AccueilHomeGalerieFAQCalendrierRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Rappels importants

Ici, nous demandons : 15 lignes de RP minimum,
une orthographe soignée, et avoir au moins 13 ans.
La lecture du règlement est indispensable. Pensez-y !

Et l'intrigue ?

L'histoire de notre forum est construite comme une énigme
à résoudre. Ici, tout le monde peut devenir un héros.
Vous voulez y participer ? Lisez ceci.

Partagez | 

Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Une rencontre tant attendue [-pleine nuit-]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clémentine Zinerth
avatar
Sorcier confirmé
Féminin
Age : 25

Espace perso



To day Today :
 


MessageSujet: Re: Une rencontre tant attendue [-pleine nuit-]   Lun 27 Sep - 11:18

Il est finalement assez logique de ne pas faire de rêve en dormant lorsque le rêve est simplement notre réalité... j'la refais ? Et bien justement, la situation dans laquelle se trouvait Clémentine illustrait à la perfection cette idée somme toute logique. Plongée dans un léger sommeil, qui pourtant ne demandait qu'à s'approfondir, la Serdette aux cheveux roses ne pensait à rien, ne rêvait de rien. Elle somnolait dans une torpeur noire et sans aucun obstacle à son calme et à l'attitude paisible qu'elle adoptait maintenant, la tête appuyée contre l'épaule de Xela. Ne rêver de rien pourrait paraître d'une banalité affligeante. Oui, seulement depuis plusieurs nuits Clémentine ne parvenait plus à trouver le sommeil aussi facilement qu'il y avait quelques mois. Elle rêvait de choses et d'autres, affreuses, violentes et terrifiantes et se réveillait bien souvent en sueur, les yeux écarquillés, provoquant alors la crainte de ses camarades qui s'inquiétaient pour elle tout en étant elles-mêmes victimes de ces peurs nocturnes vraiment désagréables.

Aussi, retrouver une telle tranquillité faisait un bien fou à notre Clémentine nationale. D'ailleurs, elle aurait très bien pu continuer sa nuit ici sans aucun problème. Appuyée tout contre son Serpouch', elle relâchait peu à peu la tension de son corps jusqu'à adopter une respiration quasi-silencieuse et une expression inédite, à savoir celle d'une demoiselle amoureuse plongée dans un sommeil des plus délicieux. Quelques heures filèrent, étirées et pourtant trop courtes au goût de Clémentine qui sentit soudain Xela remuer à ses côtés. Peut-être grogna-t-elle légèrement, oubliant tout à coup où et avec qui elle se trouvait ! Mais un bisou significatif la fit ouvrir définitivement les yeux et Clémentine se redressa doucement, ignorant totalement la légère douleur qui aiguillait dans son cou. Elle croisa le regard du Serpentard, les yeux tout embués de sommeil, et cela la fit sourire. Partager des moments pareils avec le garçon que l'on aime... franchement, que demander de plus ? A part l'envie de se revoir déjà, évidemment. Mais Clémentine savait qu'il lui fallait être patiente, et qu'elle allait devoir s'adapter à cette nouvelle vie tout en prenant en considération celle de Xela, qui avait du pas mal changer elle aussi. Clémentine bailla doucement avant de s'étirer. Elle lâcha d'une voix un peu faiblarde:

" Ils pourraient faire des salles plus confortables quand même ! Les profs ne pensent pas assez aux promeneurs nocturnes... "

* Ni aux amoureux trop fatigués pour bouger ! J'en parlerai à la directatrice... ou pas ! *

La jeune fille, avec le soutien de Xela, se remis sur pieds en s'amusant elle-même de sa fatigue avancée. Dur dur de bien se tenir sur ses deux jambes, pourtant il fallait bien avouer que ces quelques heures de sommeil lui avait vraiment fait du bien. D'autant plus que ces instants d'apnée intellectuel avait eu don de remettre tout en ordre dans sa caboche. Et à ce moment, alors qu'elle tenait tendrement les mains du Serpy et qu'elle scrutait son regard avec une affection plus forte que jamais, Clémentine puisait dans sa dose de force recouvrée et sentait la confiance faire gonfler son p’tit cœur. Xela lui procurait une énergie inestimable qu'il ne fallait surtout pas perdre... Clem cligna des yeux avant d'esquisser un sourire timide.

" Merci... merci pour cette seconde nuit. J'ai hâte de savoir ce qu'il se passera lorsqu'on se verra en plein jour ! Tu crois qu'on va fondre... comme les vampires ? "

Clémentine esquissa une moue faussement terrifiée, prétexte bidon pour se rapprocher de Xela et de loucher bizarrement... cause d'une proximité accentuée.

