AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 
 

 Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondatrice & admin
Stéphy Wulfric
avatar
Fondatrice & admin
Féminin
Age : 29

Espace perso

Des fizwizbiz :
 


MessageSujet: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   Mar 12 Juil - 16:51


Stéphy Wulfric aimait son travail au sein de l'école : en plus d'être directrice, elle avait réussit à conserver un peu de temps pour donner des cours sur un sujet qu'elle affectionnait particulièrement : les moldus. Durant les onze premières années de sa vie, ce mot n'était qu'un assemblage de six lettres derrière lesquelles se cachaient un concept assez flou : des gens sans pouvoir magique, c'était à peu près la seule chose qui semblait tenir d'aplomb. Le reste était un amas de légendes urbaines et de préjugés. Son entrée à Poudlard changea la donne. Elle rencontra des enfants nés de parents moldus, qui amenaient avec eux leur lot d'anecdotes toutes plus passionnantes les unes que les autres.

Depuis plusieurs années, elle enseignait donc l'étude des moldus. Un vaste sujet. Et aujourd'hui, après avoir présenté à ses élèves de nombreux objets et technologies moldues, le professeur Wulfric avait décidé de changer un peu ses habitudes, et de leur présenter des travaux de recherches sur les moldus. Celles-ci même sur lesquelles elle avait travaillé pour le ministère de la magie, avant de prendre la direction de Poudlard.

La salle de cours baignait dans une douce lumière fort agréable quand Stéphy en poussa la porte. L'endroit était sans doute assez impressionnant pour des sorciers qui ne connaissaient rien au monde moldu. La pièce était en effet remplie d'objets extraordinaires : là, un lave linge, ici, des plaques électriques, là-bas, un casse-noisette. Le moindre recoin, la moindre étagère était utilisé pour entreposer la grande collection d'objets moldus que Stéphy avait amassé pendant toutes ces années.

(Des vieilleries qui prennent la poussière.)

Un sourire bienveillant se dessina sur ses lèvres de Stéphy. Perfidy n'avait jamais partagé son goût prononcé pour les moldus.

Le professeur Wulfric se dirigea vers le tableau noir, attrapa une craie, et de sa plus belle écriture, écrivit l'intitulé du cours d'aujourd'hui :

Les moldus sentent des pieds.

Il ne restait plus qu'à attendre les élèves.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grenadine-acidulee.com
Angel Black
avatar
Apprenti sorcier
Féminin
Age : 22


MessageSujet: Re: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   Ven 15 Juil - 19:29

Angel jouait tranquillement aux échecs lorsque la sonnerie sonna. Elle se rendit d'un pas lent au cours d'étude des moldus. Elle détestait ce cours. Ils lui obligeait à repenser à son demi-frère et son beau père, et comment le monde des moldus avait détruit ce à quoi était destiné sa mère, vivre avec la magie. Car lorsqu'elle quittait Poudlard, elle se retrouvait forcée à vivre dans ce monde auquel elle n'appartient pas, ni elle, ni sa mère. A chaque début de ces cours, suite à ses souvenirs, Angel rentrait en cours les larmes aux yeux, regrettant son père, et énervé contre sa mère qui avait "trahie" son mari. Mais elle n'avait pas le choix, elle devait se rendre en cours tout de même.

En rentrant dans la salle elle vit tous ces objets moldus dont elle connaissait exactement l'utilité. Elle passait devant avec un semblant intéressement avant d'aller s'asseoir à sa place, au fond. Le lave linge qui prenait un temps fou à laver quelques morceaux de tissus, des plaques électriques avec lesquelles elle s'était brulé de nombreuses fois, un casse noisette avec lequel elle n'arrivait pas a casser les noix mais à les envoyer en l'air tel des projectiles, et d'autres nombreux objets qui se trouvait dans sa maison moldu.
Après un tour, Angel finit par s'asseoir et se rendit compte qu'aucun autre élève n'était arrivé, elle détestait arrivé la première car cela signifie que le professeur voit tous ce que l'on fait. Elle pris donc un parchemin, une plume, et écrivit le titre:
Les Moldus sentent des pieds.

Et pour la première fois dans ce cours elles se mis à rire discrètement, car ce titre lui rappelait toutes les chaussettes que lui avait envoyé son demi frère à la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elouan O'Ceallaigh
avatar
Sorcier confirmé
Masculin
Age : 24


MessageSujet: Re: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   Ven 22 Juil - 22:47

Elouan poussa lentement la grande porte en bois de la salle de cours et laissa dépasser sa tête pour vérifier qu'il ne s'était pas trompé.

