AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 8 Avr - 14:19

Alex était nerveux en ce soir si spécial. Il était dans sa salle commune lorsque de drôles de sensations se manifestèrent dans son ventre. Il angoissait, peur de ne pas être à la hauteur, peur de mal faire, peur de faire du mal malgré lui. Lui et Sylvia avaient eu une discussion passablement étrange la veille dans l'après midi. Une longue, très longue conversation où les idées ne cessèrent de pleuvoir. Certes, Alex avait eu beaucoup d'idées aussi sottes qu'inutiles, mais il y avait mis tout son cœur et surtout, tous ce que son pauvre esprit malade et torturé par le doute, pouvait lui permettre de proposer. Malgré toute cette agitation, lui et Sylvia (enfin plus Sylvia que lui-même, soyons honnête), eurent trouvé un bon moyen pour farfouiller dans sa tête à la recherche d'une réponse qu'elle savait connaitre mais qui lui disparût mystérieusement après qu'un sortilège lui fut lancé.

Pauvre Sylvia...avait-il en tête.

D'abord apeuré par la proposition de la Serdaigle, Alex avait accepté les ordres de son amie avec honneur. Elle lui permettait de rentrer dans sa tête à l'aide de la légilimencie. Elle lui avait bien dis que ce serait lui qui le ferait, et Alex en avait ressenti une immense fierté. Ce privilège le mettait cependant mal à l'aise. Il ne savait pas grand chose sur cet art et comme il ne savait ni quoi faire, ni comment, il avait peur de mal faire les choses. Mais Sylvia lui eut assuré, peu avant de prendre congé de lui, qu'elle ferait tout le travail pour lui et qu'il n'aurait qu'à se souvenir de ce qu'il allait voir dans les visions qu'il allait percevoir.

J'espère que je ne vais pas lui faire de mal?...se questionna-t-il.

Plus ponctuel que jamais, Alex avait pris soin de venir dans la Salle sur Demande, bien avant l'annonce du couvre feu. Il savait qu'il prendrait un risque en sortant après celui ci: celui de se faire capturer par Rusard et de manquer le rendez-vous. Cela, il se l'interdisait catégoriquement. Sylvia comptait sur lui et jamais il ne voudrait se risquer à la décevoir, il le faisait déjà bien assez comme ça dans leurs vies d'élèves. Il était donc dans la Salle sur Demande avec deux bonnes heures d'avances. Il s'entrainait à jeter des sorts de métamorphose sur un bout de parchemin qui était resté là, provenant d'une note qu'il avait pris lors de la dernière réunion du Risèd Squad. Il avait lancé un sort très beau qu'il n'osait que très rarement lancer, celui qui consistait à changer un bout de papier en oiseau. Il virevoltait dans la pièce, guidé par les mouvements de la baguette de son créateur, lorsque soudain, un bruit retentit aux oreilles du Gryffondor. C'était l'appel du couvre-feu lancé par la voix énigmatique, douce et incroyablement hypnotique de Stéphy Wulfric.

-Bien, nous y voici...Sylvia ne devrait plus tarder maintenant... Dit-il plus pour se préparer que par impatience.

Il allait passer un cap très important ce soir là. Certes, encore fallait-il qu'il soit à la hauteur... Mais Alex avait foi en lui, parce qu'il avait foi en Sylvia. Mais malgré tout, il angoissait comme un jeune élève avant un devoir important ou comme un jeune-homme allant à son premier rendez-vous galant. Bref! Il avait le trac. Le vol de son oiseau d'ailleurs, s'en faisait ressentir: il ne faisait plus de zig-zag mais planait tout en ayant un vol saccadé. Lorsque le Gryffondor reprit ses esprits, l'oiseau vint alors se poser tout près de sa main comme s'il voulait atterrir sur ses doigts. Alex ouvrit alors la main et le saisit délicatement. Immobile, il le jeta en l'air pour qu'il reprenne son envol. Puis, le guidant à nouveau de sa baguette, Alex le fit foncer comme un malade dans toute la salle. L'oiseau allait à une grande vitesse et faisait des figures aussi belle que celle que faisait notre jeune sorcier au Quidditch. Après tout, quoi de plus normal pour celui qui donne les ordres à sa métamorphose, que de lui obliger de faire des mouvements qu'il connait par cœur?

-Héhéhé, bravo p'tit piaf! Tu te débrouilles comme un chef. Dit-il à sa création depuis son fauteuil où il était assis confortablement.

L'heure avançait et Sylvia ne donnait toujours pas de signe de vie. Comme à l'accoutumé, Alex se faisait du mauvais sang pour elle. Il craignait qu'elle s'eut faite attrapée par un professeur, puis il s'imagina Sylvia sous une tonne de livres avec des parchemins tombés à ses pieds. Ensuite, il se dit qu'elle avait peut-être tout simplement changé d'avis? Non, pas possible, elle lui avait bien dis qu'elle viendrait... Alex se persuadait de ne pas s'inquiéter. Après tout, cela était si fréquent pour lui de s'en faire pour Sylvia qu'il en avait tout bonnement pris l'habitude. Son oiseau vint alors se poser sur son épaule et Alex se laissa bercer par le fil de ses pensées arrivant et repartant, attendant la jeune fille avec une impatience de plus en plus grandissante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 8 Avr - 15:21

Une journée et quelques heures plus tôt, Sylvia Stender avait à son tour été victime de la salle du Risèd. Certes, aucun papier signé de la main de Saya Serpentard n'avait été placardé sur son buste pour revendiquer l'attentat. Mais il y avait tout de même peu de chances qu'un groupe de défenseurs de la salle soit à l'origine de l'attaque. Parce qu'après tout, jusqu'à preuve du contraire, personne ne défendait Saya. Et c'était bien mieux ainsi. De mauvaises langues auraient sans doute dit qu'il s'agissait simplement de représailles : Sylvia se faisait tant d'ennemis temporaires avec son rôle de préfète en chef - et tant de jaloux à vie du fait de son intelligence démesurée - qu'il n'était pas rare que l'on tente de saboter son autorité. Mais Sylvia Stender ne croyait pas aux coïncidences. L'attaque avait tout simplement déplacé dans sa mémoire une information d'extrême importance : la solution pour affaiblir la salle du Risèd.

Devant le manque de jugeote de son ami de Gryffondor : Alex Auhesse, il avait été difficile à Sylvia de ne pas proposer elle-même un plan qu'elle se serait bien garder de mettre en œuvre : la fouille de sa mémoire par légilimencie. Alex n'avait rien d'un élève modèle. Et Sylvia ne croyait absolument pas en ses capacités intellectuelles encore enfouies en lui. Il fallait bien l'admettre : Alex était un élève ordinaire. Mais un élève qui était son ami, et à qui elle pouvait faire confiance. Du moins, elle l'espérait. Et elle ferait tout, quoiqu'il arrive, pour qu'il ne puisse accéder à son jardin secret : sa famille, le jour de sa répartition, et son premier semestre à Poudlard.

Sylvia Stender arrivait tout juste au septième étage lorsque le couvre-feu fut annoncé. N'ayant croisé personne, elle s'auto-félicita par avance, et fit apparaître la salle sur demande.

"Salut Alex", dit-elle à la volée en entrant dans la salle. "J'espère que tu t'es préparé avec plus de sérieux que pour un cours de sortilèges, parce qu'aujourd'hui, c'est moi qui serait en face de ta baguette," ajouta-t-elle avec un sourire crispé et une pointe d'amusement dans la voix.

Sylvia n'avait pas peur que cela se termine mal. Elle connaissait rarement le sentiment de peur, et elle doutait qu'Alex puisse faire quoique ce soit d'irréversible. Mais elle aimait lancer de petites remarques. C'était sa façon d'être.

Refermant la porte derrière elle, Sylvia s'approcha du centre de la pièce, jeta un rapide coup d'œil à l'oiseau de papier sur l'épaule d'Alex accompagné d'un "C'est mignon, ça me rappelle mes premiers sortilèges !", et déposa son sac sur une table à portée de bras. Sylvia plongea la main dans son sac agrandi et allégé par deux petits sortilèges enfantins, et en retira une caissette noire.

"ça, c'est un magnétophone. C'est un objet moldu que m'a offert ma mère. Il marche à piles et peut donc fonctionner dans l'enceinte de l'école", expliqua-t-elle sur un air de leçon. "Je ne vais pas t'expliquer ce qu'est une pile, parce qu'on n'est pas encore d'étude des moldus. Tout ce que tu dois savoir, c'est que ça va enregistrer tout ce que tu diras lorsque tu verras mes souvenirs."

Sylvia marqua une pause. Peut-être devait-elle expliquer à Alex les différentes étapes de réflexion qu'elle avait eu avant d'en arriver à sortir ce vieux truc moldu.

"Pour faire simple," reprit-elle avec supériorité, "tu vas entrer dans ma mémoire et décrire tout ce que tu vois. Décrire, pas commenter," insista-t-elle sur un air de mise en garde. "Et nous l'enregistrerons là-dessus. J'ai pensé que ce serait trop risqué de garder simplement cela dans nos mémoire : on pourrait de nouveau nous les effacer. Et ça, c'est moldu. Saya Serpentard aura plus de mal à le court-circuiter. Et dans le doute, j'ai procédé à plusieurs enchantements de protection."

Sylvia ferma les yeux un instant et les rouvrit. Un fauteuil d'apparence très confortable apparut devant elle. Avec un sourire de satisfaction sur le visage, elle se laissa choir dedans.

