AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 A l'ombre d'un arbre - Après-midi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: A l'ombre d'un arbre - Après-midi   Dim 13 Fév - 19:39



Il faisait beau, en ce début d’après-midi. Oh certes, ce n’était pas non plus le soleil éclatant, mais le ciel était bleu et les nuages à l’aspect cotonneux éparpillés dans le ciel rendaient Poudlard très charmant. C’était donc une journée parfaite pour prendre l’air et se reposer un peu. Enfin… Juliana Jackson ne connaissait pas tellement ce mot, mais peu importe. Ainsi, elle avait glissé dans son sac quelques manuels de cours, au cas où elle aurait une envie soudaine de potasser, et surtout, son précieux carnet de pages blanches. C’était là son plus grand trésor, celui qu’elle chérissait et couvait incroyablement. Il débordait de tous les dessins qu’elle avait pu faire depuis quelques années, et le nombre d’esquisses était impressionnant. Ainsi, en solitaire comme elle en avait l’habitude, Juliana – dite Jul’ – quitta le château pour emprunter un chemin qui serpentait à travers le parc. Il y avait là plusieurs élèves, déjà, mais elle n’en vit aucun de Serdaigle, à son plus grand désappointement. Oh, cela ne la dérangeait certainement pas de côtoyer les autres élèves, mais elle aurait préféré des gens qui puissent la comprendre. Comprendre son engouement pour la bibliothèque, les livres, la solitude. Qui, en somme, pourrait être comme elle.

Elle avisa un coin tranquille, où elle serait à l’abri des regards indiscrets, et s’installa confortablement sous un arbre. Elle s’appuya contre le tronc, sortit de son sac son matériel à dessin, et se mit à l’ouvrage. Que dessiner ? Depuis son poste d’observation, elle apercevait clairement une partie du château de Poudlard, et décida de partir de cela pour faire son dessin. Ce n’était pas, pour l’instant, du grand art. Juste quelques crayonnages rapides pour faire les grandes lignes. Quand ce fut fait, elle fit une légère pause, regarda autour d’elle, vérifia encore qu’il n’y avait personne puis posa amoureusement ce qu’elle venait de faire à côté d’elle. Elle préférait dessiner des portraits, mais cela n’avait pas d’importance. Puisqu’elle ne connaissait personne, elle se voyait mal se planter devant quelqu’un et lui demander de ne pas bouger pour qu’elle puisse le dessiner…

Se rappelant soudain qu’elle avait prévu de réviser pour se maintenir à niveau, elle sortit de son sac un habituel bouquin de sortilèges, sa matière préférée, qui ne la quittait jamais. A cause de son statut d’enfant de moldus, et n’ayant pas eu le privilège de grandir avec la magie, elle avait l’impression d’avoir un nombre incalculable de lacunes et se sentait donc obligée de rattraper son retard. Alors qu’elle l’ouvrait à une page au hasard, une feuille de papier en tomba et elle fronça les sourcils en la ramassant. Là, elle se figea. C’était un dessin à son nom, qui représentait un jeune homme plus âgé qu’elle. Un dessin qu’elle avait fait quelques années auparavant, et qui ne ressemblait pas à grand-chose en raison de son jeune âge. Ses yeux restèrent dessus quelques secondes, des images plus ou moins heureuses lui revenant en tête, et puis sans prévenir, elle le froissa avec toute l’énergie du désespoir qu’elle possédait. Elle en fit une boulette qu’elle jeta le plus loin possible.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 28

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: A l'ombre d'un arbre - Après-midi   Dim 13 Fév - 20:26

Sylvia Stender aimait Poudlard. Elle chérissait de tout son coeur l'école, et c'était peu dire. C'était ici que Sylvia était devenue ce qu'elle était aujourd'hui. Et jamais elle ne lui en serait assez reconnaissante. Mais si elle aimait l'école, elle ne pouvait pas dire, aujourd'hui, que sa journée était réussie.

6h00. Comme tous les matins, Sylvia Stender s'était réveillée de bonne heure, et avait relu les manuels des matières qu'elle aurait dans la journée : potion, histoire de la magie, études des runes, soins aux créatures magiques, arithmancie, métamorphose, défense contre les forces du mal, étude des moldus, botanique et astronomie. Une journée bien remplie, comme toujours du fait de son nombre d'options important, ainsi qu'une heure de lecture à venir. Cela faisait cinq ans qu'elle relisait chaque matin les manuels entiers des matières qu'elle aurait dans la journée. Et depuis Septembre, les mêmes livres étaient lus chaque jour, selon le programme de la journée. Une habitude qui tenait plus du rituel qu'autre chose quand on connaissait la jeune fille. Uniquement des notes parfaites (et au-delà) depuis sa première année (sauf en vol, où elle avait légèrement eu du mal pour débuter). Et ses livres de cours, elle les connaissait sur le bout des doigts, à la virgule près, un mois avant la rentrée. Mais c'était ainsi : Miss parfaite lisait chaque jour ses livres. Et n'hésitait pas à faire la remarque à quiconque ne faisait pas comme elle. Autant dire : tout le monde. 1h était ainsi largement suffisant pour les relire.