" Bonjour ! "

L'Etude des Moldus était son premier cours de la journée et comme pour tous les matins, Elouan n'était pas très bien réveillé. Il avait les cheveux mal peignés avec plusieurs épis et la cravate avec l’emblème Serdaigle mal mise. Son allure était négligé et prêtait à sourir pour les autres élèves : Elouan semblait s'être précipité à la sortie du lit. Sa démarche mollassonne n'arrangeait rien, il avançait comme un zombie le regard vide dans les couloirs de Poudlard. Pourtant il se dirigeait bien vers un cours, l'Etude des Moldus, mais cela ne lui passionnait pas.

En effet, Elouan ne s'était jamais vraiment intéressé au monde Moldu. Pourquoi? Déjà parce qu'il était né sorcier "sang pur", baigné dans le monde magique, il s'était passionné très tôt pour toutes les formes de magie alors quand ses parents lui avaient appris l'existence des Moldus, des gens sans pouvoir magique, son désintérêt pour eux se créa tout de suite. Il n'y connaissait rien dans le mode de vie des Moldus, croyant impossible une vie sans magie. Arrivé à Poudlard, il entendit plusieurs rumeurs horribles sur les Moldus : ils passaient leur vie à nettoyer leur maison avec des balais, ils buvaient que de l'eau comme ils n'avaient pas de Bière-au-beurre... Mais d'autres impressionnantes : qu'ils avaient un "semblant de magie" qui cuisinait à leur place ou qu'ils volaient mais dans de gros oiseaux. Elouan avait du mal à tous croire.

En passant la porte, Elouan découvrit la salle de classe, elle avait changée depuis son dernier passage, de nouveaux objets étranges ornaient. Elouan était incapable de savoir à quoi servait certains objets, qu'il n'avait jamais vu auparavant. Il passa devant un gros cube blanc à hublot qui l'intriguait beaucoup, Elouan ne voyait pas du tout à quoi cela servait, peut être à voyager comme un Portoloin ? Ou était-ce un objet décoratif ? (Alors que c'était le lave-linge) Vexé de ne pas savoir, Elouan chercha ensuite une place dans la classe, il remarqua qu'une seule Gryffondor était assise dans la classe, mais timide, Elouan décida plutôt d'aller à une place où il n'avait personne à côté.

Elouan remarqua ensuite le titre écrit au tableau, il s'essuya les yeux et lit :

* Les Moldus sentent des pieds ... Je n'avais pas encore entendu ça tien *


Dernière édition par Elouan O'Ceallaigh le Lun 25 Juil - 18:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice Nimpräme
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 23


MessageSujet: Re: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   Lun 25 Juil - 19:45

Candice arriva totalement essoufflée. Elle pensait qu'elle était en retard mais elle se rendit compte en poussant la porte qu'elle était à l'heure.

* Il faut réellement que je m'achète une montre !*

Elle regarda l'intérieur de la salle. Elle ne s'était pas trompé, elle était bien dans le cours d’Étude de moldu. Et pour tout sorcier de Sang Pur qui se respecte, tous les objets entassés dans la salle ne lui disait strictement rien à part un seul : Le Lave-Linge. Elle y avait eu affaire durant un voyage avec ses parents lors de ses 6 ans, où ils avaient été hébergés chez un cracmol. Candice n'avait pu s'empêcher d'appuyer sur les touches ce qui provoqua une vague de mousse dans toute la maison. Elle en garda un très bon souvenir , s'amusant dans la mousse comme une folle. Tout ceci avait été bien mieux que tous les gels magimousse qui avaient la particularité de faire des bulles de formes diverses comme des canards, balais, chapeaux, éponges ...

Elle sorti de son nuage et salua les personnes présentes. C'est alors qu'elle vit Elouan assis seule dans la classe. Elle décida de s'approcher de lui, en espérant pouvoir s'assoir à coté de lui, pouvant ainsi lui tenir compagnie. Elle prit son courage à deux mains et lui parla

" Bonjour Elouan ! Est ce que sa te dérange si je m’installe à côté de toi ? Sinon, dis-le j'irais m'asseoir ailleurs... "

Candice savait que de temps en temps, on aimait bien avoir la paix en cours. Elle même avait refusé de nombreuses fois pour pouvoir suivre tranquillement le cours sans qu'on la dérange. Elle restait une serdaigle et pour elle, tous les cours avaient de la valeur. Mais lorsqu'elle vit le titre au tableau , quelque chose lui disait que ce cours n'allait pas être comme tous les autres, et qu'il allait pas être mortellement ennuyant comme le cours d’histoire de la Magie.