"Des questions ?" demanda-t-elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 8 Avr - 16:03

Alex vit arriver Sylvia avec beaucoup d'assurance, bien plus que lui de toute évidence. Il était tout chose mais Sylvia elle semblait prendre ça comme un léger amusement. Elle sortit le magnétophone qu'Alex reconnut aussitôt, ils en avaient un chez eux. Plus précisément, sa mère avait un dictaphone pour se rappeler certaines formules qu'elle avait inventé. Elle avait pour habitude de choisir des formules très complexes de phonétique tant latine que grecque ancienne. Elle privilégiait ainsi l'authenticité des sorts qu'elle inventait. Cela dit, Alex vit Sylvia expliquer tout ceci avec une aisance si déconcertante que sa mâchoire aurait fait un trou dans le sol si celle ci n'avait pas été si solidement fixée après ses maxillaires. C'était aussi et surtout le pourquoi du comment l'impressionnait. Bouche bée, le Gryffondor était une fois de plus en admiration devant la jeune fille qui lui était plus un professeur qu'une camarade de classe.

-Les piles sont de petits compartiments qui sont fait de plusieurs métaux dont du cuivre et d'un fluide, bien souvent du mercure ou d'un autre fluide similaire qui donnent la possibilité au métal, par réaction chimique, de produire de l'électricité. Dit-il avec fierté.

Alex vit Sylvia faire apparaitre un fauteuil avec une facilité tout aussi déconcertante que lorsqu'elle eut expliqué le magnétophone et son rôle en ce soir aussi pédagogique qu'énigmatique. Il trouva l'initiative de son amie très astucieuse et se garda de lui en faire compliment: il était trop pensif pour ça hélas. Il la regardait avec une étincelle dans le regard...Il continuait de boire ses paroles avec grande attention lorsque Sylvia lui demanda s'il avait des questions. Alex en avait une effectivement, le contraire eut été surprenant venant de lui. Cela dit il ne savais pas trop comment la formuler cette question, mais après avoir malaxer tout ça dans sa tête, il dit enfin:

-Oui, j'ai une question...est-ce que je dois penser à quelque chose de spécial lorsque je prononce la formule? Je veux dire, je dois me concentrer, ça je sais, mais est-ce que je dois aussi me focaliser sur quelque chose de précis? Ou est-ce que c'est inutile?

Question pour le moins intéressante, il n'allait pas penser à un souaffle alors qu'il visitait les pensées de son amie. Est-ce que Sylvia allait lui faire vraiment tout le travail? Non, certes non, ou...peut-être? Qui pouvait le savoir? Bref! Plutôt détendu, mais incertain, il attendait une réponse, voire un développement sur l'art de la légilimencie. Comme cette discipline lui était totalement inconnue, sauf de nom, il n'était qu'un novice à tous les étages. Le doute qu'il éprouvait en ce moment, n'était que le doute qu'il aurait pu éprouver pour une banale situation. La salle semblait les laisser tranquille plus que jamais, surtout qu'ils étaient dans la Salle sur Demande: endroit où, théoriquement, elle n'avait pas d'emprise sur eux.

En tout cas, j'espère que ça va bien se passer...Je ne sais même pas ce que je dois voir ou même chercher ; d'ailleurs...

-Euh Sylvia? Je dois chercher quelque chose de spécial? Ou tu me guideras complètement? Parce que si tu ne sais plus ce que tu voulais me dire, comment je fais pour le retrouver?

A nouveau une question intéressante pour lui, mais peut-être tout à fait hors de propos pour la blondinette. Alex se tut et laissa à Sylvia le soin de lui formuler une réponse qu'il trouverait, d'avance, très pertinente. Plus attentif que jamais, plus réveillé que jamais, Alex était tant concentré par ce que Sylvia allait lui dire, que tout autour de lui sembla flou, comme s'il ne percevait plus que l'aura de son amie, assise là dans un fauteuil, en face de lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 8 Avr - 16:35

Lorsque Sylvia avait préféré passer sous silence une quelconque explication au sujet des piles, Alex profita de cet instant pour faire preuve d'un peu de culture en lui sortant une petite définition plutôt très détaillée. Sylvia acquiesça d'un signe de tête, avant de passer à la suite. Bien qu'elle fut presque étonnée qu'Alex connaissait ce genre d'objets, elle se rappela également qu'il avait pris les cours d'étude des moldus en option.

Alex posa alors quelques questions, qui finalement ne se résumait qu'en une seule phrase : que faire ? La légilimencie était une branche de la magie assez vague, tout aussi importante et également mystérieuse. Il ne s'agissait d'ailleurs pas d'une science apprise à Poudlard, pour sans doute mille et unes raisons bonnes ou mauvaises. Sylvia avait toujours pensé qu'il ne fallait pas se limiter aux seuls enseignements qui étaient donnés à l'école : d'où ses entraînements personnels à l'occlumencie. Mais la légilimencie demandait d'être deux. Et cela, même Sylvia n'avait pas encore pu l'expérimenter.

"Tout ce que je sais sur la légilimencie repose sur un apprentissage purement théorique. Ce qui n'en fait pas pour autant un mauvais apprentissage," dit-elle avec assurance. "D'après quelques auteurs connus pour être d'assez fins légilimens, penser à ce que l'on veut trouver est un bon moyen pour ne pas se perdre dans des souvenirs aussi futiles qu'inutiles. Je vais donc te raconter tout ce que je sais sur la soirée où j'ai eu connaissance de ce que j'ai oublié... et tu y penseras."

À ces mots, Sylvia déglutit non sans difficulté. Jusqu'à présent, elle avait fait preuve d'une grande assurance, se focalisant sur le but de cette fouille : l'affaiblissement de la salle du Risèd. Mais la vérité mettait d'autres aspects en lumière. Quelqu'un d'autre aurait connaissance de ses souvenirs. Ceux-là même contre lesquels elle lutait.

Sylvia ferma les yeux l'espace d'un dixième de seconde, se concentrant pour ne rien laisser transparaître dans sa voix ni sur son visage. Elle devait raconter les choses avec recul. De façon neutre. Et ne pas montrer le malaise qui la submergeait.

"J'attendais dans le couloir du septième étage. On avait rendez-vous pour parler de la salle.

Sylvia marqua une pause. Si elle devait en dire le maximum à Alex, elle ne se sentait pas capable non plus de dire certaines choses. Il les verrait. Il décrirait la situation à voix haute. Elle l'entendrait et le revivrait. Mais elle pouvait éviter de prononcer certaines choses... certains noms.

"Il y a eu deux moments différents. Avant, et après le passage dans le bureau de la directrice. Je ne sais pas quand a été trouvée la solution. Peut-être que c'est un tout. Le passage dans le bureau du professeur Wulfric également."

Sylvia planta alors son regard dans celui d'Alex. Il était temps de commencer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 8 Avr - 18:13

Alex sut que le moment était venu. Il fixa un moment Sylvia dans les yeux avec une expression de complicité qui voulait dire "d'accord, j'y vais". Un petit acquiescement plus tard, il la fixait toujours mais d'un regard plus lointain cette fois ci. Il pointa sa baguette en direction de Sylvia et son pouce tremblota nerveusement. Alex crut percevoir l'espace d'un dixième de seconde, de la crainte dans le regard de Sylvia, mais il était bien trop tard à présent pour faire machine arrière. Il dit d'une voix très claire mais non forte, la formule:

-Legilimens!

Alex fut aussitôt comme aspiré vers Sylvia avec une force totalement incontrôlable. Il s'était vu arriver contre la pupille de ses yeux bleus qu'il trouvait au demeurant charmants. Une fois passé ses yeux, le noir complet vint obscurcir sa vision, puis peu à peu, une image bien lointaine se formait, comme l'image d'une télévision n'ayant aucun cadre et dans le noir absolu. Il voyait la scène et s'en rapprochait doucement. Plus il s'en approchait, plus il voyait nettement. Il n'entendait encore rien, mais l'image devenait de plus en plus proche et claire:

-Je...je te vois. Dit-il les yeux fermés et complètement concentré, calme et détendu. Tu es dans le bureau du professeur Wulfric et ...un...un Serpentard est avec vous: Cavendish. Tu sembles contrariée et le professeur Wulfric vous affirme à tous les deux que rien ne sortira de ce bureau.

Il s'approchait encore de la scène pour y prendre part sans pouvoir interagir. Il voyait que quelque chose de grave se passait. Mais il devait dire à Sylvia ce qui emplissait sa vision.

-Le professeur Wulfric parle d'envoutement... Le Serpentard se moque presque de la directrice...Il lui dit sur un ton ironique, presque en se moquant d'elle, que tu aurais pu être un mangemort qui aurait fais disparaitre ton corps... Ce serait un serdaigle qui aurait été derrière tout ça: One.

Alex prit sa respiration. Il avait beau être en transe hypnotique, il devait quand même respirer. Et allez savoir pourquoi, il n'y avait plus rien, rien d 'autre que la vision. Même Sylvia n'était plus là. Enfin si, la Sylvia de sa vision, mais pas la Sylvia originelle.

-Cavendish parle de...Saya. Il dit penser qu'elle n'existe que si l'on croit à elle. Il dit aussi que si l'on peut faire face à sa peur, alors elle n'a plus de raison d'effrayer. Mais il dit n'avoir confiance en personne et ne veux plus poursuivre...

La vision ne changea pas, mais Alex reporta son attention sur Sylvia:

-C'est à ton tour de parler, tu dis qu'il a une très mauvaise mémoire rapport au fait que ton épouvantard c'est l'eau et ensuite tu as murmuré "le parc"...