7h00. Après avoir rangé ses livres dans son sac étirée et allégé à l'aide de deux petits sortilèges vite faits bien faits, Sylvia se dirigeait toujours à la bibliothèque, pour emprunter ses douze livres quotidiens, faute de pouvoir en prendre plus. Mrs Pince lui faisait une remarque ou deux, selon les jours, et Sylvia pouvait ainsi se diriger vers la Grande Salle pour le petit déjeuner. Mais ce matin-là, Mrs Pince eut 15 minutes de retard. Chose que Sylvia ne put s'empêcher de lui faire remarquer. La guerre froide entre les deux sorcières étaient loin d'être terminée.

Ces quinze petites minutes de décalage dans le parfait emploi du temps de la Miss Parfaite eut la fâcheuse conséquence (cela ne pouvait être une coïncidence!) de mettre de travers toute la journée. Un abruti de Poufsouffle avait éclaté de rire dans son bol de lait juste au moment où Sylvia passait derrière lui : elle en fut recouverte. Sa colère fit peur à un autre idiot de Poufsouffle qui, lui, lâcha sa tartine sur les chaussures de la blondinette.

Sortant sa baguette pour réparer les dégâts, le concierge, Mr Rusard, lui était tombé dessus, en lui rappelant que la magie était interdite dans les couloirs. Sur quoi, Sylvia lui avait rappelé avec une grande politesse feinte que la Grande Salle n'était pas un couloir, et sans lui demander son reste, avait nettoyé les dégâts d'un coup de baguette.

"Vous auriez peut-être préféré dû nettoyer le sol à la sueur de votre front ? J'en suis navrée" lui avait-elle rétorquée avec un sourire crispé.

Les cours s'étaient ensuite très bien déroulés, si ce n'était qu'elle n'avait trouvé que des places au second rang pour celui d'histoire de la magie étant donné que le professeur avait décidé de punir cinq stupides Serpentards bavards en les plaçant au premier rang. Une pure perte de temps et une punition pour les bons élèves - et pour la meilleure : Sylvia Stender - voilà ce que c'était !

Bref. Sylvia n'était pas contente de sa journée. Elle décida de passer une partie du break de l'après-midi dans le parc du château, pour profiter un bon du redoux des températures.

Alors qu'elle se dirigeait vers un banc de pierre, une boulette de papier froissée arriva à ses pieds. Sylvia leva la tête en direction de son propriétaire : une Serdaigle. D'un geste vif, Sylvia se pencha, attrapa la boulette, et s'approcha à grandes enjambées de la jeune fille.

"Lancer des déchets dans le parc du château est formellement interdit, Melle Jackson," dit-elle d'un air sec, arborant fièrement son insigne de préfète en chef.

Sylvia lui rendit son papier en lui le lançant sur son livre ouvert.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'ombre d'un arbre - Après-midi   Dim 13 Fév - 20:41



Et dire que la journée avait si bien commencé. Pour la première fois depuis longtemps déjà, Juliana s’était sentie en harmonie avec elle-même, presque sereine. Et voilà qu’une voix sèche et sérieuse la troublait dans ses rêveries. Elle mit un certain temps avant de relever la tête, comme si cela ne la concernait pas, et daigna finalement poser les yeux sur celle qui venait troubler son moment de bonheur.
C’était une Serdaigle, elle-aussi, et une préfète, au vue de son insigne. Rien que ça. Juliana n’avait jamais compris l’utilité d’avoir un préfet, ou un préfet-en-chef, au sein d’une maison, puisqu’elle était tout à fait capable de se gérer elle-même. Alors, outre les Serpentard, s’il y avait bien des élèves à Poudlard qu’elle ne pouvait pas s’encadrer, c’était bien les préfets, qu’elle trouvait arrogants, imbus d’eux-mêmes et surtout, qui avaient toujours le chic pour troubler la tranquillité des élèves. Pourtant, Jul’ était passée maître en l’art de la sérénité, et elle garda son calme. Elle saisit la boulette, ferma son livre qu’elle posa à côté de son dessin quasiment achevé, et se releva. Elle n’avait que onze ans, était en train de tenir tête à une cinquième année, mais cela ne semblait pas la déranger outre mesure. Et que pouvait-elle faire ? S’écraser et s’excuser ? Certainement pas. Jul’ se retint de déchirer en petits morceaux le papier pour les éparpiller autour d’elle, mais nul doute que la préfète n’apprécierait pas et se dépêcherait de la réprimander.