" J'espère pas. Et je ne pense pas que ce sera le cas, vu que tout va bien quand je suis près de toi. C'est bizarre d'ailleurs... Mais finalement, la vraie magie c'est peut-être celle-là ! "

Une rapide lueur fila dans le regard de la jeune fille tandis qu'elle scrutait Xela d'un air qui en disait décidemment long. Oh que voui elle était amoureuse, plus aucun doute là dessus. En revanche, le doute s'accroissait quant à savoir si le jour allait bientôt se lever ou non. Clémentine était désolée que la nuit doive s'arrêter ici. Mais il ne fallait pas qu'elle se termine sur une fausse notes, les deux élèves devaient se quitter dans de bonnes circonstances.

" Fais attention à toi. Et à très bientôt ! "

Soucieuse de savoir Xela attristé, tout comme elle l’était aussi, Clémentine posa doucement sa main sur la joue de son amoureux et se mis distraitement sur la pointe des pieds avant d'échanger un tendre baiser avec lui. Un simple au revoir qui ne tendait qu'à écourter au maximum l'éloignement de la jeune fille d'avec Xela. Le temps en décidera. Et à cet instant il força Clémentine à se détacher à reculons de son amoureux, et à sortir de la pièce, non sans avoir jeté un dernier coup d'œil et esquissé un dernier sourire ému à l'intention du Serpentard. Elle referma lentement la porte derrière elle et s'éloigna assez rapidement dans le couloir, transportée par son énergie et sa joie soudaine. D'ailleurs, si Rusard s'était trouvé là à ce moment, il aurait entendu dans le silence de la nuit, poindre un rire léger et presque touché l'aura de bonheur émanant très largement de la Serdette aux cheveux roses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clem-clem-zinerth.blogspot.com/
Showstopper
Xela Auhesse
avatar
Showstopper
Masculin
Age : 33

Espace perso

Aparecium:
 


MessageSujet: Re: Une rencontre tant attendue [-pleine nuit-]   Lun 11 Oct - 9:30

La Serdette était enfin réveillée comme il l’espérait, et Xela la regardait décidément avec insistance. Ses yeux le faisaient fondre. Il avait dans la tête, rien de plus que son regard hypnotique. Elle avait pour don, en le regardant ainsi, de le déconnecter du reste du monde. Il ne voyait plus qu’elle dans ses bras et ne voulait décidément pas que cet instant si beau finisse. Mais hélas, l’heure avançait toujours aussi vite et ils devaient vraiment se quitter avant d’avoir tous deux de sérieux problèmes. Il avait encore dans la tête, les guitares qui résonnaient comme les sons de l’amour : romantique, rock et surtout, avec Clémentine dont il était amoureux. Il hésitait à en montrer plus à la jeune fille, il le voulait un peu, mais sa raison lui dicta de ne rien ajouter comme marque d’affection. Il en avait fait assez pour cette nuit si tendre pour une personne si douce. Il avait dans la tête son regard légèrement louchant qui lui donna un nouvel élan d’allégresse. Elle venait de parler de vampire ? En une scène aussi belle ? Hé bien oui, mais à connotation comique bien entendue. Xela en sourit légèrement du coin de la bouche et expirant brièvement par le nez :

-Tu sais Clémentine, si je dois fondre en te rencontrant en plein jour, ce ne sera pas du à la lumière…

Qu'est-ce't'as dis ????

Il venait de se rendre compte qu’il avait pensé cette phrase à voix haute. Il devint alors légèrement confus puis ne dit plus rien. Il pensait avec certitude et même une légère impatience qu’ils devaient se quitter. Ils avaient déjà eut assez de chance en se voyant si fréquemment et si longtemps dans la même salle. Il ne fallait pas invoquer délibérément les foudres elfiques. Aussi, Xela envisagea le fait de libérer la Serdette pour qu’elle prenne congé de lui, mais elle lui donna un nouveau baiser qu’il accompagna en guise de bonne nuit. Les yeux fermés, il appréciait ce moment pour ce qu’il était : une façon particulièrement agréable de se dire « au-revoir ». Mais lorsque la jeune fille le quitta, Xela ressentit au fond de lui une sorte de déchirure en la voyant disparaitre dans le couloir. Il aurait voulu la rappeler pour la serrer encore une fois dans ses bras, mais il ne devait pas agir ainsi. Ils devaient terminer leur nuit dans leurs lits ou au moins dans leur salle commune. Xela avait encore beaucoup de route à faire avant de rejoindre ses appartements, et cette route était parsemée d’obstacles de taille : des professeurs de faction aux corridors affecté à la surveillance des somnambules, Rusard, le plus vil et le plus fourbe (après Xela lui-même et Peeves bien sûr) mais aussi les armures qui avaient pour don de suivre les élèves du regard et les tableau qui risquaient de faire du bruit s’ils étaient réveillés dans leur sommeil par le passage, certes svelte mais cependant réelle d’un Serpentard au cœur léger. Oui, vous avez bien lu, Xela avait le cœur léger.