La vision d'Alex commençait à devenir floue. Il se sentait comme partir très légèrement, aussi il se focalisa sur la scène avec une concentration des plus ardue. Une goute de sueur perla sur son visage, il commençait à être fatigué, il suffoquait presque, comme s'il allait s'évanouir. Mais sachant qu'il tenait sans doute la clef à toute cette histoire, il se concentra plus que jamais et poursuivit son monologue:

-Le professeur Wulfric...le professeur...elle...vous dit...que vous avez sans doute mit le doigt sur...sur quelque chose... Elle parle de légende et dit...que chaque élément est peut-être un élément...un élément clef... toi et Cavendish vous vous parlez mais je...je...je n'entends plus rien...je vous vois sortir du bureau...Miss Wulfric vous dis de sortir...vous refermez la porte...


Là, la vision d'Alex devint complètement noire et il tomba dans le flou. Il tremblait légèrement, avait très froid mais était en nage. Sa baguette était tombée au sol et il avait une main sur l'accoudoir de son fauteuil et l'autre sur son genoux. Les paupières à demi closes, l'on pouvait voir ses yeux faire des mouvements oculaires rapides au dessous. Sa mâchoire était légèrement crispée et son souffle était saccadé. Il ne reviendrait à lui que si Sylvia lui parlait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 8 Avr - 22:38

Assise sur le plus moelleux fauteuil qu'elle avait imaginé, Sylvia se concentrait à présent sur son confort et les souvenirs qu'Alex devait réussir à trouver. Elle sentait son corps s'enfoncer dans le confortable siège. Son esprit s'allégeait. Elle savait qu'elle avait à présent ouvert toutes les portes de son esprit. Ou presque. Une partie était fermée. À double tours si c'était possible.

Alex leva sa baguette en direction de Sylvia. Et d'une voix claire, il prononça la formule magique.

Sylvia se sentir alors comme projetée en arrière. Ou en avant, elle ne savait plus bien. Des images défilèrent à toute vitesse devant elle. Elle remarqua rapidement une femme blonde : sa mère. Elle dévia aussitôt le flot de ses pensées. Des escaliers ressemblant traits pour traits à ceux menant au bureau de la directrice de l'école apparurent alors. Un sourire satisfait se dessina sur le visage de Sylvia. Si elle ne se trompait pas, Alex et elle avaient capté un souvenir clef de la blondinette. Elle laissa alors défiler les images sans s'y opposer. Tout était là, rien n'avait changé. Si ce n'était cet ajout en fond : la voix de Alex,qui décrivait méticuleusement tous les évènements.

"Cavendish". Ce nom résonna aux oreilles de Sylvia. Et dans le même temps, une boule se mit à peser lourdement sur son estomac. Elle respira, profondément, forçant sa concentration sur le souvenir qui passait devant ses yeux. Elle s'entendait parler. Une chose tout à fait étrange. C'était la première fois qu'elle faisait cette expérience après tout. La discussion se conclut enfin. Sylvia avait lancé une remarque assez désobligeante sur les Serpentards. Et elle s'en félicita de nouveau. Si elle avait su, jamais elle n'aurait accepté de se laisser embarquer dans cette histoire. Son instinct lui avait crié de fuir. Tout en elle avait refusé de rester et de se lancer dans cette aventure - bien vite avortée. Mais une partie en elle avait voulu essayer.

Soudain, la vision disparut et Sylvia retrouva la vue : la vraie, celle qui lui permettait de voir la salle sur demande, le fauteuil dans lequel elle était assise et... Alex, son ami, agenouillé devant elle. Sylvia secoua mentalement ses idées pour les remettre en place. Alex n'allait pas bien. Il était en sueur, semblait grelotter, avait apparemment du mal à respirer... ses yeux faisaient d'étranges cercles dans leurs orbites et sa mâchoire était subitement très contractée.

"Alex ? C'est Sylvia. Sylvia Stender. Nous sommes dans la salle sur demande. Nous essayons de parcourir mes souvenirs à l'aide de légilimencie. Tu te souviens ?"

Sylvia avait déjà eu à faire à ce genre de situations. Ou du moins, des situations semblables. Elle avait souvent retrouvé sa mère dans des états similaires, bien que sa mère moldue n'avait jamais pratiqué la légilimencie. D'ailleurs, cela n'était peut-être pas du à la légilimencie. Sylvia n'en savait rien. Les livres parlaient de voyage fatigant à travers les souvenirs. Mais pas d'un tel état... proche d'un état de choc.

Lorsque la mère de Sylvia se perdait dans le vague, commençait à être parcourue par des spasmes, les médecins avaient préconisés de lui parler lentement. De lui rappeler qui lui parlait et ce qu'ils étaient en train de faire, peu de temps avant. Ainsi que d'enchainer sur ce qui allait se produire. Sylvia ne savait pas si c'était la marche à suivre dans le cas d'Alex. Elle ne savait même pas réellement ce qu'il avait. Mais c'était le premier réflexe qu'elle avait. Celui qu'elle avait du adopter depuis sa onzième année.

"Alex, je crois que la légilimencie t'a fatigué. Nous pouvons arrêter là si tu veux, et continuer plus tard. Cela ne presse pas, d'accord ?"

Sylvia lui avait parlé avec une certaine douceur. Sans doute qu'une tierce personne ne la connaissant pas l'aurait trouvé légèrement distante. Mais quiconque connaissait Sylvia et la dureté habituelle de ses paroles aurait nettement senti le changement. Elle n'était plus la préfète en chef sur ses gardes, seulement une jeune fille qui s'occupait d'un ami dans un mauvais état.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Sam 9 Avr - 8:57

Alex avait senti Sylvia secouer sa tête, en fait: il avait tout ressentit tout en étant dans un état second. Il était toujours à trembloter lorsque la jeune fille s'eut rapprochée de lui et eut adopté un comportement presque humain pour ceux qui ne la connaissait pas. Mais comme Alex était ami avec elle malgré tout ce que les autres élèves pouvaient bien lui reprocher, la sentir s'approcher de lui avec un esprit de protection le toucha tant qu'il parvint presque automatiquement, à se contrôler. Ce fut à croire que le simple fait de s'approcher de lui suffisait à le détendre, mais ce fut encore plus réconfortant lorsque Sylvia prit la parole. Alex n'entendait rien et ne voyait rien, mais lorsque Sylvia était à côté de lui tout en lui expliquant ce qu'il se passait, les yeux du Gryffondor étaient à nouveaux fixes, sa mâchoire se décrispa, son souffle redevint régulier et ses tremblement ralentirent pour laisser le corps du jeune-homme immobile. Alex ouvrit alors les yeux et dit à Sylvia avec la voix fatiguée et un visage étrangement doux:

-Je...oui je...ça va...ne t'inquiètes pas...je vais bien...

Alex avait comme une impression de déjà vu. Lui étant dans un état second et miss Stender s'occupant de lui, ça lui rappelait son retour, sa sortie de la salle du Risèd. Mais il ne voulait pas s'attarder sur ce souvenir, il était bien trop fatigué pour penser à ça. Tout ce qu'il lui importait était de savoir comment les choses s'étaient déroulées. S'il avait touché le but, s'ils avaient trouvé le bon souvenir, s'il n'avait pas fait de mal à son amie...Bref! Si tout allait bien. Sa propre santé, il s'en moquait. Il ne se préoccupait pas de ses spasmes, ni de ses sueurs froides...il s'inquiétait (une fois de plus) pour Sylvia qui, visiblement, n'avait rien du tout. Mais dans l'état, tant physique que mentale, qu'il était, il ne voyait pas si Sylvia avait un problème. Tout ce qu'il avait remarqué c'était la façon touchante et maternelle avec laquelle Sylvia s'occupait une fois encore de lui. Aveuglé par sa peur, il ne put s'empêcher de demander à la blondinette:

-Et...et toi?...Ça va?

Puis vint alors dans sa mémoire, toutes sortes de flash. Les visions qu'il avait eut lorsqu'il parcourait les pensées de son amie, lui revinrent comme des images et les voix résonnèrent dans sa tête. Comme s'il entendait un écho, il y avait la voix de Sylvia, celle du professeur Wulfric et celle de...de...Cavendish... Il ne savait toujours pas si le souvenir qu'il eut vu était le bon ou pas. Certes il avait laissé Sylvia faire tout le travail et le guider comme elle le désirait, mais ils auraient très bien pu se tromper. Cela dit, il faisait confiance à son amie et donc il ne lui demanda rien d'autre que:

-J'ai...j'étais à la hauteur? On a...on a réussi?...
De sa voix toujours fatiguée mais qui avait repris un certain tonus, compte tenu de son état bien entendu.

Sylvia lui avait proposé de s'en arrêter là pour le moment, mais Alex ne s'en sentait pas. Il était peut-être loin d'être un élève des plus brillant, il ne manquait cependant pas de courage ni de force. Il savait, par son état, qu'il avait demandé beaucoup de ressources à son corps, mais ce n'était que la première fois qu'il pratiquait la légilimencie. Au fond de lui, il savait très bien que ce n'était que passager. Il ne voulait pas arrêter, mais il ne voulait pas continuer non plus, enfin pas pour le moment. Il dit alors, avec beaucoup de stoïcisme et de bravoure, tout en reconnaissant qu'il n'était pas au mieux de sa forme, à son amie:

-Je...je vais bien, ça va aller...donne-moi juste un moment pour...pour me retaper...nous devrions peut-être écouter l'enregistrement pendant que...que je me requinque? Qu'en dis-tu?