« Je n'ai rien fait de mal ! Je ne la jetais pas, je m’en débarrassais. Je l’aurais de toute façon reprise pour la balancer au feu. Et puis tu as raison, en fait. Ce genre de déchets ne mérite pas de salir un tel parc. »

Elle jeta un rapide coup d’œil à la boulette de papier puis la lança de nouveau près de son sac. Après tout, elle n’en n’avait plus besoin. Hélas, sa journée venait d’être gâchée et elle ne se voyait ni dessiner, ni travailler. De fort mauvaise humeur, elle ne se préoccupa pas du rang de l’autre élève et demanda :
« Qu’est-ce que tu viens faire ici ? Tu ne devrais pas… je ne sais pas, moi… être en train de rôder dans les couloirs, à la recherche de nouvelles victimes ? »


Dernière édition par Juliana Jackson le Mar 15 Fév - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 28

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: A l'ombre d'un arbre - Après-midi   Mar 15 Fév - 11:30

Juliana récupéra la boulette que venait de lui lancer Sylvia, et referma son livre, puis se leva pour parler à Sylvia. Chose qui faciliterait bien le dialogue, si dialogue il y avait. Un large sourire crispé sur le visage, comme à son habitude, Sylvia attendit patiemment que Juliana daigne enfin prendre la parole à propos de son acte.

Comme tous les premières années de cette école, Juliana ne s'excusa pas, et essayer de tenir tête à la préfète en chef.

(D'une originalité...) pensa Sylvia, un brin las de ce comportement de mouton, même chez les Serdaigles.

Sylvia laissa la petite assurer qu'elle aurait récupéré son bout de papier après. C'était la deuxième étape du première année qui ne voulait pas s'excuser : se justifier. Prouver qu'on était dans son plein droit et que rien ne justifiait la réprimande. Sylvia resta stoïque, les bras croisés, se retenant de lancer un rire moqueur au visage de la jeune fille. Après tout, tout le monde devait apprendre de ses erreurs.

Ne répondant toujours pas, Juliana enchaîna avec la troisième étape : poser des questions. Essayer de montrer que la préfète en chef n'était qu'une vilaine petite fifille. Typique. Ils faisaient tous ça. Finalement, cela en devenait... ennuyeux.

"Les trois étapes du parfait élève de première année pris en faute en moins de cinq minutes. Tu es plutôt une rapide dans ton genre," fit-elle remarquer avec un sourire moqueur sur le visage. "Ne t'inquiète pas, vous faites tous pareil. Certains apprennent plus vite que d'autres, j'espère que ce sera ton cas. Une élève de Serdaigle doit savoir se montrer digne de sa maison après tout," ajouta-t-elle avec un large sourire crispé.

Avec les années, Sylvia avait cependant vite appris que, Serdaigle ou non, il restait un paquet d'élèves au Q.I d’huîtres dans cette maison. Jetant un rapide coup d'oeil au livre que Juliana avait refermé quelques minutes plus tôt, Sylvia remarqua qu'il s'agissait d'un livre de cours. Au moins, tout n'était peut-être pas perdu avec elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'ombre d'un arbre - Après-midi   Mar 15 Fév - 15:42



J
uliana écouta la préfète sans la couper une seule fois, sans prononcer une parole. Elle bouillonnait intérieurement de rage mais possédait une telle capacité de dissimulation de ses émotions que ça ne se voyait pas. Probablement que Jul’ ne devait pas être la première à lui tenir tête, son interlocutrice était une préfète en chef, et elle avait du en voir, des jeunes gens pré-pubères désirant se faire remarquer. Mais Juliana n’était pas ainsi. Ce n’était pas par bravoure, par inconscience ou par quoi que ce soit d’autre. Non. C’était simplement que Juliana en avait vu, dans sa courte vie, passer des gens qui se croyaient fort alors qu’ils ne l’étaient pas, qui se croyaient tout-puissants alors qu’ils n’étaient strictement rien. Alors ces gens ne lui faisaient plus peur, parce qu’elle avait déjà subit pire. Cette préfète du nom de Sylvia n’était rien par-rapport au père de Jul. Celle-ci lui jeta d’un ton cinglant :

« Je ne suis pas juste une bonne petite élève de Serdaigle. Je ne ressemble pas aux autres. »

Arrogance ou bien réalité ? Nul ne saurait le dire, encore moins JJ. Elle était lasse, lasse de devoir se battre continuellement pour prouver une vérité qu’elle était seule à connaître. Non, elle n’était pas comme les autres. Elle, elle possédait une histoire, une véritable histoire. Ce n’était pas le cas de ces pauvres gosses gâtés qui n’avaient connu que joie et bonne humeur, et qui avaient été élevés dans un cocon douillet depuis leur plus tendre enfance. Juliana était différente en tout point, parce qu’elle avait appris à supporter les coups sans broncher, à endurer les souffrances sans laisser passer une seule émotion. Et sur ce point, qu’est-ce qu’une préfète en chef pouvait bien savoir ?
Juliana poussa un léger soupir de résignation, puis son regard se fixa sur l’insigne de Sylvia, mis bien en évidence sur sa poitrine. A coup sûr, elle devait en être fière.