*Les moldus Sentent des Pieds... Mais qu'est ce que cela peut bien signifier ? J'espère pour eux que ce n'est pas au sens propre !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://candicemorramecreations.over-blog.com/#
Shoka Yūgana
avatar
Nouveau venu
Féminin
Age : 25


MessageSujet: Re: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   Mer 27 Juil - 3:05

Shoka maugréa lorsqu'elle dut se lever. Elle avait la forte impression que cette journée serait catastrophique. Et en effet, elle le fut. Son réveil n'ayant pas sonné, elle se leva en retard. Lorsqu'elle voulut prendre sa douche, elle se rendit compte avec désespoir qu'il n'y avait plus d'eau chaude, résultat ? Une bonne douche froide ... autrement dit, un acte suicidaire. Lorsqu'elle sortit de la chambre, son sac se déchira, résultant que les livres tombèrent par-terre. Alors qu'elle courrait dans les couloirs pour ne pas arriver plus en retard, elle ne regarda pas devant elle. Un grand "BOOM" se fit entendre. Shoka était tombé par terre, une armure sur elle. Soufflant fortement, elle roula des yeux, la tassa et se releva, grognant contre son mauvais karma. Fort heureusement, la salle de classe était en vue, ainsi donc, les catastrophes seraient enfin terminées. Ce ne fut guère le cas.

En effet, alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir la porte silencieusement, ne voulant pas déranger le cours plus qu'elle allait le faire en entrant dans la salle, elle s'auto-crocheta les pieds. Résultat ? Une porte ouverte en un grand claquement sec, un énorme "badaboom" et une Shoka les quatre fers en l'airs.

- Eh merdeuh ! dit-elle, ou plutôt, couina-t-elle.

La honte totale quoi. Elle en vint les joues aussi rouge qu'un coquelicot. Marmonnant dans sa barbe des malédictions contre les mauvais karma, les catastrophes et les maladresses, Shoka se dirigea rapidement vers le devant de la classe, dans le fond, la tête baissée. Elle déposa ses affaires par-terre, soupira une nouvelle fois, se laissa tombé sur la chaise et là seulement, releva la tête afin d'observer son environnement. Ce qu'elle vit devant elle lui fit hausser un sourcil d'amusement. *Un lave-linge ? Que va-t-on bien pouvoir fabriquer avec un lave-linge ?* Elle avait une furieuse envie de rigoler, mais pour le bien de la classe, mais surtout pour ne pas paraître plus folle qu'en ce moment, elle se retint. Pourtant, lorsqu'elle vit la phrase sur le tableau, toutes ses résolutions tombèrent à l'eau et Shoka éclata de rire, hoquetant tout bas.

* Les moldus Sentent des Pieds, hein ? Quel beau titre de sujet. Oh franchement, j'espère qu'elle ne fera pas venir mon cousin ici, car là c'est sûr, on va tous perdre connaissance s'il veut nous démontrer lui-même que c'est vrai. Ahla, je n'ose imaginer la catastrophe. Pour sentir des pieds, Yan le sent.* Et c'est en essayant de reprendre son souffle que Shoka écrit le sujet dans son cahier, un fin sourire jouant toujours sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanvikelya-rpg.forumactif.org/
Fondatrice & admin
Stéphy Wulfric
avatar
Fondatrice & admin
Féminin
Age : 29

Espace perso

Des fizwizbiz :
 


MessageSujet: Re: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   Mer 3 Aoû - 15:18

Les élèves arrivèrent dans la salle de classe les uns après les autres, plus ou moins bien réveillés. Il fallait dire, pour leur défense, que le cours d'étude des moldus était le premier de la journée. Le professeur Wulfric avait accepté de se sacrifier pour laisser aux autres professeurs des horaires plus arrangeants. Généralement, peu aimaient commencer très tôt. Non pas pour faire la grasse matinée, car après tout, le petit déjeuner était servi en même temps pour tout le monde, mais plutôt car les élèves avaient tendance à somnoler à cette heure-ci. Finalement, cette solution arrangeait tout le monde. Cela laissait plus de temps au professeur Wulfric pour s'occuper des tâches administratives et magiques qu'elle se devait d'accomplir pour l'école. Et surtout, il paraissait moins dangereux de s'endormir sur une calculatrice moldue qu'en cours de potion. Un camarade de Gryffondor avait eu l'audace de s'assoupir lors d'un cours du professeur Rogue, lorsqu'elle était élève. Non seulement cela lui avait valu une retenue et des points en moins pour Gryffondor, mais il avait également trouvé le moyen de faire exploser la moitié de la salle de classe.