Très bonne façon de manœuvrer pour le Gryffondor. C'était d'ailleurs là une méthode de réflexion qui n'était pas à cent pour cent de son caractère. Cela lui vint comme un réflex: tant qu'à perdre du temps, autant faire quelque chose d'utile pendant ce temps. Puisqu'il n'avait rien d'autre à faire que de se reposer, ils pouvaient très bien écouter l'enregistrement pendant ce temps. Miss Stender aurait-elle déteint un peu sur lui lors de ce voyage dans sa tête?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Sam 9 Avr - 12:01

Les explications de Sylvia semblèrent avoir apaisé Alex, et elle en fut soulagée. Elle avait toujours été une excellente infirmière pour sa mère, et ce depuis des années. Mais là, c'était différent. Elle ne savait pas ce qui s'était passé, et avait donc du mal à relier cela à ce qu'elle pouvait avoir un jour lu dans un livre. Heureusement pour Sylvia, elle n'était pas qu'une mémoire sans fond. Elle était également et tout simplement brillante. Et ça, elle n'en doutait pas une seconde.

Sylvia laissa Alex se remettre doucement, sans lui couper la parole. Lorsqu'il lui demanda si elle allait bien, elle se contenta d'un signe de tête positif. Le dire aurait été un demi mensonge. Physiquement, elle n'avait ressenti qu'un peu de fatigue, rien de très éprouvant. Son entrainement à l'occlumencie y était sûrement pour quelque chose. Tout comme le fait de guider elle-même la danse pour éviter les souvenirs encore plus fâcheux que ceux qu'Alex devait découvrir. Mais moralement, Sylvia avait une boule dans l'estomac. Revivre certains passages de sa vie n'était pas facile. Surtout quand on avait tout fait pour les oublier.

Finalement, Alex lui demanda s'ils avaient réussi, et proposa de faire une pause. Chose tout à fait raisonnable vu l'état dans lequel la légilimencie l'avait mis. Mais il y avait encore d'autres souvenirs à fouiller. Souvenirs plus éprouvants, d'ailleurs, pour Sylvia. Peut-être que ce ne serait pas le cas pour Alex. Il vaudrait mieux.

"On a retrouvé une partie de mes souvenirs. Mais il y a un avant... et un après. Je ne sais pas dans lequel se trouve la solution, et je crois même qu'il y a une part de solution dans les trois. J'ai redécouvert quelques phrases dans ce souvenir. Alors Saya Serpentard a du effacer des morceaux un peu partout, parce qu'ils doivent être liés," dit-elle d'un air pensif.

Sylvia tendit son bras pour attraper son sac. Elle en sorti une chocogrenouille qu'elle tendit à Alex.

"Mange ça," ajouta-t-elle de sa voix naturelle : peu douce et quelque peu autoritaire. "Et faisons une pause. On tu pourras écouter l'enregistrement plus tard" dit-elle pour se détourner d'une proposition qui ne lui plaisait guère. "Tu n'auras qu'à emporter le magnétophone et écouter cela tout seul. J'ai une excellente mémoire, souviens toi. Et tant que personne ne me le sabotera à nouveau, je n'aurais pas besoin de réécouter cet enregistrement, moi."

La voix de Sylvia avait retrouvé son assurance et sa teinte hautaine. Qui aurait pu, en ce moment-même, dire qui était la vraie Sylvia ? Celle qui s'occupait avec douceur d'une personne affaiblie, ou celle qui se valorisait ouvertement en dénigrant même ses amis ? Peut-être était-elle un peu des deux. Une fille à double facettes que la vie avait ainsi sculptée. Douce et cruelle. Cruelle pour ceux qui ne voyaient pas sa douceur. Et douce pour ceux qui passaient outre sa méchanceté. Peu de gens arrivaient à voir en elle la douceur. Et qui aurait pu les blâmer ? Sylvia elle-même aurait eu du mal à savoir qu'elle en avait, quelque part en elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Lun 11 Avr - 8:52

Ce moment était tout à fait magique pour Alex, peut-être pour Sylvia aussi, mais pour quiconque aurait vu cette scène émouvante. Peu de gens voyaient la Sylvia qu’Alex connaissait, trop peu même… C’était d’ailleurs la raison pour laquelle le Gryffondor était amie avec la Serdaigle : il avait passé outre, il y a bien longtemps (voire même depuis toujours, il ne s’en souvenait plus) les attraits hostiles, hautains et supérieurs que se plaisait à montrer Sylvia d’elle-même. Il la voyait telle qu’elle était en ce moment, comme se cachant derrière un masque.

C’était justement pour ces moments là qu’il eut toujours accepté Sylvia comme elle était en non comme les gens auraient voulu qu’elle soit. Il savait très bien qu’elle avait un cœur généreux qui battait derrière toutes ces facettes. D’ailleurs, il le savait mieux que quiconque, il était un des seul élèves de Poudlard à le lui avoir brisé fut un temps. Cette pensée vint d’ailleurs assombrir ce moment si allègre. Un coup de tête pour chasser cette vision et Sylvia lui affirma qu’ils avaient encore deux souvenirs à retrouver et que dans l’un des deux, voire les deux, se trouvait la réponse.

Bon, encore deux alors ? Ok, nous retrouverons tes souvenirs
.
Pensa-t-il.

Il aurait peut-être mieux fait de formuler cette phrase plutôt que de la penser, mais encore passablement déstabilisé, le Gryffondor ne savait plus trop bien ce qu’il convenait de dire ou non et dans le doute, il préférait se taire plutôt que de dire une nouvelle bêtise. Cela aurait pu s’expliquer, se comprendre et même se défendre, mais Alex ne se sentait pas de se couvrir de ridicule dans une situation pareille. Il le faisait déjà bien trop souvent en présence de cette jeune fille. Il se contenta donc d’acquiescer en regardant la blondinette d’un regard qui retrouvait à la fois confiance et vigueur. Tout en gardant le silence un moment, le temps que Sylvia passe à autre chose, il repensait encore à cette vision.

Si l’on surmonte notre peur, elle ne nous effraie plus…Comment se fait-il que nous n’y ayons jamais pensé avant ? Sans doute parce que nous ne sommes que des enfants de quatorze et quinze ans sans doute. Ça ressemble à des mots de grandes personnes tout ça…

Il redescendit sur terre lorsque Sylvia lui tendit une chocogrenouille tout en lui ordonnant de la manger. Alex la saisit délicatement en souriant en coin, trop fatigué pour lever l’autre coté de ses lèvres. Sylvia retrouvait son ton autoritaire et Alex trouvait cela charmant. Ce fut d’ailleurs la raison de son sourire, en plus du fait qu’elle ait pensé à le soigner à coup de confiserie :

-Merci Sylvia.

Il regarda le batracien un moment avec des yeux malicieux, puis il lui coupa généreusement la tête de ses deux pouces. Il porta celle-ci à sa bouche pour la laisser fondre dans cette dernière, entre sa langue et son palais. Il avait reposé le corps décapité sur son accoudoir pour ne pas se salir en faisant fondre le chocolat dans sa main. Il avait l’esprit qui bouillonnait en repensant à ce qu’il devrait rechercher. Bien qu’il eut déjà beaucoup de mal à situer cette vision, comment savoir où il devrait faire ses nouvelles recherches ? De toute façon, Sylvia allait le guider, alors il ne servait à rien de s’encombrer la tête avec ce genre de détails.

Pour une raison qui lui était totalement inconnue, Alex se mit à penser à sa mère. Il avait une douce pensée qui vint l’envahir, comme s’il n’était pas responsable de cette action. Il savait bien que Xela et lui étaient connectés ensemble d’une certaine manière, mais il le connaissait trop bien pour savoir qu’il n’était absolument pas du genre à avoir pareilles pensées, donc il l’élimina aussitôt. Sa propre mère ne lui imposerait pas de vision ou autres choses pareilles, elle respectait l’éducation de ses enfants que trop pour leur envoyer ce genre de messages. Quant à son père, il était moldu donc à éliminer d’office également :


-Maman…dit-il dans un murmure à peine audible tout en fixant le sol, la tête reposée dans sa main gauche.

Un léger soupire, puis il prit le reste du corps de la chocogrenouille de Sylvia puis en mangea une cuisse qu’il venait de casser avec ses mains. Il se sentait déjà reprendre des forces. Cette expérience était pour lui toute nouvelle, mais autant qu’il en savait, elle l’était aussi pour la jeune fille. Bien que dans un état beaucoup moins effrayant que lui, il se doutait qu’elle devait être également fatigué. De plus, il était de nature à partager, donc cela lui parut normal d’en proposer à son amie. Il lui tendit alors le reste de sa chocogrenouille tout en lui demandant gentiment et avec un léger sourire :

-Tu en veux un peu ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Jeu 14 Avr - 21:36

Alex ne parla que très peu, ce qui finalement ne lui ressemblait guère. La légilimencie avait du le fatiguer plus que de raison pour qu'il ne sorte pas une nouvelle idiotie. Il se contenta de remercier Sylvia et de manger sa grenouille, morceau par morceau. Ce qui, d'ailleurs, étonna Sylvia. Décapiter la grenouille avant de la manger, arracher une cuisse puis l'autre... la blondinette était plutôt du genre à croquer en plein coeur de la chocogrenouille sans se poser plus de questions.

Le gryffondor semblait perdu loin dans ses pensées. Un murmure presque inaudible parvint aux oreilles de Sylvia "Maman..." La préfète en chef ne bougea pas. Elle se contenta de jauger du regard son état de santé. Il avait l'air fatigué, pas fou. Du moins, pas plus que d'habitude - si cela pouvait avoir quelque chose de réconfortant.

Sylvia pensa alors aux souvenirs qui étaient passés devant ses yeux. Elle avait très furtivement vu passer l'image de sa propre mère. Était-il possible que cela ai un rapport ? Pourquoi pas après tout. Une sorte d'image subliminale. Quoi qu'il en était, Alex n'aurait de toute façon rien vu d'important. Au pire, il aurait vu le visage de sa mère. Au mieux, tout serait allé tellement vite qu'il n'aurait vu qu'un tourbillon d'images floues. Cette pensée décrocha un sourire à Sylvia. Elle était décidément de plus en plus forte pour cacher ses secrets. Même quand il s'agissait de l'intrusion d'un étranger dans son cerveau.