La porte se referma sur Clémentine que Xela n’avait pas quitté des yeux. Il y avait beaucoup de flou autour de la jeune fille, et Xela était sur le point de s’endormir à nouveau. Il ne suivit pas la jeune fille cependant. Il ne voulait pas prendre le risque d’endurcir leur punition s’ils se faisaient capturer ensemble, ou du moins en même temps : le lien entre eux deux serait vite fait. Xela n’avait pas honte le moins du monde, au contraire, mais il ne voulait pas imposer de la gêne à la jeune fille. C’est pourquoi, il se rendit au bureau du professeur d’Astronomie, puis il s’assit là quelques instants, voyant la classe d’une vision qu’il n’avait jamais. Il regardait la place de Clémentine avec beaucoup d’affection, puis son regard se posa sur la fenêtre qu’ils avaient déjà occupée depuis deux soirs. On pouvait dire que cette salle aura vu pas mal de choses sur ces deux jeunes gens, mais à présent, il ne fallait plus prendre de risques à revenir trop fréquemment sur les mêmes lieux. Dès leur prochaine rencontre, Xela avait dans la tête de faire quelque chose de plus divertissant avec la jeune fille. Il comptait ni plus ni moins que de l’emmener faire une promenade dans la forêt interdite. Là au moins, ils pourraient inventer un excuse plus crédible pour y justifier leur présence.

Elle est vraiment pas croyable cette fille. Pensa-t-il avec un étrange pincement au cœur.

Le temps passa comme toujours, et Xela se dit qu’il était temps [petit navire (désolé^^)] de rejoindre les lieux qu’il devait investir d’ordinaire à une heure pareille. Il se mit alors en direction de la porte qu’il ouvrit avec délicatesse. Un bruit ! Un étrange bruit inquiétant ! Xela saisit aussitôt sa baguette qu’il fit tourner dans sa main avant de la stopper d’un coup sec, prêt à faire feu. Mais son calme revint vite lorsqu’il s’aperçût qu’il ne s’agissait là que du grincement d’une armure qui le regardait :

-Baisse les yeux toi ! Et arrêt de grincer, t’sais pas c’que c’est d’l’huile ? Dit-il dans un chuchotement et un léger sourire, amusé de sa propre blague.

Ce fut alors avec la légèreté d’un chat à la chasse qu’il se dirigea vers la salle commune des Serpentards. Il parcouru le chemin en très peu de temps, compte tenu du fait qu’il regardait tous les coins et recoins des couloirs avec attention. Arrivant à sa salle commune, il donna le mot de passe devant un mur de marbre noir qui coulissa, le laissant passer. L’automne avançait et les elfes de maison avaient pris sur eux de faire les premiers feux dans les cheminées de Poudlard. Xela se posa alors dans un fauteuil de cuir noir (qu’il détestait cela dit, le cuir pour lui ne servait qu’aux vêtements, les fauteuils étaient toujours soit trop chauds, soit trop froids), et tout habillé, il regardait les flammes qui étaient tout aussi hypnotiques que le regard de son amoureuse. Puis, il se remémora les merveilleux instants qu’ils avaient partagés tous les deux. Ils s’aimaient et Xela en était véritablement charmé. Un bruit dans la salle commune le ramena à la réalité puis il en poussa un puissant :

-HO ! Moins d’bruit ! Y’en a qui veulent dormir tranquille !

Mais il ne s’endormit pas. Il avait passé de trop forts moments pour sombrer si facilement. De plus, le jour se levait, et il savait très bien que s’il s’endormait maintenant, il serait beaucoup plus fatigué à son réveil qu’au moment présent. Il pourrait toujours utiliser son sort en classe si le besoin s’en faisait ressentir. Il contempla alors la flamme qu’il s’amusait à raviver par sa propre volonté.

Sort du RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une rencontre tant attendue [-pleine nuit-]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Hpsse - Forum RPG, Poudlard interactif :: Partie RPG : l'aventure vous appelle ! :: Intérieur du Château :: Tours :: Tour d'Astronomie-