...
Dangereux.

Une jeune fille fit une entrée en trombe dans la salle de cours tandis que la cloche sonnait le début de la journée. Le professeur Wulfric, appuyée contre son bureau, se redressa pour voir ce qu'il en était. Elle fit quelques pas en direction de la jeune fille, légèrement inquiète. Après tout, avec le nombre d'objets que recelait cette salle, il était tout à fait possible qu'elle entraîne, dans sa chute, des objets plus ou moins dangereux, comme une vieille guillotine par exemple.

"Miss Yügana, vous allez bien ? Rien de cassé ?" demanda-t-elle en jaugeant du regard la situation.

Apparemment, plus de peur que de mal : rien ne lui était tombé dessus, et encore moins le tranchant de la vieille guillotine. La jeune Serdaigle se releva prestement, rouge comme une pivoine. Elle rejoignit rapidement une place, et se mit à éclater de rire lorsque ses yeux rencontrèrent l'intitulé du cours d'aujourd'hui.

Le professeur Wulfric avait d'ailleurs observé avec une attention particulière chaque élève entrant dans sa salle de cours aujourd'hui. Et plus particulièrement leur découverte de la leçon du jour. Des sourires en coin. Des petits rires. Des froncements de sourcils. Bref, un panel de réaction fort diversifié qui n'avait pas manqué de l'amuser.

"Et bien je crois que nous pouvons commencer le cours," annonça le professeur Wulfric avec entrain. "Je crois que vous n'avez pas manqué de prendre bonne note du sujet que nous traiterons aujourd'hui. Et il semblerait que cela en amuse plus d'un," ajouta-t-elle avec un sourire complice. "Cela peut porter à rire, il est vrai. Aussi, je ne vais certainement pas vous en tenir rigueur. Mais il faut également noter qu'il s'agit d'un sujet très sérieux qui a fait l'objet d'une étude classée par le ministère de la magie."

Le professeur Wulfric marqua une pause, laissant ainsi le temps aux élèves de prendre quelques notes et de chuchoter entre eux en signe d'interrogation.

"Lorsque le budget le permet, et Merlin sait que c'est une chose fort rare," ajouta-t-elle plus pour elle-même que pour ses élèves, "le ministère de la magie accorde des gallions pour que le département des moldus mène des études sur nos confrères. Cette année, nous allons donc nous pencher sur des différentes études qui m'ont été commandées par le ministère de la magie, au temps où j'enquêtais sur ces fascinantes personnes que sont les moldues," annonça-t-elle avec enthousiasme.

Le professeur Wulfric se déplaça vers le tableau noir et inscrivit, sous l'intitulé du cours, le mot suivant : Pourquoi ?

"Cette étude, comme la plupart de celles commandées par le ministère de la magie, sont basées sur les préjugés qu'ont les sorciers sur les moldus. Le but étant de les infirmer, ou non. Ainsi, une vieille croyance a longtemps circulé : les moldus sentent des pieds. Et ce, parce que jusqu'à preuve du contraire, ils ne pouvaient pas profiter d'un bon vieux sort de Aloevera Sentïre en plein été, le sorcier Ludwig Fragrance - très connu dans le monde des sortilèges de parfumerie fine - croyait fortement qu'ils ne pouvaient que sentir des pieds."

Le professeur Wulfric attrapa de nouveau la craie et ajouta au tableau le nom de Ludwig Fragrance suivit des dates : 1832 - 1915.

"L'étude a donc démontré que les moldus n'utilisaient effectivement pas les sortilèges de parfumerie fine de Ludwig Fragrance, et je vous laisse deviner pourquoi. En revanche, ils usent de potions non magiques très efficaces connus sous le nom de des-eaux-dorants pour les pieds."

Tout en donnant le nom, le professeur Wulfric l'ajouta à la suite du tableau noir. Elle posa ensuite la craie sur le rebord en bois, se déplaça vers son bureau et s'appuya contre, toujours debout face à ses élèves.

"L'étude n'a pas encore éclairci le mystère du nom donné par les moldus. Gramaticalement parlant, il aurait été plus juste d'appeler ceci "des eaux odorantes", mais il s'agit d'une invention moldue, nous n'allons donc pas la renommer," ajouta-t-elle avec un sourire.