Alex lui proposa un morceau de chocogrenouille qu'elle refusa simplement. Elle n'avait absolument pas faim. Elle était certes un peu fatiguée, mais ce n'était pas un stupide morceau de chocolat qui allait lui rendre ses forces. Les chocogrenouilles tout comme les autres friandises que l'on pouvait offrir à une personne qui n'était pas dans son assiette n'étaient que de stupides Placebo. Et si cela n'avait certainement aucun mal à fonctionner dans l'intestin (et surtout le cerveau atrophié) d'un Gryffondor, il en fallait bien plus pour celui de Sylvia Stender.

"Bon, je sais que tu es fatigué, alors il va falloir prendre une décision. Soit nous continuons ce soir et nous en finissons avec tout ça", dit-elle avec autorité, "soit nous reprenons plus tard. Cela m'est égal, alors décide-toi."

Il aurait été difficile, même pour quelqu'un qui l'a connaissait très bien, de déceler le mensonge caché dans les propos de Sylvia. Ce soir, elle était là, sur ce fauteuil, à la portée du plus débutant légilimens qu'elle connaissait. Elle lui ouvrait ses souvenirs sans presque rien pouvoir lui cacher. Et cela, elle ne le supportait qu'en se le cachant à elle-même. Elle pensait à autre chose, philosophait intérieurement sur les stupides élèves qui emplissaient l'école, la façon de manger des chocogrenouilles et se félicitait d'être une habile dissimuleuse. Quel programme ! Tout juste parfait pour se voiler la face sur ce qui la terrorisait : voir la vérité éclater en plein jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 15 Avr - 9:12

Alex recouvrait ses forces et petit à petit, il se sentait mieux. Il savait au fond de lui qu'ils approchaient du but, il l'avait dans le ventre, comme les sensations qu'il eut éprouvé lorsqu'il était en l'attente de son amie. Il ne tremblait plus, avait le regard normal, était toujours pensif, mais ça c'était des plus normal... Il avait des cernes qui commençaient à se dessiner sous ses yeux, mais il avait encore assez de ressources en lui pour continuer. Le magnésium que contenait le chocolat du batracien-confiserie l'apaisa et son sucre lui redonnait des forces. Certes, cela ne valait pas une potion préparée par Madame Pomfresh, mais cet animal avait suffisamment de ressources pour en redonner au Gryffondor.

Cela faisait un moment qu'il n'avait pas dis grand chose et dans la conjoncture actuelle des évènements, cela valait mieux. Bien sûr, cela pourrait inquiéter Sylvia, que Alex ne soit pas le stupide Gryffondor au bon cœur qu'il était d'ordinaire, mais par delà les aspects qu'il donnait, il n'avait pas changé, enfin, pas tout à fait. Entrer dans le cerveau de son amie, voir des choses qu'il n'avait pas vu de ses yeux, se laisser guider aveuglément par quelqu'un d'autre...tout ceci lui était vraiment nouveau et aurait pu choquer n'importe quel élève aussi jeune qu'eux, mais ce ne fut pas son cas. Il se sentait juste légèrement différent, comme si une barrière de l'enfance avait laissé place à une phase qui le conduisait vers l'âge adulte.

Il venait de proposer du chocolat à son amie qu'elle refusa simplement. Alex n'en fut pas surpris. Sylvia n'était pas du genre à accepter quoi que ce fusse de la part d'Alex. Etait-ce parce qu'il en avait plus besoin qu'elle? Etait-ce parce qu'elle se croyait beaucoup plus forte qu'elle ne le fut? Alex recommençait à se poser des questions plus ou moins sans intérêt et cela était signe qu'il revenait de plus en plus à lui-même. Encore à penser à cette vision, il ne dit toujours rien, mais il en avait maintenant les capacité tant mentales que physiques. Il n'avait simplement pas la volonté de parler de choses futiles. Cependant, lorsqu'il eut prononcé le mot "maman", il vit d'un regard en coin involontaire, celui de Sylvia se poser sur lui, comme si elle le jaugeait. Il revint alors au moment présent en un léger sursaut.


Oh mince, elle va croire que je déraille...

Il voulut ajouter le "pourquoi" il avait prononcé ce mot, mais Sylvia ne lui en donna pas l'opportunité. Elle le coupa dans son élan. Il n'était pas du tout en train de parler, mais il s'apprêtait à le faire lorsque Sylvia lui demanda ce qu'il voulait faire à présent. Alex avait volonté, courage et force pour continuer, de plus, il était encore bien tôt en ce soir qui se voulait révélateur pour nos deux jeunes gens. Il savait également qu'il devait maintenant chercher quelque chose en amont et en aval de ce souvenir. Mettre une époque sur un souvenir le rendait plus facile à trouver. Puis il avait vu avec quelle aisance la blondinette l'avait guidé, aussi il n'avait plus peur à présent, maintenant qu'il savait ce que cela faisait de se promener dans les souvenirs de son amie. Et surtout, Sylvia ne paraissait pas mécontente de son travail, alors pourquoi s'en arrêter là?

-Je...je veux continuer Sylvia, sauf si...si toi tu ne veux pas. Ce sont tes souvenirs après tout, donc si tu veux arrêter là pour ce soir, je ferai ce que toi tu décideras.

Très gentleman, Alex avait parlé noblement et justement. Même s'il eut voulu continuer par dessus tout, il s'en plierait aux décisions de la Serdaigle. Il lui avait dis et promis de la laisser totalement maitresse de la situation et il tiendrait sa promesse. Il ne savait pas pourquoi, mais il savait que ce qu'il devait chercher se trouvait dans un moment d'attente, cela était pour lui une certitude. Il pensait également à une altercation bien spéciale... C'est le sentiment qu'il avait dans le cœur, comme si Sylvia continuait, malgré elle, à lui envoyer des visions... Ils touchaient au but et Alex ne voulait pas laisser la moindre occasion de laisser passer leur chance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 15 Avr - 14:34

Sylvia Stender n'était pas du genre impatiente. Ou du moins, pas totalement. Écouter un professeur expliquer pour la sixième fois le même sortilèges aux mêmes élèves abrutis apprenait grandement la patience. Et dans ces cas-là, elle essayait de combler la perte de temps par des choses qui lui soient utiles, et non pas avec des futilités dont le premier élève venu aurait été capable : gribouiller sur un parchemin, penser au repas du soir ou d'autres choses auxquels le cerveau aussi brillant que celui de Sylvia ne pouvait pas même songer.

Ainsi, tandis qu'Alex finissait de manger sa chocogrenouille, Sylvia concentra ses efforts sur l'ensemble des lectures qu'elle avait fait, au sujet des épouvantards. Elle n'avait que trop laissé vagabonder son esprit sur des futilités pour ce soir. Et si elle voulait s'occuper l'esprit avec autre chose que des souvenirs désagréables qu'elle finirait tôt ou tard par revoir, se remémorer tout ce qu'elle avait appris ne serait pas une perte de temps. Après tout, il était question d'épouvantards. Et Sylvia avait toujours eu dans l'idée qu'un lien pouvait être fait entre leur fonctionnement et celui de la salle. Aucun lien physique. Elle ne croyait pas aux premières et stupides théories de divers élèves comme quoi la salle envoyait des épouvantards dans l'école. En revanche, elle sentait qu'il fallait creuser quelque chose, là-dedans. Ce que beaucoup d'élèves auraient évidemment eu du mal à comprendre. Ils ne voyaient rarement plus loin que le bout de leur baguette !

Sylvia se décida finalement à demander à Alex ce qu'il voulait faire. Et apparemment, il était prêt à continuer, en émettant toutefois une réserve si Sylvia préférait remettre la séance à une prochaine fois.

"Je n'ai proposé que l'on remette cela à plus tard que pour te ménager, Alex." répondit-elle d'un ton hautain. "Alors si nous pouvions recommencer immédiatement, je n'en demanderais pas mieux. Plus vite nous aurons fini, plus vite nous saurons quoi faire" ajouta-t-elle avec rigueur.

Sylvia se remit légèrement en place sur son fauteuil, afin de trouver une position parfaitement confortable et un meilleur appui. Elle planta alors son regard dans celui d'Alex : il était temps pour lui de retourner voyager dans ses souvenirs.

La blondinette hésita un instant. Que valait-il mieux qu'il voit ? L'avant ou l'après ? Par ordre chronologique ou non ? Et d'ailleurs, quel ordre chronologique ? En prenant en compte la discussion dans le bureau, ce qui signifiait donc qu'il verrait d'abord l'après, ou sans prendre en compte le bureau, et dans ce cas il verrait l'avant ?

Sylvia secoua mentalement ses idées et décida de se focaliser sur l'avant. Elle se souvenait bien avoir eu un rendez-vous, au deuxième étage. Elle était arrivée en avance, comme à son habitude...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Ven 15 Avr - 16:17

Les choses avançaient de sorte à ce que Alex soit des plus confiant. Certes toujours légèrement fatigué, notre jeune Gryffondor était prêt à tout mettre en œuvre pour élucider ce grand mystère. Il termina son batracien en quelques bouchées qu'il savoura, il adorait le chocolat. Sylvia reprit son air hautain qui, plus le temps passait, plus il sonnait faux aux oreilles d'Alex. Il ne chercha aucunement à faire de mauvais pas envers son amie et se tut. Il avait cependant un léger sourire, Sylvia avait un comportement contradictoire mais cependant touchant. Il percevait dans l'attitude de son amie, de l'inquiétude, surtout qu'elle lui avait dis qu'elle ne cherchait qu'à le ménager. Mais si effectivement cela eut été le cas, il ne servait à rien de prendre un air hautain.

