pensait le contraire. Mais il ne valait mieux pas insister. Respirant un bon coup, elle évitait soigneusement de trop le fixer, de peur qu'il croit qu'elle le dévisageait. Le jeune homme s'était montré plutôt amical. Elle essayait de remettre un nom sur son visage. Mais il lui était impossible de s'en souvenir... Ce dont elle était sûre, c'est qu'il était en deuxième année, tout comme elle et qu'il était de Serdaigle, la maison où les élèves se montraient intelligent et érudit tout comme créatif. Elle se rappelait très bien des paroles de la chanson du Choixpeau. Elle pensait alors repartir voir si elle pouvait retrouver les coupables... Mais vu le temps qu'elle avait laissé écouler, c'était peine perdue. Surtout qu'elle n'avait pas réellement pu voir de qu'il s'agissait. Le Serdaigle devant elle, lui, semblait le savoir. Reprenant la parole, il lançait qu'il s'agissait de premières années et qu'il trouvait même étonnant qu'ils arrivent à semer la blondinette aux yeux vairons. Celle-ci se vexait, les pommettes rougissantes. Son insigne de préfète en chef était remise en question et elle appréciait pas spécialement.

« Des premières années dis-tu ? Tu sais où ils sont partis ? Enfin, tu sais au moins de qu'il s'agit ? De toute façon, que je les cherche où non, ça servira à rien vu que je n'ai aucune informations... Autant réparer leurs dégâts. Ils ont complètement saccagés la salle des trophée. Je pensais les avoir surpris et donc bloqués mais il s'avère que dans cette salle, il y a deux entrées, chose que je ne savais pas. Je me suis faite avoir, c'est tout... »

Bon, elle aurait aussi très bien plus directement pointer sa baguette devant elle pour lancer un sortilège d'immobilisation mais elle n'était pas très réactive en ce moment. Elle avait la tête ailleurs. Les examens, les devoirs et tout ça...

« Bon, je te laisse à tes occupations, j'ai des choses à faire... » reprenait-elle. « Ravie d'avoir discuté un peu avec toi même si les circonstances n'étaient pas des plus favorables. Je suis encore navrée. A la prochaine ! »

Levant les bras en l'air elle le saluait avec un faible sourire sur ses lèvres et reparait dans la salle des trophées afin de tout remettre en place et de réparer certaines choses. Elle se demandait si le Serdaigle allait la suivre. Le but était qu'il vienne, bien sûr, vu ses paroles. Mais il pouvait très bien aussi la laisser là, seule, alors qu'elle voulait simplement faire plus ample connaissance mais aussi qu'il vienne l'aider pour qu'elle ne se tape pas tout le boulot. Maligne ? Certes. Dans la salle donc, elle commençait à lancer le sortilège de lévitation pour remonter quelques armoires.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre violente - Début d'après midi.   Dim 16 Jan - 1:46

  • La collision avait été plus que violente. La demoiselle n'était pas très épaisse mais son poids ajouté à la vitesse... C'était un coup dur. Pendant quelques secondes, Niels ne savait plus où il était. Reprenant ses esprits, il se trouvait assis au sol avec sur lui, une jeune fille. Position plutôt étrange dans un autre contexte que celui-ci d'ailleurs. Assez facilement, il se dégagea pendant les excuses de la cause de ce grabuge. Malgré le fait qu'elle avait fixé son visage avec beaucoup d'intensité, il ne se sentait pas trop mal. Étonnement, la préfète en chef ne posa aucune question sur sa cicatrice. Il lui en était reconnaissant, ce n'était pas agréable de mentir. Le plus important dans tout cela, c'est que ni la Serpentard, ni le Serdaigle n'était blessé. D'ailleurs, le jeune homme ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire quand elle lui dit qu'il avait eu la mauvaise place contrairement à elle.

    - Oh, c'est devenu une habitude pour moi d'être là, au mauvais moment. Mais bon, je dois être assez confortable, tu n'as rien de cassé...