Le professeur Wulfric jeta un oeil à sa montre. Il était temps de passer à la partie pratique du cours. Elle passa donc derrière son bureau, en sortie une malle pleine de tubes métalliques qu'elle fit passer aux élèves.

"Il y a un tube par personne, servez-vous. Ils ont tous des odeurs différentes car les moldus sont très friands de ces variations. Je vous laisse donc les utiliser dans l'air ou sur votre main en sentir l'odeur. Pour faire sortir le liquide sous forme pulvérisée, il vous suffit d'appuyer sur le bouton du bouchon."

Pendant que les élèves se firent passer les tubes et les essayèrent, le professeur Wulfric nota le devoir pour le cours prochain au tableau.


Q.C.M sur 10 points.

Consignes :
- Le devoir est à me rendre par message privé. Il rapporte jusqu'à 10 points.
- Vous pouvez le faire même sans avoir participé au cours (bien qu'une participation en RPG vous permet de gagner deux points supplémentaires.)

1. Pourquoi le ministère de la magie a-t-il commandé une étude sur les odeurs des pieds des moldus ?

Parce que les odeurs étaient insoutenables et qu'il fallait trouver une solution.
Parce qu'il s'agit d'une préjugé véhiculé dans le monde des sorciers.
Parce qu'ils ont trop d'argent et ne savent pas quoi en faire.

2. À qui doit-on l'idée comme quoi les moldus sentent des pieds ?

Ludwic Fragrance
Ludwig Fraprance
Ludwig Fragrance

3. Qui était-il ?

Un maître en sortilèges de parfumerie fine.
Un maître en enchantements de parfumerie fine.
Un maître en sortilèges de parfumerie bas de gamme

4. Quel sortilège odorant basique est cité dans ce cours ?

Allo Vera Sentïre
Aloevera Sentïre
Aloevera Senivre

5. Les moldus sentent-ils des pieds ?

Oui, comme tout le monde.
Non, ils ont comme une propriété magique à ce niveau là.
Oui, mais seulement en été.

6. Pourquoi n'utilisent-ils pas les sortilèges de parfumerie fine ?

Parce que l'apprentissage de ces sortilèges leur est interdit.
Parce qu'ils sont moldus, et donc ne peuvent pas utiliser la magie.
Parce qu'ils préfèrent leur solution moldue.

7. Comment s'appelle la potion non magique utilisée par les moldus ?

Des-eaux-dorants
Des-eaux-odorantes
Des-eaux-malodorantes

8. Pourquoi le nom donné par les moldus semble-t-il grammaticalement faux ?

Parce qu'ils n'accordent pas le pluriel.
Parce qu'ils n'accordent pas avec le féminin.
Parce que le mot "eau" ne se met pas au pluriel.

9. Quelle odeur cette potion a-t-elle ?

Elle sent l'Aloé Véra.
Elle n'a pas d'odeur.
ça dépend du tube.

10. Comment se présente-t-elle ?

Sous forme de liquide pulvérisé.
Sous forme de liquide crémeux.
Sous forme de gaz invisible.

Question bonus : À quel âge le seul sorcier cité dans ce cours est-il décédé ?


Travaux pratiques


Uniquement pour les élèves présents dans le RPG.

Écrivez, à la suite, un message RPG de votre découverte du produit moldu au programme du cours. Donnez votre impression, posez-vous des questions, expliquez en détail votre découverte... etc. Cinq points supplémentaires sont à gagner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grenadine-acidulee.com
Elouan O'Ceallaigh
avatar
Sorcier confirmé
Masculin
Age : 24


MessageSujet: Re: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   Ven 5 Aoû - 16:47

Elouan, toujours assis à sa place, avait les paupières lourdes et commençait à fermer les yeux. La tête posée sur sa main gauche et la salle de classe plutôt calme, Elouan avait tout pour s'endormir. Elouan était entouré de quatre grandes bibliothèques de hauteur impressionnante, il n'avait pas de plafond, les bibliothèques disparaissaient dans un noir béant. Elouan prit un livre au hasard et l'ouvrit, le livre lui parla d'une voix familière : " Bonjour Elouan ! ". Soudain les bibliothèques se renversèrent et tous les livres s'écroulèrent sur Elouan.