-Très bien Sylvia, allons-y... Dit Alex avec beaucoup d'assurance.

Il se repositionna lui aussi dans son fauteuil, afin de ne pas être dérangé par une gêne de confort, puis leva sa baguette. Il ne dit rien l'espace d'un instant, il avait le plaisir de plonger son regard dans celui de la jeune fille, et cela n'arrivait pas très souvent. Il n'avait aucune expression de visage ni de regard. Il voyait juste les yeux de la jeune fille. Afin de ne pas la rendre mal à l'aise, il ne tarda quand même pas trop à prononcer la formule:

-Legillimens.

Il fut à nouveau attiré avec force vers la Serdaigle pour se retrouver collé très près de sa pupille, et lorsqu'il crut voire celle ci comme la sienne, il plongea à nouveau dans un noir total, avec au loin une image de forme carrée se rapprochant. Il prit alors place dans le souvenir de la jeune fille pour la voir tel un spectateur. Sylvia se trouvait dans le couloir du second étage de Poudlard. Elle paraissait soucieuse, voire même en colère. En tout cas elle était impatiente. Un instant passa et Sylvia semblait réellement bouillonner.

-Je te vois dans le couloir du deuxième étage. Tu es seule pour le moment. Tu parais énervée...Et là tu es sur le point de partir, mais...

Le Serpentard de leur précédente vision réapparut. Cavendish arrivait avec un air fantomatique et suffisant. Tel un Drago Malfoy que l'on a envie de claquer au mur. Il lui adressa la parole lui affirmant des choses, comme s'il était le seul à prendre des risque dans toute cette affaire qui risquait de tenir à jamais le futur de Poudlard:

-C'est...c'est Cavendish...Il te demande si tu veux te mouiller ou pas, mais te demande de lui dire tout de suite si c'est oui ou non... Maintenant, tu lui réponds que tu n'as pas peur de te mouiller et...apparemment, il t'aurait donné rendez-vous...mais...tu...tu es bizarre...tu sembles penser à quelque chose. Tu sembles ne pas être toi...

Alex avait les sourcils froncés sur ses paupières closes. Comme si ce qu'il voyait le dérangeait. Il était en train de voir Sylvia dans un état qu'il n'avait jamais vu. Les battements de son cœur s'accéléraient. Mais il resta clame. Il ne suffoquait pas, il ne tremblait pas, c'était juste cette vision de son amie qui le mettait légèrement mal à l'aise:

-Oh non...tu prends Cavendish pour...pour "elle"... Tu sors ta baguette et tu lui envoies un sort.

Alex n'allait pas prendre de risques, il avait sa baguette toujours pointée sur Sylvia et dire Stupéfix aurait pu la blesser, or ça: il se l'interdisait plus que tout. Donc il ne formula aucune formule et se re-concentra sur sa vision. Il se focalisa sur ce qu'il se passait avec beaucoup d'attention avant de reprendre la parole:

-Cavendish se protège et te demande te te ressaisir. Et voilà quelqu'un qui arrive...O'Brien...il croit que c'est Cavendish qui t'as attaqué et le somme de lâcher sa baguette...Tu parais mitigée entre vision et réalité...

C'était donc ça dont ils parlaient dans le bureau de la directrice...Pensait-il le temps de reprendre ses esprits avant de poursuivre.

-Tu semble reconnaitre Cavendish, mais on dirait que tu n'y crois pas. Maintenant, tu hurle à O'Brien de ne pas s'en mêler...Cavendish tempête contre O'Brien et l'implore d'aller chercher le professeur Wulfric... Maintenant il tente de te raisonner et O'Brien disparait en courant. One arrive et te lance un patronus. Il t'assure que ça ne te fera pas de mal. Tu reprends tes esprits, tu sembles encore confuse, mais le calme te regagne petit à petit...

Alex était dans un moment très intense semblable à de la transe. Il était tant concentré sur sa vision que rien d'autre ne vint le perturber. Sa concentration était presque palpable et ce qu'il éprouvait était proche de la possession. Ce qu'il voyait, ce qu'il ressentait, ce qu'il pouvait toucher sans pouvoir le faire réellement...ce tout était profond, très profond...mais à l'instant qui s'ensuivit, la vision d'une jeune directrice vint éclaircir les images qu'il eut vu en ce passé très proche mais également plutôt lointain.

-Miss Wulfric arrive et remercie O'Brien tout en lui disant de ne plus avoir besoin de lui. One dit à Miss Wulfric que cette histoire est entre toi et Cavendish... One s'en va et toi et Cavendish suivez Miss Wulfric à son bureau... Je...je ne vois plus rien...

Alex était à nouveau dans un état assez impressionnant, mais bien moins qu'à leur premier essai. Il n'était pas en train de convulser, mais tremblait des avants bras et du buste. Il tremblait de froid. Il avait eu de nouveau des sueurs froides mais moins importantes que les premières. Il semblait très bien s'adapter, compte tenue du fait que ce fut sa toute première expérience dans ce domaine ce soir là. Il avait toujours les yeux fermés, mais ceux ci ne roulèrent pas dans ses orbites. Les sourcils froncés, comme s'il avait mal, alors qu'il ne ressentait aucune douleur, il revenait au moment présent en étant toujours dans sa vision. Complètement absorbée encore par celle ci, il préféra garder les yeux clos tout en demandant à Sylvia d'une voix très lointaine:

-Sylvia? On a réussi? C'était l'un de ces souvenirs?

Il semblait tomber au fond de lui-même. Comme quelqu'un qui tombe d'un toit dans le néant. Une chute interminable et au ralenti. Il était à nouveau comme coincé entre deux mondes, celui de la réalité, dans la Salle sur Demande avec son amie la plus chère au monde ; et le monde de la vision, celui où il n'y avait rien d'autre qu'une impasse. Pour revenir à lui, il aurait sans doute à nouveau besoin d'un infime coup de pouce...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Mar 19 Avr - 16:43

Ce souvenir était bien plus douloureux que le précédent pour Sylvia. Revivre ces instants de folie étaient difficilement supportable pour elle. Cette fois, elle était consciente. Elle voyait avec raison dans quel non-sens elle se jetait à corps perdu. Et elle ne pouvait rien faire pour arrêter cela. Elle devait laisser le souvenir s'écouler, ne pas l'arrêter ni essayer de le changer. Elle n'aurait pas pu, de toute façon. Aujourd'hui, il était trop tard.

(Tu me le paieras Saya) pensa-t-elle avec colère.

Elle n'était plus seule à connaître ce moment honteux de sa vie. Quoiqu'elle ne l'eut jamais été. Cavendish, One et O'brien en avaient été témoins. Mais les deux premiers avaient déserté le bateau comme des lâches. Et le troisième était un stupide Gryffondor qu'elle n'avait pas eu de mal à éviter. Il n'était pas du genre à traîner à la bibliothèque et elle ne risquait pas de le croiser dans sa salle commune. En somme, c'était un jeu d'enfants de l'esquiver. Même pendant les cours communs. Sylvia était toujours au premier rang. Ce qui n'était pas le cas de cet idiot d'O'brien.

Sylvia plongea lentement dans le noir avant de retrouver la salle sur demande, son fauteuil douillet et... Alex, dans un état légèrement mieux qu'au premier essai. Il lui demanda s'ils avaient réussi. Evidemment, pour qui la prenait-il ? Elle avait toujours été très bon guide, et ce n'était pas pour rien qu'elle avait été nommée préfète en chef de sa maison !

"Oui. Il n'en manque plus qu'un. Et si ces deux souvenirs ne nous ont pas apporté grand chose, le dernier devrait être le bon" dit-elle d'un ton neutre, avec une certaine distance.

Sylvia n'avait pas envie de reparler de ce souvenir. Tout ce qu'ils y avaient vu était de la pure perte de temps. Pas le moindre indice. Pas la moindre bribe d'informations reliant la salle du Risèd et les épouvantards. Si elle l'avait su, Sylvia se serait bien garder de guider Alex vers ce souvenir. Mais avec un morceau de mémoire en moins, même la plus brillante élève de l'école pouvait faire des erreurs. Bien que minimes.

Alex n'était pas dans son assiette. Sylvia soupira, las. Elle plongea la main dans son sac, en retira une seconde chocogrenouille et la tendit à Alex.

"Ce que tu ne ferais pas pour avoir une chocogrenouille toi !" dit-elle en levant les yeux au ciel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Mar 19 Avr - 17:59

Alex était tout aussi las que Sylvia. Toute cette soirée le rendait toujours un peu plus différent à fait que le temps passait. Tout les états d'âme et d'esprit par lesquels il passait étaient éprouvants, bien trop éprouvants pour un si jeune élève. Ce qu'ils découvraient n'était clairement pas de tous repos, mais il était déterminé à aller au delà de ses limites pour le bien commun tout comme pour leur propre bien à Sylvia et à lui-même. Ils réussissaient des choses que bien des élèves n'arrivaient pas, du moins, pas des élèves aussi jeunes qu'eux-même le furent. Ils auraient peut-être dû s'en arrêter là? Mais non, Alex était prêt, bien plus que tout, à continuer l'expérience qu'il commençait à maitriser. Certes, pour le peut qu'il en faisait, cela n'avait rien d'un exploit, mais pour l'élève novice tentant, et ce pour la première fois, d'entrer dans l'esprit de quelqu'un, il se débrouillait plutôt bien. Mais il fallait bien avouer que sans un guide perspicace, il n'arriverait sans doute pas aussi bien à visiter les souvenirs de Sylvia.