    Il avait peut être le sourire mais en disant qu'il avait l'habitude, le sorcier parlait surtout du jour où il avait été victime du terrible accident. Bref', qu'il garde ses remords pour lui. La préfète semblait intéressé par ce qu'il disait au sujet des élèves en cavale. Décidément, tous les mêmes. Comme si les préfets n'avaient pas d'autres occupations que de victimiser les petits élèves. Le fait de leur courir après et d'être sur leur dos toute la journée... Cela ne faisait que les incitaient à commettre plus de méfaits. Niels pensait qu'il ne serait jamais préfet en pensant comme cela... De toute façon, il ne souhaitait pas l'être, une tâche bien trop ingrate. Le jeune Serdaigle avait envie de sourire, voir les joues de son interlocutrice rosirent... Elle était piquée au vif avec sa remarque. Passant sa langue sur ses lèvres, il haussa les épaules.

    - Je pense que si je connaissais les élèves, je ne te le dirais pas... Ce n'est pas mon genre vois-tu ? En tout cas, je te souhaite bonne chance pour tout ranger... Je ne doutais pas que le rôle de préfet était aussi passionnant. Et sinon, pour connaître les secrets de Poudlard, il y a des livres... Faut-il aimer la lecture ensuite...


    La discussion prit fin rapidement. La demoiselle s'excusa une dernière fois puis fit demi tour vers la salle des trophées. Elle avait bien l'attention de ranger tout le bazar. Il faut se dire qu'en attendant, elle ne persécute personne. Pour sa part, Niels prit la direction de la salle de classe où l'on enseignait les sortilèges et enchantements. Arrivé devant la porte, il frappa deux coups puis poussa l'immense porte. Après de nombreuses secondes, il avait balayé la salle du regard et malheureusement, il ne trouva pas le professeur pour poser sa question. Soupirant, il se gratta la tête puis referma la porte. Tant pis, le Serdaigle attendra le prochain cours pour avoir sa réponse. Les mains dans les poches, il marchait à une très lente allure... Profitant du calme régnant dans le couloir. C'est alors qu'il passa devant la salle des trophées et entendit des bruits étranges. Petit sourire aux lèvres, il se souvint de sa collègue de Serpentard. S'adossant à l'entrée de la pièce, il la regardait faire... C'était assez comique. La préfète lançait des sorts de lévitation sur les différents meubles et essayait de les remette à la bonne place.

    - Hum... Je crois que je vais t'aider, histoire que tu profites de ton week end car t'es bien partit pour y rester la journée... Reparo !

    Doucement, Niels se plaça à côté de la demoiselle puis attrapa sa baguette dans son sac en bandoulière. La prenant bien en main, il visa une petite étagère dont les vitres étaient brisées en milles morceaux. D'un mouvement souple du poignet, il lança le sort de réparation. Comme par magie, si l'on peut le dire, l'étagère se releva d'un bond et se mit à sa place tandis que les planches la composant se vissaient.. Ensuite, les débris de verres s'envolèrent puis reconstituèrent les vitres comme elles étaient avant que tout arrive. Une fois fait, il fit tourner sa baguette entre ses doigts puis jeta un coups d'œil vers la jeune fille près d'elle.

    - C'est plus rapide non ? Un truc que j'ai appris dans le livre de sortilèges et enchantements...
Revenir en haut Aller en bas
Préfète en chef
Milly E. Patterson
avatar
Préfète en chef
Féminin
Age : 26

Espace perso

MessageSujet: Re: Rencontre violente - Début d'après midi.   Dim 6 Fév - 21:48

x. Rencontre violente .x





Ainsi, il ne voulait pas dénoncé ceux qui avait saccagé la salle de Trophée ? Bon... Tant pis pour Milly. Peut-être était-il en train de protéger des élèves de sa maison ? Possible... C'était tout à l'honneur du jeune homme en tout cas. Ne voulant approfondir ses réflexions qui finalement, n'aboutissaient à rien, elle décidait de quitter son interlocuteur, ne voyant pas quoi dire d'autre ou faire. Et puis, il avait cette fameuse salle à réparer. Elle ne pouvait pas la laisser dans ce désordre. Se serait de l'irrespect pour le concierge. Eh oui, encore une fois, la pauvre Serpentarde devait réparer les bavures des autres. Soupirant, elle regagnait donc la salle d'un pas décidé, adressant un signe de main plutôt amical vers celui qui l'avait réceptionné précédemment. Elle désirait qu'il l'accompagne bien sûr mais il avait surement d'autres chats à fouetter que de rester avec la jeune demoiselle. Pourtant, elle voulait apprendre à le connaître. Et justement, sur un certain point qui l'avait fortement percuté : sa balafre. Comment se l'était-il fait ? Cela semblait logique que c'était par accident. Quel genre d'idiot pourrait s'amuser à se défigurer volontairement ? Mais alors... quel genre d'accident justement ? Ah, la Milly pouvait se montrer parfois un peu trop curieuse. Une chose qui la perdrait très certainement. Mais que voulez-vous ? Elle voulait toujours tout savoir, elle ne pouvait pas s'empêcher de découvrir la vérité. Non, elle n'aimait pas le mensonge. Mais qui pouvait tout savoir après tout ?