Alors Elouan ouvrit de nouveau les yeux. Déboussolé, il se rappela qu'il était en cours d’Étude des Moldus. Il espérait qu'il n'avait pas dormi tout le cours. La voix du livre continuait à lui parler, il avait déjà entendu cette voix ... Il tourna la tête et reconnut instantanément celle qui lui adressait la parole : Candice, une autre élève Serdaigle qu'il avait connu dans la salle commune. Elouan était surpris qu'elle lui parle de nouveau, surtout qu'elle lui demandait de s'asseoir à côté de lui. Le Serdaigle était également honteux et ses joues tournèrent au rouge pivoine, elle l'avait retrouver en train de somnoler, pas très bonne impression. Cela lui avait très rarement de s'endormir en cours, il s’apitoya sur lui-même :

* Oh Elouan, je crois qu'il faudrait arrêter de lire tard le soir *

Toujours confus, il bredouilla à son amie :

" Mais oui-oui tu peux t'asseoir, ça me dérange pas non, enfin si tu veux tou... "

Un grand claquement de porte coupa sa phrase. Il se retourna pour connaitre la cause, il vit une élève étendue par terre, rouge de honte. Elle avait du tomber dès son entrée dans la classe. Elouan regarda de nouveau Candice et ne put s'empêcher d'avoir un petit rictus amusé. D'après la professeur, la gaffeuse avait comme nom Yügana, inconnue pour Elouan, alors qu'elle était de la maison Serdaigle également. Heureusement elle n'avait rien de cassé et elle s'assit au fond de la classe la tête baissée. Elouan se sentit d'ailleurs de nouveau confiant, l'entrée fracassante de l'élève lui avait oubliée sa propre honte. Comme quoi le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Le cours commençait et Elouan sortit de ses poches une plume et un encrier pour prendre notes. Il fit une propre constatation sur les élèves du cours, trois Serdaigles et une Gryffondor, une fois de plus les Serdaigles montraient leur assiduité. Elouan écoutait sérieusement le cours tout en échangeant de temps en temps une phrase avec sa voisine. Il n'avait jamais entendu le préjugé sur l'odeur de pieds des Moldus, en effet n'ayant pas de pouvoirs magiques il ne pouvait pas utiliser le fameux sort Aloevera Sentïre - qu'Elouan utilisait une fois par semaine, voir plus pendant l'été - . Elouan fut fasciné par les inventions des Moldus, il utilisait donc des potions non magiques pour parfumer leurs pieds. Il souligna pour mettre en évidence le nom de leur invention : des-eaux-odorants. Puis la professeur sortit d'une mallette plusieurs tubes de ces potions moldus pour les distribuer à tous les élèves présents en classe.

Elouan eut en main un tube jaune. Elouan, impatient de comparer l'odeur du tube avait celle du sort Aloevera Sentïre, il appuya sur le bouton du bouchon.

"AAAaaah ! "

D'un spish, le tube lui avait pulvérisé sur le visage la potion moldue. Elouan jeta le tube sur la table - sans le casser - , et s'essuya le visage en marmonnant plusieurs injures. Ses yeux lui piquaient, quand à l'odeur qu'il avait maintenant sur le visage, les mains et les bras, Elouan l'a trouvait très forte, il sentira cette odeur surement toute la journée, Elouan comprit que c'était pour camoufler les odeurs naturelles des pieds. Mais cela ne sentait pas comme le sortilège d'Aloevera Sentïre. Elouan eut en main un autre tube qu'on lui avait passé et fit attention cette fois-ci de diriger "le truc qui pulvérisait" dans l'air. L'odeur de ce tube était différente, n'ayant pas l'odorat très fin, Elouan ne réussit pas à bien discerner ses composants, peut être des fleurs, il se concentra et ouvrit grand les yeux, il connaissait cette odeur, c'était de la lavande il en était sûr, une fleur qui était présente dans son jardin avant et qui lui ramena plusieurs souvenirs. Mais cela ne correspondait pas vraiment à l'odeur "naturelle". Il leva le bras pour faire une remarque :

" Je trouve que l'eau pulvérisée par ces tubes est très concentrée, peut être pour durer plus longtemps. Et je pense qu'il ont ces potions à partir de fleurs. "

Elouan était fasciné par cette invention, comment les Moldus extrayait l'odeur pour la mettre en forme liquide? Pour une fois qu'il s'intéressait au Moldus ! Néanmoins l'odeur forte lui répugnait, il espérait que les Moldus ne s'en servaient pas tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours n°1 - Les moldus sentent des pieds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Partie RPG : l'aventure vous appelle ! :: Intérieur du Château :: 4ème, 5ème et 6ème étage :: Salle de cours d'Etude des Moldus - 4ème étage-