Ça a l'air plutôt cool pour le moment...heureusement que Sylvia a beaucoup de sang froid...
venait-il de penser.

Sylvia d'ailleurs, paraissait différente. Elle était passé par un légère état de colère, du moins, Alex avait cru le percevoir sur son visage angélique. Comme si elle gardait dans le coin de son esprit un petit passage de son souvenir qu'elle rejetterai avec ou sans explication, à la tête d'un trouble fait. Alex s'apprêtait, une fois de plus, à foncer sur Sylvia lui demandant si elle allait bien, s'il ne pourrait pas l'aider d'une quelconque manière que ce fusse, mais il savait qu'il la gênerait plus qu'autre chose. Revivre ces instants ne devait pas être une partie de plaisir, surtout que le souvenir qu'ils venaient de revivre était des plus intimidant, c'est pourquoi il se tut.

Non, ne dit rien, tu vas la mettre mal à l'aise, ça ne sert à rien de lui dire ce qu'elle sait déjà...


Sylvia lui proposa alors une nouvelle chocogrenouille sur un ton qui amusa Alex. Ses mots furent les mêmes que ceux que l'on prononcerai à un chien qui fait des cabrioles pour avoir un biscuit. Le Gryffondor pensa alors à ses propres chiens avec beaucoup d'amusement. Il prit alors le batracien à son amie avec un sourire radieux et presque en rigolant. Il contempla la bête avec un sourire très attendrissant mais la mine toujours très fatigué.

-Merci Sylvia. Je crois que j'aurais pu m'en passer, mais je ne préfère pas prendre de risques. Si cette confiserie peut m'aider à ne pas tomber dans les pommes lors de notre prochain essaie, alors je vais l'avaler.

Et c'est ce qu'il fit. Alex ne doutait plus du tout, plus pour ce soir. Il était si confiant que pour lui, s'en arrêter là n'était plus une option. Ils allaient peut-être enfin en finir avec la Salle du Risèd...ce soir même peut-être. Ou du moins comprendre ce qui allait les aider à mettre fin à toute cette sombre histoire... Ce qu'ils allaient découvrir dans cet ultime souvenir allait les mener tout droit à la fin du règne de Saya Serpentard. En tout cas, le Gryffondor le croyait. Plus même, il en était intimement persuadé, mais peut-être était-ce là le défaut qu'il redoutait malgré son état? Être trop confiant? Quoi qu'il en fut, il ne voulait pas s'en arrêter là.

-Sylvia? Je crois que nous sommes tout prêt du but. Dit-il avec une franche sincérité tout en avalant la tête de sa grenouille. Tu veux que nous fassions une pause avant de poursuivre?

Il fallait que Sylvia se repose. Bien qu'elle ne semblait pas fatiguée, toute cette soirée devait être éprouvante pour elle. Pas tant physiquement qu'Alex d'ailleurs, cela se voyait, mais moralement elle devait être touchée. Elle confiait une partie d'elle-même à son ami et quoi qu'Alex en pensait, que c'était un honneur pour lui en l'occurrence, Sylvia devait se sentir comme espionnée. Bien entendu, cela était de son accord et sous tout son contrôle et même ses ordres, mais Alex y pensa plus que sérieusement lorsqu'il lui dit:

-Je ne te forcerai à rien Sylvia, ça tu le sais, mais je sens que quelque chose va nous être révélé ce soir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Mer 20 Avr - 17:32

Alex s'empara de la chocogrenouille en affirmant à Sylvia qu'il aurait pu s'en passer. La blondinette ne répondit rien, se contentant de lever les yeux au ciel. La légilimencie semblait avoir un tel effet sur lui que se passer du placebo aurait sans doute été mauvais pour lui. Du moins, c'est ce que Sylvia pensait. Elle le voyait assez faible pour s'évanouir en plein milieu d'un souvenir. Et elle n'avait aucune intention de revivre deux fois d'affilé un même souvenir parce que son Gryffondor d'ami n'avait pas pris toutes les précautions. Mieux valait prévenir que guérir.

(Le dernier. Le pire, sans doute.) pensa Sylvia avec amertume.

Aussi, elle se refusa tout bonnement de gamberger sur les minutes de mémoire qu'Alex allait découvrir. Cela ne servait à rien de ressasser le passé. Elle le savait mieux que quiconque. Comme toujours d'ailleurs : elle savait toujours tout mieux que tout le monde.

Se redressant sur son siège pour se redonner contenance, Sylvia s’apprêta à proposer à Alex de continuer. Mais celui-ci la devançant. Cette fois-ci, apparemment, il était plus décidé. Ce qui était loin d'être un mal. Bientôt, cette soirée ne serait plus qu'un mauvais souvenir. Personne ne pouvait garantir la suite des évènements. Ils allaient peut-être trouver la solution. Peut-être pas. Mais Sylvia devrait faire un choix : aider Alex. Ou le laisser avec le Risèd Squad, sans plus s'en mêler. C'était le plan de secours qu'elle s'était donnée. Si Alex comprenait trop de choses et si elle décidait qu'il en était ainsi, alors le Risèd Squad n'aurait plus qu'à suivre le plan tout cuit qui leur tombait dans les mains. Sans la brillante Sylvia Stender, les choses seraient peut-être plus difficiles pour eux. Mais l'union fait la force, comme on dit. Ils finiraient bien par y arriver.

Alex proposa à Sylvia de faire une pause. Il avait décidément bien du mal à voir en elle autre chose qu'un morceau de sucre prêt à se briser.

"Je n'ai pas besoin de repos, Alex" dit-elle d'un ton sec. "Si tu en as besoin, dis le. Dans le cas contraire, on recommence. Et tout de suite," ajouta-elle avec autorité.

Une nouvelle fois, Sylvia se réinstalla confortablement dans son fauteuil, avant de plonger son regard dans celui d'Alex.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Jeu 21 Avr - 9:27

Une Sylvia froide, sèche et hautaine...voilà qui était naturel. Bien que...Sylvia paraissait plus énervée que d'habitude. Alex n'avait pourtant fais de faute de conduite, du moins...il n'en faisait jamais pour lui mais Sylvia trouvait toujours à y redire. Bien qu'il en était d'ordinaire peu touché, cette fois ci la blondinette le vexa l'espace d'un instant. Que croyait-elle donc, que Alex ne cherchait qu'à la mettre sur un palier inférieur à lui-même? Ce n'était en rien le cas... Sylvia était peut-être simplement fatiguée, mais comme elle n'en disait rien et que même, elle affirmait le contraire à Alex, il ne pouvais donc pas savoir ce qu'il se passait. Cela dit, Alex ne chercha pas plus loin. Sylvia ne voulait pas s'arrêter en si bon chemin, quelque fut le ton avec lequel elle s'était adressé à son ami, et il fallait dire que ça tombait plus que bien compte tenu du fait qu'Alex était bien déterminé à continuer.

-Très bien. Dit alors Alex. Legillimens! Prononça-t-il sans ménagement.

Une troisième et ultime fois, Alex fut aspiré vers la blondinette avec une force impressionnante. Cette fois ci, il sentit même son estomac faire un véritable bond dans son ventre. Il crut même un instant percuter Sylvia, mais il n'en fut rien. Il avait les paupières closes et se promenait dans la mémoire de son amie à la recherche de l'image bordée de noire qu'il avait eu pour habitude de voir se présenter devant lui. Elle arriva avec un temps plus ou moins lent par rapport aux deux fois précédentes.

Alex vit l'image du Serpentard qu'il eut connu lui aussi par le passé.
Encore lui?! Pensait Alex avec lassitude... Qu'est-ce qu'il va bien pouvoir dire à Sylvia cette fois?

-Je vois Cavendish qui tente de te rattraper. Vous sortez du bureau de Miss Wulfric. Il te demande des précisions sur votre discussion dans le bureau, à propos de ta remarque sur le parc. Tu lui réponds que tu n'es pas sûre et que tu ne veux pas t'attarder trop longtemps avec lui.

Mais là, Alex vit une réponse pleine de sens à ses yeux, une réponse qui pourrait bien être la bonne. Cavendish avait mit le doigt, enfin la baguette, sur quelque chose qui parut fondamentale à Alex. Une chose pourtant si évidente pour beaucoup de gens, mais si difficile à comprendre pour un enfant. Les explications vinrent donner un tout autre sens à ce que Alex voyait de la Salle du Risèd. Cela dit, il ne savait toujours pas comment celle ci fonctionnait, mais après tout: ils n'en avaient cure de savoir son fonctionnement s'ils pouvaient la faire fermer sans avoir besoin d'en connaitre d'avantage.


-D'après Cavendish, en affrontant nos cauchemars, ils devraient disparaitre.

Cavendish en savait beaucoup plus que Alex ne le croyait, mais jamais il ne lui en avait touché un mot, lui avec qui il avait beaucoup en commun, notamment leur poste au Chicaneur... Ils avaient passé tant de temps ensemble sans que jamais il ne lui en parle. Alex fut touché de très près par la Salle du Risèd et cela ne vint jamais sur le tapis...cela dit, Cavendish avait déserté donc il était normal qu'il ne cherche rien d'autre que de semer le trouble. De plus, Cavendish était bien trop avancé et mystérieux pour un si jeune élève de Serpentard...Comment lui faire confiance alors? De plus, cela tombait pile dans la période ou Exhumeï ne cherchait qu'à faire effondrer tous ce que le Gryffondor tentait de faire avec le club. Alex n'en pouvait plus et, tant pour sa santé mentale que physique, il eut dû se rendre à Ste Mangouste pour y être soigné. Alban avait le droit de lui rendre visite, mais il ne fit presque rien et ne lui dit jamais rien sur le sujet...