Avant d'entrer dans la salle, poussant la porte du bout de ses doigts, elle regardait légèrement derrière elle pour voir où était passé le jeune homme, s'il était resté à sa place, s'il l'avait suivant ou encore s'il était partis. C'était la troisième suggestion... Oui, le jeune Serdaigle semblait s'être éclipsé. Haussant les épaules, il était temps de se concentrer à la réparation. Malheureusement, elle ne se souvenait même plus du sortilège adéquate... Ou alors, il lui évoquait faiblement quelque chose, n'ayant après tout peut-être jamais appris. Une chose était sûre en tout cas, c'est qu'elle ne l'utilisait pas. D'un pas souple, elle glissait ses pieds entre les débris pour rejoindre le centre de la pièce saccagée. Puis, sortant sa baguette, elle prit une grande respiration. Un coup vif, elle pointa tout d'abord sa baguette magique sur une armoire qui, grâce au sortilège de lévitation, se soulevait. Puis, suivant les mouvements du poignet de Milly, le meuble se déplaçait, regagnant sa place qu'elle pensait être d'origine, contre l'un des pans de mur. Mais les nombreux débris au sol... comment faire pour les remettre comme il faillait. Ha ! Si seulement elle connaissait se fichu sortilège... ! Bon, elle s'en souviendrait peut-être dans quelques minutes. En attendant, elle pouvait continuer sa première manœuvre sur les autres armoires au sol, remettant ensuite un à un les trophée non abimé. Cela semblait lui prendre un temps fou. Elle voyait déjà son après midi filer entre ses doigts.

« Les sales gamins ! » maugréait-elle.

Et tout d'un coup, une voix, qui maintenant était familière, retentis à l'entrée de la pièce. Tournant vivement la tête, elle aperçu le Serdaigle qu'elle avait percuté avec violence. Contre l'entrée, il faisait son malin avec ses grands airs. Pourtant, il avait un air amical et aidant. Il se déplaçait vers la Serpentard et sortait à son tour sa baguette pour lancer un sortilège. Reparo Et là, sosu ses yeux, les bouts de verre dispersés en milles morceaux se reconstituèrent en une parfaite vitre, ne possédant plus aucune séquelle de ce qui lui était arrivée avant. C'était CE sortilège que Milly n'arrêtait pas de cherché depuis qu'elle était ici. Bouche bée, elle ne bougeait plus d'un poil, sa baguette abaissée le long de son corps, se contentant juste d'observer avec admiration. C'était nettement plus rapide, comme il l'avait fait remarqué. La blondinette daignait enfin à regarder son 'sauveur', un faible sourire aux lèvres.

« Merci... Je n'arrivais plus à me souvenir... Du moins, si je l'avais déjà appris ! Avec toutes ces révisions, je m'embrouille, c'est la folie ! » disait-elle en élevant la voix vers la fin, mécontente d'elle-même. « Je vais essayer. » reprenait-elle en relevant sa baguette qu'elle tenait fermement dans sa main. Comme pour le sortilège de lévitation, par habitude sûrement, elle faisait un mouvement circulaire avant de pointé d'un coup l'objet visé en articulant la formule avec distinction. Malheureusement, le résultat attendu n'avait pas été le même que le Serdaigle. Une explosion, certes faible mais assez pour faire un petit bon en arrière, avait retenti.

« Mais ! Qu'est-ce que j'ai fais de mal ?! »

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre violente - Début d'après midi.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre violente - Début d'après midi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Partie RPG : l'aventure vous appelle ! :: Intérieur du Château :: 3ème étage-