« Nous faisons tous pareils, c’est ça ? Et toi, dans ce cas ? Tu suis gentiment le mouvement en étant préfète, hein ? La conformité, suivre le règlement à la lettre, être incapable de réfléchir… C’est qui le mouton entre nous deux ? »

Juliana était furieuse. En colère contre la préfète, certes, et puis en colère contre elle-même. Elle n’avait qu’une envie, fuir, fuir très loin ou personne ne pourra lui reprocher quoi que ce soit. Et puis d’ailleurs, elle n’avait strictement rien fait. C’était cette Sylvia Stender qui l’avait abordé, elle qui était en tort. Juliana, dans son genre, était la sorcière la plus bornée de l’existence. Elle finit par se détourner de la préfète, sentant son regard inquisiteur, saisit son sac et colla son carton à dessin contre sa poitrine. Ensuite, elle se retourna vers Sylvia, décidée à partir, ne voulant pas affronter un sermon de plus par quelqu’un qui ne la connaissait même pas. Et puis il n’y avait pas que ça. Juliana n’était pas non plus suicidaire, elle savait parfaitement qu’elle venait de remettre à sa place une préfète, et ne voulait pas s’attirer davantage d’ennuis, surtout pas alors qu’elle n’était là que depuis peu.

« J’ai encore beaucoup de boulot, j’ai autre chose à faire qu’ennuyer les autres, désolée. »

Elle resta toutefois immobile, à la fois impatiente et inquiète par ce que la préfète allait trouver à répliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 28

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: A l'ombre d'un arbre - Après-midi   Sam 19 Fév - 15:45

Juliana resta parfaitement calme. Chose que, Sylvia devait bien se l'avouer, changeait un peu de ces élèves qui montaient le ton pour un rien, se croyant supérieur car ils parlaient plus fort que la moyenne. Cela étant, Juliana restait une élève qui devait apprendre la discipline. La hiérarchie. Et le règlement de l'école, si cela n'était pas déjà fait. Il était hors de question qu'une Serdaigle fasse des choses aussi bêtes que lancer des papiers dans le parc du château. D'une façon ou une autre, cela finirait par ternir la réputation de la maison de Rowena Serdaigle, la maison de la sagesse.

Juliana affirma ne pas être une élève comme les autres. Sylvia réprima un rire.

"Juliana Jackson, tu a été envoyée dans la maison de Serdaigle. Alors je me moque de tes pulsions de puberté qui te donnent des envies de rébellion. Ici, chez les bleus et argents, on respecte le règlement, on apprend correctement tous les cours, on fait ses devoirs 5 semaines à l'avance, on passe son temps à la bibliothèque, et on montre que notre Q.I est largement supérieur à celui d'une huître. D'accord ?"

Sylvia acheva sa tirade par une question purement oratoire - l'assertion de Juliana n'était qu'une formalité. Réprimander des élèves de sa maison, cela avait quelque chose de différent. Sylvia était persuadée qu'il était possible de faire quelque chose de pas trop mal avec les bleus & argents. Ou du moins, elle l'espérait. Parce que les trois autres maisons avaient vraiment du soucis à se faire.

La petite Serdaigle envoya à Sylvia qu'elle aussi, elle était un mouton, car elle suivait le règlement. Sylvia laissa s'échapper un rire moqueur avant de répliquer :

"On suit le règlement de l'école quand on a un minimum d'intelligence. Ce qui n'est pas le cas de tous les préfets, crois-moi".

L'attitude de Sylvia tout entière laissait transparaître un clair sentiment de supériorité. Oui, Sylvia Stender était l'élève la plus intelligente et talentueuse de l'école. Oui, c'était également la préfète en chef la plus désagréable, la moins modeste et la plus égocentrique. Et alors ? Après tout, c'était Poudlard qui l'avait ainsi façonné. Ou du moins, ses élèves...

"En effet, je suis persuadée que tu as encore de nombreux bouquins à lire avant de prétendre tout connaître sur tout. Un petit tour par la bibliothèque te ferait sans doute le plus grand bien," ajouta-t-elle d'un ton sec.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A l'ombre d'un arbre - Après-midi   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'ombre d'un arbre - Après-midi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Partie RPG : l'aventure vous appelle ! :: Extérieur du Château :: Parc de Poudlard-