-Tu lui demandes comment affronter ta peur et Cavendish te répond qu'il faudrait faire de la même manière que lorsque l'on affronte n'importe quelle peur: en lui faisant face. Il propose un entrainement avec un épouvantard. D'après lui, en regardant sa peur en face, elle devrait disparaitre simplement.

En effet, c'était bien là une solution possible. Mais comment des enfants, beaucoup plus facilement effrayées que des adultes, pouvaient faire face à leur plus grande peur? Cela paraissait être un tour de force pour n'importe qui et effectivement, un entrainement se devait d'être.

-Tu approuves ce qu'il dit et maintenant vous vous demandez comment faire pour trouver un épouvantard et une salle d'entrainement. Cavendish propose de le demander à Miss Wulfric, mais tu n'es pas d'accord avec lui. Tu lui proposes de lui donner des cours particuliers officiels mais de vous entrainer officieusement. Maintenant tu parles de la cabane hurlante, qu'il y aurait là bas un épouvantard que vous pourriez utiliser et Cavendish t'approuve tout en te proposant de ne pas vous faire remarquer...

Alex n'eut pas le temps d'ajouter quoi que ce fusse et il revint à lui dans la Salle sur Demande. Il ouvrit paisiblement ses paupières puis s'intéressa à Sylvia de ses yeux à la fois apeurés et compatissants. Il était encore plus calme que les précédentes fois, si ce ne fut un léger affaiblissement respiratoire ainsi que quelques goutes de sueur sur son visage. Il n'était pas tombé dans les pommes, il se maitrisait de mieux en mieux et il savait qu'ils avaient la réponse maintenant. Tous ce qu'ils devaient faire maintenant était de s'entrainer à vaincre leur peur en restant calme face à elle. Pour ça, il leur fallait sang froid et entrainement.

Mais c'était donc ça??? Serait-ce aussi simple que ça? Pensa Alex en attendant que Sylvia revienne à elle.

Alex avait une boule énorme dans le ventre... Sylvia avait mentionné le club dans son souvenir et à l'époque, le Gryffondor avait très mal agit en voulant protéger son amie de la Salle du Risèd. Sylvia avait cru qu'il ne cherchait que son intelligence et rien de plus, alors qu'il avait tenu plus que tout à ne pas la confronter au danger en la gardant à l'écart. Sylvia l'avait très mal pris et leur amitié faillit presque s'en finir là. Alex l'avait atrocement mal vécu, tout comme Sylvia d'ailleurs. C'était un souvenir très douloureux pour eux deux et même s'il voulait une fois de plus lui présenter toutes ses plus sincères excuses, il savait très bien que Sylvia ne le prendrait pas du tout bien, aussi il ne dit rien et attendit que la blondinette fasse les premiers pas dans la suite de cette soirée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Je-sais-tout
Sylvia Stender
avatar
Miss Je-sais-tout
Féminin
Age : 29

Espace perso

Mood & RP en cours :
 



MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Jeu 21 Avr - 20:07

Cette autosuffisance. Cette façon de baisser la garde en se montrant presque fragile. Cette manière de l'appeler par son prénom plutôt que par son nom de famille comme à l’accoutumée. Cavendish était un bon comédien. Et s'il n'avait pas déserté l'école, s'il était revenu à la réouverture, Sylvia l'aurait bêtement aidé à s'entraîner. Peut-être que tout cela aurait eu une fin heureuse : la salle aurait rapidement été fermée, et toute l'école aurait pu vaquer à ses occupations les plus habituelles. Mais cela aurait été trop bête. Bête parce qu'elle aurait aidé un Serpentard. Parce qu'elle aurait aidé tout ce qu'elle n'aimait pas en cette maison. Tout ce qu'elle n'aimait pas en elle. Ou du moins, tout ce qu'elle ne voulait pas apprendre à apprécier.

Le souvenir se termina. Et la voix d'Alex commentant les moindres faits et gestes de Cavendish et elle s'évanouie en même temps.

Alex semblait avoir mieux tenu le choc, cette fois-ci encore. Cela ne lui servirait plus à grand chose à l'avenir puisqu'il serait sans aucun doute incapable d'utiliser la légilimencie sans qu'une personne le guide volontairement dans ses pensées. Mais au moins, il n'était pas au bord de l'agonie, et Sylvia pouvait faire ce qu'elle avait prévu en toute bonne conscience.

Sylvia plongea sa main dans son sac, comme elle l'avait déjà fait deux fois. Elle déposa une chocogrenouille sur les genoux d'Alex et se leva d'une façon très digne. S'approchant du magnétophone enregistreur, elle appuya sur un bouton pour stopper l'enregistrement. Attrapant l'appareil, elle le tendit à Alex :

"Je n'ai pas l'intention de réécouter ses bandes, alors si tu en as envie, je te laisse le magnétophone" dit-elle d'un ton neutre, sans émotion apparente. "Et comme j'aimerais le récupérer en un seul morceau, évite de pointer ta baguette maladroite dessus" ajouta-t-elle avec une pointe de taquinerie dans la voix.

Sylvia attrapa son sac posé près de son fauteuil, le lança sur son épaule avec précision, et se dirigea vers la porte de la salle sur demande. C'était ce qu'elle avait prévu : quitter la pièce dès que le travail serait terminé. Et il l'était. Elle savait qu'Alex avait toutes les pièces du puzzle à présent. Et Sylvia n'avait encore pris aucune décision quant à la suite des évènements. Alors il était inutile qu'elle reste sur place pour entendre Alex tirer des plans sur la comète et lui proposer mille et un entraînements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylvia-stender.blogspot.com/
Co-Administrateur
Alex Auhesse
avatar
Co-Administrateur
Masculin
Age : 33

Espace perso



Aparecium :
 


MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   Mar 26 Avr - 16:55

Notre duo avait belle et bien retrouvé les souvenirs enfouis et déplacés par les agissements de la Salle du Risèd. Alex avait toutes les clefs, il ne suffisait plus que trouver les serrures ainsi que le bon ordre dans lequel les faire cliqueter. Certes, ils avaient fort bien travaillé tous les deux, mais ils n'étaient pas encore au bout de leurs peines. Pour dire vrai, Alex et Sylvia étaient au prélude d'une aventure encore plus marquante que toutes celles qu'ils eurent vécu ensemble. Il leur fallait trouver précisément ce que voulaient dire ces souvenirs si particuliers. Alex les avait vu pour la première fois, étant donné qu'il était à l'hôpital lorsque Sylvia et Cavendish eurent cette conversation et ce moment difficile. De toute façon, l'endroit importait peu...

Je me demande ce que Sylvia a ressenti lorsqu'elle s'est faite posséder?...pensa Alex avec un brin de nostalgie mêlée d'inquiétude.

Sylvia ne semblait pas trop avoir été affectée par cette soirée, beaucoup moins que notre Gryffondor en tout cas. Chétif et affaibli, Alex n'avait pas beaucoup de ressources, même avec les meilleurs volontés du monde et le plus vaillant courage qu'il eut été donné de voir en un enfant. Une troisième et dernière fois, Sylvia prit une chocogrenouille qu'elle posa sur le genoux du Gryffondor. Il ne la saisit pas de suite, mais attendit que le batracien fasse un bond pour l'attraper au vol. Il sourit joyeusement à son amie et lui dit:


-Merci beaucoup, c'est gentil.

Sylvia se dirigea vers le magnétophone qu'elle prit pour le tendre à notre écervelé mais brave jeune-homme. Elle le taquina et Alex en rit timidement en baissant les yeux. Un instant à regarder le sol, puis il regarda à nouveau Sylvia dans les yeux avec un sourire complice.

-Ne t'en fais pas Sylvia, ces appareils ne marchent pas avec la magie. Dit-il avec plaisanterie... Mais si éventuellement, un appareil moldu venait à être cassé, le sortilège réparo conviendrait aisément pour le rendre comme neuf. Ajouta-t-il d'un ton plus sérieux.

Il était fier d'eux et de lui, si fier d'avoir retrouvé ce qu'ils cherchaient. Si fier d'être enfin tombé sur une partie de la solution... Alex se sentait transporté de joie à l'idée d'avoir accompli quelque chose. Enfin il avait l'impression de ne plus tourner en rond. Bien sûr, ils n'allaient pas encore en avoir fini de Saya et de la Salle du Risèd, mais tout portait à croire qu'ils allaient grandement avancer en direction de la fermeture, non pas de l'école, mais bel et bien de la capricieuse salle. Il avait l'appareil dans les mains l'espace d'un instant. Il sortit son sac et y déposa avec soin le magnétophone.


Là, dans le sac à papa...

Sylvia avait pris la direction de la sortie et Alex se leva, sac au bras, baguette à la main et chocogrenouille sur la tête. Lorsqu'il s'eut levé, la grenouille au chocolat avait sauté de sa main sur le sommet de son crâne, lui donnant une petit air Zinerth'ien. Il trouvait que Sylvia partait un peu trop vite à son gout. Il voulut parler, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il allait très bien, mais il ne trouvait rien à dire à son amie. Il avait l'air chouette, planté là comme un imbécile à l'allure loufoque. Il aurait tout simplement voulu la remercier, mais il se contenta de regarder son amie s'en aller doucement. Alex avait un très doux regard pointé dans sa direction. La blondinette n'était pas encore dehors et il lui dit un simple mais très sincère:

-Bonsoir Sylvia.

Et merci, merci pour tout Sylvia. Si tu n'avais pas accepté de me guider ce soir, nous en serions au même point...Pensa-t-il ensuite sans rien dire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Initiation et début de réponse [après le couvre-feu, soir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Partie RPG : l'aventure vous appelle ! :: Intérieur du Château :: 7ème étage :: La salle sur demande-